Recherche

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce

Même si tous les enfants précoces sont différents, il existe des signes caractéristiques récurrents qui, présents nombreux chez un enfant en particulier, peuvent laisser supposer une présomption de précocité.

Enfant surdoué

Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant précoce présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce ou surdoué. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. C’est la concordance avec des faits troublants constatés par ailleurs (apprentissages précoces, maturité du raisonnement..) qui doit amener à envisager avec plus d’attention l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle.

Un inventaire d’identification ne saurait donc nullement remplacer la passation d’un test de QI auprès d’un psychologue compétent. Cette étape reste indispensable, tant pour quantifier la différence que pour la qualifier. Elle vous permettra également de bien comprendre quels sont les points forts et faibles de votre enfant. En attendant, vous pouvez également essayer le test d’identification de l’enfant précoce que nous avons mis en place pour vous aider. Nous vous invitons à laisser vos commentaires ci-dessous pour nous aider à améliorer cette liste.


Abc de l'enfant surdoué

Envie d’en savoir plus sur l’enfant à haut potentiel ? Lisez notre guide complet !

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et de ses difficultés éventuelles. Il offre un vaste panorama du sujet au lecteur qui


La lecture

Nombreux sont les EIP qui apprennent à lire avant l’âge « légal », souvent seuls. Dès qu’ils savent lire ils s’intéressent tout particulièrement aux dictionnaires et encyclopédies. Ils sont nombreux à dévorer tout ce qui est à portée de leur main. Par contre, beaucoup d’entre eux rencontrent des difficultés importantes quand il s’agit d’écrire. C’est plus particulièrement le cas des garçons.

Les facultés d’apprentissage

L’enfant précoce apprend et surtout comprend très vite. Sa compréhension est globale et synthétique et il n’apprend pas à analyser. Il déteste la routine et les répétitions. Supportant très mal l’échec, il manque de ténacité face aux difficultés. Cet aspect des choses peut être très pénalisant dans sa vie scolaire et est à la source de nombreux problèmes.

La curiosité

L’enfant précoce est très curieux. Il profite de chaque occasion pour étancher sa soif d’apprendre. Il s’intéressera fréquemment à des sujets qui ne semblent pas de son âge. La mort, les origines de la vie, l’espace, sont autant de sujets de discussion qui le passionnent, souvent très jeune. Si votre enfant de 3 ans vous demande sans cesse « pourquoi ? », interrogez-vous sur ses autres traits de caractère.

Le langage

Bien sûr, on a tous entendu parler de « petits génies » qui parlaient à quelques mois. Mais paradoxalement, les enfants précoces ne parlent pas souvent plus tôt que les autres enfants. Par contre ils s’expriment généralement avec beaucoup d’aisance et construisent leurs phrases sans forcément passer par la phase du « parler-bébé ». Les conversations avec les adultes les intéressent et ils les mettent à profit pour utiliser un vocabulaire riche et varié.


Découvrez notre guide sur l’enfant à haut potentiel et l’école !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Déjà diffusé à plus de 15.000 exemplaires, ce guide de 32 pages est spécialement destiné à informer les enseignants et les parents sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et sa prise en charge à l’école. Il peut être transmis directement à l’enseignant de votre enfant ou vous servir de base d’argumentation si vous avez à mener une discussion avec celui-ci.


La solitude

L’enfant précoce est rarement celui autour duquel les groupes se forment. Il perçoit sa différence comme un défaut et a du mal à s’insérer socialement. Ne voulant pas se faire remarquer, il peut aller jusqu’à s’automutiler psychologiquement et jouer un rôle de composition, même très jeune (dès les premières années de maternelle). Cela le rend souvent indétectable par des enseignants non formés.

Le perfectionnisme

L’EIP est souvent perfectionniste, ce qui se traduit par moments par une certaine lenteur à exécuter des tâches qui paraissent simples aux autres.

L’hypersensibilité

L’enfant précoce est fréquemment hypersensible. Il ne supporte pas l’injustice qui lui semble illogique, que ce soit à son encontre ou vis-à-vis des autres. Il fait souvent preuve d’altruisme. Son sens esthétique est très développé, qu’il s’agisse d’art ou d’environnement, auquel il attache une grande importance.

La dyssynchronie

Les enfants précoces surprennent par le décalage entre leurs remarques pertinentes et les maladresses dont ils font preuve dans certaines activités. Par conséquent, leur comportement est souvent perçu comme puéril et négatif par les autres.

Le sang-froid

Dans les situations d’urgence, l’enfant précoce fait généralement preuve de beaucoup de sang-froid. Il cède rarement à la panique car son esprit de synthèse évalue rapidement la situation. Il s’en veut souvent, à posteriori, de ne pas être intervenu alors qu’il estime qu’il aurait dû le faire. Mais sa grande timidité l’empêche trop souvent d’agir.

La distraction

Dès qu’un sujet l’ennuie, l’enfant précoce s’évade par la pensée. Il se crée alors des univers à lui où il s’évade quand il en ressent le besoin. Il donne alors l’impression qu’il est attentif, mais son esprit est ailleurs. L’ami imaginaire joue aussi un grand rôle dans cet spect des choses. Quand le sujet l’intéresse, il est cependant capable d’une grande concentration.

L’humour

Fréquent et précoce, le recours à l’humour permet à l’EIP d’adopter une position distanciée par rapport aux évènements. Plus que tout autre, il a besoin de ce regard d’observateur, comme s’il était étranger à son entourage.

L’esprit critique

L’enfant précoce voit rapidement les failles d’une personne, même adulte, ou d’une démonstration, même complexe, et n’hésite donc pas à les dénoncer. Il est également très habile pour justifier ses propres actes à posteriori.

Les centres d’intérêt

Les EIP sont souvent attirés très tôt par l’univers, la préhistoire (les fameux dinosaures), l’astronomie, les origines de l’homme. Ils adorent aussi les jeux compliqués, qui peuvent leur apporter quelque chose. Ils détestent les efforts vains. Les enfants précoces ont des passions mais peuvent en changer rapidement, dès lors qu’ils estiment en avoir fait le tour.

En conclusion

Nous avons mis en place un test d’identification de l’enfant précoce qui à travers quelques questions vous permet d’évaluer la probabilité que votre enfant soit concerné. Par ailleurs, que cette liste vous ait permis de confirmer vos doutes ou que ces derniers subsistent encore, nous vous invitons à échanger vos impressions ou vos questionnements sur le forum du site ou à vous rendre sur la page d’accueil pour y retrouver toutes les informations utiles au sujet des enfants intellectuellement précoces ou surdoués.

520 commentaires

  1. Bonjour, je suis étudiante en orthophonie et je me demandais s’il est fréquent que les EIP aient des difficultés au niveau des habiletés sociales et de la pragmatique du langage. Peut-être pourriez-vous me renseigner? Merci!

  2. Bonjour Marine. Simple papa de trois EIP, je ne suis pas un professionnel mais je pense pouvoir dire sans me tromper que les difficultés sont fréquentes au niveau des habiletés sociales (« timidité », problèmes relationnels, mise en retrait…). Cela est dû, me semble-t-il à la forte émotivité des EIP.

    Je ne connais pas le terme technique de « pragmatique du langage » et je vais peut-êtr répondre à côté de votre question, pardonnez-moi. Ce que j’ai constaté avec mes enfants, c’est qu’ils ne se sont pas mis à parler spécialement tôt, mais que quand ils ont commencé, ils ont presque tout de suite prononcé des phases bien construites (sujet + verbe), qu’ils ont utilisé le pronom personnel « je  » pour parler d’eux dès le début (et pas leur prénom) et, par exemple, le subjcontif très vite (avant 4 ans). Je crois que cete grande facilité pour parler est un handicap pour les EIP à l’école maternelle dans leur relation aux autres et ne favorise justement pas le développement des fameuses « habiletés sociales ». Mon aïné a parlé avec les autres enfants pendant une ou deux semaines en petite section de maternelle puis un fossé s’est créé, en grande partie, j’en suis persuadé, à cause de la difficulté à communiquer au même niveau.

  3. Je vous remercie beaucoup pour toutes ces précisions!
    Excusez-moi de ne pas avoir été assez claire dans mes questions… le jargon orthophonique me gagne alors que je ne suis pas encore diplômée, il faut que je me surveille!
    La pragmatique du langage c’est en fait un peu comme les habiletés sociales mais davantage axée sur le langage : c’est l’utilisation effectve du langage.
    Mais vous avez très bien répondu à mes questions et je vous en remercie encore!

  4. Merci à vous pour cette explication. J’ai cherché sur Google ce qu’on entend par « pragmatique du langage ». Je suis tombé sur ce document – http://www.univ-rouen.fr/servlet/com.univ.utils.LectureFichierJoint?CODE=1164024339944&LANGUE=0 – que vous devez connaître mais dont je mets l’adresse ici au cas où elle intéresserait un autre visiteur de passage.

    Ma réponse tient à des expériences personnelles dont je pense, au vu de ce que j’ai pu lire et entendre depuis des années, qu’elles sont partagées par beaucoup de parents d’enfants précoces et surdoués. Cela nécessiterait sans doute une étude approfondie, si elle n’a pas déjà été menée.

  5. Oui, je me posais justement la question d’un éventuel mémoire de recherche de fin d’année pouvant approfondir cette idée… Mais je ne suis encore sure de rien, il faut encore que je m’informe davantage. Si je me lance, je vous tiendrais au courant!
    Merci encore d’avoir pris le temps de me répondre.

  6. Merci à vous et si vous décidez de creuser la question, je serai heureux de publier un résumé de votre travail à travers un article de ce site. Bonne chance pour vos études.

  7. Bonjour, les signes décrit dans l’articles sont utiles, mais il n’y a pas d’âge « limite », comme pour les dinosaures ou la mort tout enfant s’y intéresse mais ce qui change est l’âge. Alors avez-vous des âges de référence.
    Merci

  8. bonjour j’ai 14 ans et je suis qualifié d’enfant précoce j’ai 160 de Q.I sur une moyen de 80 et étrangement j’ai l’impression de me trouver représenter par tout les signes présents ici , alors que cela parait assez rare .J’aimerais rajouter qu’un enfant précoce est souvent tres sociable avec les adultes et c’est vrai qu’ils preferent la mentalité des adultes qu’il trouve beaucoup plus intéressante que celle des gens de son age ,je voudrais pour finir , rajouter que si vos enfants sont précoces et sont en echec scolaire ne les bassinés pas avec le fait qu’ils ont des capacitées (par exemple l’enfant reviens de l’ecole avec son bulletin scolaire et le donne a sa mere ou a son pere et leur dit :c’est nul comme d’hab’. oui car on met longtemps avant de se decider reelement de travailler. il ne faut surtout pas l’engueler en lui disant :t’as vu comment tu es intelligent , c’est marquer sur le bulletin que t’as des capacitées et t’as vu ce que tu ramenes ? apres les promesses de travail que tu nous fait tout le temps ? y’en a marre . ne reagissait jamais comme ca il vaut mieux l’ignorer ou lui dire qu’il fera mieux la prochaine fois en souriant ,meme si ca parrait illogique ca resoudra certain problemes ,comme le fait de l’irrespect envers les parents (aussi leger soit-il) ou alors qu’il se renferme envers lui meme ,l’enfant precoces baisse egalement les bras tres vite malgres sont desir de perfection ,par exemple (toujours au niveau de la scolarité):l’enfant dis a sa mere qu’il va travailler ,il le jure méme !! il ne mens pas ,il c’est ce qu’il veut mais le probleme c’est qu’il est vite assailli par le manque de concentration et donc fini par adopter l’option la plus simple : la simplicité (plus communement appelé feignantise par les parents)c’est le pire fléau de l’enfant précoce ,par contre si il trouve quelque chose qui lui donne une certaine émotion et qui peut l’amener a créer un but dans sa vie laissez le faire mais ne l’encouragez pas trop , reniez meme plutôt cete option mais faites quand meme le necessaire pour qu’il puisse avoir l’essentiel pour progresser dans cette voie , je vous donne un exemple personnel:je fait de la guitare depuis maintenant 2 ans ,mon but est de devenir le meilleur guitariste au monde et je l’accomplirai car je le veux ! mes parents m’ont acheter une guitare et un ampli sans connaitre exactement mon but ,tout le monde me trouve assez bon mais quand une fois j’ai dit a ma mere que je voulais devenir le meilleur elle a repondu: c’est bien mais tu ferais mieux de travailler a l’ecole et de trouver un boulot , je te laisserai pas arreter l’ecole . ca ma encore plus motivé qu’elle s’opose a moi tout simplement par ce qu’un challenge comme celui ci , vivre de la musique , est mon choix et non celui decider par quelqu’un d’autre . donc marquer une certaine opposition a son envie sans pour autant empecher son progressement dans la voie qu’il veux lui meme suivre ,c’est je pense le mieux a faire
    sur ce je vous laisse
    et occuper vous de vos enfants en essayant de tenir compte de ce que j’ai essayer de vous dire car je pense que c’est la meilleure solution car je sais de quoi je parle ^^ c’est du vecu (je connais d’autres personnes qui sont commes moi , on en a souvent parlé entre nou et on pense tous la meme chose donc je pense vraiment que ma solution se revele efficace)
    au revoir
    axel

  9. et désolé pour les fautes en général je n’en fait pas mais la il est 07 du matin et je suis rester sur mon ordi toute la nuit donc j’ai pas trop fait attention ^^

  10. c’est normal qu’il y ait une heure en moins sur l’heure de mes posts ?j’ai ecris tout ca aux alentours de 07heures et il y a marquer 6h (desolé pour le flood)

  11. bjr, tt le monde !
    A partir de quel âge peut-on s’aperçevoir qu ‘un enfant est précoce !
    merci de me répondre

  12. Papa de 2 enfants précoces, et moi-même en gros soupçon de l’avoir été…
    A partir de 2-3 ans, on a des doutes…
    A 5-6 ans, j’ai fait tester le premier.
    Le 2ème, j’ai attendu 8 ans, ce qui, a posteriori, a été une erreur d’analyse de situation de ma part.

    Les tests sont adaptés à l’age des enfants et sont riches d’enseignement, au-delà d’une valeur de QI qui est juste une valeur: les tests explorent les différentes intelligence et permet de savoir où l’enfant est en difficulté.

    Cordialement,

  13. Bonjour! J’ai 14 ans depuis peu et déjà j’ai l’impression que cela est passé trop vite. Cela fait un peu plus de 3 ans maintenant que je « m’auto-analyse » si on peut dire. J’ai toujours été « excessive » comme disait mes parents, avec des gestes d’humeur, en 6ème, je ne voulais plus aller à l’école, je psychosomatisait. J’avais un taux d’absentéisme élevé, une forte tendance à pleure tout le temps, à piquer des colères. Et puis, j’ai traversé une période difficile, où j’étais presque dépressive. Je m’en suis sortie, pour autant, mais changée. Je me suis posée de plus en plus de questions, je n’ai jamais trouvé beaucoup de gens avec qui en parler. Je présente un certain nombre des caractéristiques citées ci-dessus. Depuis toute petite, je suis bien plus mature que mon âge. A 10 ans je me suis intégrée à la bande de ma cousine, qui avait pourtant presque 15 ans, sans que personne (sauf ma cousine) ne soupçonne mon âge. J’ai toujours eu du mal à m’intégrer aux gens de mon âge, aujourd’hui encore, je n’éprouve aucune envie à voir des amis de mon âge en dehors du collège. Petite, j’ai eu des problèmes à l’école pour avoir dit à la maîtresse que je m’ennuyais. Alors je me suis efforcée de passer inaperçu. En 5ème, je rendais des copies blanches pour avoir de mauvaises notes, qu’on arrête de me traiter d’intello, je répondais, j’étais insolente, et je m’énervais très vite. J’ai également été très loin avec mes parents, je les ai critiqués, insultés… ça a été très dur pour eux, mais ils m’énervaient à se vanter de leur fille « intelligente ». Je n’ai jamais été diagnostiquée Intellectuellement précoce, mais je me sens différente de tout le monde, alien. Je m’intéresse au sujet depuis peu, car j’ai rencontré quelqu’un qui est surdoué et avec lui je me sens moins seule face à qui je suis, comprise. Je me lie facilement aux adultes, je m’ennuie toujours en cours, bien que j’ai quelques difficultés en maths (14 de moyenne :S). Je n’ai pas travaillé un chouïa depuis le début de l’année, et pourtant ma moyenne est au-dessus de 18. IL paraît que ça n’a pas forcément de rapport, que les surdoués sont souvent en échec scolaire. Aujourd’hui, je suis devenue « blindée » comme je dis car j’ai peur de souffrir. Ma grand-mère vient de mourir et je n’ai même pas pleuré ni rien. Mon père hier m’a insultée en disant que j’avais un coeur de pierre etc… Au fond je sais que je souffre, mais je le cache aux autres ainsi qu’à moi-même ce qui fait que je ne ressens qu’un malaise indéfinissable. Bref toujours est-il que je suis assez fière, et très perfectionniste. Je laisse facilement tomber. J’aimerais beaucoup faire un test, pour savoir si je suis juste différente ou s’il y a une raison à cela. Si à la suite de ce test, je me révélais effectivement intellectuellement précoce, je saurais que je ne suis pas seule. Je pense que ça m’aiderait car j’ai du mal à savoir où j’en suis. Il y a tellement de choses que j’aimerais dire, mais évidemment, j’ai du mal à décrire par des mots, car ma pensée va plus vite que mes mains quand j’écris ^^et puis ce serait trop long. En fait je ne sais pas vraiment pourquoi je raconte tout ça. Peut-être le besoin de me confier, je ne sais. En tout cas axel merci pour ce que tu as écris. BIsous à tous, Cléo.

    1. Bonjour Cléo, j’ai 14 ans comme toi et j’ai également des problèmes par rapport au collège. Par exemple je m’ennuie, j’ai une bonne moyenne mais je ne travaille pas etc…
      Jusqu’à la fin de ma 5° j’ai été très seule car j’ai un an d’avance, et en plus les gens me trouvaient bizarre. Je n’avais pas envie de me lier avec eux.
      Mon conseil pour ne pas t’ennuyer, c’est de trouver quelque chose d’autre à faire. Si tu n’as pas de motivation comme moi ^^ pour faire quelque chose toute seule, inscris toi à une activité dans un club par exemple, tu rencontreras des gens qui n’auront pas forcément les mêmes capacités intellectuelles que toi, mais je t’assure, toute personne est bonne à connaitre. Quelqu’un qui est moins intelligent que toi pourra peut-être te faire progresser dans l’activité que tu aura choisi.
      En espérant t’avoir aidé,
      Marie.

    2. Bonjour Cleo,
      J’ai 16ans, je me reconnais beaucoup dans ta scolarité et ton comportement.Moi même une enfant précoce (hp) détecte par ma prof de français formée dans le domaine en 5ème mais jamais testée ; à quoi bon chiffre ou pas, ça ne va pas changer la personne.
      Un de tes propos m’a interpellé : tu parlais de cet ami surdoué avec qui tu te sentais à l’aise. Moi aussi, depuis que j’ai arrêté de jouer un rôle de faire du social alors que je sais que les gens ne me ressemble, je me sentais seule parfois et j’aimais à penser rencontrer quelqu’un qui me comprend avec je peux être moi-même sans être la fille intelligente Mlle, une personne avec qui je peux être d’égale à égal et pas dans la condescendance. Bref en entrant au lycée Anne 2019 2020, je lai rencontré après des années d’errance seule dans le système scolaire social, cet ami comme toi , précoce mais lui aussi pas reconnu. Jetait extrêmement contente, ça fait un bien fou de s’adresser librement à quelqun similaire à toi, qui sait qui tu es….
      Bref je voulais savoir si tu voulais bien qu’on discute sur un réseau ou nimporte… parler a quelqu’un qui te ressemble est maintenant rare
      Bonne soirée
      Cordialement Mlle Mariam

      1. Oups, je crois que j’arrive trop tard, enfin 11 ans après la publication de ton message, jespere quand même que tu le verras.
        PS : cet ami Cleo jespere que tu las garde le plus longtemps possible, ils sont rares ces amis..

  14. bonjour, j’ai découvert hier, que mon enfant pouvait être « précoce », en effet, plus je lis les articles sur ces enfants, plus je retrouve des similitudes avec thibaud, aussi bien dans son comportement bébé en contradiction avec la maturité dont il fait preuve dans certaines situations ou discussions. thibaud a aujourd’hui 12 ans, il est en 5e, n’a jamais été détecté malgré un ennui persistant depuis la maternelle. il montre une « insolence », un « irrespect » envers le professeur qui ne supporte que rarement cet enfant qui s’isole facilement, s’ennuie rapidement, joue avec ses régles, stylos, dessine en classe (bref n’écoute pas le cours ). Il a fini ses exercices avant ces camarades, répond aux questions sans lever la main et surtout sans laisser le temps aux autres de répondre.

    Je n’ai jamais pensé que mon enfant pouvait être précoce, la question de passer des tests QI, avait été demandé en primaire, mais les professeurs nous ont dit qu’ils n’y croyaient pas, et nous leur avons fait confiance.

    aujourd’hui, thibaud refuse d’aller à l’école, il refuse le système éducatif et l’autorité, il adore l’allemand qu’il trouve facile, c’est d’ailleurs la seule matière qu’il semble apprécié. Il est très imaginatif (invente des histoires, ce qui lui a valu une semaine d’esclusion), il aime l’astronomie, il s’est passionné pour la mythologie, il s’est lancé dans la cuisine, parle beaucoup de la mort, semble manquer de confiance en lui, est hyperactif,a des crises nocturnes. Il semble en colère contre nous.

    N’est il pas trop tard ? Je prends rendez vous rapidement pour des tests QI a titre personnel, personne n’y croit, pour les enseignants, il est perturbé. J’ai peur d’avoir manquer quelque chose. Si ces tests sont concluants, ce que je suis quasiment sure, quels conseils pouvez vous me donner dans l’attitude à avoir avec Thibaud. Quel doit etre la prochaine étape, vis à vis du collège qui l’a pris en grippe ?

    merci de votre aide

  15. Bonjour,
    nous avons eu la chance que notre fils soit détecté à 3 ans. Il en a aujourd’hui 5 et à sauté sa grande section de maternelle au profit du CP.
    Concernant votre fils, si vous avez des soupçons, faites les tests (si ce n’est encore fait).
    A l’école ou est scolarisé mon fils, la précocité est prise en compte, et l’école « récupère » régulièrement des EIP en difficulté. Gardez espoir et si y est effectivement précoce, contactez l’AFEP de votre région, rien que d’échanger, ça aide, même si ça n’apporte pas de solution.

  16. bonjour,

    J’ai un fils de 4 ans qui est en MS. C’est un enfant qui a parlé trés tôt, il n’avait pas 2 ans qu’il fesait des phrases compréhensible. Aujourd’hui il a un vocabulaire riche, des reflexions « adultes ». En Ps la maitresse était étonnée du décalage entre son physique poupon et ses réflexions, son humour. Aujourd’hui Alexandre rencontre quelques diffucultées en classe, il se décourage trés vite car il n’y arrive pas, la maitresse le trouve long dans l’execution de certaines tâches, limite paresseux et immature. Je suis trés étonnée par ses reflexions.
    Avec son pére nous l’avons aidé a âpprendre à ecrie son prénom et en 3 jours c’était ok, il connait l’alphabet depuis peu et l’appris en trés peu de temps. Nous nous interrogeons depuis un moment sur la possibilité qu’il soit un enfant précoce. Qu’en pensez vous?

  17. Bonsoir,
    Maman d’une petite fille de 27 mois je me retrouve confrontée à un tas de questions concernant mon bout’chou qui a parlé très tôt en faisant des phrases (15 à 18 mois) et qui aujourd’hui conjugue au présent, au passé simple, au passé composé, au futur, et commence le subjonctif. C’est une enfant qui a une grande mémoire, d’où sa facilité à retenir et à apprendre plus vite.Ma fille est également une grande timide et une angoissée (développement de maladies de peau liées au stress). Elle commence à poser plein de questions auquelles nous essayons de répondre, mon mari et moi mm, du mieux qu’on peut. Aujourd’hui, nous préprons l’entrée à la maternelle et nous sommes inquiets quant à son integration et surtout, nous ne savons pas réelement si nous pouvons parler d’enfant « doué » ou « précoce » ou quelque soit le terme qui qualifie le fait que notre fille soit en avance. Nous voulons profiter de l’expérience de parents, qui comme nous, veulent au mieux accompagner leur enfant dans leur scolarité, leur entourage, leur société, leur vie. Devons nous présenter notre fille à un spécialiste? comment peut on être sur qu’il s’agisse bien d’une enfant douée? existe t il des tests adaptés à son age?
    merci de m’éclairer

  18. Mon fils de 9 ans et demi s’ennuie en classe alors que pourtant il est intelligent et est tout à  fait apte et capable selon son institutrice. Il a de très bons résultats à  ses évaluations (17/20 et 16/20) et lors de simples contrôles mais est réveur, s’ennuie, dit aller au ralenti en classe car il s’ennuie, mais dans le même temps il est toujours à poser des questions, à être en activié (lecture, ordinateur éducatif, etc…). Je crains qu’il ne se mette en échec scolaire alors qu’il
    a les capacités intellectuelles pour réussir (sans le valoriser du fait d’être sa mère). Il a su l’alphabet à l’âge de 2 ans. En maternelle, ses institutrices le « récompenser » non pas par les images comme pour les autres mais par le droit d’aller dans la classe supérieur où alors son comportement devenait totalement différent, il était alors attentif, travailleur, intéressé par ce qu’il faisait, apprenait.
    Là , il est en CM1 et a de bons résultats aux tests, contrôles et évaluations mais il ne fait rien en classe, il dit s’ennuyer que dois-je faire?
    Avec son institutrice nous ne savons plus que faire pour qu’il fournisse un travail constant en classe, et lorsque j’essaie de lui parlé de tests , c’est tout juste si elle ne me répond pas qu’il ne faut pas car nous serions « déçues ». Je ne cherche pas à en faire une « bête de foire » je veux juste qu’il ne soit pas en échec scolaire, et qu’il soit intéressé par ce qu’il fait car en même temps il a une grande soif d’apprendre. Lorsqu’il ecrit, c’est patachon et sale car il veut aller plus vite toujours et sa « main ne le suit pas » comme il dit. Il veut toujours faire mieux en résultats et se deçoit tout seul si ses « notes » ne correpondent pas à ses attentes. Il veut toujours plus, mais ne reste pas concentré, nous devons toujours être sur « son dos » et là il est content et travaille beaucoup. Il ne veut pas décevoir et lorsqu’il était plus jeune et qu’il ne voulait pas faire ses devoirs je finissais par lui dire « je vais dire à tata Sandrine que tu es bête » et ce que je venais de mettre 1h à essayer de lui faire réciter, il me le disait sec en 2 minutes.
    Par contre il & la maturité d’un enfant de 9 ans mais veut toujours être avec les « grands ». Il s’inquièete et s’interroge beaucoup et sur tout. Il est sur protecteur et veut une place dans le foyer qui n’est pas la sienne, par là je veut dire que lorsque son papa est absent il veut sa place pour me « protèger ».
    Est-il précoce? Il est né à 36 semaines tout rond et ne pesait que 2kg460 et mesurait 46 cm. Je l’ai allaité pendant 6 mois. Sa grand-mère maternelle était elle-même surdouée.
    En petite section, sa maîtresse le disait en retard car turbulent et le pensait « hyperactif ». Je suis alors allée voir un pédopsychiatre qui nous a expliqué qu’il n’était pas du tout en retard mais avait pas mal d’avance.
    Je crois que mes informations vont dans tous les sens, veuillez m’en excuser. Pourriez-vous m’indiquer où je devrais me renseigner, pour des tests de QI ou autre?
    On m’a conseillé de le faire aller au CMP?

  19. Voici une liste de cabinets de psychologie qui proposent des bilans psychologiques et des tests d’efficience (WISC 4, WPPSI) : http://annuaire.psychologueliberal.fr/tests-defficience-t-40.html

    Il est préférable de s’adresser à un psychologue clinicien capable d’établir un diagnostic sur les éventuels problèmes de votre enfant, éventuellement à l’aide d’autres examens cliniques complémentaires. Méfiez-vous donc des praticiens qui vous donnent un QI après une heure d’examen !

  20. Bonjour….
    Je suis la maman d’un garçon de 6 ans décelé précoce il y a un peu plus d’un an.
    Mon fils a appris à lire seul à 4ans….et regroupe la plupart des signaux que vous décrivez ci dessus: reveur, atypique, bébé dans ses relations à autrui mais d’une finesse excessive dans ses analyses, maladroit dans ses gestes mais d’une precision sans faille dans les souvenirs et la comprehension, doté d’un humour d’adulte, solitaire et « hors normes » (dixit sa maitresse).
    Il est entré, selon notre volonté, au CP cette année, et depuis tout se passe mal: il refuse tout bonnement de travailler et ne rend aucun devoir ou exercice. Lorsqu’on lui demande pourquoi, sa seule, unique et invariable reponse est « je sais pas, quand la maitresse parle, je suis sur une autre planete où il n’y a que des livres, et je lis des livres ».
    Rien n’y fait: ni les discussions, les disputes, les explications calmes et modérées, les recompenses, les menues punitions (ex, pas de télé, pas de lecture le soir), rien ne fonctionne!
    Il refuse de travailler en classe!
    Nous avons été voir une pedo psy recommandée par notre medecin traitant, elle l’a trouvé équilibré et a refusé de s’apesantir sur son cas…..
    Nous avons tenté de lui faire passer le message par le biais de ses grands parents dont il est tres proche, rien n’y a fait.
    Nous sommes perdus…..il risque de redoubler son CP alors qu’il en maitrise le programme depuis des années (sa maitresse de derniere année de maternelle lui a fait passer le bilan de competences de fin de CP avant qu’il ne quitte la maternelle: il l’a réussi à 70% toutes matieres confondues)….
    On est paumés…..au secours.

  21. Bonjour

    Avant de faire tester un enfant (180€ quand même) comment être sûr que cela sert à quelque chose?
    Cas N°1: on confirme ce qui était largement pressenti. OK. Et après? « L’école » aime peut être encore moins les cas estampillés « surdoués »:toujours cette idée que ce seraient des enfants qui se sentent supérieurs… On note parfois même une sorte de plaisir de quelques profs à les « coincer » davantage dans leurs limites (dont nous savons ici qu’elles sont nombreuses)…Il est vrai que ces enfants là leur donnent du fil à retordre, mais c’est tellement puéril comme réaction de la part d’adultes qui sont censés AUSSI être des éducateurs…

    Cas N°2: Le test renvoie un enfant dans une « moyenne » (sans doute plutôt vers les 120 que vers 100, mais cela peut peut-être le questionner. Je m’explique, les enfants EIP sont souvent issus de famille où le cas se reproduit dans la fratrie. Le fait d’être en permanence avec des enfants « différents » peut conduire, par mimetisme, à des attitudes plus mûres, surtout si c’est un jeune dernier…

    Le niveau de vocabulaire à table est tiré vers le haut, les sujets sont ceux des plus âgés… Et comment l’enfant qui découvre que lui est « normal » va pouvoir vivre « sa » différence, pour le coup, au sein de sa fratrie d’extraterrestres?
    Merci pour vos réflexions.

  22. Bonjour, je suis moi aussi, tout comme « Axel » un spécimen de ce que l’on peut qualifier de surdoué. Je n’ai peut-être pas un QI de 320 mais disons que j’ai passé assez d’épreuves prouvant que j’appartient aux critères cités ci-dessus. J’ai 14 ans, je vis en france, et depuis que je suis au Lycée, (car j’ai sauté une année d’école primaire) mes notes descendent en cascade depuis l’année passée alors que je pouvais sans problème atteindre 85-90% dans toutes les matières scolaires sans éffort. Comme cité dans plusieurs études sur les surdoués, je suis dans l’impossibilité de plancher sur le développement d’une méthode de travail de façon intensive. Je souffre aussi de Dyssynchronie interne, et donc, de ce fait, je béguaie quand je parle étant donné que je pense déjà à la phrase que je vais dire dans 5 minutes alors que je suis en train d’en dire une autre.

  23. Bonjour Anonymus

    Comment expliques-tu le fait que tu plonges scolairement? Au moment où tu te mets à envisager de faire tes devoirs que ressens-tu? Est-ce que tu n’arrives pas à apprendre? Te souviens-tu encore « trop » du cours et donc tu ne verrais pas l’utilité de le relire? Tu cherches davantage à comprendre qu’à apprendre? Comment cela se passe-t-il dans les matières scientifiques? Arrives tu à faire tes problèmes de maths ou de physique à la maison? Qu’est-ce qui coince?
    Le problème de gestion du temps est un problème fréquent qui peut, si tu en as la volonté, se résoudre avec des béquilles. Tu te peut te fabriquer un carcan auquel tu te tiens, quitte à te programmer des récompenses systématiques… Des plages absoluemnt nbloquées auxquelles ne pas déroger… Mais pour le reste, il serait vraiment intéressant de comprendre pourquoi beaucoup de filles arrivent à continuer à fonctionner dans le système scolaire malgré leur différence et moins de garçons (je me rends compte que je te considère comme un garçon alors que tu n’en dis rien …). Refuses-tu la contrainte? Si tu peux nous en dire plus, on pourrait peut être trouver des « trucs » qui ont à peu près fonctionné chez nos enfants… Même si vous êtes tous très différents. En tout cas, ne baisse pas les bras. Accroche-toi.

  24. Tu peux (merci pour l’orthographe))te fabriquer…

    nbloquées sans n…

    On pourra (plus correct que on pourrait)

  25. Bonjour

    Mon fils ainé, âgé de 8 ans, et en CE2, a été détecté précoce (143 de QI). Je suis un peu inquiète depuis car je ne sais pas trop quoi faire par rapport à cela. Il est plutôt bon en classe sans être excellent, a tendance à réussir les choses complexes et à rater les simples additions par inattention. J’ai parlé à l’instituteur de son qi et il m’a dit de ne pas m’inquiéter car c’est une chance d’être surdoué…cette école ne sait pas du tout ce que c’est d’être précoce. C’était pareil l’année dernière. En même temps mon fils « s’amuse » à calculer les carrés et les cubes en dehors des cours. Il a des connaissances très poussées en astronomie, en égyptologie et en corps humain. Il s’accomplit clairement en dehors du pur scolaire. Il excelle en arts plastiques, il écoute la musique classique, fait des claquettes et de la batterie…Il s’ennuie parfois en cours et déconnecte, ce qui lui vaut des notes très moyennes alors qu’il n’a aucune difficulté de compréhension. J’ai décidé de le changer d’école l’année prochaine pour le mettre dans une école qui a un niveau plus fort (l’école actuelle ne demande pas beaucoup d’effort, ne donne jamais de travail à la maison)et connait, parait-il, la situation des précoces. Tout cela pour vous demander vos avis d’enfant et de parent: que doit-on faire pour essayer de contenter son enfant dans ce cas? Je le fais travailler à la maison et il est plein de volonté. Le saut de classe ne s’est pas posé vu qu’il est élève moyen, l’école ne l’a pas envisagé. Je pense que mon cadet est aussi précoce, il a 4 ans, est en moyenne section, commence à bien lire, est tout le temps furieux, agressif de temps en temps. Je vais lui faire passer un test bientôt pour aviser de ce que je dois faire pour la grande section…
    Merci pour vos conseils et astuces.

  26. bonjour,
    je suis papa , d’un enfant peut etre précoce, l’ecole le dit ,la psy scolaire le dit, sa psy a essayé le wisc 4 mais sans lui avoir expliqué le but des tests ,résultat il n’a pas voulu les finir et en a saborder une partie,il faut encore attendre un an pour les refaire.l’école fait pression pour le faire passer en cm2 ou à defaut cm1(?),il est en ce2, son instit dit qu’il a un niveau mathématique de cm2, il gagne tous les concours type jeux d’échec , mais actuellement mon fils ne veut pas changer de classe car très immature et surtout peur des cm2 et de perdre ses copains qu’il a bien eu du mal a se faire, nous sommes confrontès à une prochaine réunion pédagogique qui décidera de son passage après les vacances de février, son instit se décrit comme démunie devant lui et ne sachant plus quoi faire , .Quand à nous nous ne sommes pas encore sur de sa précocité et ne savons pas s’il faut accepter ce changement de classe.les doutes sur sa précocité : il a su très tôt lire,il dévore mais on me dit qu’il a besoin d’une orthophoniste car sa pensée va plus vite que son écriture(dixit sa psy),il adore les jeux de sociétés style labyrinthe,echecs,stratégie,sudoku, s’enferme dans sa bulle, réagit très mal aux échecs(sens perdre)fait ses devoirs du coin de l’oeil et se récupère de très bonnes notes .
    MAINTENANT AVEZ VOUS DES CONSEILS EST CE JUDICIEUX DE LE FAIRE PASSSER DE CLASSE?
    MERCI

  27. Bonjour,

    Je suis une maman d’un enfant en ce2 qui a passé le test de QUI à 04ans mais la psycologue liberale specilaisé dans le high gifted pour enfant precoce donne 130 pour le verbale et 108 pour le performance mais nous dis qu’il faut attendre un peu pour se prononce sur une precocité à 6 ans mon fils repasse un test de wisc 5 et le resultat toujours le méme donc verbale en avance le performance normal la psycologue de l’école nous confirme que notre fils n’est pas precoce ,aujourdhui il a 8 ans et je vois que mon enfant a beaucoup d’avance parraport au enfants de son age ,a peu d’ami ,tres sensible
    .
    J’ai beaucoup de peine pour lui du fait quil n’a pas de copain et en le voit comme un enfant turbulent mais pass comme enfant inteligent pourtant ,il connait beaucoup de chose et en parle autours de luiet ses maitresses ne m’ont jammais dit quelles sont surprises de ce quil connait à son age mais me disent surtout quil est bavard et a des problemes avec ses camarads :coté relationnel.
    Si quelqun connait bien les enfants prtecoces merci de me dire la demarche à suivre ,est ce que les psycologues de l’ecole peuvent se tromper dans leur resultat si c’est le cas que dois je faire
    Merci d’etre nombreux à me répondre j’ai vraiment besoin
    pamela

    1. Bonsoir Pamela,

      Si le dernier test de votre fils a plus d’un an, je ne puis que vous conseiller de revoir un psychologue libéral qui pourra maintenant lui refaire des tests complets.
      L’important je pense n’est pas tellement le chiffre aux résultats du test mais de bien vous faire expliquer ces résultats (différence verbal / performance), quels sont les atouts et les difficultés de votre enfant. Ensuite vous pourrez travailler à résorber cette différence si elle persiste. Il devrait aussi pouvoir vous donner un conseil avisé concernant sa scolarité.

  28. mon fils a 6ans et demi,il a 136 de qi, il n’a pas d’amis, s’isole du groupe,ne parle à personne , il est hyper sensible et il ne parle que dans son cercle familiale, son gros problème c’est qu’il n’a aucun amis,il n’est pas du tout motivé chaque matin pour partir à l’école, il attend avec impatience les jours de repos.Il s’ennuie mais il n’arrive pas à se lier aux autres, cela le rend triste et je ne sais pas qoi faire??????

  29. Karine,

    Notre constat en tant que parents d’enfants précoces est que ces enfants ont besoin de faire travailler leur tête, aussi bien à l’école qu’en dehors de l’école, et que l’ennui leur est néfaste.
    Trouver une école avec un bon programme me semble une bonne solution. Si votre fils excelle dans une matière, maths par exemple, il y a peut-être moyen en discutant avec les instituteurs de lui faire passer quelques heures dans la classe supérieure.

  30. Laurent,

    La précocité de votre enfant me semble relativement établie, et vous avez une chance inouïe d’avoir des enseignants et psy scolaires qui le constatent et ont envie de l’aider.

    Le saut de classe est une bonne chose à mon avis, par contre il faut prendre le temps de réfléchir (CM1 ou CM2), si c’est CM2 cela veut dire 6ème à 9 ans. J’en parle d’expérience car notre fils aîné a été dans ce cas, il n’a pas eu de souci quant au programme scolaire, par contre n’a pas du tout été accepté par les « grands CM2 » et a commencé à avoir des soucis relationnels à ce moment, et il est vrai qu’avec 2 ans d’écart les préoccupations et les problèmes de maturité sont très accentués.

    Le CM1 me semble être un bon compromis, avec l’accord de votre enfant toutefois, dans un premier temps peut-être, quitte à accélérer encore par la suite s’il est mis en confiance.

  31. Bonsoir Rach,

    Pouvez vous nous en dire plus sur votre fils ? En ce1 à ans? A-t-il dejà de l’avance ? Que deteste t-il à l’école ? A t-il des amis…

  32. Bonsoir Nguyen,

    Les soucis de votre fils sont caractéristiques malheureusement. En avez-vous discuté avec son enseignant ? Que pense-t-il de lui ? Quels sont ses résultats scolaires ?

  33. Bonjour, mon fils ainé vient d’avoir 7 ans. Il est actuellement en ce2. Classé agitateur par sa maitresse de petite section, celle de moyenne etait plus a l’ecoute et l’a fait passer chez les grands car il s’embetait. Sa maitresse de CP nous a conseillé de le faire tester il s’avere qu’il a obtenue à 6 ans et 4 mois un resultat de 156 au test WISC-IV. En ce1 il s’embetait et n’avait aucun copain, les enseignents ont decide de le faire passer directement en ce2. Maintenat il est un peu plus avec les autres enfants mais il n’a toujours pas beaucoup de relation. Je m’inquiète surtout pour son entrée au college avec ses deux ans d’avance. Sa vie sociale est vraiment difficile, il n’ose pas aller vers les autres. Je suis donc à la recherche d’une ecole qui pourait l’acceuillir. J’habite à marne la vallée. Merci de vos reponses

  34. Bonjour,
    Mon fils a 11 ans et comme nous habitons aux USA, il a la chance d’aller dans une école pour enfants surdoués :il y a environ 600 enfants de la maternelle à la terminale. Alors des enfants précoces ,j’en vois des dizaines tout les jours . Ce que je peux vous dire c’est qu’il y a autant de variétes dans leur comportement et leur aptitudes que pour des enfants faisant partie de la norme.
    Notre école se donne la mission essentielle de répondre aux besoins des éleves mais même dans une école spécialisée ce n’est pas toujours possible. Alors pour pallier aux lacunes c’est moi qui deviens le prof. J’utilise ce que je trouve :un article intéressant sur internet, un livre, un document, une photo ect. On en discute, je lui demande son avis ET je l’écoute et souvent il part sur un autre sujet et c’est bien comme ca.
    Je suis orthophoniste et je crois fondamentalement que l’école est un milieu de vie …difficile souvent, mais plus tard mon fils devra fonctionner avec des gens moins doués intellectuellement et nous discutons continuellement des différences entre les individus et le respect que chacun doit espérer de l’autre.
    Mon fils éprouve d’énormes difficultés sociales même dans son école
    et récemment nous avons commencé ensemble un systeme de devoirs sociaux. Par exemple, il faut qu’il dise Bonjour à 3 personnes ou bien Remercie quelqu’un qui ne soit pas un adulte. Et ca marche.
    Depuis un mois, il est plus attentif aux autres y compris sa maman et me dit parfois Tu as vu cette fois-ci j’ai fait attention.
    Nous avons toujours su qu’il était différent et nous en avons souvent parlé avec lui même quand il était tout petit vers 3 ou 4 ans.
    J’ai lu pas mal de trucs sur le sujet et je trouve les américains plus positifs que les francais dans ce domaine. Pourquoi faut il rentrer dans une petite ,toute petite case des l’entrée à lécole.
    Avec mon fils face à certaines de ses difficultés ,je lui dis que c’est normal et que cela fait partie de ce qu’il est …nous appellons cela la malédiction des surdoués. Par contre quand c’est facile et beau et bon alors, je m’empresse de lui rappeler que ca c’est l’autre coté de la médaille.
    Maintenant j’ai besoin d’aide, en juin nous quittons les USA pour Paris. Est-ce qu’il y a des colleges adaptés ou spécialisés dans la banlieu. J’ai trouvé une école dans le 15 ieme. Qui connait.
    Merci d’avance, et désolée pour l’orthographe je n’ai pas acces à tous les accents, cedilles etc pour une orthophoniste c’est génial.

  35. Re bonjour,
    Depuis peu, on me parle d’enfant hyperactif. Est-ce possible d’avoir un enfant precoce et hyperactif. Certes quand le sujet ne l’interrsse pas il decroche rapidemant mais il sait se concentrer quand il veut.
    Il n’arrete effectivement pas de bouger sur sa chaise à lecole, quand on mange bref il ne sait pas se tenir tranquile.
    Il est tres impulsif. Quand on n’est pas d’accord avec lui, il lui arrvive de tout envoyer balader ou de crier fort ou de bouder.
    Avec les enfants, il ne sait pas s’y prendre il les embette et les titille plutot que de jouer vraiment avec eux et ne sait pas s’arreter quand il faut. Dites moi SVP ce que vous en penser d’apres votre experience. Merci

  36. Bonsoir Sylvie,

    Oui effectivement, souvent les enfants précoces, lorsqu’ils s’ennuient, se plongent dans la rêverie ou alors à l’inverse sont très turbulents, sans forcément parler d’hyperactivité qui est une pathologie.

    S’il est capable d’attention par moments, ce serait plutôt un signe d’ennui ou d’impatience. Ils ont aussi beaucoup de mal face à l’échec, donc s’énervent très vite.

  37. Bonsoir Régine et Sylvie,

    Nous ne pouvons malheureusement pas vous répondre concernant les écoles et allons travailler à les répertorier.

    Vous pouvez éventuellement vous adresser à l’AFEP de vos régions.

  38. Petit témoignage rapide qui vous sera peut être utile.
    J’ai 35 ans, enfant très vite je me suis posé des questions « au dessus de mon âge » à propos de la mort, de la création etc, mon vocabulaire faisait l’étonnement des enseignants, par contre j’étais très lent à écrire. Résultat on m’envoie me faire tester: QI à 140.
    A l’époque ça a rassuré tout le monde, il est intelligent le petit, ça ira pour lui.
    et en effet, ça a été, dans le sens où dès le CE2 j’ai cessé tout travail scolaire, sans que cela se ressente trop sur mes résultats, ce fut plus compliqué dans le secondaire (dissert rarement rendue etc), mais j’arrivai au bac sans grand soucis, séchant 50% des cours en terminale mais décrochant quand même le diplôme.
    J’ai suivi des cours qui me plaisait à la fac (lettres modernes)en négligeant toujours les matières nécessitant un effort, et décroché une maitrise.
    Bref rien de bien catastrophique, mais, maintenant adulte, je me rend compte que je suis incapable du moindre effort, de la moindre contrainte intellectuelle, et que nombreux sont mes anciens copains de classe peut être plus besogneux, mais qui ont appris à travailler, à être arrivé à leurs objectifs.
    Pour moi le principal Problème des précoces réside dans leur rapidité de compréhension, dans le peu d’effort que cela leur demande, et dans la certitude qu’ils ont de toujours s’en sortir sans travail.

    A cela une seule solution, il faut les mettre devant leur limite, leur démontrer qu’à un moment le travail paie plus que le « talent »

    J’aurais aimé qu’on me le démontre

  39. BONJOUR à tous

    Je rassure à tout parent ayant des enfants précoces ou des doutes à ce sujet. Sachez que certains établissements scolaires connaissent bien ce sujet et font du bon boulot mais d’autres établissements ignorent ou s’intéressent seulement aux enfants précoces « talentueux » avec des très bons résultats entre « 18-20/20 et n’ayant pas des cotés négatives (troubles relationnelles, notes selon l’humeur….).

    En tout cas, parent d’un enfant précoce, je n’ai pas attendu l’accord d’une directrice pour le saut de classe (qui, au départ urgent pour faire sortir notre enfant, souffre douleur à la récréation par les camarades de classe ayant le même age), j’ai de suite changé d’école en expliquant à la nouvelle directrice de ces problèmes et l’ennuie de notre enfant à l’école et la maison : avec l’avis positive de la psychologue scolaire, notre enfant de 8 ans se trouve en CM1 en décembre, et a parcouru un brillant année scolaire avec de meilleurs résultats scolaires différents des autres années.

    Pour vous expliquer, l’école est un lieu d’enseignement pour les enfants normaux ayant soit des notes bas ou haut, ne posant pas des problèmes de troubles relationnels ou du comportement.

    C’est à nous de prendre des décisions :

    -demander un saut de classe (si on estime que ça n’avance pas et que l’enfant désire), pas besoin de test de QI jusqu’en CM2, un psychologue scolaire peut faire un mini test.
    -après un autre saut, l’ennui de l’enfant continue : demander un nouveau saut et faire passer le test QI par psycho scolaire si négatif ou doutes chercher un bon psychologue clinicienne (200 euros )ou un groupe associatif (composé de psychologues faisant les tests de QI) pour les revenus et du nombres d’enfants à charges (entre 40 à 300 euros)
    – et surtout manifester un intérêt à notre enfant : encouragement, assurance, affection qui sont les moteurs de leur réussite scolaire et relationnel.

    Mais n’attendez pas qu’une maitresse, directrice bornée ou psychologue scolaire incompétent, pour décider de la vie de nos enfants !!! car dans tous les métiers, il y a des failles, prenez des devants.

  40. bonjour. Je suis un peu dans le cas de sylvie au dessus. mon fils sacha a 3ans et demi , il est trés actif rebel se met en colère facilement , et paradoxalement peut se concentrer sur des livres , des puzzles ( il a un attrait particulier sur tout ce qui touche à lEgypte ) pendant une heure. etant mon mari et moi dans le spéctacle et étant souvent absent , j’ai pensé que son comportement etait lié à ces absences , mais plus ça va plus je me questionne.
    A l’école c’est une catastrophe , il refuse les consignes , ne tiens pas en place sauf quand ça l’interresse.
    etant trés méfiant vis à vis des pédopsychiatres et autres , nous aimerions avoir vos avis ou un vécu commun.
    S’il faut voir quelqu’un , nous le ferons.
    Merci par avance.
    vinciane.

  41. Régine: je pense que ce que vous dites est très utile pour tous les parents: l’établissement « spécialisé » pour cette catégorie d’enfants n’est peut-être pas la panacée. Nos enfants auront à vivre dans la vraie vie avec tout le monde. Et, comme vous le dites, ils sont très différents les uns des autres…
    Votre expérience est très utile pour nous tous.Où étiez vous, aux etats Unis? Quel type d’etablissement était-ce?
    Je suis désolé mais je ne suis pas sur Paris pour vous guider.
    Je crois que nous pouvons tous trouver des « obstacles » bien choisis pour jalonner le parcours de nos enfants précoces et leur permettre ainsi de ralentir un peu leur course sans leur faire perdre leur temps en leur offrant, au contraire, comme le dit Hector, la démonstration de ce que le « travail paye » un jour… Alors pourquoi pas du solfège bien traditionnellement enseigné de façon rébarbative, du latin avec des déclinaisons à apprendre coûte que coûte… J’ai « imposé » cela à mes filles. Et je n’ai pas cédé quand elles ont imploré ma clémence 🙂
    Si vous avez d’autres exemple de ce genre, je pense que cela peut intéresser tout le monde.
    Merci

  42. bonjour,
    Je suis moi aussi dans le cas de sylvie et vinciane, mon fils titouan à aussi 3 ans et demi, et est trés turbulent, il rencontre de grosses difficultés à l’école. Il a des problèmes relationnels avec aussi bien les enfants que les adultes. Par contre à de l’avance au niveau du langage et de la compréhension il se calme que quand il y a des histoires ou des comptines. Nous faisons des démarches au CAMSP, c’est un centre pour enfants précoces, mais les délais sont trés long. Il y a un autre souci, c’est que titouan est en conflit perpétuel avec moi, la maman, il ne suporte pas le refus de ma part, il pique alors des crises, et le plus dur est qu’il me provoque en permanence pour que je m’occupe que de lui. Est ce que quelqu’un vit la même chose? merci
    farida.

  43. Bonjour à tous,

    Je suis l’heureuse maman de 2 garçons âgés de 7 ans et 3 ans 1/2. Mon fils aîné a commencé à s’intéresser à l’Egypte ancienne à 5 ans (cette civilisation le passionne encore aujourd’hui!). Il est fasciné par toutes les civilisations, le corps humain, l’histoire, les objets anciens … Il n’a jamais aimé aller à l’école. Même en maternelle, son maître nous disait qu’il avait des capacité mais qu’il ne travaillait pas. Nous attendions avec impatience l’arrivée au CP car il adore les livres et voulait apprendre à lire. Hélas, il s’est retrouvé en grande difficulté lors de l’apprentissage du langage écrit (lecture et écriture). Nous l’avons emmené chez une psychologue qui lui a fait un test de QI. Il a un QI verbal de 143 et un QI global à 129. La psychologue nous a expliqué que notre fils était intellectuellement précoce mais présentait certainement des troubles déficitaires de l’attention. Ce diagnostic a été confirmé par une neuropédiatre qui a prescrit une multitude d’examens à réaliser avec notre fils. Finalement, différents diagnostics ont été établis. Notre fils est EIP avec des troubles déficitaires de l’attention, dysléxie (suivi chez l’orthophoniste)et dyspraxique (suivi chez l’orthoptiste et plus tard certainement chez une érgothérapeute). A ce jour, il bénéficie d’une prise en charge très lourde pour un enfant de 7 ans mais nous remarquons déjà une amélioration dans ses apprentissages. Il a la chance d’avoir une institutrice qui s’investie énormément pour l’aider, malgré une classe de 25 élèves avec 3 niveaux (CP, CE1 et CE2). Si j’ai décidé de vous écrire aujourd’hui, c’est pour vous dire que si vous avez un doute quant aux capacités intellectuelles de votre enfant, surtout s’il est en échec scolaire, n’hésitez pas à le faire tester. Si notre fils n’avait pas fait ce test de QI, il serait peut-être considéré aujourd’hui comme un élève incapable, qui perturbe la classe et il aurait peut-être redoublé le CP.
    A ce jour, nous n’avons pas fait évaluer notre petit dernier car, pour l’instant, il n’a pas de problème particulier (scolarisé en petite section de maternelle) bien qu’il néglige le travail qui ne l’intéresse pas! Lui, par contre, est fasciné par les bateaux (le titanic en particulier) et les églises. Nous verrons à l’avenir s’il est nécessaire de le faire tester.
    En tout cas, je souhaite beaucoup de courage à tous les parents car la gestion au quotidien d’un enfant intellectuellemnt précoce est difficile. Pour ma part la prise en charge pluridisciplinaire est épuisante mais hélas, ce n’est pas moi qui en souffre le plus, c’est mon fils. Bon courage aussi à tous les enfants EIP car je pense que vous en avez bien besoin.

  44. 3/5/2010

    Bonjour,
    ma fille est en ce2,et a 8 ans1/2.Elle a été dianostiquée précoce en
    cp par une psychologue non scolaire avec un qi à 130 au minimum:fai-
    re des efforts jusqu’au bout est difficile.
    En maternelle on m’a ri au nez,quand je cherchai à comprendre les différences de ma fille.En cp,ce1/ce2 les instites (très réfrac-
    taire au mot précoce)me disent pas de problèmes pour les apprentis-
    sages,encore que moi je dirai pour apprendre l’heurre,cela lui pose
    problème,comme l’annalyse pour résoudre les petits problèmes de math
    (+/-/x/:)quand cela est nouveau elle panique plus que de raison et
    est convaincu d’ètre nul et fait « page blanche » ce qui est très mal
    percu pas les instites,ce que je peux comprendre.je la rassure et essaye de lui démontrer quelle connait la réponse:elle ri d’elle même,ademêt q’elle savait,mais à toujours cette crainte de pas réussir.D’ou un comportement instable en classe (difficulté à rester
    assise correctement sur sa chaise:travaille debout ou un seul genoux posé,une vrai girouette au grand « dam » de l’instit).en générale il l’isole de ses camarades en mettant une table ou l’allée
    qu’est ce que je peux faire POUR l’aider dans son organisation,ses comportements, son apparence d’enfant impertinante et « ça m’est égale » qui forcément déplai aux enseignants.

    merci d’avance. J’ai souvant l’impression de vouloir la faire
    rentrer dans un moule trop petit,le monde scolaire.

    1. Bonjour. Isabelle, maman de 4 enfants on vient de diagnostiquer ma fille de 8 ans et demi de précoce avec un QI de 128 et une vitesse de travail à 90 et tout ce qui est raisonnement perceptif à 135 depuis la maternelle des difficultés de concentration ne reste pas en place parle tout le temps ou fait des bruitages. Elle est en CE2 et on parle de lui faire sauter une classe je ne la sens pas prête. Elle dit elle-même qu’elle pense qu’elle ne pourra pas apprendre tous ce qui est le CM1. J’essaie de mettre en place une équipe pédagogique pour parler de son cas, pour l’aider au mieux dans sa scolarité, on me dit qu’il faut nourrir son cerveau mais on ne nous dit pas avec quoi. Je suis un peu perdue. Pouvez-vous m’aider car elle est en souffrance, elle se dévalorise pour tout. Merci.

  45. Bonjour,

    j’ai 23ans, et dès la maternelle j’ai été diagnostiquée « enfant précoce ». je suis entrée au CP en avance et à la fin du primaire, l’école a proposé à ma mère de m’intégrer dans une classe spéciale appelée ‘collège en 3ans’ destinée aux élèves précoces. Ma mère a refusé et j’ai donc poursuivi mon parcours scolaire normalement. Depuis toujours je me sens différente, j’ai bcp de mal à m’intégrer dans les groupes (je préfère de loin les relations en one-to-one, plus riches à mon goût). Ma mère me racontait par exemple qu’en maternelle, je suis restée un mois dans la cour de récréation à observer les autres, avant d’aller vers eux. avant d’entrer au lycée (très grand lycée parisien) je n’ai rencontré aucune difficulté scolaire, travaillant peu pour des résultats tjrs excellents, je faisais la fierté de lafamille…
    En lisant votre article j’ai eu soudain les larmes aux yeux, parce que j’ai enfin l’impression de comprendre pourquoi j’ai aussi mal vécu mon lycée (dépression): je n’arrivais jamais à me concentrer et à poursuivre mon effort alors que je comprenais tout parfaitement et avant les autres. c’était une souffrance immense, ainsi qu’une grande incompréhension pour moi. Source de conflits permanent savec ma mère également.
    je pourrais encore écrire des pages et des pages sur mon sentiment d’être différente depuis toujours, comment j’ai toujours préféré la compagnie des gens plus âgés ou des enfants (qui partageaient avec moi une grande sensibilité et le sentiment d’injustice)…
    aujourd’hui je travaille ds une agence de communication, j’ai préféré mettre un terme à mes études universitaires ( qui me semblaient à la fois superficielles, et laborieuses) pour intégrer une école plus « professionnelle » mais pas du tout à la hauteur de mes ambitions potentielles.
    merci pour votre article, il m’a permis de voir que je n’étais pas seule dans ce cas, donc pas si différente, et aussi de me déculpabiliser.

  46. apres avoir lu je me demande comment on fait pour qu’un proféssionnel evalu mon fils car dans les caracteristique je voie mes tellement mon fils …
    Merci !!!

  47. mon fils agé de 15 ans et en échec scolaire depuis tout petit il a des problemes d attention les professeurs me l on fait souvent remarque il a été mis en CLIS puis en SEGPA mes malheureusement l échec scolaire et bien la 7 de moyenne a la maison il et adorable respect travailleur (manuellement) il veut travaillé mes l école et obligatoire j usque 16 ans ont lui reproche un manque de travail de l insolence envers les professeurs un manque de respect quand je lui demande des explications pour seul réponse :sa » ménerve » « c est long « sa « me gave « j en ai parlé au médecin traitent que je ne s avait plus quoi faire et que je pensé que mon fils soufrait d un trouble de l attention il lui a prèscrit un anti déprésseure faiblement dosé puis le collége a commencer a lui faire passé un wisc que faire ?

  48. bonjour a tous, je suis maman d une petite fille de 3 ans et demi et viens d’avoir un garçon.depuis plusieurs mois sa vie scolaire devient catastrophique.sa maitresse me dit qu elle n écoute rien, n arrive pas a se concentrer.elle n a pas d amis de son age, elle préfère aller avec les cm1 cm2.ma fille me dit qu elle s ennuie, qu elle ne sais pas pourquoi elle n arrive pas a faire ce qu on lui demande mais est très curieuse et enregistre tous ce qu on lui explique .elle devient agressive a l école, elle qui est si gentille normalement.les maitresse nous font culpabiliser en nous disant que nous ne savons pas l éduquer(elle est connu comme le loup blanc a l école et les maitresses l ont pris en grippe) et du coup nous la punissons presque tous les jours et j en ai mal au cœur.tous ce que je lis au dessus ressemble de près a ma fille, serait elle précoce? aiguillez moi, je suis perdu?Je veux trouver 1 solution pour son bien

  49. Bonjour Tatiana,
    Je crois que le plus sage serait d’aller voir un(e) psychologue avec votre enfant et de lui faire part de vos questionnements. On lui fera certainement passer des tests de QI afin de voir ce qu’il en est et vous permettre alors de l’aider au mieux.

  50. Bonjour Betty,

    Au vue de vos difficultés avec votre fils, je vous conseillerais de consulter avec lui un neuropédiatre qui pourra confirmer le diagnostic de troubles déficitairse de l’attention (avec ou sans hyperactivité). Il pourra également lui faire passer un test de QI afin que vous sachiez exactement comment aider votre fils.
    Pour info à tous les parents d’enfants en difficulté scolaire, il existe un livre très intéressant à ce sujet : « Même pas grave, l’échec scolaire ça se soigne ! » Dans cet ouvrage, le Professeur Olivier REVOL explique les différentes causes d’échec scolaire en s’appuyant sur des cas concrets d’enfants qu’il a pris en charge dans son institut. Je vous conseille vivement de le lire, il aide les parents à mieux comprendre les difficultés des enfants « différents » et en même temps, de prendre conscience que tout n’est pas perdu quand un enfant est en difficulté, il faut juste frapper aux bonnes portes pour trouver de l’aide.
    Bon courage à tous

  51. j’ai un garcon de 6 ans qui a été deceler enfant précoce, car sa maitresse a déceler beaucoup de chose pouvant penser qu’il était précoce, il fait de la réeducation pour l’écriture, car il est trés lent, ce qui implique beaucoup de frais pas pris en charge (test de qi 200 euros et 90 euros le test par une graphothérapeuthe, et 38 euros la séance pour la réeducation pour l’ecriture.Mais nous ne pouvons pas le laisser tomber, car autrement il sera en echec scolaire, il était en CP il rentre CE2, mais je regrette que beaucoup de parents qui ont des enfants en grande defficulté a apprendre sont un peu egoiste car les les maitresses passe beaucoup de temps avec eux, mais ceux qui ont des possibilités ont moins de temps.

  52. ho lala…je viens de mettre le doigt sur un gros noeud de ma vie…je venais par ici ce soir pour en savoir un peu plus sur ces enfants « dits précoces », j’ai un petit garçon de trois ans tout juste que je trouve un peu…décalé ! je me pose des questions, ou plutôt les personnes qui nous entourent me posent la question régulièrement. Mais dans le fond j’ai la sensation qu’il est un petit garçon de son âge, pourtant la question me taraude. Je me dis souvent que cet intérêt pour tout et cette sensibilité, cette agressivité et cette demande perpétuelle de « tout » lui viennent sans doute de la façon dont nous l’elevons, sans que cela émane de lui.
    Bref je venais chercher quelques piste pour ne pas passer a coté de quelque chose. et c est une grande surprise pour moi que de me rendre compte que cette question ne me tracasse pas pour rien. Ce que je lis là, ce n’est pas la description de mon petit garçon mais de moi enfant. tout à coup en lisant cette page, je me retrouve confronté a de nombreuses questions et de potentielles réponses sur la tournure qu’a pris ma vie. Cette lenteur, ce perfectionnisme, e besoin de lâcher prise face a l’ennui, cet ennui qui m’a suivie depuis toujours. dés la maternelle je me souviens m’être sentie clairement en décalage avec les autres enfants. pas mieux, pas pire, mais différente. mon « handicap social » ne s ‘est pas arrangé avec le temps, j’ai toujours été solitaire et me suis longtemps considérée comme un défaut a moi toute seule. j’ai cherché au cours de ma scolarité a tordre mon cerveau dans tous les sens pour essayer de faire et dire comme les autres, essayer de comprendre comment « tout le monde » raisonne sans jamais réussir a me sentir a l’aise. a partir de la cinquième, j’ai dormi…beaucoup. jusqu’à la terminale. d’octobre a juin je me suis assoupie tous les ans sur la chaise, parfois 20 minutes par heure de cours ! j’ai fini par avoir mon bac mention AB sans jamais avoir compris pourquoi ni comment, et je n’ai plus jamais mis les pieds dans une quelconque école. J’en garde un souvenir assez violent à tout point de vue. et la question se pose aujourd’hui de scolariser mes enfants à la maison tellement ce système m’a paru inadapté et rude. on m’a toujours considérée comme une élève intelligente mais je n’ai jamais e de résultats probants. seuls deux professeurs se sont autorisés a me donner des devoirs différents de ceux de ma classe voyant qu’il « me perdaient » en cherchant a me remotiver avec des devoirs que je choisissait avec eux.

    le rapport au corps aussi, la maladresse, devenue une image de marque au sein de ma famille, quelle gloire ! ces phrases que je me suis entendue mille fois dire …elle est bizarre. elle parle comme un livre. « mademoiselle pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » , les questions et remises en causes incessantes que je me posais et qui ennuyaient mon entourage « mais arrête un peu de penser tout le temps! ». « elle est trop sensible »… Je me suis énormément fatiguée à penser et à parler. Je m’auto-saoule et je ne trouve pas le bouton « pause », du coup je suis insomniaque (apres avoir dormi pendant 10 ans !). je me suis longtemps perçue comme « très cerveau droit » lol

    enfin…voilà. je crois que je pourrais continuer longtemps encore,je me retrouve avec précision dans ce qui est décris ici. aujourd’hui je me rend compte a quel point cette « différence » (précocité ou pas d’ailleurs) a pu jouer sur mon avenir. je vis dans un coin isolé, j’ai peu d’amis, je passe ma vie a lire ( et a elever mes enfants) et je suis mariée à un joueur d’Échecs âgé de 22 ans de plus que moi. cela dit aujourd’hui ca me va très bien !

    ce qui soulève plusieurs choses…

    d’une part, comment en être sure, et est ce bien nécessaire à l’age adulte ? que deviennent les enfants précoces ? des vieux précoces ? lol existe t il des ouvrages qui traitent du sujet ? comment gérer ça à l’âge adulte, comment apprendre à comprendre et à maitriser un peu tout ça ? avez vous des références a me conseiller ?

    cela me permettrait peut être de me défaire de l’étiquette qui me gratte dans le cou tous les jours !

    et , au moins, ce qu’il y a de bon ici, c est que je decouvre que ce que j’aprehende tant dans l’entrée a l’école de mon fils m’appartient sans doute plus qu’à lui, et que je pourrais maintenant essayer de voir les choses différemment le concernant afin qu’il fasse une bonne entrée en maternelle, si symbolique soit elle (deux matinées/semaines). est il probable qu’un « parent précoce » donne plus facilement vie a des enfants précoces ou est ce le jeu du hasard ?

    je sais que mon message st un peu long…je viens de prendre le revers de quelque chose à quoi je ne m’attendais pas…pour ce soir je m’en vais au lit, mais j espère avoir une petite réponse de votre part, même si j’ai bien noté que vous n’êtes pas des professionnels en la matière. mais votre avis m’interresse beaucoup, et vos réponses aussi, si vous an avez a me fournir…

    par mail privé ?

    merci de m’avoir permis de tomber sur ces informations, qui me seront peut être précieuses maintenant. ou alors a démentir pour chercher ailleurs. mais au moins j’ai quelque chose a me mettre sous la dent !

    merci

    noémie

    1. Bonjour, Dans ce que vous dites je retrouve également ! on dirait ma vie ! si vous souhaitez communiquer par internet , n’hésitez pas.

  53. Bon, j’ai 12 ans et je suis précoce, passionée par l’informatique, autrement dit, la programatiooooooon *-*
    Sinon je n’arrive moi même pas à comprendre se qui peut se passer dans la tête des autres gens, que je trouve idiots…
    Sinon en analysant les gens, j’ai réussi à m’intègrer dans la sociétée, même si je suis quand même trés différente des autres ^^
    Je trouve qu’être précoce c’est magnifique, mais dur à vivre, personnellement j’ai longtemps pensé que j’étais folle..
    Bref si vous avez des questions sur ce qui se passe dans notre/ma tête je vous écoute 🙂

  54. Bonjour,

    Mon fils âgé de 3 ans 1/2 vient de faire un bilan psychologique W.P.P.S.I.-R chez une psy, les résultats du test lui donne pour QIB:137.
    Depuis sa naissance, j’ai toujours eu du mal à le comprendre, il a fait ses nuits à 2 ans et demi mais continu à très peu dormir, il est toujours en retrait par rapport aux enfants de son âge, il est hypersensible, perfectionniste…il à même une peur extrême des boutons (chemises, polos…). J’aimerais bien comprendre justement ce qu’il se passe dans sa tête afin de pouvoir l’aider au mieux dans sa future scolarité. Merci par avance pour tout les renseignements que vous pourrez m’apporter.
    Maryline

  55. Pour Noé : oui, dans les faits, on s’aperçoit qu’il existe des familles de « précoces ». Par exemple, mes deux enfants sont précoces, tout comme moi et mon conjoint (leur père). Mon beau-frère l’est également, ainsi que mon père (il le sait grâce à l’armée …) et peut-être ma mère, mon unique cousine du côté maternel, quelques cousins côté paternel … Cela ne fait pas de nous des personnes supérieures, et nous avons chacun nos défauts, bien sûr … Pour ma part, je considère cela à la fois comme une chance et comme un handicap. Je m’explique : dans sa famille de « précoces » (on dit haut potentiel, plutôt, pour les adultes), l’enfant précoce ne se sent pas étranger, et ne semble pas si étrange que cela. Souvent, d’ailleurs, on ne se rend compte d’une différence que lorsque l’enfant est scolarisé, ou qu’il est déjà bien socialisé (fréquentation de la crèche par exemple). Les parents comprennent assez facilement leur petit précoce quand ils l’ont été eux-mêmes et lui fournissent un environnement riche en nourritures intellectuelles. En revanche, cela peut poser des soucis quand on entre « dans le monde » car on a des repères très différents. Ma fille s’est très bien socialisée, mais l’entrée à l’école maternelle a été très compliquée pour mon fils, qui ne comprenait pas pourquoi les autres n’avaient pas les mêmes jeux, les mêmes centres d’intérêts, les mêmes réactions … et surtout pourquoi il n’arrivait pas à communiquer avec certains, dont le langage était encore très embryonnaire alors que lui commençait à lire. Cela va mieux maintenant (il entre en CP), mais il y a toujours un certain décalage, même en dehors des simples acquisitions « scolaires » et l’expérience me dit que ça ne va pas s’arranger avec le temps.
    Bon, autre souci dans les familles où la précocité est la norme : sans s’en apercevoir, certains ont tendance à penser que la norme, c’est eux. Je dois avouer que j’ai du mal à supporter ma belle-mère, pour qui un enfant qui ne lit pas couramment après trois mois de CP est soupçonné d’être « limité » ! A sa décharge, pas facile d’avoir des repères clairs quand parmi ses enfants, neveux et nièces, le haut potentiel est très très majoritaire …

    Sinon, beaucoup de parents, aujourd’hui que le test de QI est plus courant que dans leur enfance, découvrent leur propre potentiel par un questionnement sur leurs enfants. J’ai moi-même passé le test après mon aînée, pour en avoir le coeur net. Cela dit, ce n’est pas tant le test que le travail fait en amont sur moi-même – avec l’aide d’un psy – qui m’a permis de sortir de mon cycle dépressif chronique. Le test est venu mettre un point final (enfin, j’espère !) au processus. Je ne pense pas qu’un test seul puisse résoudre quelque problème que ce soit.

    Maryline : tu es sûre que c’est le WPPSI-R ? Depuis 2004, c’est le WPPSI-III qui est en vigueur. Et pourquoi un test si jeune ? Ils sont moins précis, et plus sujets à variation quand ils sont administrés à cet âge-là … Par ailleurs, pour tes soucis quotidiens et tes questions, le psy qui l’a vu devrait pouvoir bien mieux t’aider que des internautes. Que dit le psy ?

  56. Merci Julie pour ta réponse, oui c’est bien le WPPSI-R mais la psy m’a demandé de revenir lorsqu’il aura 6 ans pour faire justement le WPPSI-III, là il a 3 ans et demi on ne peut pas encore le considérer comme un enfant précoce, car il y a encore des variations comme tu le précises bien. Cependant mon fils va un peu mieux, il commence à s’ouvrir au monde extérieur, il es moins renfermé rigole et s’amuse depuis qu’au centre aéré il a été mis avec les 5 ans. Concernant les boutons la psy m’a dit qu’il avait retransmis une peur sur les boutons.

    1. Bonjour,
      Ma fille a également la phobie des boutons depuis qu’elle est bébé. Elle a maintenant 5 ans. Pourriez-vous me dire comment a évolué la phobie de votre fils ? Je vous remercie par avance en espérant que vous verrez ce post 8 ans après !

  57. Maryline : à 6 ans, fais-lui plutôt passer un WISC-IV (c’est le test en vigueur pour les 6-16 ans). Les tests sont revus régulièrement pour être améliorés (plus riches) mais aussi parce que le QI de la population augmente régulièrement 😉 Il faut donc « ré-étalonner » les tests. D’où ma remarque sur le WPPSI-R. Tu trouveras des infos sur ces tests sur WP : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wechsler_Preschool_and_Primary_Scale_of_Intelligence et http://fr.wikipedia.org/wiki/Wechsler_Intelligence_Scale_for_Children

  58. Bonjour
    je me pose des questions sur mon garçon de 4 ans 1/2,
    mais c’est dur d’en parler parce que effectivement, on n’a peur d’être prétentieux, en tant que parents.
    Je me demande parfois s’il est précoce.
    A la rigueur, cela pourrait ne pas être un problème.
    Mais en fait, j’ai l’impression que c’est dur à gérer pour lui.
    Et des fois, il semble débordé par ses émotions et va se mettre en colère, par exemple
    parce qu’il n’a pas compris des choses…
    C’est dur à expliquer tout cela…
    Il semble choqué dans des situations où les autres enfants sont à l’aise.
    Il analyse certaines choses qui ne sont pas de son âge.
    Il se pose des questions complexes.
    Il a beaucoup d’intuition
    et est très sensible.
    Il parle parfaitement bien de façon construite depuis ses 2 ans 1/2, âge où il commencé à utiliser les différents temps de conjugaison (passé simple, imparfait) de façon correct.
    Sa grande sensibilité me fait prendre conscience que son rapport avec les autres peut être compliqué pour lui, même s’il est très intégré en classe, à l’école, en famille…
    Parfois, il semble régresser dans son comportement, parle comme un bébé et ouvre sa bouche, béat.
    On lui a toujours parlé depuis sa naissance.
    Est ce que son développement est normal?
    Nous avons vu une psychologue pour un tout autre problème à gérer et c’est elle qui m’en avait parlé au sujet de notre garçon.
    Mais nous n’avons pas beaucoup de moyens et nous ne voulons pas consulté si cela va se gérer par la suite.
    Peut-être que notre garçon est dans son développement normal et est peut-être dans une phase du complexe d’Oedipe qui le sensibilise?
    Pouvez vous me guider par votre réponse?
    D’avance merci.

    1. Mon fils a été diagnostiqué hpi, il est en ce2 et c’est la 1ere année qu’il me dit qu’il s’ennuie à l’école et qu’il en a marre. L année dernière on avait décidé avec son enseignant que le saut de classe n’était pas la meilleure solution car il est hypersensible et refuse le moindre échec. Mais la je me demande s’il vaut mieux pas qu’il saute une classe quitte à se confronter à un peu plus de difficultés…

      1. Bonjour,
        Oui, la confrontation à la difficulté est essentielle pour plus tard, cela fait partie des apprentissages qui, si le rythme des enfants n’est pas le bon, se font sur le tard au risque de les décourager.

      2. on a refusé le passage d’une classe pour notre petit qui était en avance et que la maitresse de c^voulait passer en ce2 il était soi disant d’une grand immaturité affective un hypersensible ! depuis c’est la cata il n’est pas homogène donc fait le bazar en classe se fait remarquer le collège n’en parlons pas il refuse d’y aller ne va pas en cours la galère et malgré tout cela 16 de moyenne nous lui cherchons une école plus adapté car il souffre donc n’hesitez pas ne faites pas la même erreur que nous

  59. Oh la la je me suis reconnus dans chacun des critères sur douance.org j’ai fait un test avec les caractéristiques et j’ai eu 41 points.J’ai 12 ans,je suis solitaire et j’ai lu a l’âge de 4 ans ,je suis hypersensible et très curieuse,j’ai lu des romans historiques,scientifiques et récemment le symbole perdu qui m’a passionnée,suis-je surdouée.
    Merci,Alice

  60. Bonjour,

    Excusez-moi pour le français mais je suis polonaise et j’écris pas bien 🙂
    Depuis très longtemps nous savons que notre fils (5 ans et 5 mois)
    est particulier (pour toutes parents leur enfants sont particuliers). Pour moi il est difficile de le voir comme ça parce que je n’ai pas eu beaucoup de contacts avec les petits enfants, dans ma famille il y beaucoup de décalage en age avec mes cousins et en plus les enfants m’avait pas trop intéressé pendant très très longtemps (j’ai fait longues études 2 fois Bac + 5) . Alors je découvre tout avec mes enfants et bien sur enfants de notre entourage. Pour toutes commentaires des grands parents sur précocité de notre fils je prend une marge mais certains choses deviennent claires surtout que sa petit soeur est « plus normale » (26 mois).
    Notre garçon il a marché à 12 mois, pour moi rien exceptionnel parce que mes deux frères marchait à 9 mois. Par contre ce qu’était très marquant depuis sa naissance la rapidité de mouvements et d’apprentissage. Vers 12 mois reconnait les formes (basiques et plus compliques comme losanges), vers 18 mois les couleurs, et avant entré à tout petit section (2 ans et 4 mois) décompter jusque à 5 dans 3 langues quand il a parlé comme la moyenne des enfants de son age. Pendant première année de la scolarisation il a appris alphabet et commençait reconnaître son prénom (avant son 3éme anniversaire) et décompter vers 15-20. A ce moment commence de bien lire et il a la base d’arithmétique. C’est assez longue présentation mais pour moi c’était plutôt normal. Quand j’ai signalé ça à l’école il m’ont considère comme une mère qui exagère parce que mon fils n’a pas poussé en avance ses acquis. Il essaye toujours de rester à l’école dans la norme mais depuis moyenne section commence de s’ennuyer. L’année dernier il était dans la classe mélangé de MS et GS alors la maîtresse lui donnait les exercices de GS. Aujourd’hui il est dans la GS est je des signalement qu’il s’ennui. Bien sur comme j’ai lu dans la présentation ici, mon fils a les problèmes de graphisme. Il écrit en coursive mais vraiment pas bien et ses dessins sont pas trop développes. Après l’articles et vos commentaires je pense qu’il sera bien de lui passer les testes. J’ai parlé avec la maîtresse de mon fils l’année dernière de la possibilité de « sauter » GS entrer en CP mais elle m’a déconseillée car elle lui trouvait pas assez autonome. Aujourd’hui je suis pas sur si il fallait pas essayer.

    Nous n’avons pas de problèmes ni avec la socialisation ni avec son comportement sauf qu’il est « bougeant » mais il reste dans la grande norme des enfants. Seulement j’ai peur que lui s’ennuyant à l’école aura plus envie d’y aller et de l’autre côté avec une certaine facilité d’apprentissage il saura pas en futur de travailler, de faire effort et de se remettre après un échec.

    Et mon question qui je doit contacter, pour les testes, etc. Je vit pas loin de Bordeaux.

  61. bjr, je viens de lire pas mal de choses sur les enfants précoces moi je viens d’apprendre que mon fils est un surdoué mais il a 15 ans le choc a ete des plus dur car personne ne nous en avait parlé.tout ce qu’on voyais c’etait un enfant tres perturbé anxieux en echec scolaire maladroit toujours seul de l’humour ça oui. tres emotif et ne gerant pas son stress .ces freres et soeurs disaient qu’il etait idiot enfin toute les moquerie que l’on peu faire sur un ados .enfin bref je culpabilise de ne pas avoir vu ça precosité,que de temps predu.je voyais bien qu’il etait differend mais je ne pensais pas a ça .aujourd’hui il doit quitter sont college car ce n’est pas adapté pour lui. il va connaitre des enfants comme lui et j’espere prendre un nouveau depart dans la vie.si vous avez un doute sur votre enfant faite le depisté c’est mieux tot.pour eviter qu’on prenne votre enfant pour un extra terrestre.

  62. Bonjour.
    J’ai 16 ans, Cela fait plus de 11 ans que l’on m’a fait mon test pour savoir si j’étais sois disant précoce. Test positif! (Pour moi c’était une bonne nouvelle quand j’étais petite, maintenant ce n’est plus qu’un gros handicap)
    Ce test je l’ai fait car mon frère aîné a été décelé « surdoué » deux ans avant moi.
    Avant mes parents ne s’inquiétaient pas, on déménageait beaucoup, ils ne pouvaient pas voir nos difficultés d’intégration. Mais il y avait d’autre signe, mon frère c’est vite mit à se battre, à se mettre de coter, et se plaindre de la lenteur de la classe. Je suis le contraire de mon frère, lui extériorise toutes ses émotions, moi je ravale tout, assume. Une vraie éponge a émotions!
    On a tout deux sauté une classe, lui le CM1, moi le CE1. Avantage? On pourrait le croire… Okais, on gagne un an dans le parcours scolaire, mais on gagne aussi, l’incompréhension des autres, leur « jalousie », et toutes sortes de questions auxquelles on ne sait même pas répondre.
    On a aussi tout deux été dans le même collège. Un avec une classe sois disant spécialiser pour « nous ». A partir de là j’ai commencé a perdre de vus mon frère, il a continuer son chemin. Moi en sixième a neuf ans je me suis retrouvée dans une classe avec des personnes de 3 a 4 ans de plus que moi. Dans la cour du collège-Lycée, la différence d’âge faisait peur a voir. Je me suis vite aperçus que la classe où j’étais n’était pas adaptée du tout. Beaucoup avait de grosses lacunes, des années de retards etc. C’était en pleine ville, alors que j’habite en campagne. Le matin pour partir : 6H debout, des transport en commun toute seule, des heures de trajets. Le soir quand je rentrais, je restait dehors quand il pleuvait, dans le garage quand il faisait beau, et je pleurais. La plupart du temps, je ne savais même pas pourquoi, juste un besoin de pleurer. J’ai voulue quitté le collège, mais j’ai finis mon année là bas.
    En cinquième j’ai changé de collège. Un établissement plus proche, avec moins de monde. Mais le même scénario c’est répété, grosses difficultés d’intégration. Pour réussir, j’ai dus perdre des points dans ma moyenne, rien que pour sa, certains sont venus me parler, je paraissais plus normale. Mais les notes que j’obtenais ne me convenais plus, je me sentais nulle… J’ai commencer une dépression, j’ai arrêter de faire tous mes devoirs. Cela a continuer en quatrième, en troisième… D’une moyenne presque parfaite ( plus de 19) en CP je suis arrivée a 12…8 pour certaines matières en troisième. Pourtant je comprenais tous. J’ai eu mon brevet (environs avec 15 de moyenne) sans avoir travailler les deux années précédente, j’avais envie de réussir ça, j’aurais pus faire mieux si mon obsession a rester dans les « normes » n’était pas si élevée.
    Rentrée au lycée : la seconde. Retour a la ville. Je connaissais personnes, j’ai réussis mon intégration… Au dépend de mes notes. Je tremblais et pleurais a chaque contrôles, incapable d’écrire, enchainant les échecs c’est devenus de pire en pire… J’ai redoublé. Ça m’a finit en quelque sorte. Toujours en dépression, je n’ai plus aucune estime pour moi.
    Deuxième seconde, je n’ai tenu qu’un trimestre a peine. Je suis partis en séjour à l’hôpital psychiatrique. Et je suis pas retourner au lycée. J’ai finis l’année chez moi, avec des cours du Cned comme compagnie. Je voyais plus personne..
    Aujourd’hui je suis en première dans un petit lycée de campagne. Je refuse toute amitié avec quelqu’un, je retrouve quelque bonnes notes. Je me déteste. Je suis toujours en dépression. Je considère la précocité comme un handicap lourd.
    Au niveau de mes parents: c’est dur pour eux, aujourd’hui mon frère s’en ai sortis, il a 19 ans, un appartement, un salaire… Moi je leur mène la vie dur sans faire exprès, je n’ai plus aucune relation avec ma mère. J’ai appris à détester les autres autant que moi.
    Éduquer un enfant précoce est plus dur que d’éduquer une personne handicapée physiquement.
    Toutes les distinctions présentée ici me corresponde a peu près, mais chaque « surdoué » (mauvais mots, on est pas des surhommes) est différent.

  63. Voilà 3 ans que nous trouvons notre fils différent des autres enfants de son âge. Il a appris à lire en quelques heure en début de grande section il a commencé à cette époque à faire le pitre en classe, à s’évader dans son monde imaginaire dès le travail demandé fini. Il devient peu à peu celui qu’on regarde de travers dans la classe alors que paradoxalement il reste excellent élève. Aucun saut de classe nous a été proposé pourtant notre enfant souffre du manque de matière que lui propose l’école, quand il rentre le soir il a soif d’apprendre de nouveau : fait du piano, lit au moins 1 heure, joue à des jeux de sociétés pour be

  64. suite du texte précédent:
    Sa personnalité correspond point par point à ce qui est décrit dans le listing précédent. Que devons-nous faire? Nous avons dicuté avec les enseignants mais à chaque fois son attitude « étrange » fait qu’on me dit toujours: il pourrait suivre dans la classe supérieure mais il n’est pas assez mûr… Du coup on tourne en rond il se fait remarquer pour apprendre plus il n’apprend pas plus car il se fait remarquer!!!

    Nous allons aller voir un pédopsy dans trois mois mais d’ici là que puis-je faire ou dire à l’équipe enseignante???

    Merci encore à ceux qui me répondront!

  65. J’ai 19 ans à l’heure actuelle, cela fait depuis 5 ans que j’ai été dépisté comme précoce (avec un QI avoisinant les 136), et je me sens comme tout le monde. J’ai des facilités pour annalyser les gens, à m’intégrer, je n’ai jamais eu aucun problème. Au collège j’ai été scolarisé au lycée Michelet sur Nice proposant un enseignement pour surdoués, et je n’en retiens que des points positifs. J’ai toujours été très curieux (on m’appelait le moulin à paroles, ça s’est un peu éteint aujourd’hui.), et je pense vraiment que nos facilités sont plus une chance qu’une tare, et jusqu’à présent ça m’a beaucoup servi (même si le risque c’est d’ s’appuyer sur ces facilités pour faire le minimum, comme j’ai pu faire). Apprendre une leçon 2 minutes avant de rentrer en cours c’est génial un moment, mais un jour on tombe de haut!
    Bonne soirée 🙂

  66. Béa,
    voyant que mon fils s’ennuyait en classe et était « différent » des autres, j’ai pris rendez-vous chez un psy qui lui a fait passer des tests de QI sur deux matinées, aux vus du resultat (137) que nous avons reçu mi juillet, nous avons pris rendez-vous une semaine avant la rentrée scolaire avec la directrice de son école pour dicuter de son cas, l’équipe pédagogique et elle même ont donc décidés de faire faire à mon fils qui aura 4 ans le 30/12/2010 un saut de classe en Grande Section de Maternelle.
    La rentrée à été dure pour lui, (adaptation aux élèves) mais en classe il fait parti des premiers, maintenant dixit mon fils « c’est parfait en classe »! en sociabilisation ça reste un peu plus difficile, mais son père et moi même ne regrettons en aucun cas son saut de classe.
    Béa, pourquoi attendre 3 mois pour lui faire passer un test?
    Il faut savoir également que le chef d’etablissement fait la pluie et le beau temps dans son école …
    Bonne soirée

  67. Bonjour à tous.

    Je me permet de poster un commentaire ici, afin de peut-être trouver des réponses à mes interrogations. J’espère énormement de cette réponse.

    Je me reconnais totalement dans les interventions de Noémie. Je pense avec du recul avoir été précoce et également hyperactive. J’ai lu mes premiers romans à 6 ans, j’ai toujours été passionnée de lecture mais ait toujours été rejetée de par mes professeurs, camarades et famille à cause de mon comportement « exubérant » et « je-sais-tout ».

    Je suis successivement et selon les professeurs (stimulants ou moins stimulants) passée de l’élève en échec scolaire à l’élève modèle, quand les cours ne me plaisaient pas, je lisais mes livres, et les professeurs ont fini par me laisser faire ce que je voulais, car mes résultats n’en souffraient pas. Quelques professeurs sur mon parcours ont soufflé à mes parents la possibilité d’une précocité intellectuelle, surtout les prof de français, histoire, anglais et SVT, mais jamais avec succès.

    Je me suis inventé un monde, au dessus du ciel, où les gens étaient différents, et où ils me comprendraient. Je m’évadais dans ce monde dès que le mien ne me plaisait pas, puis à 10 ans j’ai décidé que cela était un enfantillage et j’ai abandonné l’imaginaire pour un dur retour à la réalité.

    J’ai fini par faire ma première depression à 11 ans, accompagnée de ma première tentative de suicide, et il s’en est suivi 5 années de maniaco-dépression, avec troubles alimentaires et troubles borderline. J’ai fini par lâcher mon cursus scolaire à 15 ans, pendant deux ans je me suis cantonnée à lire des livres, de philo, de sciences humaines, d’histoire, et à perfectionner mon anglais.

    Pour finir à 17 ans j’ai rencontré mon mari actuel, j’ai changé de religion et je me suis mariée. J’ai enfin trouvé un équilibre, mais je présente toujours plusieurs signes dépressifs.

    Aujourd’hui j’ai 21 ans, deux enfants de 16 et 3 mois, et mon quotidien ne me convient pas, la routine interminable me rend folle, j’éprouve le besoin de poursuivre mes études, de me replonger dans mes livres… Je suis quelqu’un de très solitaire et je n’ai aucun amis, si ce n’est Emile Zola, Alexandre Dumas et Victor Hugo.

    Enfin, voilà, le simple fait de mon confier m’a permise de me délivrer un peu de cet étau qui m’étrangle depuis toujours, cette différence qui m’a toujours culpabilisé…

    Aujourd’hui, mon fils de 16 mois présente des signes précurseurs d’hyperactivité et de précocité, il a fait du 4 pattes à 4 mois et demi, a marché à 9 mois et il est passionné par les livres, les tourne et les feuillette depuis qu’il a un an… J’ai une très grande peur pour lui, car il est d’une sensibilité extrême et je vis avec la peur grandissante de le voir souffrir dans son parcours…

    Merci de m’avoir lue.

  68. bonjour,
    Mon petit garçon a 4 ans 1/2. Tout le monde me dit qu’il est précoce. En tant que maman, il est, pour moi, un enfant comme les autres. Il commence à apprendre à lire tout seul, il reconnait tous les chiffres (ex : 122), ses jeux préférés sont les jeux éducatifs, il a une super mémoire (il peut nous relater des faits que nous même adultes avont oubliés!). Ces signes font -ils preuvent d’un enfant précoce ? Actuellement il est dans une classe à double niveau (moyenne et petite section), où il apprend des contines pour petits, dois-je demander à ce que l’on le mette en moyenne section simple, voir moyenne et grande section ?
    Merci pour vos réponses.

  69. audrey, bonjours;

    votre fils est très certainement précoce. Mais ne vous en faite pas une montagne. Beaucoup d’enfants précoce vivent très bien leur scolarité et leur vie en générale. N’hésitez pas a nourrir sa curiosité et a le stimuler intellectuellement.(jeux de stratégies, DVD « C pas sorcier », calcul mental, lecture…..).Mon fils a sauter le CP mais ca a été un combat homérique face a l’Educ Nat…( et pourtant ma femme est enseignante…)Parlez en tranquillement a l’instit et si vous vous heurtez a un murs envisagez le priver.(une directrice ma dit que en 30 ans jamais un élève n’avait sauté de classe dans son école…que c’etait une question de principe…).

  70. Bonjour,
    maman de deux garçons . Mon garçon de 5 ans est en dernier année de maternelle.Nous avons changé d’école cette année (déménagement) et mon fils a mis deux mois pour se faire des copains; l’entrée à la crèche à deux ans, puis l’entrée à l’école ont été difficile également, la première année de maternelle, il s’est beaucoup ennuyé et ne voyait pas pourquoi il devait aller à l’école.il avait en début d’année, le niveau de fin d’année, connaissant déjà toute les lettres majuscule et sachant compter jusqu’à 6.Actuellement il s’est fait plein de copains.loin d’être rejetté, il est plutôt au centre des attentions des copains; il revient avec des ptits cadeaux des copains, ils s’agglutinent autour de lui…bref, je me demande s’il ne serait pas « précoce ». Je m’explique: Trés curieux, beaucoup d’humour, recherche les dialogue avec les adultes, nous réclame chaque jour pour jouer avec lui, trés trés sensible, il ne supporte pas l’échec, trés mauvais perdant, il va recommencer les jeux de société jusqu’à ce qu’il gagne. Lorsqu’il écrit, il nous demande un modèle et ne supporte pas de ne pas avoir fait exactement pareil. l’autre soir, j’en rigolais avec mon mari, il écrivait son prénom en lettre scripte et sont « S » n’était pas parfait; Du coup il refusé d’arrété et je trouvais étrange entant que parent de ne pas devoir insister pour qu’il recommence mais plutôt de lui dire: »mais si, ça va comme ça ».Vous semble-t’il précoce?

  71. bonjour
    je suis l heureuse maman d une petite fille de 3 ans mais aujourd hui je me pose des questions à son sujet.
    Elle est entrée cette année en petite section maternelle et elle avance à grande vitesse.
    Depuis l âge de 2 ans et demi elle connait son alphabet par coeur et sait reconnaître toutes les lettres.
    Elle commence à reproduire toutes les lettres et me demande souvent de lui lire les syllabes qu elle associent entre elles.
    Elle adore les puzzles et a 2 ans elle faisait 60 pieces et aujourd hui elle fait des puzzles de 150 pièces en 1 heure environ et elle n a que 3 ans et je viens de lui commander un 200 pièces.
    Je me pose donc beaucoup de questions à son sujet est elle précoce ou pas ??? En tout cas elle n a pas l air de s ennuyer en classe comme la plupart des enfants précoces mais par contre elle adore rejoindre les grandes sections quand sa maîtresse est absente.
    Quand pensez vous ??? quelqu un a t il rencontré cette situation avec son enfant ?
    Merci de vos réponses
    a bientôt

  72. bonjour
    je suis l heureuse maman d une petite fille de 3 ans mais aujourd hui je me pose des questions à son sujet.
    Elle est entrée cette année en petite section maternelle et elle avance à grande vitesse.
    Depuis l âge de 2 ans et demi elle connait son alphabet par coeur et sait reconnaître toutes les lettres.
    Elle commence à reproduire toutes les lettres et me demande souvent de lui lire les syllabes qu elle associent entre elles.
    Elle adore les puzzles et a 2 ans elle faisait 60 pieces et aujourd hui elle fait des puzzles de 150 pièces en 1 heure environ et elle n a que 3 ans et je viens de lui commander un 200 pièces.
    Je me pose donc beaucoup de questions à son sujet est elle précoce ou pas ??? En tout cas elle n a pas l air de s ennuyer en classe comme la plupart des enfants précoces mais par contre elle adore rejoindre les grandes sections quand sa maîtresse est absente.
    Quand pensez vous ??? quelqu un a t il rencontré cette situation avec son enfant ?
    Merci de vos réponses
    a bientôt

  73. Bonjour Virginie, Ma fille a 8 ans,elle a été testée l’année dernière comme étant précoce.Elle présentait les mêmes caractéristiques que votre enfant à savoir un langage très évolué, une soif d’apprendre, une passion pour les puzzles dès 2 ans, etc…Sa scolarité se déroule bien même si son hypersensibilité pose quelques problèmes…Mon conseil est le suivant : surveillez attentivement son ressenti et celui des ses profs , ne la poussez pas et ne réagissez que si un problème d’adptation scolaire intervient.Ces enfants sont particulièrement anxieux et il ne sert à rien de vouloir les stimuler plus que nécessaire! Il faut juste leur donner  » à manger » intellectuellement parlant.Mon fils de 6 ans vient lui aussi d’être diagnostiqué précoce et présente en revanche beaucoup plus de difficultés d’adaptation, aussi je suis en train d’agir pour l’aider à bien vivre tout cela ( rdv pédo psy).Chaque enfant est différent , le maitre mot est de rester attentif et de l’accompagner au mieux avec des spécialistes lorsque cela devient nécessaire, bon courage et surtout gardez de l’énergie car il en faut!

  74. je suis maman de 3 enfants 18 15 et 8 ans,mon deuxieme un garçon a été testé à la demande de son institutrice en CE2.Lorsque les resultats sont tombés le pedopsy m »a dit que mon fils faisait parti des enfants precoces meme si il avait tenté de saboter ses reponses. En effet il passe son temps à demontrer qu il ne sait rien et qu il ne comprend rien au scolaire il rejette en bloc!!Du coup echec scolaire et bras de faire avec l education nationale .Depuis sa 1 ere année de maternelle il a été vu par toutes les aides possibles psychomotritien,psychologue scolaire ,privé pedopsy orthophoniste ,rien n y a fait.Il refuse de travailler.De ce fait regard tres dur de la part des enseignants le qualifiant d immature lourd malade ,il ne comprend rien, trop effacé ect…je ne vous parle pas de l acharnement moral non plus qu il a subi .Jamais on a parlé de lui en le valorisant ,ils refusent de prendre en compte le fait qu il soit precoce.Je suis une maman qui ne comprend pas le probleme.Jusqu »à remettre en cause notre equilibre familliale.Il est maintenant en classe de 3 eme et se dirige vers une formation pro,J’ai hâte d y etre ,car c est epuisant de se battre contre une institution qui ne reconnait pas ces differences et qui sans formation psy se permet d etablir des diagnostiques inappropriés.Avec mon mari nous le soutenons de toutes nos forces et lui apportons bcp d amour,mais il vrai que notre energie en prend un coup.A l epoque lorsqu’il a été decouvert precoce une maman ds le meme cas que moi,m’a expliqué ce que nous allions vivre ,elle avait de la pratique et ne c etait pas trompée ,ce n est pas le quotidien qui est difficile à vivre mais le rapport avec les enseignants,trs devoir demontrer que votre enfant est normal…..

  75. Bonjour,
    je suis la maman d’un petit garçon de 5 ans qui a un comportement étrange. A 2ans 1/2 il connaissait son alphabet, A 4ans1/2 il connaissait touts ses syllabes et aujourd’hui, il sait pratiquement lire. Il adore lire, écrire, compter. En géographie, il est incollable, il connait ses pays ainsi que les monuments et les sites naturels que l’on peut y trouver. En math, il apprend les tables de multiplications et fait des additions que je lui pose sur papier. Pour le moment, sa grande passion c’est de prendre trois puzzles, de mélanger les pieces dans un sac et de les refaire en très peu de temps. A la maison il parle sans arret, pose des tonnes de questions auxquelles je ne sais plus trop quoi répondre, il arrive a me mettre en difficultés. Et cette année, a son entrée en grande section catastrophe. Il ne voulait pas aller a l’école, pleurait tous les matins. J’ai rencontrer la maitresse qui m’a dit que mon fils ne jouait pas avec les autres enfants de sa classe, qu’il restait en retrait dans la cour, qu’il ne parlait pas et j’ai meme entendu un autre enfant de sa classe dire que mon fils est bizarre. Comment réagir. La douche froide. Je me dis qu’il vient de passer trois ans à l’école seul. Il est hyper angoissé au moindre changement de situation et a tendance a paniquer des qu’il se trouve en difficultés. Je ne sais plus quoi penser et plus quoi faire. Merci de me répondre pour nous permettre d’avancer.

  76. bonjour
    je suis la maman d’un petit garçon de neuf ans, quand je lis les critères pour déceler les enfants dit précoces, je le reconnais complètement. Mon fils associait les formes et les couleurs vers l’age de dix mois, à quinze mois il faisait des puzzles de quinze ou vingt pièces, à deux ans il était passé à trente pièces, il mélangeait les pièces des différents puzzle et s’amusait à les reconstituer, il faisait çà en un temps record, à trois ans il avait un langage complètement fini, réfléchi et étrange, il disait des mots que la plupart des enfants ne connaissent pas à cet age, genre, gouteux pour quelque chose qu’il trouvait bon, à cette époque il conjuguait le verbe et le sujet il disait par exemple ce sont des chaussettes et pas c’est des chaussettes comme tout le monde dit, il le fait plus çà maintenant par contre. il faisait meme tres snob avec ce langage tres chatié.Il s’est intéressé très tôt aux dinosaures à l’astronomie, à la prehistoire, on a du lui acheter un télescope à quatre ans, au fonctionnement des hélicoptères, à la chimie , au fonctionnement de lélectricité. Quand il est entré à lamaternelle à deux ans, il était en retrait , tres timide, ne participait a aucune activité collective, du coup la deuxième année on l’a mis avec les petits moyens au lieu des petits parce que soit disant il s’ennuyait avec les enfants de son age. Auj il est tres bon en classe mais aux dire de la maitresse, est un élément perturbateur, il n’écoute rien, parle avec ses voisins, joue avec son matériel de classe, et quand elle lui demande de repeter ce qu’elle vient de dire, et bien il ne sait pas, en fait il ecoute rien soit disant mais est excellent dans tous les domaines. çà me perturbe beaucoup, parce que quand je le regarde vivre maintenant qu’il a neuf ans et demi, j’ai l’impression qu’il n’est pas heureux, il se réfugie facilement devant la télé, ses consoles de jeux, il veut faire des maquettes mais est assez maladroit de ses mains alors il y arrive pas et ça l’énerve bcp même si il est patient, on est obligé de l’aider à finir. Le métier qu’il veut faire ingénieur en génie civil, pas commun pour un ptit bonhomme de neuf ans, il veut construire des tours et des ponts, ou alors aller travailler en Angleterre, il connait même pas l’Angleterre… quand je lui demande pourquoi il se tient mal en classe il me répond que c parce que ils font que des révisions et que ç l’énerve de faire toujours la même chose… mais en fait c faux, c lui qui pense çà. Pensez vous que mon enfant pourrait être un enfant précoce???? je le sens malheureux , et çà me perturbe bcp je ne sais pas quoi faire pour qu’il soit bien ; lui il dit que çà va, mais bon moi je crois pas .

  77. Bonjour,
    mon fils a 9 ans, il est en CM1. Sur les conseils de sa maîtresse, nous lui avons fait passer un test psychométrique. Les résultats le disent précoce. J’écris sur ce forum car je me sens plutôt perdue, pas très heureuse d’avoir un fils précoce. Se pose la question du changement de classe mais j’ai peur que mon fils ne trouve pas sa place en 6e l’année prochaine. Les tests le disent précoce mais je ne le trouve pas différent des autres. Il n’est pas plongé dans les livres, plutôt très entouré par des copains, toujours près à faire la foire. C’est vrai que ses résultats sont excellents et qu’il travaille très peu. Quand on lui demande ce qu’il en pense, il reste très évasif et se voit bien en 6e à la rentrée prochaine. je crois qu’il ne se rend pas compte de la jungle du collège.
    Pensez-vous qu’il est indispensable de faire un saut de classe quand on est précoce? Ne prend-on pas le risque de l’isoler de ses amis et de le confronter à des sujets d’adolescents trop tôt pour sa mâturité? J’ai lu que les enfants précoces sont hypersensibles car ils doivent traiter intellectuellement des sujets qu’ils comprennent mais qui deviennent pour eux anxiogènes par manque de mâturation psychique.
    Merci de m’avoir lu et de votre réponse.

  78. Bonjour,

    Notre fils a été testé en CP et diagnostiqué enfant précoce.
    Il a 9 ans et est au CM1, ce saut de classe était un souhait très fort de sa part mais aujourd’hui , lorsque nous le voyons isolé dans sa classe , sans ami , rejeté , nous nous demandons si nous avons fais le bon choix…
    A ce jour il nous parle de vouloir changer d’école , il espere pouvoir se faire de nouveaux amis … mais nous sommes plein de doute  » et si nous nous égarions à nouveau ? »
    Nous aurions souhaité avoir des témoignages de jeunes ayant vecus une experience similaire afin de nous éclairer quelque peu sur ce qu’ils ont ressenti et eventuellement ce qui leur a permis de s’integrer aux autres sans renoncé à ce qu’ils sont
    Notre fils souffre et nous l’aidons du mieux possible ( pedo psy , rencontre avec d’autre EIP, échange avec décryptage des réactions des autres enfants ) mais nous cherchons de nouvelles pistes à explorer afin que les « autres  » ne soient plus pour lui cet  » irreductible ennemi »
    Merci d’avance pour vos remarques constructives
    Amicalement

  79. Bonjour
    je suis la maman d’un ado de 14 ans, il a toujours tenu des propos adultes parler avec un vocabulaire riche et au CP sa maitresse a décelé sa précocité il comprenait vite s’ennuyait et jouais avec ses stylos gomme…sans perturber les autres élèves
    test qi 119 la primaire s’est relativement bien passé il a été décelé dyslexique
    en 6° il a été la cible d’un gamin et a débuté une dépression que j’ai pu enrayer avec des plantes il a quelques amis de longues dates mais se sent souvent rejeté par les autres collègiens et il le vit très mal
    Je suis à l’écoute et il a été suivi par des psy séance Tomatis psychomotricité…
    en 6° retest QI 128 il ne sait pas apprendre, n’aime pas l’école vit dans son monde
    mais je respecte ses différences
    c’est certain il ne veut pas continuer jusqu’au bac général il va se diiger vers un bac pro en alternance il a envie de travailler il veut se diriger vers conseils et vente en animalerie cela lui correspond et surtout il veut sortir du système scolaire où il se sent incompris il est hypersensible ce qui lui vaut la raillerie des autres éléves
    sa conseilleère d’orientation lui a conseiller de prendre un rendez vous avec le DR MAGNIE-MAURO à l’hopital Pasteur de Nice qui le testera pour trouver ses failles et le diriger vers un médecin ou un spécialite qui l’aidera
    je vais essayer car il a envie de sortir de ce carquant
    bon courage à tous car ce n’est pas toujours facile de garder son calme face à ces difficultés et surtout essayer de beaucoup disculter avec lui pour mieux le comprendre
    amicalement

  80. Je voudrais répondre à gladys, mon fils a 9 ans et nous venons d’avoir les résultats de ses tests Qi, ils sont positifs. Le profil de votre fils correspond en beaucoup de points au mien mais chaque enfant précoce est différent. Pour nous c’est un parcours du combattant car nous avons eu des doutes il y a 4 ans, il a passé 2 tests avant celui ci chez un pédo psychiatre et chez une psychologue qui n’avait pas les compétences requises pourtant nous avons consulté avant une association EPI. Nous avons fait passé les tests de QI mais aussi de personnalité Chez Cogito ‘z (spécialiste des troubles scolaires en général), 3 cabinets existent : avignon, marseille et Paris, vous pouvez trouver des infos sur leur site. Ils proposent aussi un accompagnement pour l’aspect scolaire car mon fils a des problèmes de lenteur, de concentration car leur mode de pensée est différent du notre. Il va voir une neuropsychologue pendant 10 séances pour pouvoir améliorer ses différents problèmes à l’école. L’autre parcours du combatttant va être l’équipe enseignante qui a jugé mon fils plutôt comme un perturbateur et nul plutôt que voir autre chose. Surtout il faut savoir que ce test se décompose en 4 grandes parties et pour certaines si le résultat de l’une des parties est exellente et que les autres médiocres (ce n’est pas forcément une moyenne) l’enfant est considéré avoir un comportement précoce. Je pense vraiment qu’un dépistage est nécessaire au plus tôt car certains enfants se sentent différents et le vivent très mal.
    Bon courage.

  81. Bonjour
    J’ai 14 ans et je bégaie. Je suis aller voir une orthophoniste qui m’a dit que je serais peut être précoce. Certains des signes caractéristiques me corresponde mais est-il vraiment nécessaire que je le sache maintenant ? Et si je l’était pourquoi ne l’a t-on pas remarqué avant ?

  82. Bonjour, moi je viens juste d’avoir 12 ans et je me pose quelques questions. Je réponds à beaucoup des signes de la précocité, sauf certains : mauvaise écriture, mauvais comportement à l’école… J’ai appris à lire vers la grande section, je ne parlais pas vraiment « bébé », j’aime travailler seule, j’aime regarder des encyclopédies, je préfère être avec des gens plus grands que moi, je pleure très très très souvent, en classe, la nuit, parfois à table ! Mais j’ai des bonnes notes pour une personne en sixième. Ma moyenne générale est de 17,30 ce n’est pas la meilleure moyenne du monde je sais. J’ai eu 87% de réussite aux évaluations nationnales français – mathématiques. Je n’ose pas demander à mes parents de me faire faire un test sérieux. J’en ai déjà fait faire un en ligne à ma mère et j’avais plus d’une chance sur deux d’être précoce. Je trouve toujours quelque chose à redire sur mes pensées, je me pose beaucoup de questions du genre :  » Pourquoi suis-je là ? Pourquoi suis-je née ? « . J’aimerais que quelqu’un me dise en analysant mon écriture et ma façon de m’exprimer, si j’aurai quelque raison d’écrire un commentaire sur une rubrique spécialisée ? J’attends vos réponses !

  83. bonjour
    je suis maman celibataire d’un petit garcon de 5 ans et demi , il est en grande section. killian est un enfant dit « difficile » surtout a l’ecole. en effet a l’ecole il ne se passe pas une journée sans qu’ilne soit puni! a chaque livret scolaire depuis son entree en maternelle les maitresses notent qu’elles ne l’ont jamais vu en difficulté devant un travail demandé . mais helas tout ca est gaché par son comportement. il est incapable de s’entendre avec les enfants de son age et peut meme etre violent avec eux. beaucoup de personnes me disent qu’il est tres en avance par rapport aux enfants de son age. les maitresses ne s’apercoivent que de son comportement et l’ont prit en grippe. en dehors de l’ecole il exprime une tres forte demande d’apprendre et reussit. tous les week ends au lieu d’aller jouer avec d’autres enfants il me supplie de l’emmener visiter differents musees , d’aller a la bibliotheque bref partout ou il peut apprendre des choses nouvelles. il s’interesse a des sujets tres complexes qui ne sont pas de son age. il est rejeté de partout a cause de son comportement. ( il n’a pas une vie facile , un pere absent qui vient voir son fils 1 fois par an mais qui l’appelle souvent pour lui faire de fausses promesses; meme sur ce sujet killian reagit avec maturité, la derniere fois au telephone il a dit a son pere : soit tu t’occupes de moi correctement et regulierement soit tu disparais de ma vie! je ne savais plus quoi dire!) alors avec tout ca je me demande si killian a ce mauvais comportement parce qu’il est perturbé a cause des evenements qu’il y a eu dans sa vie ou bien parce qu’il est en avance et qu’il s’ennuie , se sent different . qu’en pensez vous ? je me sens demunie et j’ai vraiment besoin de votre avis!!! merci a ceux qui prendront le temps de me repondre caroline

  84. BONJOUR
    je répond à Caroline
    je suis un peu dans votre cas, maman célibataire et un papa qui n’est pas présent il vit à l’étranger et ne s’occupe pas de son fils
    comme les précoces sont des enfants extremement sensibles l’absence de ce père a été très dure je n’ai jamais dit du mal de son papa et j’ai essayé de garder ce lien si important et surtout j’ai fait suivre mon fils par un psychologue et neurospychiatre…
    les scéances chez ce dernier sont remboursées l’autre pas…hélas
    soyez beaucoup à l’écoute de votre petit garçon
    à l’école il faut peut être le faire tester et avec cette certitude allez voir
    les enseignants certains sont fermés mais de + en + ils commencent à s’ouvrir à ce phénomène et surtout s’ils sentent que l’enfant est suivi ils seront moins en opposition avec lui
    à l’école il avait du mal à se concentrer il s’ennuyait alors il jouait avec ses crayons ou se refugiait dans son monde imaginaire mais jamais agressif avec les autres
    il a été testé précoce en CP (à la demande de son institutrice) mais sur ses bulletins on retrouve toujours les memes observations : peut mieux faire, doit se concentrer, manque de maturité… mais ses résultats étaient très satisfaisants
    en 6° problèmes relationnels avec les autres, notamment il a été la cilble d’un autre enfant ce qui l’a conduit à une dépression soignée à temps grace au psychomotricien qui le suivait, il est maintenant en 3° ses resultats chutent mais il est toujours dans la moyenne il gère mieux ses problèmes mais souffre toujours de l’incomprehension de l’entourage il n’aime pas l’école et va se diriger vers un Bac pro en alternance
    j’ai pris rendez vous avec le Dr Magnie Mauro à Nice qui traite le cas des enfants précoces
    il a envie de s’en sortir et moi aussi pour lui
    le chemin est long et il faut beaucoup de patience, d’écoute et d’amour
    mais on voit le bout du tunnel
    courage Caroline

  85. merci marysel pour votre message de soutien. killian est deja suivi par des psychologues mais ca ne donne pas grand chose. il a un profond mal etre mais ne reussit pas a s’ouvrir. ( il va mal c’est sure , depuis plusieurs mois a certaines periodes il recommence a faire caca dans sa culotte!) mais quand j’en parle a des professionels tel que la maitresse ou le psy je ne suis pas entendue. j’ai vraiment l’impression d’etre seule pour assumer tout ca et ca devient usant. helas pour le moment je n’ai pas les moyens financiers pour lui faire un test qi . au moins j’aurais ete fixee sur sa precocité ou non . si j’avais la preuve que effectivement il est en avance je pourrais le mettre sous le nez de tous ces professionnels qui ferment les yeux! en tout cas merci de votre message marysel ! caroline

  86. bonjour
    je répond à C
    tu sais tous les précoces n’ont pas tous les symptomes réunis
    certains ont des difficultés en classe d’autres travaillent super bien (surtout les filles)
    mais si tu te poses toutes ces questions et que tu es allée sur ce site c’est que cela te préoccupe alors je pense que si tu communiques bien avec tes parents de leur faire part de tes inquiétudes et leur demander pour te rassurer de te faire tester chez un psychologue qui pratique ce genre de test (tous ne le font pas) le test n’est pas gratuit il faut compter environ 100E cela peut retenir mais si tes parents prennent conscience de ton problème ils le feront pour que tu sois rassurée sinon n’y a t il pas à ton collège un psychologue scolaire à qui tu pourrais parler ? au collège de mon fils il y la conseillère d’orientation qui est aussi psy qui lui a proposé de le retester gratuitement renseignes toi
    mais surtout ne garde pas tes interrogations ou tes angoisses pour toi parles en à tes parents à un proche ou à un psy
    bon courage

  87. juste une info a marysel et a C parce que je viens de me renseigner pour mon fils . le test ne coute pas 100 euros mais 200 euros ! tout comprit. la premiere visite obligatoire et le test. caroline

  88. salut je voudrai savoir pourquoi mon petit frére agé de 8ans fait les operations mathematiques d »une façon très vite et mentalement et au contraire il déteste la lecture et il aime beaucoup faire du mathematique .Donnez moi des reponses s’il vous plait…

  89. Bonjour Marysel,
    Je n’ose pas vraiment allée voir les psychologues ou autres
    car je ne sais pas ce qu’ils penseront de moi !

  90. bonsoir C
    pourquoi ne pas oser, les psy sont là pour t’écouter et t’aider non pas pour porter un jugement sur toi et que tu sois précoce ou pas l’important c’est que tu puisses exprimer tes inquiétudes et que tu aies des réponses à tes questions
    tu es à un age où l’on s’interroge beaucoup sur sa vie, l’age où le corps change et que de petite fille tu deviens jeune fille il faut que tu exprimes ce qui te préoccupe à tes parents, tes proches ou des professionnels

  91. bonjour,
    voila mon fils a 6ANS IL est au cp a beaucoup de problème avec ses camarades dans la cours, une amélioration depuis peu, ne supporte pas l injustice et très lent pour écrire même refuse de copier ,alors qui lit très bien ,et très très souvent dans la lune, cerne très vite les adultes alors qui auras du mal a comprendre les agissements de ses camarades .Et têtu ,non! c est non! ,aucun compromis ne peu être envisager .
    le pedopsy me dit que c est un enfant unique et qu il a du tempérament ,quand pensez vous??
    MERCI

  92. Bonsoir, je suis la maman d’un bébé de 7mois, c’est mon 5° enfant et pourtant je suis complètement déstabilisé.
    Il a su se retourner très tôt, à 4 mois il rampait, 2 semaines plus tard il savait marcher à 4 pattes. il savait s’assoir tout seul et tenir sans appui à 5 mois, à 6mois, il a réussi à se mettre debout, il attrappe des petites choses déjà avec 2 doigts.
    Mes 2 premiers enfants sont précoces. Ma 2° a appris à lire toute seule à 4 ans et demi et pourtant mon petit dernier est déroutant.
    Il observe tout je lui donnerais 2 mois de plus s’il n’était pas si petit. C’est mon petit dernier. Il imite les bruits que je fais, il répond à son prénom et se retourne vers ses frères et soeurs sans se tromper quand je dis leur prénom.
    Il essaie maintenant de répéter des mots.
    Alors que je lui changeais la couche il m’a répéter zizi, j’ai cru que j’avais mal entendu et le ledemain quand je lui ai proposé le sein il m’a dit néné, c’est le mot que j’utilise quand je lui propose. Cette fois je lui ai reposé la question « tu veux le néné? » et il m’a redit néné en baissant la tête vers mon sein.
    J’était tellement surprise que les larmes me sont montées aux yeux…
    Le trotteur, je ne le met pas dedans, ça l’énerve mais par contre il adore se promener en le poussant.
    Voilà, je ne sais pas s’il est précoce ou si simplement c’est un bébé très phisique mais mon bébé m’épate.

  93. Bonjour Lylie,
    Ton fils écrit-il mal? Si oui, il le sait et c’est peut-être pour ça qu’il refuse de passer par l’écrit. Si tu as un doute sur sa précocité, fais lui passer un test de qi chez un psycholoque qui en a l’habitude, cela permettra de débloquer certaines situations à l’école: les enseignants en tiendront compte.

  94. bonjour. ma fille de 3 ans pleure tous les soir car elle veut apprendre a lire elle connait les couleurs depuis quelle a 16 mois et toutes les lettres d imprimerie et maintenant nous commencons les curcives ,elle ecrit son prenom et c est lire tout les prenom des eleves de ca classe je ne sais pas comment lui apprendre a lire car elle souffre vraiment de ne pas savoir elle me donne des livre toute la journee pour que je lui les lise .elle voudrait tellement savoir que dois je faire.

  95. Bonjour Emma,

    Je suis la maman d’une petite fille qui a voulu apprendre au même âge et sur conseil de la maîtresse j’ai refusé.
    Depuis compte tenu d’un certain nombre de traits de caractère, elle a été testée et est une enfant précoce avec fort QI .
    En grande section elle me demande à nouveau d’apprendre à lire. Cette fois ci j’ai accepté (total en 15 jours elle a retenu les concepts, lit ses syllabes et commence les mots).
    Comme vous, je ne savais comment m’y prendre. Par contre il est important de lui apprendre par la méthode syllabique, de lui faire écrire les lettres (en chantant les lettres) en même temps qu’elle les lit. En effet, l’apprentissage de la lecture va avec l’écriture et notamment la compréhension du son associé aux lettres.
    Vous avez 2 livres concernant la méthode syllabique. La méthode Bosher et la collection Leo et Lea. Pour la partie phonétique, méthode Sassy (titre: Bien lire et aimer lire). Sur la base de ces ouvrages, vous verrez qu’en fin de compte c’est simple. Cependant, attention la précocité ne se résume pas à l’écriture. La précocité est une forme d’intelligence, induisant une forme de compréhension et de logique différente. Notre fille est hyper sensible et certe, est curieuse d’apprendre les choses « scolaires », cependant elle se caractérise aussi par une soif de compréhension de tout ce qui l’entoure. Soif qu’il est nécessaire d’abreuver. En effet, l’enfant précoce a besoin de comprendre, pour se rassurer. C’est pourquoi il faut accepter de « justifier » les choses lorsqu’il le demande. Non que cela lui évite d’obéir ou l’exonère de faire, mais en comprenant pourquoi, il comprend aussi que nous (parents, maîtresse …) savons où nous allons et mapitrisons la situation, et c’est cette certitude qui le rassure.

    Voilà

    Bon courage

  96. Bonjour Marysel,

    Avec mon père c’est un peu étrange,
    il est stressé par son travail,
    il n’y a qu’avec ma mère que je m’entends bien.
    Mais elle n’est pas du genre à aller voir quelqu’un si tout va bien.
    Je ne pense pas que ça interressera le psychologue
    et je n’ai pas envie qu’il en parle à mes parents,
    ils vont me prendre pour une folle !!
    Enfin je ne connais pas beaucoup de gens de mon âge qui se posent
    des questions à ce sujet !

  97. Bonjour C
    cela me chagrine que tu ne puisses pas en parler à tes proches mais tu sais le psy scolaire pourra t’aider et si tu lui dis que tu ne veux pas qu’il en parle à tes parents et il respectera ta décision il est là pour aider les collègiens qui ont des doutes, des angoisses des questions sur tout, il est là pour vous rassurer c’est son job n’hésite pas à le contacter cela te fera peut être manquer un cours mais tu pourras rattraper et tes parents ne le sauront pas. Tu sais on peut être bien et avoir besoin de réponses à ses interrogations Ne restes pas avec tes questions
    Mon fils a 14 ans il se pose aussi bcp de questions sur sa vie, son avenir, je suis là pour l’écouter l’aider mais il va aussi voir la conseillière d’orientation qui est aussi psychologue scolaire de son collège Ses amis ne se posent pas ces questions mais tant pis il va consulter. si tu en as besoin fais comme lui essaies
    courage

  98. bonjour
    mon fils killian va etre testé mercredi prochain. est ce que quelqu’un peut medire comment l’y preparer en douceur (il a 5 ans). merci d’avance pour vos reponses! caroline

  99. bonjour,

    je viens me renseigner, car j’ai un petit garçon de 3 ans, qui se prénome Maxence. Depuis la rentrée en septembre en petite section, rien ne va plus. Il ne s’intégre pas avec les autres enfants. La maitresse n’arrive pas le faire tenir en place, son cahier d’exercice était très mauvais. J’ai demandé un rendez-vous avec elle pour faire le point. Elle m’a dit qu’il fallait voir un psychologue pour comprendre son comportement car à la maison il est adorable et joue tranquillement à la maison. Aprés avoir dit à Maxence que j’aimerai qu’il fasse mieux les exercices tout a changé, le cahier était presque parfait. Je lui ai dit que c’était bien, il m’a répondu « c’est bien ce que tu voulais? ». Quand je le dispute avec sa soeur, il me dit que c’est injuste, il est très calin avec moi et adore quand je dessine. Quand je lui demande de dessiner il me dit qu’il ne sait faire que des gribouillages. Et le soir il me parle de ses grands-parents est me demande quand est-ce qu’ils vont mourir. Jusqu’à maintenant j’ai toujours su qu’il était différent mais je pensais à un problème psychomoteur car il arrive tout juste à faire un rond alors qu’il fait des pulzzes de plus 50 pièces. Bref, cette semaine j’ai parlé des mes soucis avec Maxence à une connaissance qui m’a dit avoir eu le même soucis avec son fils précose! Je viens de voir votre présentation et je vois beaucoup de similitudes avec Maxence sauf qu’il ne reste pas dans un coin, ils joue à côté des enfants mais pas avec eux, et quand je lui demande s’il a des amis à l’école, il me dit non et me donne les prénoms de l’ensem et de la conductrice du bus. Ca me fait vraiment mal au coeur que les enfants ne jouent pas avec lui.

    je ne sais pas quoi faire.

    Merci d’Avance

    Mélanie

  100. ca y est test qi effectués sur killian. la psy a dit que c’est plus qu’evident qu’il est precoce. il a fait des exercices en moyenne de 9-10 ans. (il en a 5). maintenant reste a savoir comment l’aider a s’epanouir. si vous avez des idees merci de me les communiquer!!!! caroline

    1. Bonjour
      Ma fille a 6 ans et demi et est en CP. Elle a appris à lire seule l’année dernière et est donc entrée en CP avec un niveau de lecture d’adulte. Elle a toujours été un peu plus lente au niveau moteur. Beaucoup de difficultés à apprendre le vélo (toujours avec les petites roulettes parce qu’elle se trouve nulle à une pas réussir sans), une passion pour l’art ( elle connaît par coeur les bio de SCHIELE, les Impressionnistes… Par exemple.) Dès qu’un sujet la passionne, elle veut tout lire dessus. Elle apprend par cœur les dates de naissance et de mort des personnages historiques quelle trouve dans le dictionnaire et fait des rapprochements entre eux suivants le moment et l’endroit où ils vivaient. Bref, la pédiatre le dit depuis la PS que Nina est très en avance intellectuellemrnt. Je ne l’ai pas faite diagnostiqué par peur du résultat. Elle est aussi hyper emotive. Par exemple, elle mesure 1m11 pour 15 kgs parce qu’elle a toujours eu du mal à manger, je pense par sensation d’une perte de temps pour elle. Sa grand mère et certains camarades de classe disent donc qu’elle est petite. Ce qui la touche au point de pleurer et de me dire qu’elle est nulle et qu’elle ne grandira pas ni qu’elle n’aura assez de force pour faire du velo par exemple. Tout ça pour demander de l’aide : que dois je faire pour qu’elle se sente bien ? Dois je la fairectester et où : nous habitons le sud des Hauts de Seine

      1. Bonjour,
        Ma petite de 7 ans ressemble à la vôtre. Les personnages historiques, leur vie, leur époque, l‘astrophysique, toute la kyrielle des divinités grecques, romaines, et leurs attributs, les calculs dans les milliers“ pour m‘entrainer“ , les unités de poids, de volume, de vitesse…
        Avec tout ca elle fait à 7 ans la taille d‘un enfant de 5 ans. Nous l‘avons fait tester plusieurs fois pour obtenir un saut de classe, rien à faire, même si elle dit s‘ennuyer, l’education nationale ne veut rien entendre. Du coup cette rentrée sera en école Montessori.
        Nous avons refusé les hormones de croissance, et toujours dit à notre fille qu‘elle était come les autres, en veillant à ce qu‘elle ait les mènes droits et les mêmes obligations( ce n‘est pas parce qu‘elle lit la vie de Guillaume le conquérant qu‘elle peut se coucher plus tard!!).
        Elle a toujours été en retard d’un point de vue moteur. Que ce soit pour la déglutition, les morceaux, monter les escaliers, courir. Mais nous lui avons toujours dit qu’elle se débrouillait très bien, et que si elle voulait courir avec les autres il fallait qu’elle se bouge!! Et ca marche. Nous ne faisons pas un drame de ses retards, de ses décalages. Elle est qui elle est et elle est très bien comme ça.
        Je serais d’avis de faire les tests, mais plus pour vous que pour elle: pour savoir où elle en est. Ces enfants dont des planètes inconnues. Tout renseignement aide à les comprendre.
        Lâchez du lest sur le physique: elle fera ce qu’elle fera, et si vous n’en faites pas un problème, elle n’en fera pas non plus. Dites vous qu’elle est parfaite telle qu’elle est ( j’ai mis du temps, il m’a fallu pas mal de nuits blanches pour lâcher prise là-dessus, je vous comprends fort bien, c’est difficile)
        Mon message arrive tard, le vôtre date de 2ans, peut être ne le lirez vous pas. Mais s’il peut aider d’autres parents, c’est bien. Ces enfants très particuliers demandent une vigilance et une confiance énormes. Mais c’esta ce prix qu’ils peuvent devenir eux mêmes: des comètes, des merveilles, des défricheurs qui voient ce que les autres ( y compris nous parents!) ne voient pas toujours.
        En vous souhaitant bon vent, bon sourire, et plein de confiance dans votre merveilleuse fille!
        Garance

  101. Bonjour
    Je suis une jeune maman et j’ai une petite fille de 3 ans qui présente un comportement troublant depuis son plus jeune age elle a marché correctement à l’age de 9 mois et n’a jamais su marcher à quatre pattes et commence à peine à parler
    A l’école elle n’a pas d’amis sauf sa maitresse et l’assistante me dit-elle et refuse de manger à la cantine c’est la crise de larmes à chaque fois mais elle a son explication « je suis un bébé et les bébés ne mangent pas à la cantine » dit_elle surement
    Ce qui m’impressionne le plus c’est sa mémoire elle se souvient par exemple des habits de sa grand-mère portés l’année précédente lors d’un événement bien précis
    elle s’enerve pleure quand elle n’y arrive pas- faire ses lettres par exemple-
    Que faire dois-je me diriger vers un spécialiste mon conjoint n’est pas vraiment pour

  102. Bonjour,

    Je suis la maman d’un petit garçon prénommé Ilyan et qui a fêté ses 5 ans le 20 décembre dernier. Il est actuellement en grande section de maternelle. Sa maîtresse nous a informé cette année qu’Ilyan n’a toujours pas son statut d’élève, c’est un enfant qui ne trouve pas sa place au sein de sa classe, qui est isolé, qui n’a pas de copains et surtout qui est constamment dans la lune. Au jour d’aujourd’hui, il n’a pas de retard aux niveaux des compétences mais à une légère avance, il commence à bien déchiffrer les mots et donc la lecture. Il nous dit qu’il s’ennuie, que la maternelle c’est pour les bébés et que tous les enfants sont des bébés, qu’il veut aller au COLLEGE ???? Il déteste profondément toutes les activités graphiques (découpage, collage, coloriage et le dessin qui pour lui, ne servent à rien !)… Il m’a de lui-même confirmé qu’il n’avait pas de copains et que ça le rendait triste. L’école ne répond pas à ces attentes pour l’instant et en plus c’est nul, parce qu’il n’a même pas de copains, d’où son refus d’aller à l’école depuis Janvier. Il a bcp de symptômes psychosomatiques à savoir mal au ventre, mal à la tête, bruxisme (grincements de dents), difficultés à l’endormissement… Ca fait bcp ! Jusqu’à présent, il a réussi à nous cacher son mal-être mais maintenant tout explose en même temps et on sent qu’on le perd. Ce enfant qui a créée son univers autour de l’adulte, il n’aime qu’eux, ces « amis » sont les animatrices du centre aéré par exemple. D’ailleurs, pour l’aider à s’intégrer, j’ai proposé à Ilyan d’organiser un goûter d’anniversaire à la maison avec ses copains « il m’a dit, tu comprends rien Maman, je t’ai déjà dit, que je n’avais pas de copains, ni de copines ni d’amoureuse et là-dessus, m’a demandé si on ne pouvait pas invité plutôt des adultes que des enfants !!! ». Bien sûr, nous avons entamés des démarches à savoir, nous avons consulté une pédopsy dans un centre CMPP, qui nous a lâché au bout de deux séances, qu’Ilyan était vraisemblablement un enfant précoce dysharmonique avec un grand besoin d’affection… J’ai fait des pieds et des mains pour obtenir un rdv d’urgence avec la psy scolaire pour avoir le point de vue de l’école et après un entretien de 2 heures, elle a décidé de lui faire passer un test psychométrique hier matin. Je n’ai pas encore le compte-rendu, mais le résultat m’importe peu, j’ai demandé surtout qu’on nous apporte un conseil et une adaptation au sein de sa classe. On veut qu’il se sente bien dans ses baskets et qu’il ne soit pas en échec scolaire, on veut le préparer convenablement à son entrée au CP. C’est dur en tant que parents de trouver une place, on se sent jugés par les autres, par le corps enseignant et nous, on veut retrouver notre petit garçon et sa joie de vivre…
    Je vous tiens au courant des suites du tests, à savoir si son éventuel précocité est confirmé ou non.

    Merci à tous de m’avoir lue,

    Christina

  103. BONJOUR CHRISTINA
    je comprends que cela soit dur lorsque l’on a un enfant différent, maintenant les enseignants (hélas pas tous) sont un peu plus au courant et essaient d’aider les enfants mais surtout employez le mot précoce et non surdoué comme l’on disait avant votre enfant me rappelle un peu le mien il s’ennuyait en classe jouait, s’évader dans son monde (il le fait encore aujourd’hui il a 14 ans) l’école ne semble rien lui apporter alors pourquoi aller à l’école…. Pour aider votre enfant rassurez le, soyez à son écoute, aider le mais s’il ne veut pas laisser faire seul, encourager ses passions, partager ses jeux soyez disponible il faut qu’il puisse s’épanouir avec vous
    En primaire tout s’est bien passé il avait de bonnes notes mais au collège (avec la dure loi qui y règne) comme il est hyper sensible et n’a pas les mêmes jeux, discours, passions que les autres il s’est souvent senti incompris et rejeté, il a meme été la cible de moqueries…et autres tracas et ses notes ont chuté il est cependant dans la moyenne
    je l’ai fait suivre par un pédopsy, psychomotricien, ….j’ai été voir les enseignants
    cela a été dur, il faut souvent faire le deuil du 1er de la classe, et être fier de lui pour tout le reste
    Quand je lis que ses amis sont les anim des centres aérés pour le mien c’était pareil il s’est toujours entouré d’adultes il a cependant quelques amis de longue date mais pas de copains dans sa classe et cela le peine car il ne comprend pas pourquoi les autres le rejette
    les années collèges se finissent puisqu’il est en 3e l’an prochain il veut faire un bac pro en alternance comme cela il y aura moins d’école et plus sur le terrain avec des adultes
    avez vous eu le résultat de ses tests? s’il est précoce il y a des écoles où des classes réservées aux précoces dans certaines écoles comme il n’a pas de copains en maternelle si ce genre d’école est prés de chez vous inscrivez le là
    sinon ne vous inquiétez pas ce sont des enfants intelligents et même si le scolaire n’est pas au top ils s’en sortiront dans la vie
    soyez beaucoup à son écoute et expliquez lui qu’il a une intelligence différente et que les autres ne le comprennent pas toujours
    il a soif de connaissances allez dans son sens l’astronomie, les dinausaures, les échecs…… organisez des loisirs vers ses préferences et donnez lui beaucoup d’amour
    bon courage ce sont des enfants passionnants

  104. Bonjour,

    Jai un enfant de 2 ans et je me demande s’il n’est pas surdoué, il m’a frappé à l’age de 18 mois, quand il arrive le matin à la garderie il ouvre la porte de la salle des enfants tout seul, il veut surtout pas que je l’accompagne et quand il arrive, on a l’impression qu’il y a marqué « fermez tous vos gueules » sur son front, silence absolu, personne ne joue avec lui.

    Qu’est ce vous en pensez?

  105. bonjour
    Je suis la maman d un garcon de 9 ans.Mon fils a été diagnostiqué precoce au debut de son cp.Evidemment je sentais bien qu il n avait pas un comportement classique.Depuis son plus jeune age ,au fond ,je le savais,mais etant moi meme precoce et sachant les difficultés que j ai pu rencontrée(impression d etre differente et le camouflant du mieux possible je ne me suis jamais vraiment epanouie,preferent me mettre en accord avec les personnes m entourants),je esperais que mon petit garcon n est pas a vivre ca.Aujourd hui,il presente de grandes difficultés de comportement.L injustice lui fait perdre tout ses moyens,il rentre alors dans une crise sans nom,il se permet des reflexions aux adultes du corps enseignant et periscolaire,difficilement acceptables.Je ne suis pas entendue,j ai la boule au ventre le soir en le recuperant apres le travail,peur de ces discutions sans fin ou onme reproche tout aussi bien d etre trop proche de mon enfant que d etre trop stricte,de ne pas lui temoigner assez d affection que d etre trop laxiste,…Je suis allée differents proffessionnels:pedopsy,psychologue,psychologue scolaire,therapeute.Mais aucun n a pu trouver le malaise et l aide dont mon fils a besoin.Je crois que le plus dur pour une maman est de sentir son enfant en detresse e de ne pas savoir comment l aider a s epanouir.L environnement scolaire ne m est d aucune aide ,bien au contraire,il m assene de conseils aussi divers que variés et le sentiment de ne pas etre une bonne mere est perpetuel.Il est ereintant de se battre contre ces sentiments là mais mon fils ne peut pas avoir une maman qui montre sa non confiance en elle alors qu il a tant besoin d etre rassuré.Il a fait beaucoup de progres,à son rythme,et malgre les crises j ai espoir qu il s epanouisse et qu il soit enfin bien dans sa peau.

  106. Bonsoir!

    J’aurai souhaité que les mamans ayant déjà passé le test de qi puissent m’informer de l’endroit ou se fait ce genre de test. En effet mon fils Yohan 8 ans, dévorent tout le dictionnaire, la bible, les sciences de la nature, le précis de conjugaison, les cartes de métro, il me fait des cours sur les séisme du japon avec les carte à l’appui… il a du mal à se faire des amis, il roule à quatre pattes dans la classe. malgré le fait qu’il a sauté le CP il s’en bien sorti intellectuellement parlant, il comprend vite, mais très immature coté comportement, il ne peut respecter les règles de vie à l’école.

  107. bonjour Ossebi
    pour passer un test de QI il faut aller chez un psychologue qui sait les faire et les évaluer il faut compter environ 150 à 200€ il y a peut etre des centres « médicosocial » qui le font mais il faut vous renseigner
    c’est certain dans le cas de votre fils il faudrait mieux le faire tester pour savoir quel voie prendre pour lui permettre de s’épanouir au mieux de ses possibilités
    cordialement

  108. Bonjour,
    Voilà j’ai une enfant de 9 ans, je me demande et cela fait très lontemps que je me pose la question de la précosité. A l’école pas de problème de dicipline, très très bonne élève. enfant très autonome pour son âge. à une conversation d’adulte et surtout des questions (elle attend toujours des réponses) je suis souvent à lui dire d’arrêter. tout le monde me dit souvent qu’elle très mur pour son âge (j’ai l’impression d’avoir à faire à une ados de 16 ans) et il m’arrive souvent de lui dire que c’est moi l’adulte. Sachant que leur père a été déclaré enfant précose. que dois je faire? je suis un peu perdue?

  109. bonjour,
    Je voudrais vous faire part de mon désespoir mon fils agé de 9 ans (grand prématuré) est très intelligent il a une facilité hallucinante depuis tout petit il parle comme un adulte depuis l’êge de 2 ans mais il a un comportement différent des autres enfants il est très exité il èxagère tout (un exemple je lui dit que je fais un gratin de pomme de terre il hurle de joie comme si je lui avais annoncé que l’on partait à euro disney toute ses émotions sont quintuplés) il intervient dans des discussions d’adultes se mêle de tout ce qui entraine un rejet complet de la maîtresse ,de la directrice et des autres élèves je ne sais plus quoi faire ce n’est pas un enfant violent ou impoli c’est un enfant « différent » des autres j’ai cherché sur internet pour avoir des enfants qui sont dans la même situation que le mien car je sais qu’il souffre de la situation il a redoublé son cp pour aucune raison parce qu’il a complètement laché prise en cours d’année la il est en ce1 il est né en janvier donc cela lui fait un retard monstrueux.
    Je le trouve super mature dans des discussions et super immature en général je n’arrive pas à mettre le doigt sur son problème je demande de l’aide toute la maison tourne autour de lui il est sans cesse entrain de chercher de l’attention alors qu’il en a à revendre il pose des questions inutiles pour se faire remarquer pour que l’on sache qu’il est la qu’il existe cela devient difficile pour tout le monde à l’école cela se passe mal de plus en plus, à la maison c’est pareil, il a très peu de copain car il est « épuisant » pour les autres il veut toujours que l’on fasse les choses à sa manière on m’a dit de lui faire passer un test de qi mais je n’y crois pas mais je suis prête a tout pour le sortir de cette souffrance dont je ne connais pas l’identité

  110. bonjour
    un enfant précoce…super…146 de QI quelle joie
    la physchlogue ayant testé notre fils m’a vite fait déchanter en me disant clairement que cela n a pas que des joies…mais aussi des peines.
    effectivement notre fiston de bientôt 14 ans même s’il nous donne énormement de satisfactions nous use…
    Les autres enfants de touts ages depuis la maternelle ressentent les diffèrences et , ne le ménage pas
    bagarres… même s il est dans son coin on vient le provoquer
    intélo…ben oui..pose toujours des questions…
    léve toujours son doigt pour répondre ….se met toujours en avant…souvent avec pertinence
    pose des questions pointues et même quelques fois domine sur certaines matières le sujet enseigné par le professeur la mytologie par exemple
    donc bête noire d une partie de la classe entrainant l autre partie derrière elle ..
    les professeurs ne sont pas tous préts à aider cet enfant qui dérange.
    et , ils ne comprennent pas la blessure profonde qu il ressent en permanence et qui ne se referme jamais du moins pour l instant .
    que faire…être à l’écoute ,lui témoigner beaucoup de confiance..ce qui n exclut pas le contrôle .
    et de l amour beaucoup d amour il a besoin d être rassuré en permanence caliné même à 14 ans c’est un grand bébé mais combien adorable.
    il a besoin d être en contact permanent même un téléphone dans la poche à 1000 km de nous le rassure il n est pas coupé de nous et sait pouvoir nous joindre même simplement pour nous faire la bise (biz )
    par contre il ne supporte pas l injustice aussi bien pour les autres que pour lui
    donc un conflit en classe ou dans la cours et bien sur il intervient combien de fois lui ai je dit mêle toi de tes affaires…
    il ne se passe pas 15 jours sans que je ne sois obligé de me rendre au collége pour le défendre, les surveillants ne sachant jamais qui a fait quoi et , se raliant à la majorité..
    vous allez me trouver trop protectionniste…si c est le prix à payer pour son bonheur et son équilibre ..alors oui
    Il nous use nous sommes son univers nous devons être disponible 24h/24
    mais bon…et pourtant un fichu caractère à la maison…pas mal de conflits mais qui ne durent pas ..pour ensuite finir dans nos bras pardon Maman pardon Papa
    donc en conclusion une bonne dose de courage pour un grand moment pour vous et surtout une présence rassurante sur qui pouvoir compter pour lui
    bon courage pour les parents qui ont des enfants dans ce cas et surtout écoutez les rassurez les aidez les ils en ont besoin même s ils tentent de ne pas le montrer
    bonne journée

  111. merci pour ton temoignage jean claude mais mon fils est different du tien car il a été « détecté » enfant précoce moi je ne sais pas ce qui se passe dans sa tete je voudrais avoir des temoignages de personne qui vivent ma souffrance qui se ressemble dans mon témoignage quelqu’un qui va m’éclaircir voir même « sauver mon fils » de cet engrenage je souffre tellement de la situation merci

  112. re bonjour emrissa:
    mon fiston vers cet age était comme le tien donc testes a droite
    à gauche iper tout ce que l on veut donc pour moi accrochage avec les enseignants deuis qu il est scolarisé c est en permanence..même encore maintenant la il y a 10 mn
    donc vers l age de ton fils la directrice de l’école m a dit il a tout d un enfant précoce
    consulation chez une psychologue qui l a detecté .
    toutes les semaines pendant 6 mois chez cette psychologue ensuite psychomotricienne bien sur rien n est pris en charge …mais bon il y a des resultats
    et fait une bonne scolarité j avais même envisagé de lui faire l’école à domicile
    bonne journée et courage surtout entoure le bien

  113. merci jean claude ça me fait chaud au coeur d’avoir du soutien de gens que je ne connais pas et de voir que l’on est pas seul au monde moi les soucis deviennent de plus en plus ce matin encore la directrice m’a appelé pour me dire que deux mamans avaient appelé pour se plaindre de mon fils elle m’a dit je ne sais plus quoi faire de lui cette phrase m’a mit hors de moi je ne sais plus quoi faire j’ai envisagé comme toi de le descolarise j’attends avec impatience les vacances (alors que tous le monde trouve qu’il ya trop de vacance moi c’est le contraire) si je pouvais je l’enlèverer de l’école je souffre de le voir souffrir face à ces autres qui l’attaquent je n’en peux plus j’ai rendez vous au CMPP jeudi mais en ce qui concerne le faite qui peut etre précoce je le trouve trop immature pour qu’il soit précoce je ne sais pas mais jean claude je voudrais savoir qu’elle est le comprtement exacte de ton fils et si tu as des exemples à me donner pour que te dise si c’est exactement les même comportement que mon fils merci infiniment

  114. Bonjour,
    Mon fils a bientot 4 ans et je ne cesse de me poser la question quant à une possibilité de précocité. C’était un bébé qui faisait tout avant les autres (les parents de la crèche m’arretaient le soir pour me faire part de leur étonnement sur telle ou telle capacité qu’il avait niveau motricité), il parle très bien depuis ses 2 ans et a un vocabulaire très riche et varié, je me souviens d’un jour où sa tante et moi nous voulion slui faire prononcer le mot catastrophe afin de « rire » un peu (c trop mignon un petit qui ne prononce pas bien certains mots), losrque nous lui avons dit de dire catastrophe, il nous a répondu « fik », surprises nous lui demandons de répéter et la il nous dit catastrophique… je vous laisse imaginer notre tête, tel est pris qui croyait prendre… Il n’a pas eu de problème de prononciation tel que spectavle, crocodile, aéroport ou autre mot du genre… Il est très autonome, participe aux taches ménagères et a une réflexion des plus pertinentes en tout sujet… Depuis ses 3 ans, j’ai le droit à maman tu es nulle, c’est nul à la maison, je vais partir, aller quelque part où on ne me soule pas…(texto, si si), Je le reprend évidemment. Il parle beaucoup de la mort toujours depuis ses 3 ans que j’en suis venue à lui dire que lorsque ses petites voitures ont des accidents, les gens ne meurent pas forcément… On dit partout qu’un enfant ne peut pas tout faire en même temps mais mon fils a tout accumuler que ce soit motricité ou language (se retournait à 3 mois, se mettait assis à 4 mois 1/2, était debout à 7 mois,g pu retarder la marche jusqu’a ses 10 mois, propre à 2 ans et pour la nuit à ses 2ans 1/2 presque 3 ans kan mm! et niveau language bah pareil il connait les couleurs, sait compter depuis qu’il a deux ans, il joue aux dominos (les vrai…) depuis qu’il a ses 3 ans et j’en passe. Niveau comportement : il est très excessif à la maison, très maman… un peu trop même, on est très fusionnel et en même temps il me rendre dedans bien comme il faut, mais à l’école rien à voir, la maîtresse me dit qu’il faut qu’il prenne confiance en lui, et parfois elle le trouve triste… et biensur vive les dinausores, les animaux et son dictionnaire 3/6 ans qu’il a comme livre de chevet. Je ne veux pas me faire d’idées et désolée pour ce loooong récit mais j’ai besoin d’un avis clair et expert, parce que je ne veux pas me persuader de quelque chose qui n’existe pas, mais je le ressent depuis toujours, que dois-je faire? qu’en pensez-vous? Ais-je raison de me demander si mon fils est précoce? Merci à vous pour vos réponses

  115. ca y est killian a fait les test qi et a obtenu un total de 135 . ca explique pas mal de choses mais helas la maitresse ne veut pas en tenir compte!

  116. Maman d’un enfant de 5 ans, je me pose beaucoup de questions à son sujet depuis son entrée en maternelle. Les 4 maîtresses qu’il a (a eues) et ses 2 monitrices de ski ont toutes le même avis: d’après elles, c’est un élève atypique. Il vit dans son monde, se crée ses histoires qu’il verbalise à voix haute (d’où une gène en classe pour les copains). Malgré cela, lorsque la maîtresse l’interroge, pour essayer de « le coincer », il répond toujours à bon escient.
    Dans la cour, il joue toujours seul. Il est apprécié par les enfants de sa classe mais ne s’intègre pas à leurs jeux.
    Il a parlé assez tard (vers 2 ans) mais s’est tout de suite exprimé comme un adulte, il n’a jamais « parlé bébé ». Son vocabulaire a très vite été très riche.
    Ce comportement m’avait donc déjà alertée mais depuis quelques mois, il me semble que l’écart avec les enfants de son âge se creuse: à 5 ans, il sait déjà lire les nombres à 7 chiffres, il sait les écrire sous la dictée, les ranger, les comparer, dire celui qui est juste avant, celui qui est juste après. Tout cela, il l’a appris seul. Je m’en suis rendue compte en l’entendant lire les plaques numéralogiques des voitures!
    Il sait calculer une addition en colonnes.
    Il comprend et sait résoudre des problèmes mathématiques de fin de CP.
    Actuellement, il est entrain d’apprendre à lire seul. Je me contente juste de le reprendre lorsqu’il prononce mal un son compliqué (« ein », « oin »…)
    Par ailleurs, il s’interesse aux jeux de grands: il sait jouer, entre autres, au tarot et aux échecs.
    Sa perception du temps est aussi très évoluée: il connaît les jours de la semaine, les mois par coeur, sait dire quel jour on sera le surlendemain ou quel jour on était l’avant veille, quel mois on sera le mois prochain ou quel était celui d’avant (y compris pour le passage de décembre à janvier).
    De plus, il pose des questions qui me semblent ne pas être celles d’un enfant de son âge. Par exemple: dans 4 milliards d’années, lorsque le soleil va grossir jusqu’à la terre, que deviendront les humains? Ou encore: la toute première femme sur terre, elle avait bien une maman, elle aussi?
    Il aime suivre les discussions des adultes, donne parfois son avis, ses explications. Lorsque la réponse à une question ne lui convient pas, il insiste pour en avoir une autre.
    Pour finir, il est relativement maladroit (à table surtout!)

    Que pensez-vous de tout cela? Que me conseilleriez-vous?

    J’ai été un peu longue mais j’ai l’impression de ne pas être écoutée par les personnes qui m’entourent.
    Merci pour vos réponses!

  117. Bonjour a tous,
    Je suis tombe sur ce site parce que je me pose pas mal de question. Mon fils, Maël, de 5 ans(décembre) n’a jamais été comme son frère ainé, qui lui est dysphasique. Il évoluait (pour moi ) »normalement » puisque Enzo lui avait beaucoup de retard. Et puis l’année dernière on était chez une amie qui a un enfant précoce, et elle me dit: « tu sais quand je regarde Maël je trouve qu’il a beaucoup de similitude avec Pierrick!, je pense qu’il est précoce lui aussi! » bon. On en reste là. C’est vrai que c’était un BB qui ne dormait pas beaucoup en journée, micro sieste de 15 min, il observait tout autour de lui, par contre il a fait ces nuits à 3 semaines. Trotteur à 4 mois (il s’ennuyait sur son tapis d’éveil), il arrivait même a trainer son frère de 20 kilos. Il a fait du 4 pâtes à 7 mois, marché à 12 et en 2 jours s’il vous plait. Savait taper à la volée dans un ballon à 15 mois. Cascadeur à tend perdu (se coupe un morceau de saucisson tout seul à 2 ans). Par contre n’a pas parlé tôt, vers 3 ans sans passer par langage bb, à l’étonnement des instit. qui avaient peur d’une dysphasie, à la fin de la PS ne parle pas ou peut, et a la rentrée parle correctement et même en employant des mots complexes. Propre pipi, caca, jour et nuit d’un coup à 2 ans 1/2. Voilà en gros son évolution. C’est en enfant actif il faut qu’il fasse au moins 2 choses à la fois, jouer à la DS et suivre un dessin animé à la télé, jouer dans sa chambre et réciter la poésie que je suis en train de travailler avec son frère dans la cuisine, enfin les exemple sont multiple. Fait des puzzle de 100 pièces,joue aux jeux de son frère de 3 ans son ainé. Il adore écrire, connaissait son alphabet en MS, écrivait tous les prénoms des élèves de sa classe, répond aux questions sans qu’il soit interrogé,( ça énerve la maîtresse), alors j’en discute avec Maël: » mais maman ils sont trop nul, ils comprennent rien »…Savait écrire en lettre cursive son prénom en Octobre de GS. Il commence à lire et est en demande alors avec l’autorisation de la maitresse j’ai acheté un cahier de lecture pour les 5 ans. Mercredi on va en forêt il a lu tous les panneaux des noms des arbres, il butte encore sur les sons complexes (en, an, au, ou,on…) mais ca vient. Il a des réflexion sur ces copains (parce qu’à la différence de beaucoup de vos commentaires Maël est adoré voir idolâtré par certains, d’ailleurs « ca me soule maman » ) qui sont bleuffantes, par contre il lui arrive de poser des questions complétement stupide juste pour ce faire remarquer, il est très câlin, voir pot de colle. Les réprimandes finissent régulièrement par des crises de nerfs qui n’en finissent pas, parce qu’il ne comprend pas toujours pourquoi c’est lui qui ce fait gronder. Donc avec tout ça je me pose beaucoup de questions, est ce que mon amie n’avait pas raison, et… Il y a quelques semaines à la visite médicale de l’école beaucoup de question sur Maël de la part du médecin. Tous les exercices proposés sont fait avec entrain mais aussi avec la gigotte. Il a posé des questions du pourquoi et du comment, a eu des réflexion très pertinentes enfin tout pour encore une fois me dire que peut-être…. Le jour suivant l’institutrice, m’appelle, je me suis dit ayez qu’est ce qu’il a encore fait, et non elle me fait par qu’il vont demander au psy scolaire de venir voir Maël,  » oui parce que vous comprenez il ne faudrait pas passer a coté d’un enfant… qui a des capacités » j’attends le rendez vous, en espérant que ça ne traine pas de trop. Je m’aperçois que le mot précoce n’est jamais prononcé, comment si ça portait malheur… qu’est ce que vous en pensez?
    Pour le moment mon fils est bien dans sa classe et surtout dans ses baskets, mais comment sera demain?
    Désolée de la longueur mais fallait que je vide mon sac, parce qu’on ne peut pas toujours en parler sans passer pour des mères vantardes.
    Merci

  118. Ah, très intéressant…
    Je vais faire un témoignage direct, petite j’étais ce qu’on appelle un enfant « précoce ». Aujourd’hui j’ai 17 ans mais il m’a fallu tout ce temps pour obtenir de mes parents des informations que j’ignorais jusque là, en somme il y a un an encore j’ignorais tout simplement que je faisais partie de cette catégorie. Ma relation à l’école n’a peut-être pas été assez conflictuelle pour que cela pose un problème de taille à mes parents et les force à aller chez le psy… J’ai appris à parler et à marcher avant mes 1 an. Je suis allée à l’école à 2 ans parce que j’étais du début de l’année et jugée tout de même apte à y aller ( A l’époque, je ne sais pas si c’est toujours le cas, on faisait patienter un an les enfants jugés trop jeunes), en particulier paraît-il pour une très bonne connaissance des couleurs. Je n’étais pas du tout agitée et je finissais les choses très vite, un peu trop même. Je n’ai ensuite fait qu’une demi grande section car je savais déjà lire et un test de lecture m’a fait passer en CP en plein cours d’année. Ce CP s’est passé sans problèmes. Un peu plus tard j’avais pour sujet de prédilection les dinosaures, mon père m’avait offert une encyclopédie rassemblant toutes les races de dinosaures en 2000, j’avais donc 6 ans. Je me souviens de m’être amusée à réciter les ères géologiques par coeur, du silurien au crétacé. Parfois j’essayais d’inventer des jeux de société et je passais des heures à m’imaginer des histoires, que j’écrivais et qui faisaient une vingtaine de pages. Mon école avait crée une classe spéciale de CE2-CM1 pour élèves doués dont je faisais partie, mais qui avait fermé l’année suivante sous la pression des parents la jugeant trop élitiste.( Il y a quelques années encore la mentalité était différente concernant cela) En 6e, une de mes profs m’avait annoncé que je m’ennuierais dans ma scolarité, ce qui a été le cas jusqu’aujourd’hui. Dans l’ensemble je suis restée quelqu’un d’assez solitaire, qui regarde avec méfiance les autres adolescents qui parlent de chouille et de soirées en boîte, ce qui ne m’a jamais franchement attiré. En septembre je rentre dans une école d’art graphique, ce qui prouve peut-être que les enfants précoces ne sont pas nécessairement fâchés avec le dessin ?

  119. bonjour, je reconnais ma fille de presque 4 ans en petite section dans vos témoignage sauf qu’elle joue avec un ou deux camarades en classe. J’ai l’impression qu’elle fait tout pour me rendre folle en me disant je ne sais pas faire alors qu’elle sait Je ne sais pas comment parler de mon désir de lui faire passer des testes sans passer pour la maman prétencieuse car j’arrive dans ma région alors je ne voudrais pas me faire remarquer.
    Pourriez vous m’aider à savoir comment en parler.

    merci

  120. Bonjour enrissa
    escuse ce long silence mais les vacances …
    il va te falloir pas mal de courage car les difficultés commencent seulement avec le corps enseignants pas ou mal préparé pour nos enfants précoces.
    il ne passe pas 15 jours sans que je me batte pour defendre mon fiston . Mais bon il ne faut rien lacher
    Il est entrain de lire dans un coin cela ne plait pas aux autres…il discute avec un de ses copain , les autres arrivent pour mettre la zizanie..un intelo..
    il dérange. Les enseignants bien sur vont croire la majorité..ben oui..les normaux..
    ils ne s imaginent pas les dégats qu ils peuvent faire sur nos enfants qui , ont besoin d ‘être entouré et , se sentir en sécurité pour pouvoir s épanouir.
    donc entoure bien ton fiston et écoute le les conseils ne sont pas facile mais bon..
    je te donne mon mail au cas ou tu souhaites en discuter avec moi
    jean-claude.souvay @wanadoo.fr
    je ne suis pas un spécialiste…mais un père d enfant précoce
    le résumé d introduction relate tout à fait les signes avant courreurs de nos enfants
    et aux parents d enfants précoces ne lachez rien surtout pas vos enfants qui ont besoin d être entourés , aimés et se sentir en sécurité
    13 ans d age réel 16 ou 17 ans dans la tête 10 ans en affectif et calinss et bisouss
    bonne journée à tous

  121. bonjour Jean Claude
    vous avez défini tout à fait ce qu »est un enfant précoce le mien à 14 ans mais 17-18 dans la tete et toujours 10 en affectif et ce déséquilibre leur crée bien souvent des problèmes avec les autres
    par contre si cela peut interésser certain il y a une association PREDYS c’est une association de soutien aux parents d’enfants précoces et/ou présentant des troulbles d’apprentissage (tous les dys….dyslexie dyspraxie…)
    elle a été crée sur Nice des des parents d’enfants précoces le site est – » predys.canalblog.com « – je ne sais pas si il y d’autres assoc dans les autres régions mais ils vous renseigneront
    à Nice ils organisent aussi des colloques avec des médécins spécialisés pour les enfants précoces et c’était très interessant je pense que sur le site il doit y avoir le compte rendu du dernier colloque en mars 2011
    bon week end

  122. Bonjour à tous,
    j’ai 13 ans, et j’ai été « diagnostiquée » (à croire qu’il s’agit d’une maladie..) enfant précoce lorsque j’avais 4 ans.
    j’ai commencé l’école à 2 ans et demi, j’ai su construire des phrases très tôt, et le corps enseignant m’a fait sauter ma grande section de maternelle, car je savais déjà lire et compter.
    J’ai ensuite sauté ma classe de ce1 quand un psychologue m’a fait faire des test de QI (supérieur à 140 mais il ne nous a jamais donné le chiffre exact, de peur que mes parents me traitent ensuite comme un petit singe savant) puis la directrice de l’école a proposé à mes parents de me faire sauter ma classe de cm2, ils ont refusé.
    Aujourd’hui, je suis en 3ème, et j’ai 16 ans autant physiquement, qu’intellectuellement et affectivement. Le seul petit bémol à cela: le 1998 inscrit sur ma carte d’identité, qui fait que je suis considérée comme l’intello de la classe.
    J’ai lu les commentaires de Jean Claude, Marysel.. et pourtant je ne me reconnais absolument pas dans ces descriptions de l’enfant précoce.
    Comme je vous l’ai dit précédemment, j’ai 16 ans dans tout les domaines, sauf sur ma carte d’identité. J’ai une moyenne excellente, je suis première de la classe, j’ai des amis, et une grande gueule, je ne suis pas timide pour un rond.
    Comme quoi nous sommes tous différents!
    Lorsque je lis les commentaires de parents inquiets à propos de leur petit de 4-5 ans, probablement précoce, j’imagine la peur qu’ils doivent avoir de savoir que dans un futur proche, leur enfant sera rejeté/sans amis/incompris/en échec scolaire/timide/ source de problèmes/ DIFFÉRENT.
    Mon avis personnel, c’est que chaque enfant, différent ou non, doit être traité comme tout le monde.
    C’est ça qui dérange les gens dans un précoce: la différence.
    Comme un château de cartes, plus on avance, plus on construit nos bases, notre avenir, notre comportement social et plus on essaie d’être comme tout le monde, ne plus être différent donc.
    La chose à ne pas faire, c’est rappeler les différences, donner une ampleur considérable au phénomène de la précocité, sinon le château solide s’effondre et se transforme en un tas de cartes insignifiantes.
    Quand on est précoce, il faut aussi être solide, parce qu’il ne faut pas se leurrer, c’est très dur. Etre couvé par les parents ne fait que fragiliser la personne, et le jour où à l’école des personnes pas très sympas font un
    coup vraiment très méchant, appeler papa-maman pour faire punir les personnes en question, ça donne une belle réputation de balance et de gamin.
    Enfin bref, je pense qu’il faut élever les enfants normalement et pas comme des petites choses fragiles qui nécessitent sans cesse de l’amour et de la protection, sinon ils finiront par le devenir vraiment.
    Mes parents ont fait cela, et je les en remercie du fond du coeur, car aujourd’hui je n’ai plus aucun problème et je sais me défendre toute seule, j’ai des amis, une vie affective, je sort, je vis.
    En ce qui concerne la timidité, il ne faut pas avoir peur d’aller vers les autres, plus on se fait d’amis, moins il y a d’histoires.
    J’espère avoir rassuré les parents inquiets,
    bonne soirée : )

  123. bjr , c avec bcp d’ attention ke g lu les commentaires , j’ai un fils de 9 1/2 ,il au CM1 . L’année dernière son instit est venu me faire du pt  » problème » k’il pouvait avoir , après avoir assister à un colloque sur des enfants précoces , il voyait les symptomes évoqués collés à la personalité de mon fils , du style , très distrait voir quasi ds les nuages , difficulté en écriture , il ne s’interesse à la matière k’il lui plait ,niveau sport , il était plutot malhabile … C vrai ke je le trouvait depuis tt pt différent de mes autres enfants , il « bizzare » ds sa manière de penser , tjrs en train de rêvasser , me posant à 5/6 des questions sur les risques probables d’une éruption volcanique ( on vit dur une île volcanique !! ) en me faisant part de ses réflexions et sur ses solutions, plutot ct les fameuses questions existensielles … Depuis près de 9 mois j’essaie de lui faire passer un test de QI ,à la demande de son ancien instit pr être fixer , par le biais d’un psy scolaire !!!! A chaque j’ai l’impression qu’on me prenait pour une folle ,ou que cela chambouler leur programme de metter en place le test , avec le médecin scolaire , elle à fait tt sorte de test : audio ,visuelle , orthophonique ,elle m’a même demander de me rendre chez un optoptiste pour une évaluation de coordination oeil/main !!! j’ai perdu plusieurs mois et là dès que je déménage le psy de son ancien école me téléphonne mais hélas ! Ce mat j’ai rencontrer la nouvelle psy de son nouveau école , bis répétita !!!!!! ki pourra me donner kelke conseil ???

  124. Mon fils va sur ses 8 ans, il est au CE1.Il a tjs eu des difficultés d’adaptation à l’école.
    Tous les apprentissages sont compliqués:il hurlait sur son vélo qd il ne voulait pas apprendre(« j’ai le vertige ») puis a appris en 1 fois à 7 ans qd il s’est décidé. Apprendre à lire:il a su en fin de CP sous la menace de le mettre en école privée. Ecrire, découper, colorier, utiliser un couteau à table, courir, faire du sport en général,goûter de nouveaux aliments:que de difficultés!!! Et là, il doit apprendre à nager:8 séances inutiles l’été dernier ( il vomit à chaque fois). On va essayer les cours particuliers, car il faut tjs être derrière lui.
    Il faut tjs être derrière lui pour tout.
    Il fait mine de ne pas être attentif à l’école: le + gros reproche pour le moment.Il ne travaille que qd il l’a décidé.Mais pour tout ce qui l’intéresse, il peut y passer des heures(lecture de BD, dinosaures, DS, dictionnaire, atlas,géologie pourvu qu’il y ait des images pour illustrer…).Dès qu’il pense que c’est trop difficile, il refuse de faire.
    Il déteste être dehors, se promener(trop fatiguant), il préfère rester seul à l’intérieur dans des activités intellectuelles.
    Il préfère se passer de manger plutôt que de se forcer.
    Tjs dans son monde, parle de choses complètement hors contexte.Il a de moins en moins de copains, il se met dans des positions pour être celui qu’on embête.
    Perfectionniste: il peut réécrire 4,5 fois le même mot,raturer mais répète tjs les mêmes erreurs car n’accepte pas d’avoir tord.
    Dyssynchronie: épatant et énervant à la fois.
    En bref, il est épuisant pour ses parents et ses instituteurs.
    Nous avons fait un test de QI au CP(au RASED): soit disant « ininterprétable car trop de différences entre les domaines recherchés »:120 en connaissances générales, 80 dans d’autres domaines.
    Résultat: 1 an de RASED, coupé de l’école chaque semaine, et cette année CMP: en gros,il faut trouver un problème psy, on ne peut rien pour lui à l’école.Bilan psychomotricité nl, bilan orthophoniste: au-dessus de la moyenne.
    En bref, notre fils n’est pas diagnostiqué précoce (mais il y ressemble bcp et pas que pour moi), alors on cherche à le taxer de « malade mental » et bien sûr qui d’autre que sa mère peut en être responsable(sous des faux semblants de sourires et on ne vous veut que du bien.
    Je suis un peu amère car j’ai l’impression qu’ on nous balade.
    Enfin on fait le point dans qq temps avec la pédo psy , elle ne l’aura vu que 3 fois en tout et pour tout, c’est une infirmière s’occupe de lui.

  125. Bonjour, je m’appelle Lou, j’ai 14 ans et je suis en seconde. Alors que je parlais avec ma mère d’un de mes cousins diagnostiqué précoce elle m’a dit que je l’étais aussi, je suis donc venue me renseigner. En effet, je me reconnais totalement dans ce descriptif. J’ai sauté une classe, la grande section. Ma primaire s’st très bien passée.J’ai toujours eu beaucoup d’amis, pas trop de problèmes au niveau social: je m’intégrais très bien, un peu timide mais une fois que je me sentais bien dans mon environnement tout allait bien, j’étais même très bavarde. Je suis entrée en 6eme dans un très bon établissement, j’ai toujours étais plus forte, j’ai même étais traité d’intello ce qui ne me plaisait pas et je me forçais parfois à ne pas participer en classe, à ne pas aller faire un exercice au tableau presque évident pour moi. Ma scolarité avançant j’étais très forte dans les matières scientifiques et en langues grâce peut être à cette fameuse mémorisation en revanche j’avais de grosses lacunes en français: je n’avais pas cet esprit d’analyse, de synthèse, cela m’ennuyait alors je n’écoutais pas. On m’a parfois reproché un manque de maturité. Ce qui m’a profondément blessée, j’ai toujours été la petite Lou toute mignonne car je ne suis pas très grande, la petite Loninette que l’on trouve trop chou et à présent je n’arrive pas à me défaire de cette image. Quel garçon voudrait sortir avec le « bébé » de la bande.
    J’ai remarqué aussi que j’avais une très forte intuition et que j’arrivais à déceler les problèmes familiaux. J’ai un caractère très marqué et je suis très rancunière. J’ai aussi une mémoire qui retient des choses très précises.
    Cette année en seconde, cet écart en français s’accroit et je n’éprouve aucun intérêt pour les auteurs classiques.J’ai eu une chute des notes avec des accident dans mes matières fortes , j’ai réussi à avoir 7 et 9 en maths alors que j’étais plutot habitué au 15.J’ai remarqué que sans volonté et sans avoir bien compris l’énoncé je ne pouvais rien faire. Je dois etre dans un environnement calme pour travailler sinon je m’énerve.
    Et aussi j’apprends bien mes cours ce que certains professeurs ne comprennent pas.
    Merci beaucoup d’avoir tout lu.
    Lou

  126. Salut à tous.
    Que de problèmes;que de difficultés!Beaucoup de questions et,malheureusement,si peu de réponses..
    Je suis confrontée à un « cas » similaire,compliqué par ma propre histoire..
    Étant handicapée(un Spina Bifida),j’ai -suite aux opérations-été suivie dans un CMPP en internat. Il semble que les enfants SB présenteraient un léger retard mental;j’ai donc été considérée comme « normal » jusqu’à l’arrivée de mon dossier scolaire: très bonnes notes;curiosité sans fin;intéressée uniquement par les jeux solitaires(casse-tête/puzzles/Scrabble-eh oui!ça aussi on peut le jouer en solo!surtout si personne ne veut jouer avec Mme ou mr-je-sais-tout)Caractère difficile;associal voire agressif.Horreur!Tout cela est inscrit dans mon dossier scolaire!!Le psy décide-pour mon plus grand malheur-de me faire passer des tests de QI.Verdict: »votre enfant a des capacités hors norme pour son âge,surtout dans son état! »avec un petite mou de désapprobation(?) »Que va-t-on pouvoir faire d’elle? »Traduction:enfant handicapé=débile;enfant surdoué/précoce=erreur de la Nature;enfant handicapé Et surdoué/précoce=bête de foire.C’est ainsi que j’ai été considérée jusqu’à aujourd’hui(demande à ta copine-la-grosse-tete si elle ne peut pas nous donner un coup de main pour ce dossier)..Malheureusement(un malheur n’arrive jamais seul),mon fils est né.Il a été sous surveillance d’un pédopsy qui souhaitait confirmer/infirmer une hyperactivitée(on avait détecté un « trop plein d’énergie » chez moi LOL),pour finalement lui faire passer des tests de QI;se rendre compte à 3ans qu’il est « très dynamique,mais souffre d’un déficit de l’attention(moi aussi,et alors?),a un QI supérieur à celui des enfants de son âge(moi Aussi!et Alors?),et présente des difficultés d’ordre affectif.Il est emotionnellement immature(bon.dites moi quelque chose que je ne sais pas,Dr)J’essaie de vous dire que votre fils et vous n’êtes pas sortis de l’auberge!La fin du parcours du combattant,c’est pas pour demain!(ah.) »Fin de la séance.Aujourd’hui,je suis à nouveau maman(petit bonhomme a 1mois).Je me demande comment je vais réussir à gérer tout ça:la bête de foire qu’est maman,le « cas »qu’est le grand frère..j’oubliais le génie informatique-associable qu’est le père du second petit!Sans amis(2 c’est assez dans ma situation?),la famille qui pense comme la grande majorité des gens..Oui,Vraiment.Comment vais-je m’en sortir si petit bonhomme est comme nous 3? 🙁

  127. Bonjour,
    Je recherche un centre ou psycholgue dans la région de Lille pour mon fils Kilian, 7ans, qui a été détecté précoce en début de Cp (test QI à 145 de moyenne avec une note en écriture/rapidité qui a fait baissé cette moyenne).
    Si une personne peut me donner des conseils car il a passé une très mauvaise année de CP.
    Il n’a pas sauté cette classe car il avait ce retard en écriture et la psycholoigue qui l’a diagnostiqué n’était pas favorable car il a du mal a accepté l’échec.
    Le problème c’est qu’il lit comme un adulte et il est très bon en math, il s’est donc ennuyé toute l’année, à commencé a perturber la classe, faire des réflexions aux enfants et enseignants !
    Depuis les vacances de Paques, il est démotivé et se contente de faire le minimum.
    Les enseignants ne savent pas à ce jour si il passe en CE1 ou CE2, je voudrais donc avoir des avis, sachant que le saut de classe réglera le problème de l’ennui mais pas celui de son comportement qui devient également ingérable à la maison, à cause de ces réflexions et sa façon de trouver des excuses à tous ce qu’il fait.
    Merci pour votre aide.
    Julie

  128. bonjour jean claude mes enfants ont tous un QI tres elever , je les reconnaient tres bien dans votre temoignage ils sont tous surdoués et dyspraxie

  129. merci,
    a la maison je lutte pour que lise ma fille de 9 ans sois juste heureuse.mon angoisse grandissante de voir ma fille souffrant de toc,souffrant d’injustice permanente,difficultés a trouver des amis,souffrant de peur nocturne,remplissant l’espace de gestes et de bruits,souffrant d’hyper sensibilité,ne pouvant s’empêcher d’intervenir sur tout et rien sans pouvoir l’arrêter,mon diagnostique de mère angoissé était fait ,lise a de vrai problèmes psychologiques avec une paranoïa avancé.mais en me promenant sur le net pour voir le profil d’un paranoïaque,je suis tombée sur ce site et j’ai lu vos commentaires de tous vos enfants a différents ages.et la j’ai pleure javait oublié combien lise faisait ma fierté j’avais oubliée le nombre de personne m’ayant dit »combien elle était intéressante et en avance pour son age » j’ai oublié ces grands débats sur c quoi la vie pourquoi la vie du haut de c 4ans j’ai oublié sa mémoire hors norme,j’ai oublié son humour incroyable,j’ai oubliée son parcours solaire en toute petite section elle connaissait toutes ses couleurs elle compté jusqu’à 20 et elle connaissait son alphabet et savait lire quelque syllabes et quelque mots ,j’ai oublié les gens qui mon dit depuis c 3ans jusqu’à c 6 ans tu devrais lui faire passer un test de QI……(je n’ai pas était asse prétentieuse pour les écouter) …………
    J’AI OUBLIE MA FILLE!!!!!!!!!! alors peut-être que cela m’arrange de croire quelle ressemble a vos enfants en tout cas ce soir je ne la regarderait pas comme hier.et je vais retourner la faire suivre. merci

  130. CATY je viens de lire ton commentaire je vais te raconter en quelque ligne la vie de mon plus jeune fils les difficultee ont commencer quand il avait neuf mois gros trouble allimentaire , terreur nocturne, il a sus parler courament a 1 ans et demi il a marcher qu a deux ans ,propreter a troix ans angoissser en permanence a peur de se tromper, a l ecole les cahiers sont vide il et en ce1 ,donc un jour j en ai eu marre des reflections des instit j ai demander un bilan chez l hortophoniste , phycomote et chez horthoptiste de la ils ont diagnostiquer avec un QI tres elever. En septembre mon pt garcon sort du systeme de l ecole public et rentre en ecoles pour enfant precoce je tien quand meme a signaler que ca suis les fratries j ai plusieurs enfants dans le meme cas , je peux vous dire que se met pas facile tous les jours

  131. merci, marie! toute une fratrie? je ne sais pas si je dois te dire « toutes mes félicitations d’avoir su donner un bonne éveil a tous tes enfants ou bonne chance pour réussir a les suivre « .moi je suis encore réfractaire a l’idée de faire passer un test de QI pour lise.j’ai peur qu’elle ne comprenne pas l’interprétation des résultats.si il s’avère qu’elle est précoce j’ai peur a une estime d’elle démesure et si c l’inverse j’ai peur qu’elle se dévalorise encore plus.car c deux trait de caractère sont très présent chez lise.tout cela est très tourné sur moi et mes interrogations et mes peurs ,j’ai surtout envie de trouver un bon professionnel capable de mettre lise en confiance(même si en individuel avec un adulte elle est vraiment extra-ordinaire.avec sa psy lise a réussi a retourner la situation car c’était elle qui posé des questions sur la vie de sa psy qui sans distance répondait donc je payait pour que ma fille la soigne.sa psy la trouvé incroyable mais lise ma dit qu’elle n’avait rien a lui dire et qu’elle voulait arrêter. c bon non!) donc je cherche mais je crois que j’ai trouve mais elle est complète pour l’instant.cela me laisse le temps de vous demander comment vous en avez parlé a vos enfant: le avant test ,la situation a la maison,qu’il va falloir qu’elle suive une thérapie car le test ne soigne pas.que peut être ce n’ai pas la bonne piste……répondez moi svp merci.

  132. j ai expliquer a mes enfants qu ils sont differeent des autre enfants avec des mots tous simple que le cerveau a deux cotee est qu un cotee a grossis plus vite et que tout le savoir aller dedhans et que la motricitee fine, les maladresses vont dans le pt cotee donc s est pour cella que papa et maman ont decider ensemble que tu aller voir une personne qui va te faire lire ecrire raconter et a la suite de cella on saurra quoi faire pour t aider voila en quelle mots se que nous leurs avons dit .je dit bien nous car il ne faut pas de conflie entre les parents, du pour ou contre de ses testes sinon les enfants ceux voient en echec
    ils vivent normalement ,ils sont tres currieux, friand de nouvelles decouverte se lance dans des expliquations assez pointu .ses vrai y a pas de remede une fois mais enfants tester quelle bonheur il se sont epanouie ils avait tous simplement un mots sur leurs mal etre ;Sa restent des enfants certe differens mes des enfants et souvent les parents l oublie et pour la phy franchement ma fille en a fait 4 ans sa ma rien changer. Le seul probleme ses les devoirs j ai du mal a suivre j espere avoir repondu a tes questions

  133. j aimerai bien savoir si dans les temoignages il y a des parents qui ont plusieurs enfants et si il sont tous precoce j ai entendu dire que s est tres rare une fratrie entiere de precoce je dit precoce car j aime vraiment pas le mot surdouer

  134. Bonjour,
    Nous avons depuis longtemps des doutes pour notre fille, bébé tonique,à 6 mois elle commencait a parler, à 8.5 mois elle marchait,entre 13 et 17 mois son language évolue très vite, à 18 mois elle s habille et se déshabille seule, à 2 ans elle demandait d’oter son lange (propre jour et nuit direct), à l’ecole reste seule dans son coin maintenant elle est en 2ième primaire et elle n’arrive plus a supporter les autres élèves de sa classes, elle est triste dans le fond d’elle même, elle se sent obligée de faire comme les autres pourtant elle sent qu’elle est différente (je ne suis pas comme les autres, …) elle à un ami imaginaire avec qui elle discute tous les soirs et pendant la journée, elle est souvent dans son monde.
    Que doit on faire de plus en plus de personne nous dise que nous devons la faire tester, est elle hp oui ou non?…
    merci

  135. Bonsoir,

    Enfant précoce, je suis maman de deux enfants précoces; je m’en suis vite rendu compte et cela a été confirmé pour l’aîné dès son entrée à l’école; le petit frère me semble de réaction plus vive encore que son aîné, je pense donc qu’il suit le même chemin… Je voudrais dire que pour moi peu importe la performance, mes enfants ont marché tard, ont parlé vers deux ans; par contre, ce qui surprend c’est ce qu’ils expriment à l’âge qu’ils ont, et ce qui inquiète plus que leur niveau de connaissance scolaire, -après tout ils y arriveront puisqu’ils ont les capacités-, c’est comment ils vivent ces pensées qui ne correspondent pas à leur maturité affective… Difficile d’aborder des problèmes hautement philosophiques avec un enfant de trois ans même s’il est apte à les comprendre, car s’il comprend les mots, que fait-il après de ses angoisses??
    C’est le plus grand problème que j’ai rencontré dans ma précocité et que mon aîné rencontre, car pour le reste, tous les enfants précoces ne sont pas des asociaux nés, même s’ils ont quelque difficulté à s’adapter à l’univers des autres enfants…
    Et il faut quand même admettre que c’est rassurant pour un parent de savoir que son enfant peut y arriver, non???

    Maya

  136. bonsoir je suis la maman d’un petit bonhomme nommé enzo il est agé de 4 ans.mon fils est nés en étant trés tonique(les docteurs l’ayant mentionné dans son carnet de santé et passant leur temps a me dire qu’ils étaient « impressonné » par sa facon de se débrouillé,d’évolué;a la naissance il tenait sa téte bien droite et essayé déja de se lever,il était assis a méme pas 6 mois ,a marché a 9 mois ,en gros ne pas laisser le temps de dire ouf qu’il savait déja faire tout ca.ayant eu la chance d’avoir des enfants du méme age exact en contact régulier avec nous j’ai effectivement pu voir son avance sur les autres a ce sujet.je le stimulé quand je voyais son envie de découvrir ,d’apprendre mais en douceur a son rythme.puis leur de la rentrée a l’école a sonné;en 1ére année de petite section la maitresse m’avait dit que ct un bon éléve qui été moteur de la classe,ensuite il a eu un accident qui l’a imputé de trois mois d’école.a son retour il faisait attention aux autres et a lui car il craignait de se faire mal,au niveau scolaire la maitresse a souhaiter me contacter pour m’expliquer que enzo ,a ses yeux,était éléve parfait trés concentrer ,perfectionniste,qu’il lui faisait pensait a un enfant de cp.a la fin de l’année elle ma dit qu’il s’était réintégrer correctement.a la rentrée en 2éme année petite section,il a changer de maitresse,il c’est trés bien intégrer,mais au niveau scolaire il refuser de faire les brouillons(par exemple faire des traits sur une feuille en suivant les lignes pour créer un portrait avec un ephoto au millieu et entre la photo et lebord de feuilles il devait faire ses fameux traits,lors du rdv avec la maitresse elle m’a donc expliqué ca et m’a ensuite montrer son portrait les traits était parfait bien droit et égal entre eux.elle a été surprise.mais l’année ne c’est pas forcément bien passé ,la maitresse ayant du mal a le cerner(ce sont ces prores mots)le petit refusant de faire 2 fois des exercices préférant le concret du travail,il ne fait pas si il a peur de pas réussir du 1er coup.il a des discussions trés intérressantes,comprend trés vite le comportement des adultes(par exemple lors de disputes ou déssacord)me demande de lui expliqué des situations complexe ou d’ailleurs je lui répond franchement sans trop en dire.il sait écrire papa maman sans modéle,les lettres l’intrigue (par exemple un moment ct le H ou le U.il connait toutes les lettres.je ne sais que en penser ,si il fait partie des enfants qui peuvent étre précoce ou si c notre éducation et ma facon de lui apprendre la vie,les loisirs…si quelqu’un se trouve dans une situation similaire j’aimerai votre avis.merci

  137. Bonjour, voilà j’ai ete voir la definition d’un enfant precose et je pense en etre un.
    J’ai 24 ans et je ne sais pas si on peu determiner que j’en suis unn j’aimerai savoir ou je peu peu allez pour me renseigner, sa pourrais expliquer beaucoup de chose même si je n’ai pas vraiment de doute, ainsi je pourrais trouver des personnes qui pourront m’aider a exploiter mon potentiel

    Merci pour vos reponses

  138. Bonjour 🙂
    Juste un petit message pour tenter de rassurer les parents d’enfant précoce. Je n’ai pas lu tous les messages de ce forum mais dans la plupart on ressent la forte angoisse des parents.
    Je suis moi même un enfant précoce, j’ai 16 ans et ayant sauté deux classes je suis étudiante en deuxième année de médecine. Malgré quelques (rares) moments difficiles socialement (je me souviens particulièrement de ma classe de troisième dans laquelle je me suis trouvée en réel décalage avec les autres sur le plan de la maturité, ce qui n’a par bonheur pas duré) aujourd’hui tout va bien pour moi. J’ai de très bon amis, je réussis dans mes études etc.
    En primaire mes parents ont remarqué que je m’ennuyais en cours, que je n’avais plus envie d’aller à l’école… Et m’ont fait passer un test de QI. J’ai donc sauté une classe en primaire, une au collège et depuis plus de problème ni pour moi ni pour eux.
    Voilà, j’espère que ça pourra rassurer des parents d’enfant précoce, ou éventuellement des personnes elles même précoces. On peut être en avance intellectuellement sans être exclus sur le plan social. Pour moi c’est un plus, pas une tare 😉

  139. Bonjour,
    Un petit coucou positif pour parents angoissés.
    Mon fils de 7 ans est très précoce (saut de classe après changement d’ecole… »MONsieurje suis directeur depuis 25ans et jamais un enfant n’a sauté de classe dans MON ecole…,passons…),lit Harry Potter et Everword et fait des math de 5eme.
    et bien, il est très bien intégré en classe fait du charme aux petite filles et râle pour manger ses légumes.
    Rien que de très normal.
    Etre doué est une chance pas une tare,et il faut le vivre positivement…

  140. Bonjour

    Moi-même enfant précoce, je me suis toujours trouvée plus à l’aise auprès d’adultes que d’enfants. Je suis passée directement en primaire sans faire la GS puisque sachant déjà lire, écrire, compter. Aucun souci scolaire précis en dehors du fait que j’avais des centres d’intérêts très différents de mes camarades de classe, avec un goût prononcé pour la lecture et notamment celle des dictionnaires et encyclopédies ;). J’ai assumé ouvertement mon statut ‘d’intello’ en me disant que je n’avais besoin de personne pour vivre même si cela me faisait très mal. donc effectivement, je ne pense pas que ce soit forcément ‘une tare’. Cependant, j’en arrive à m’inquiéter….

    En effet, je suis aujourd’hui maman de deux petites filles de 2 et 4 ans (mon mari aussi était précoce). J’ai réalisé très rapidement que l’ainée me ressemblait particulièrement. Elle a marché à 7 mois, à 8 commençait à parler et depuis l’age d’un an et demi, parle absolument couramment avec un champ lexical étonnamment élaboré pour son âge. Elle est ultrasensible, une oreille musicale très aboutie. Suite à plusieurs demandes de sa part de ne plus aller en classe car elle s’ennuyait, puis d’une grêve dont elle a été l’instigatrice en PS il y a quelques mois, j’ai suivi le conseil de la maitresse et emmené Cassandra effectuer des tests cette semaine. Elle a effectué l’ensemble des tests en 40 min au lieu de l’heure prévue à cet effet, et la psy m’a annoncé qu’elle était très précoce. je récupère son bilan demain afin de pouvoir faire le point avec l’école et la passer en GS dans les deux mois à venir.

    Je suis assez inquiète car je la sens très fragile dans sa relation avec les autres avec un besoin de se fondre dans la masse et de s’abêtir… elle adopte parfois un comportement enfantin et un langage bien inférieur à l’accoutumée alors même qu’elle en est très loin. Non seulement elle a un raisonnement abstrait très au dessus de la norme, mais également une précision dans ses gestes au dessus d’un enfant de son âge et une acuité affective inhabituelle. du coup, j’ai peur qu’elle vive très mal cette situation.

    Je vis dans un DROM qui ne bénéficie pas de classe spécifique pour les EIP et je ne sais trop vers qui me retourner pour nous accompagner…
    Derrière, ma seconde me semble encore plus en avance et la psy souhaite la voir début janvier.

    Mon cas n’est clairement pas isolé mais j’avoue que je n’ai personne à qui parler de tout cela… merci de toute façon pour ce forum qui permet de s’exprimer !

  141. bonsoir

    eh bien, le résultat est tombé et ma petite chérie est à 146… le psy conseille très fortement donc un changement de classe. a priori pas de place donc je ne sais trop comment m’y prendre. elle m’a proposé d’accompagner cassy dans ses souhaits, notamment l’aider à apprendre à lire. j’essaye d’avancer avec la méthode boscher…

    bonne soirée

  142. Bonjour, Mon fils 7 ans, a été traite à la ritaline pendant 3 mois, échec, car on pensait qu’il avait des problèmes d’attention. Lorsque je lis les caractéristiques des enfants précoces, mon fils fait partie de toutes, sauf celle de la lecture. En effet il rencontre des problèmes à ce niveau et je suis constamment interpellée par les instits qui m’indiquent que mon fils à un problème mais ne savent pas lequel et moi encore moins car il a passé une batterie de test à l’hopital et chez l’orthophoniste. Il ne veut plus d’aide personnalisée, plus de RASED, il dit qu’il en a marre et le leur fait savoir car en plus il a du caractère. Je suis assez désemparée face à cette situation. clic

  143. bonjour , j ai une petite fille de qui vient d avoir 16 mois c’est vrai que c’est un peu jeune surment pour parler de precocite mais certaine chose dans son comportement me laisse dire que ce n’est pas un bebe comme les autres : exemples elle tenait sa tete seule a la sortie de la mater , assise a 3 mois et debout a 4 mois , faisait du quatre patte a 5mois et marchait a 8mois , au jour d’aujourd hui elle fait du coloriage en essayant de ne pas depasser , elle connait toute ses parties du corps depuis qu elle a 1an mais surtout fait la difference entre les siennes et les miennes , elle connait parfaitement sa droite de sa gauche elle connais toute ses couleurs , et est tres interresser par les livres , fait de grande tours avec ses legos puis ne joue qu avec des grand a la garderie voici quelques exemple c’est ma premiere petite puce alors je suis un peu perdu si quelqu un pouvait m aider merci

  144. j ai oubliee de preciser que c’est une enfant tres caline . une cascadeuse qui adore m aider dans les tache du quotidien , qui s interesse dans toute les visite au aquarium , et zoo ….. ET A peur de rien voila si quelqu un peu m aider merci

  145. Je me permets de te tutoyer. Mais ton commentaire m’a interpelée. Je suis la maman d’un garçon de 8 ans 1/2 et mon fils montre des difficultés de comportement en milieu scolaire depuis la petite section. A l’époque la maîtresse nous a conseillé de lui faire suivre le programme des moyens étant donné qu’il sagissait d’une classe double. Mais cela n’a pas arrangé les difficultés qui se sont développées d’année en année. Depuis nous sommes toujours dans l’attente d’une aide cherchant des solutions pour aider notre fils en souffrance. Il a passé un test QI chez un psychologue et obtenu 136. Mais quoi faire avec ça ? Le problème est beaucoup d’enseignant confonde précocité avec résultats excellents. Mon fils ne brille pas scolairement. Il est un élève satisfaisant. C’est tout. En revanche là où je te rejoins, c’est qu’il est aussi très calin, il veut m’aider en cuisine surtout, adore les visites d’aquarium, zoo etc… Il ne s’en lasse jamais. Il est toujours à tenter des coups impossibles. Il n’a peur de rien. Mais en revanche reste très impressionnable surtout la nuit. Il s’interroge sur la mort, sur les dinosaures, la paléonthologie… Il aime dessiner des choses très imaginaires qu’il crée et c’est la seule activité qui le canalise d’ailleurs. Voilà juste pour dire qu’il y a tant de ressources chez nos enfants. J’espère que je t’ai aidé un peu en te disant qu’elle n’est pas seule ainsi.

  146. Eh bien un grand merci à ce site. Rétrospectivement je redécouvre le passé d’une de nos jumelles de 6 ans, en considérant les signes décrits ci-dessus, et ça me bouleverse !
    Sur les 13, je dois bien en compter 10 ou 11…Et là je me dis, bon sang, toutes ces années à adopter des comportements ou réactions surement inadéquates par rapports à ses attentes, ses besoins et sa situation personnelle. A présent, je sais d’ou viennent certains traits caractéristiques de sa personalité.
    Reste à faire faire un test pour confirmer tout cela et ensuite, il va falloir trouver les solutions pour que tout cela soit positif dans son développement et non une contrainte ou un poids.

  147. Bonjour,

    Mon fils a toujours été assez agressif avec les autres, parfois violent … Il a mis du temps avant d’être capable de s’exprimer mais lorsqu’il l’a fait, ça a été en utilisant des phrases bien construites et en utilisant les mots à bon escient : il n’a jamais parlé façon bébé. Je m’inquiétais un peu me demandant si il n’était pas un peu lent …
    Puis est arrivé l’école et là ça a été difficile : indiscipliné, défiant l’autorité, parfois violent, souvent solitaire et pris à parti par les autres qui se mettaient à plusieurs contre lui, et lui ne faisant que ce qu’il voulait bien faire en classe …
    Au fil des années les choses se sont peu à peu améliorées, lui faisait de gros efforts mais il était visible qu’il s’ennuyait en classe. Son comportement faisait parfois penser à un autiste lorsqu’il décidait de s’isoler … Ma femme a pensé qu’il était précoce, ce à quoi je ne croyais pas du tout, au contraire même, je me demandait parfois si il n’était pas limité …
    Cette année il est en CP et là c’est la métamorphose : au bout d’un mois il sait pratiquement lire, rédige des phrase comme « oiseau est entré dans la classe », il montre un véritable enthousiasme dans l’apprentissage de la lecture.
    Mais le plus bluffant ça a été les mathématiques. Il en est, en classe, au début des additions et finit ses exercices bien avant les autres et sans faute … Là où j’ai été le plus étonné c’est qu’il a trouvé seul le principe des multiplications. Il est venu me montrer avec ses doigts que 3 fois 2 faisaient 6.
    La semaine dernière la maitresse a demandé à nous voir. J’ai eu peur que ce soit pour des problèmes de violence !
    Pas du tout, c’était pour nous dire que c’était le meilleur élève de sa classe bien qu’il ai l’esprit ailleurs les 3/4 du temps.
    Elle nous a conseillé de voir un psychomotricien ou un pédopsychiatre car il a du mal avec la psychomotricité fine et elle estime qu’il aurait besoin d’être aidé sur le plan comportemental.
    Je n’avais jamais envisagé la chose mais j’en viens à me demander si son comportement ne venait pas du fait qu’il s’ennuyait à l’école. Je commence à m’interroger sur une éventuelle précocité. Pourtant il ne fait pas spécialement preuve de maturité, au contraire, j’ai l’impression qu’il essaie de rester petit, bien qu’il m’ait récemment questionné sur l’infini de l’univers …
    précoce ou pas ?
    En tout cas j’ai le sentiment que le programme de CP est trop facile pour lui .
    Nous avons donc, sur les conseils de sa maitresse, pris rendez vous avec une pédopsychiatre dans 15 jours !
    J’hésite à aborder le sujet avec elle !
    Je ne souhaite pas que mon enfant soit un génie, je veux juste qu’il soit heureux …
    Merci de me faire part de votre avis

  148. Bonjour,
    Voilà, je suis inquiète au sujet de ma fille qui me pose des problèmes depuis toute petite.Très vive, provocatrice et souvent solitaire, elle s’accomode mal de son entrée en sixième, mais ses problèmes ne datent pas d’hier.Certaines personnes me disent qu’elle est peut-être précoce.Elle a des résultats très inégaux, c’est un peu les montagnes Russes, et quand je lis certains articles, j’ai l’impression de la reconnaitre .Cependant je n’ose pas en parler à grand monde de peur de passer pour quelqu’un de prétentieux, elle est allée souvent voir des psy, mais j’ai l’impression de tourner en rond.Pourriez-vous m’indiquer une marche à suivre ? D’avance merci

  149. Bonjour,

    Je suis maman d’une petite fille de 4 ans, elle est en moyenne section, mais depuis l’année dernière à l’école, on a détecte un comportement plutôt différent des autres, elle fait des grimaces en parlant comme si c’était une adulte, elle pose trop de questions toute la journée et sans arrêt, elle crie car elle ne supporte pas le bruit en classe, elle est très sensible aux odeurs aussi, elle cherche la compagnie des adultes et des garçons et elle ne joue jamais avec le fille ni avec ses poupée… aidez moi à comprendre ce qui se passe SVP, elle est suivie par le CMP .

    Bonne journée et merci d’avance

  150. bonjour a tous

    g une fille qui a aujourd hui 10 ans et 2 mois , decellee precoce depuis ses 4 ans , a sauter sa GS a fait un bon cursus primaire a tel point que pour moi elle avait enfin trouver sa place, est aujourd hui en 6ème et là…. c reparti ! nous revoila chez un psy pour réévaluer son QI et envisager a nouveau de sauter une classe.. fort heureusement elle le vit tres bien malgres des lacunes en ecriture! quoi qu il en soit ca me fait plaisir de pouvoir enfin en parler avec des personnes qui savent de quoi ils parlent… les psy c bien mais le vécu c tres mieux !! lol alors si vous avez des questions ou simplement envie d en parler autour d un café virtuel .. n’hésitez pas…

    au plaisir de vous lire…

  151. re…
    lecointre…. par experience car je ne suis qu une maman vivant la meme chose, reprends ses « mauvais controles » et sous formes de jeu demande a ton enfant de te repondre a l oral la ou elle a echouer a l ecrit… tu pourrais etre surprise ! quand a ton sentiment de pretention dis toi qu on est tous passer par la a un moment ou un autre c normal … en tout cas les gens qui te comprennent ne te jugerons pas..;

    courage

  152. Bonjour,

    Je suis la maman de deux petites filles dont une qui a 7 ans et demi. Elle est en CE2 du fait d’avoir sauté une classe.
    Ses résultats scolaires sont au jour d’aujourd’hui trés bon. Mais son comportement en classe avec la maîtresse et ses camarades laissent plus qu’à désirer.
    Son fort tempérament de leader, son perpétuel refus de l’autorité et son manque de respect des règles de vie lui vaut des punitions quotidiennes et des moqueries de ses camarades. Serait elle alors précoce? Nous nous posons bien des questions…

    Merci infiniment de nous éclairer si toutefois vous vous reconnaissez dans mon témoignage.

  153. Bonjour à tous et toutes,

    Je suis la maman d’une petite fille de 4ans qui s’appelle Zoé, c’est notre enfant unique. Depuis sa naissance, Zoé ne s’endort pas facilement. Nous avons mis quelques temps avant de réagir pensant que nos difficultés étaient normales mais après avoir observé les enfants des copains nous nous sommes aperçus que notre enfant ne s’endormait qu’à des heures très tardives. D’autres éléments nous ont alors interpelés. Après avoir vus 3 pédospy pour ces problèmes de dodo sans succès, je suis tombée un jour sur une émission qui parlait de la précocité et puis j’ai commencé à faire des recherches sur le sujet et j’ai consulté une spécialiste qui pense que notre fille est précoce mais sans l’affirmer car il est trop tôt pour faire les tests.

    Sauf que Zoé en plus de ne pas vouloir dormir tot, ne veut pas aller à l’école, n’aime pas le collectif, est hypersensible, têtue, ne cède jamais, ne supporte pas la frustration à tel point qu’elle peut devenir violente et retourner la violence contre elle. Elle connait depuis l’âge de 3 ans tout l’alphabet, majuscule et minuscule. A appris à écrire « toute seule », c’est à dire qu’un jour elle m’a demandé : dit maman comment ça s’écrit Aladin et a tracé lettre après lettre toute seule sans avoir au préalable dessiné des traits et des boucles.
    A côté de cela, elle a refusé longtemps de dessiner ou colorier car rien n’était assez parfait pour elle. Cela finissait toujours par des pleurs et « je suis nulle », et cela pour un petit trait de travers.
    Quand on l’encourage car elle se montre curieuse, elle fait semblant de ne pas entendre ou répond : « ça c’est pour les GS »(pour l’écriture, elle est en MS).
    Ce qui sous-entend que sa maitresse a du lui faire des remarques. Le système scolaire est inadapté et nivelle nos enfants vers le bas. Nous avons voulu discuter avec l’enseignante mais avons préféré éviter le sujet de peur du rejet. Elle a déja changé d’école car dans son ancienne école, elle ne parlait plus et refusait de faire ce qu’on lui demandait à tel point que la directrice nous a dit qu’elle était proche de l’autisme! Une directrice trop sévère et avec laquelle on a essayé de parler de précocité.

    Tout à l’heure, Zoé a demandé à son père : papa pourquoi l’eau de la mer ne recouvre jamais la terre entièrement? quand ce n’est pas « quand tu seras vieille maman tu vas t’envoler mais ne t’inquiète pas je ne pleurerai pas ».
    J’oubliai aussi, Zoé élève des fourmis « imaginaires » des rouges, des noires, elle leur parle dans une langue imaginaire. Souvent son exubérance et son imagination nous fait rire mais c’est tous les jours très difficile car tout est contradiction et peut être sujet à frustration et colère.
    Nous ne savons pas si notre petite fille est précoce ou pas, mais nous aimerions être fixés rapidement et savoir ce qu’il faut faire pour l’accompagner tous les jours, et dans sa vie pour que les autres ne la prennent plus pour une « autiste », « perverse » et « manipulatrice » car ce n’est pas du tout la réalité.
    Merci de votre aide… Nous vivons à Marseille. Anne

    1. Bonjour je n’ ai pas de conseils..mais j ai l impression que vous parlez de me fille de 4 ans et demi..nous nous sommes décidé a lui faire passer un test de qi en juin sans trop savoir où cela nous mènera….

  154. Bonjour Anne, pourquoi ne pas faire passer le test WPPSI III (par un psychologue agréé) a votre petite Zoé ?!!! Pourquoi tant de tortures d’esprit et de perte de temps…écoutez votre coeur de maman, il vous semble que votre fille a plusieurs caractéristiques en lien avec la précocité …alors FONCEZ !!! Je parle en connaissance de cause…même profil pour ma fille de 3 ans et quatre mois aujourd’hui, elle a passé le test a 3 ans et deux mois, elle ne voulait plus aller à l’école, hypertonique depuis le premier jour de sa naissance, ne veut pas débrancher son cerveau le soir, refus de dormir, veut absolument apprendre a lire, séduite par l’astronomie, le corps, les églises, les musées, le nom des peintres…et j’en passe, dès son arrivée en classe se « rétrograde » pour se fondre dans la masse, toujours en classe protège ses oreilles au moindre bruit, ne va pas vers les autes… Des tas de questions traversent alors l’esprit des parents…personnellement, je n’ai pas hésité longtemps pour consulter et Depuis les résultats (ma fille était présente lors du bilan du test et lors de l’entretien avec la maitresse) Je lui ai expliqué que nous allions trouvé une solution a son mal-être en lien avec l’école (ç’était tous les matins : « Je t’en supplie maman, ne m’amène pas à l’école…en souffrant réellement et sans caprice !!) Et bien, elle va déjà un peu mieux comme si elle était soulagée de quelque chose. Maintenant nous savons pourquoi et comment elle fonctionne, tout est plus facile malgré que cela soit encore très compliqué. Alors Anne, allez-y !!! pas de perte de temps, puisque votre fille est en souffrance, il vous faut savoir pourquoi ?????!!!!!! Il faut se battre pour ces enfants qui ont tellement besoin d’être entendu !!!

  155. bonjour,

    Je suis la maman d’un garçon qui aura 10 ans en décembre.Enfant heureux jusqu’à l’entrée en maternelle!! 3ans et une déprime au bout d’un mois.L’école est pour lui une Horreur;il y est toutefois bon élève (sans se forcer!),apprécié par ses maîtresses.Il m’a tjrs dit s’y ennuyer, n’y. trouver aucun intérêt .Enfant très sensible, intelligent, deux instits (CE1 et CE2) m’ont parlé d’une certaine précocité intellectuelle chez cet enfant calme, en retrait et solitaire….Aujourd’hui il est suivi par une psychologue qui a jugé interessant de lui faire passer le test de WISCH;résultat 102 !Mon fils ne s’est pas prété « au jeu » du test et l’a « sabré »!!Je ne sais plus quoi faire pour aider mon enfant à ne plus partir à l’école la peur au ventre et le visage triste…Puis-je lui faire repasser des tests ?
    Je suis perdue.
    Merci pour votre aide

  156. Bonsoir Lorence, je vous conseille d’utiliser plutôt le forum pour ce genre de question qui risque ici d’être noyée sous le flux des commentaires et de rester sans réponse.

    Le problème des tests du type WISC, c’est bien qu’ils nécessitent une participation active de l’enfant. Quand celui-ci est timide ou refuse d’entrer dans le jeu, les résultats peuvent être faussés assez facilement. Pour y remédier, on peut faire effectuer des tests moins impliquants, du type matrices de Raven. Là, pas besoin de parler ou de s’exposer, il suffit de choisir les bonnes « tuiles » à replacer dans un puzzle. Les résultats ne sont pas aussi complet qu’avec un WISC mais vous vous ferez tout de même une bonne idée des capacités de votre enfant.

  157. Bonjour, mon fils de 6 ans 1/2 nous inquiète beaucoup. En maternelle, il pleurait souvent mais les instits nous disaient que ça passait vite et qu’en classe il était vraiment super. Toujours le premier travail parfait et précis mais anxieux au moindre changement et hyperémotif. On a discuté d’un saut de classe mais comme l’affectif était trop instable on se disait qu’il valait mieux le laisser en confiance! Après discussion avec lui et son instit, il décrète « quand j’aurais 6 ans je ne pleurerai plus!  » et c’est ce qui s’est passé! En mai il voulait apprendre à lire je lui ai dit que ce serait en septembre mais il est arrivé quelques jours plus tard en me disant « tu n’as pas voulu et bien j’ai appris tout seul ». La rentrée en 1ère primaire c’est super bien passée mais depuis 15 jours c’est de nouveau des grosses crises d’angoisse chaque matin et il me dit l’école c’est trop nul on s’ennuie. A la maison il s’interesse à l’astronomie, aux planètes aux grandes inventions mais en classe le cycle de l’eau expliqué à l’aide d’un dessin animé où l’eau va dans les nuages en mongolfière, il trouve ça idiot!
    Alors, on se pose la question de la précocité! Mais aussi du « et alors si on sait que peut on faire pour l’aider? »

  158. Anne-Sophie, le mieux est de ne pas brûler les étapes et avant de se poser la question du « que faire avec ça », de savoir déjà si votre enfant est concerné.

    Si vous voyez un professionnel compétent, il ne se contentera pas de vous asséner un résultat brut mais doit être capable de vous donner aussi des conseils pratiques qui correspondent à la personnalité de votre enfant. A partir de là, vous y verrez déjà plus clair pour la suite.

  159. bonjour,
    Mon fils présente plusieurs des caractéristiques énnoncés plus haut.on le sent fermé aux autres ,tristes.il est en sixiéme.En primaire en classe de cm1,l’institutrice nous a dit qu’il avait des capacités mais ses résultats n’ont rien d’extraordinaire.En classe, on me dit qu’il révasse mais il suit bien malgré tout ça.j’aimerai qu’il subisse des tests appropriés ,parce qu’on a fait testé son qi mais il ne répondait pas à toutes les questions ce qui a faussé son résultat bien qu’en expression orale il apparait qu’il a effectivement de l’avance sur son age ,on a pas pu savoir vraiment .
    sur st maximin,existe t’il un centre approprié pour passer ce genre de test? l’école en question se prolonge t’elle au niveau de l’enseignement secondaire? nous sommes 0 15kms environ de votre école. merci à tous.

  160. Bonsoir Lidye, je ne peux pas vous répondre quant à l’école en question mais ce que je veux vous dire, c’est que si votre enfant est triste et renfermé, il faut absolument trouver une solution. Si je ne me trompe pas, sur votre secteur, il doit y avoir moyen de prendre rendez-vous chez Cogitoz à Marseille ( http://www.cogitoz.com ). A voir…

  161. bonjour!

    J’ ai ma fille de 4 ans Alicia, qui s’ennuie à l’école. Elle est en MS. Malgrés plusieurs tantative de dialogue avec son institutrice qui reste sans succés. mon mari et moi ne savons plus quoi faire. C’est une petite fille qui a un fort caractère mais qui est aussi trés douce. Elle adore écrire, dessiner, elle est toujours en demande. Elle ecrit tout les prenoms de la famille simplement en lui dictant les lettres. Elle apprend le language des signes et en redemande tout le temps.L’école ne veut pas nous aider que dois-je faire pour arrêter ce calvère?
    Alicia a toujours compris trés vite les choses, pas la peine de lui montrer les choses 2 fois. Cependant quand elle fait quelquechose qui l interresse il est tres difficile de la faire arreter.
    cette aprés midi j’ai réussi à voir la maitresse avec qui j’ai discuté de ce que ma fille me disait en rentrant  » Maman c’est nul, c’est trop facile »,elle m’a répondu qu’elle avait des lacunes en coloriage.
    Je ne cherche que le bien etre de ma fille.
    Que puis-je faire?
    En attente de vous lire
    Merci

  162. Bonsoir,
    Mon fils a 9 ans, en cm1. Depuis qq semaines il ne veut plus aller a l’école ! Il s’ennuie, c’est un tres bon eleve, mais il est encore plus fort pour compliqué ke les simples, il est toujours en train de poser des questions sur tout, il apprend des dictionnaires de langues par coeur, lis des livres de 150 pages au moins une fois par semaine, regarde la tv en anglais ou portugais parce que  » au moins il apprend les mots « . Affectueusement c’est un pot de colle, des fois on dirai kil fait le bebe et la minute d’apres on croirai parler avec un adulte. C’est lors dune visite chez le médecin, ke le sujet a été évoquer. Nous allons faire des tests chez un.

  163. Pédopsychiatre ds une semaine…. Il rentre dans au moins 12 des critères plus haut !!! Il se sent différent, il est malheureux par moment, je veux bien quelques conseils

  164. chère lorence, votre petit garcon n’est peut-être pas précoce, mais a peut-être des difficultés relationnelles. Soit suite à un soucis particulier en maternelle, soit par tempérament. cecilia

  165. bonjour à tous et à toutes
    je suis tombée sur ce forum par hasard et enfin, je trouve des parents dans le meme cas que moi.
    mon fils a toujours ete en avance depuis tout petit. il a su marcher à 09 mois 1/2, et à lire tres jeune fin de moyenne section maternelle.aujourd’hui il a 09 ans et est en cm1.Il travaille toujours tres bien et à chaque fois qu’il entreprend quelque chose :foot (son sport favori), sport en général, il excelle!!.Aujourd’hui, je m’inquiete depuis septembre,ses camarades de classe le delaissent, il s’ennuie en classe, et surtout , a un caractère qui ne lui ressemble pas (nous repond, se moque des gens , tres suceptible et émotif). c’est pourquoi ce soir, nous avons un rdv avec un pedopsychiatre.nous verrons bien si il confirme que notre fils est bien precoce. et , je l’espere!! car, jamais personne ne nous croit… moi, je l’ai toujours ressentie. trouvez vous ça normal que les enfants qui ont des facilités ,sont considérés comme des enfants à part…ca me revolte!!!mon fils pleure tous les soirs et moi aussi.
    nous verrons bien ce soir…
    un commentaire ou une discussion me permettront de parler avec des personnes qui vivent la meme chose que moi!!!N’hésitez pas…. à bientot elff

  166. Bonjour,
    Notre fils a 2 ans et demi. Nous sommes allés voir une pédopsychiatre car il est toujours en mouvement, il se pose parfois mais pas très longtemps. Elle nous a donc appris que notre fils est précoce. Depuis le 1er jour de la vie de notre fils, j’ai su qu’il n’était pas comme les autres enfants sans savoir en quoi il était différents. Son regard a toujours été trés expressif. Il a marché a 12 mois, le jour de son anniversaire et il n’avait jamais essayé de faire quelque pas avant, il est parti d’un coup. Il n’a pas parlé pas trés tôt mais tout de suite bien, en construisant des phrases. Il me demande, à chaque fois que je rentre du travail si m’a journée s’est bien passée, qu’es-ce que j’ai fait.. Si par exemple, je me coupe le doigt avec un couteau, il s’intéresse à la douleur que je peux ressentir, quand la douleur va s’arrêter. Il est aussi très habile. Depuis que nous avons été voir la pédopsychiatre, nous sommes trés contents car nous comprenons plus notre fils. Je souhaite communiquer avec des personnes qui sont dans le même cas que moi (enfants qui a environ 2 ou 3 ans).
    Merci.

  167. Bonjour Maya,
    Moi aussi notre fils de 3 ans, semble avoir un comportement en décalage avec son âge. Il sait lire et connait toutes les lettres. Compte jusqu’à 20 et lit les chiffres jusqu’au 10 sinon pas plus. Connait toutes ses couleurs depuis ses deux ans (si on pouvait on pourrait aller jusqu’au turquoise !).J’en ai parlé avec sa maîtresse et il ne montre rien du tout, alors qu’à la maison son obsession première sont les lettres et chiffres. Il regarde les émissions où il y en a (roue de la fortune, motus, in ze boîtes pour les questions …etc). Il veut commander son grand frère et sa grande soeur. Il a un sacré aplomb, avec un regard puissant.
    Il est très sensible et recherche la compagnie de sa maîtresse. A côté de ça il n’est pas propre encore !

  168. Bonjour a tous ,
    ma fille qui va avoir 8 ans ma avouée se trouvé différente des autres enfants.quand elle est entrée a la maternelle elle avait 2 ans et demi donc en toute petite section,au moment de faire son année de petite section le directeur ma convoquer au bout de deux semaine pour me demander si j’étais d’accord pour la mettre directement en moyen section car ils se sont aperçue qu’elle s’ennuyer que les puzzle elle les faisait toute seul, que les livres l’intéresser beaucoup .Aujourd’hui elle est en CE2 c’est une exelente élève avec une moyenne qui tourne toujours a 18/19 depuis le cp .alors que répondre a sa question ? faut-il que je l’emmène voir une psy ? c’est une enfant très équilibré ! Mais …..qui se pose trop de question des fois je ne sais quoi répondre ! elle veux être vétérinaire et tout documentaire sur les animaux elle ne les louperait pour rien !

  169. Bonjour Biseuil,

    La question à vous poser, c’est dans quel but voir un psy ? : acquérir une certitude, rassurer votre fille sur sa différence ? a t-elle besoin de ça pour se sentir bien dans sa peau ? Et si oui, que se passera t-il après la visite, envisagez-vous des changements ? (saut de classe…, votre fille le souhaiterait-elle ?). Ce que je veux dire c’est qu’il faut analyser quelle est l’attente de votre fille et si elle a besoin ou envie de changer quelque chose. Manifeste -t-elle de l’ennui ?
    L’important est d’abord de répondre à ces questions à mon avis, et ensuite selon le cas vous pourrez envisager ou non un visite chez un psy (le psy scolaire peut aussi vous guider dans un premier temps).

  170. J’ai un petit fils de 4 ans 1/2 qui pose beaucoup de problèmes, depuis lâge de 2 ans il emploi des mots non addaptés à son âge et chante la marseillaise , le chant des partisants et à une mémoire auditive et visionnelle surprenante. Il joue souvent tout seul, n’a pas de copain attitré à l’école et en ce moment nous déconcerte et nous épuise par des crises, des injures envers ces parents et moi même. Par contre à l’école , il écoute la maitresse travaille bien(moyenne section maternelle)se fait taper tous les jours et, déteste le dessin et surtout le coloriage. Cela fait 2 fois qu’il voit un pédopsychiatre qu’il à dit à ses parents qu’il était précauce. Pour trouver un psychologue sérieux c’est trés hard et il à rendez vous en février 2011 pour un test de WISC. Ce que nous souhitons tous ce n’est pas le fait qu’il soit surdoué ou pas mais surtout comment le gèrer er surtout gérer ces crises durant lesquelles il nous insulte, nous dit que nous allons mourir, se permet de parler comme un adolescent en disant « je te dit de faire ça tout de suite ..pleure, et ensuite a tout oublié ce qu’il a dit. Lorsque lui dit qu’il est impoli il dit que ce n’est pas vrai cat il dit bonjour, s’il te plait, merçi et pardon. En dehors de chez lui , il est tré gentil, se comporte comme un grand mais cherche toujours des enfants plus âgés que lui et lorsqu’il y a trop d’enfants autour de lui, il ne veux pas particiter aux jeux et demande à rentrer à la maison. Moi qui l’ai pratiquement élevé quant il vient chez moi, et, qu’on est tous les 2 il est trés gentil m’est en route je lave linge et m’aide beaucoup. Etant handicapée je souffre beaucoup car, ses autres grands parents sont tous décédés, sa maman est malade et il à une petite soeur de 3 mois quil aime beaucoup. Avec moi, il joue au loto, aux dominos, connait l’alphabet et les lettres et veut savoir lire rapidement. Es -ce qu’un psychologue peut me donner des conseils car je souffre tellement pour lui que je compte passer Noël toute seule. Merçi de me rassurer

  171. Bonjour c’est Caroline maman d’un petit garcon de 7 ans. Il sait pas colorié manque de concentration En cp la maitresse trouvait que Matis n’était pas concentré. Il répondait faut mais il savait la réponse il disait aux enfants que la planete est ronde etc et les enfants le trouvaient bizarre . Il a appri tout seul le systeme solaire a l’aide d’un poster en classe. Il a passé un test de qi résultat de 120 je pense qu’il a baclé. En classe de ce1 bon résultat a l’école peu faire mieux car il est dispersé en classe. ces cahiers sont très mal tenu il est écrit à la va vite il bacle son travail il est toujours puni et il se comporte comme un bébé. Comment je peux le résonner.
    Merci de répondre

  172. Bonjour à tous,

    Notre 2ème fille a très tôt montré des signes de grandes facilités sans pour autant que nous nous en apercevions. Sa sœur ainée ayant 8 ans de plus, nous pensions à une émulation, une stimulation.
    A l’école elle ne tenait pas en place et après moultes réprimandes, nous sommes allés voir un de ses institutrices qui nous a fait comprendre du bout des lèvres qu’elle avait des difficultés de concentration. Bref pas finaude la gamine!!! Très vite est venu le dégout de l’école( « à quoi ça sert? ») avec une demande de sortir du système scolaire. Notre bébé voulait qu’on lui trouve un travail… Elle avait à peine 4 ans. Puis des colères parce que personne ne voulait lui apprendre à lire. Elle connaissait son alphabet ( en français et en allemand merci la grande soeur qui débutait par allemand 1ère langue). Un soir de guerre lasse je lui ai expliqué que l et a font la, l et e font le etc…. 3 jours après elle commençait à déchiffrer. Les sons ou ain in an en…. lui ont été expliqués au fur et à mesure et elle a su lire très vite.
    Puis recolère d’où test QI faits alors même qu’elle n’avait que 4 ans ( 135 honorable mais pas incroyable). Voilà précocité il faut accélérer la scolarité. Je passe sous silence le combat avec l’école ( » mais madame tous les parents pensent que leur enfant est précoce »), tests scolaire de fin de grande section alors qu’elle était en début de moyenne section. sur 60 questions, elle a répondu parfaitement à 57. branle bas de combat , réunion , on va voir, et finalement un matin on lui a dit qu’elle passait dans la classe supérieure. Elle a fait 2 mois de grande section. Début du CP , convoquée au bout d’une semaine parce que l’institutrice ne voyait pas ce qu’elle pouvait bien lui apprendre… il faut la faire passer en CE1. Moi mais elle n’a que 5 ans c’est pas un peu juste? d’autant qu’elle n’a pas appris à écrire. Finalement classe double CP CE1, au cours de laquelle elle a écrit. L’instit très pro l’a encouragée et a eu la patience de prendre les devoirs à sa place au départ et lui laisser le temps de maitriser les gestes. réultats excellents CE1OK CE2 OK CM1 OK CM2 pas OK. En conflit avec l’institutrice qui faisait des fautes d’orthographe, ce que notre fille ne supporte pas! lasse on l’a inscrite au sport ( 8 h/ semaine tennis + natation) elle cuisine ( sa grande passion: de qui tient elle cela? ). Bref nous voilà en 6ème et elle recommence à s’ennuyer. 1er trimestre 18,86 de moyenne générale en classe bilangue. et là on fait quoi? je me ruine en livres, me fatigue en courses( on cuisine toujours)…. Nous ne voulons plus nous battre avec l’école. On tente de la nourrir mais honnêtement, c’est épuisant. Ce qui nous stimule c’est qu’on plaisante beaucoup dans la famille et qu’elle est équilibrée et globalement heureuse. C’est pas beau ça?????

  173. juste une précision:
    Le résultat du test nous a simplement permis de mieux comprendre ses réactions atypiques et nous avons appris à être très fermes, forts en face de ses peurs et angoisses . Nous sommes l’autorité, Nous savons: pas tout loin s’en faut – mais ce qui est le mieux pour elle. Cela parait prétentieux mais elle avait besoin de se sentir en sécurité, protégée par des adultes sur qui elle pouvait se reposer. Ses bêtises et colères se sont estompées ( bien qu’elle en ait fait une foultitudes comme un enfant remuant mais somme toute normal). Maintenant qu’elle va avoir 11 ans elle sait qu’elle peut compter sur nous pour l’écouter, la recadrer quand elle part dans ses délires, et l’encourager (sans qu’elle prenne la grosse tête ce qui arrive chez les enfants précoces). En revanche elle n’a pas beaucoup de respect pour le système scolaire mais elle est contente de voir ses copines. Que demander de plus pour le moment?

  174. Pour Caroline,

    Il est difficile de raisonner un enfant de 7 ans.
    Cependant essayez de voir avec la maîtresse à quels moments, pour quelles activités son comportement se relâche, et voir avec elle si vous pouvez trouver un compromis en fonction des centres d’intérêts de votre fils, ou une sorte de récompense pour travail bien accompli : pour nous c’était fiche de maths quand le travail était terminé à temps ou en avance.
    Ensuite vous pouvez essayer de lui expliquer que par son comportement la maîtresse voit en lui un « bébé » et non pas un petit garçon qui comprend les choses et s’intéresse aux planètes, et que c’est à lui de montrer en travaillant bien qu’il est capable de faire ce qu’on lui demande et peut être même plus (aider les autres….si la maîtresse est d’accord…s’il se comporte bien etc etc….).

  175. bonjour, je voudrais un conseille ,j’ai mon fils de 5 ans (c’est des faux jumeaux) sa soeur s’exprime mieux tandis que lui est plutôt dans son univers que sa soit à l’école ou à la maison la maîtraisse de mon fils ma envoyé chez un pédopsychiatre est elle a rien détecter d’a normale et je l’ai même ramener chez un auditif et on lui a fait une radio et les résultats son normale . il connait toutes les chansons et dessins animés qui passe à la télé ,il retient tout très vite a sa façon ,il sait compter jusqu’à 100 ce qui est le contraire de sa soeur jumelle ,il me récite l’alphabet avec les mots, les chiffres paires, il n’aime pas faire d’effort quand je lui demande quelque chose quand un sujet l’intéresse, il est capable de ce concentrer que sa soit à l’école ou à la maison , si vous pouvais m’aidé s’il vous plait je sais plus quoi faire merci beaucoup

  176. Bonjour,je voudrais avoir des conseilles,j’ai mon fils de 10 ans il est difficile avec moi car il veut pas faire ces devoirs poutant il a que des bonnes notes il aime pas faire les poésies il est timide il aimme pas fréquenté les autres il est sensible il adort fabriqué des choses difficiles ,défois je me le sens comme un bébé et défois comme un adulte ,je sais pas quoi faire aidez moi s’il vous plait et excusez moi car j’arrive pas a bien exprimer , merci

  177. Si vous avez l’impression que vos enfants sont en décalage et que vous pensez à une éventuelle précocité intellectuelle, le seul professionnel compétent qui puisse vous donnez une réponse certaine est un psychologue spécialisé dans la précocité intellectuelle (scolaire ou libéral).
    C’est à vous parent de juger,en fonction de l’âge et des difficultés de votre enfant, s’il faut consulter ou non. A votre place, Sam, je le ferais car à 10 ans il est important de savoir pour aider son enfant. Pour Derrien je dirais à surveiller et voir l’évolution car votre enfant est jeune et en plus c’est un jumeau, peut être est-il simplement plus introverti que sa soeur. Mais encore une fois vous êtes seuls juges et la décisison vous appartient.

  178. Bonjour,

    j’ai une petite fille qui aura 2 ans le 28/02. Je rencontre des petits problèmes de comportement à la crèche mais aussi à la maison . Elle parle correctement depuis l’âge de 15mois, elle va toujours vers les enfants plus âgés et pose tout le temps des questions . A la crèche elle perturbe la sieste et dort peut,elle fait son clan de copains si bien qu’il y a des jours ou elle ne veut pas y aller quand elle se retrouve avec les bébé qui en faite son des enfants de son âge. Elle ne supporte pas le bruit et reste collée à moi quand elle connait pas les personnes. Dans un groupe de personnes elle va rester avec les adultes ou aller avec les ados. A la maison elle est toujours après moi me demande de lui lire des histoires ou d’écrire des mots sur une feuille, pour ses 2ans elle m’a demandé un jeu je ne sais même pas quoi prendre car 2ans et + elle en fait le tour en 2 jours. Elle se passionne pour les reportages sur les animaux et la cuisine et regarde souvent le journal. Le médecin me dit de la mettre à l’école à la rentrée mais je suis prise entre un comportement d’enfant avec de l’avance dans ses acquisitions mais un comportement de bébé pour l’affectif. Dois-je consulter un pédopsychiatre ou un psychologue je n’ai pas envie de de la mettre en difficulté. Merci de votre aide. Mary

  179. Bonsoir,
    Ce décalage est typique avec les difficultés que vous mentionnez.
    La solution est la mise en contact avec des enfants plus grands, est-ce possible à la crèche avec des enfants de 2 à 3 ans ? Sinon une solution peut être de trouver une gardienne qui aurait des enfants plus âgés en garde, ou une personne qui se consacrerait à elle en fonction de ses besoins.
    L’école à la rentrée ? Tout dépend de l’organisation de l’établissement : certaines écoles ont effectivement une toute petite section, suivie d’une petite section, moyenne section, grande section, donc 4 ans de maternelle ce qui dans la cas d’enfants précoces multiplie d’autant les risques d’ennui et de malaise. Si c’est petite section à 2 ans et demi suivie de moyenne section, pourquoi pas , cela peut être bénéfique.
    Je vous conseille par ailleurs de regarder les sujets suivants sur le forum qui compléteront la réponse :
    « le médecin nous a dit précocité, à surveiller » et
    « votre avis svp, garçon de 3 ans  » dans la rubrique « mon enfant est-précoce ? »

  180. Bonjour,

    notre fils a fait sa rentrée ps/ms en septembre. Une catastrophe: lui si vivant s’est replié sur lui-même, ne parlait pas (remarquez au milieu de 33 enfants encore faut-il avoir son temps de parole…) et régressait. Vu la toute petite ouverture d’esprit de la maîtresse (qui n’a rien à apprendre vu ses 18 années d’enseignement…) nous avons de suite été chez un psychologue qui nous a certifié que notre fils n’avait AUCUN pb mais qu’un test QI serait le bienvenu. Nous n’avons pas été étonnés, je suis précoce. Je sais combien on peut se sentir différent, combien on apprend vite…et cette hypersensibilité terrible qui nous cloue sur place…
    Nous avons retiré notre enfant de cette école et l’avons inscrit dans une école Montessori afin qu’il reprenne confiance en lui déjà, le but n’étant pas d’en faire un génie mais de le voir heureux.
    Cela a été rapide, dès le 1er jour il parlait là-bas. Il apprend vite, il y a des amis. Placé sous un regard bienveillant mon fils de 3 ans 1/2 se permet d’être lui-même. Nous attendons le test qui a lieu en Février (les délais sont longs) et nous parlerons du résultat avec la directrice qui est tout ouie.
    Cette mauvaise expérience m’a renforcé car comme je le disais à son ancienne école : « avant d’être votre élève Jules est mon fils ».
    Cela résume bien ce que je pense: il n’est pas question de laisser un enfant souffrir ainsi et les précoces souffrent c certain, il n’est pas question de laisser une institution décider sans avis de psychologue de l’orientation d’un enfant. A quelque âge que ce soit.
    Le test psy peut se passer très tôt, c’est vital pour un précoce de se sentir reconnu et de pouvoir mettre des mots sur ses différences. A presque 40 ans je me sens toujours aussi décalée…mais je sais pourquoi et ça c’est important;-).

  181. Bonjour

    Je viens de lire le message de Gaby qui ne me rassure pas du tout. Je suis maman d’une petite fille de bientôt 2ans (voir message du 22/01/12) et tout les jours elle fait des choses qui ne sont pas de âge. Elle fait des bonshommes en pâte à modeler avec plein de détails se qui ma fortement surprise elle est même capable de peindre un masque de carnaval aussi bien que son cousin de 5ans. Je suis de plus en plus perdue face au diverses questions quelles posent car elle ne sont pas de son âge. J’habite dans la campagne limousine je n’ai d’autre solution que de la mettre en crèche pour l’instant mais elle s’y ennuie pour l’école j’en est trouvé une dans un village près de chez moi avec une classe unique de maternelle mais pas sur qu’on puisse me la prendre à la rentrée car elle n’aura pas 3ans. Là je suis fatiguée car elle arrête pas une minute et elle devient de plus en plus turbulente. Pour la méthode Montessori je connais mais dans ma région il n’y a pas. Franchement je n’ai pas envie de la mettre en difficulté. Franchement je suis perdue à bientôt Mary

  182. Personnellement je trouve le message de Gaby très optimiste et encourageant, et aussi très vrai dans le sens où nos enfants sont une priorité et nous devons nous « battre » pour leur bien être, et c’est à force que nous finirons peut-être, espérons, à obtenir une vraie prise en charge par l’école de nos petits doués et de leurs besoins spécifiques.
    Pour Mapiebou, ne cédez pas à la panique. Vous avez une enfant éveillée et à son âge l’important est de lui donner ce dont elle a besoin. Si je comprends bien vous travaillez et elle vous épuise par ailleurs ? Essayez de trouver un moment dans la journée que vous partagez avec elle, rien que pour elle et avec une occupation qui lui fasse plaisir (je sais que le temps n’est pas extensible, mais même si cela n’est qu’un quart d’heure le soir, sachant que ce moment est à elle, vous pouvez d’ailleurs le lui expliquer, cela l’apaisera sûrement).
    Les petits logiciels éducatifs du genre »lapin malin » (de 2 ans à 8 ans environ) ou autres, sont aussi très bien, à petites doses, pour occuper les esprits éveillés.
    Quant à l’école il faudra aviser le moment venu, vous vous ferez vite une idée. Par ailleurs, la maternelle n’est pas obligatoire, elle peut aussi y entrer plus tard, au moment le plus opportun pour une prise en charge efficace.

  183. BONJOUR TOUS LE MONDE!!!!je suis une ado scolarisée dans un lycée….depuis de nombreuses années j’ai était diagnostiqué « précoce »,si votre enfant et ainsi comme moi cela risque d’être très handicapant pour lui !!!!par exemple en cour parfois selon le programme sur lequel on travaille je m’ennuie car:soit je le connait déjà en feuilletant des livres à la biblio ; et cela provoque un décalage et fait que je doit passer au prog suivant et dans ces cas là je me sent seulsoit parce que les autres élèves qui eux n’ont pas le même rythme que moi .mais ce qui me fait le plus de mal et de me retrouver face aux questions pausé par la prof et je réponds à presque toute et juste! rend les autres très jaloux ou voient ça comme un rabaissement par rapport à eux !!personnellement c’est peut être sympa d’être précoce par ce que on est peut être je dit bien SUR D’avoir son bac!!!:D IL M’ARRIVE PARFOIS DE NE PAS DORMIR DU TOUT OU DE NE PAS AVOIR ENVIE PUIS D’ALLER LIRE ET ENCORE LIRE comme si cela me canalisait !!!parfois j’ai l’impression d’être un extra terrestre par rapport aux autres de mon age !!qui eux pense a faire la fête ou rigoler entre pote alors que moi non …JE Préfère LIRE LE DICTIONNAIRE !!!en tous cas j’espère que cela vous en dira un peu plus !

  184. Rebonjour;-)!
    Tout d’abord un mot pour Mapiebou. Ecoutez personnellement j’ai été dans une école publique de campagne et j’y ai passé de belles années. Les instits ayant bien cerné mon profil dès que j’avais terminé un travail (tjs avant les autres) ils m’en proposaient un autre. la notion de proposer est importante, je n’étais pas obligée de le faire (mais j’avoue que cela me « nourrissait » alors j’acceptais). C’est l’ouverture d’esprit (mais le terme professionnalisme convient mieux) de l’instit qui fera la différence. Vous avez un école montessori à Cieux dans le limousin.
    Pour votre enfant je comprends tout à fait: Jules était ainsi et de gros moments de solitude sont vécus tant qu’ils ne sont pas scolarisés c clair! Alors comment fait-on face à l’appétence de nos bambins? Si vous ne répondez pas à ces attentes elle va tourner en rond et se montrer très difficile car frustrée. Vous avez des solutions: partez une journée avec elle ou allez sur internet sur le site oxybull et choisissez ensemble quelques jeux d’ateliers variés, ici nous avons la peinture, j’apprends à dessiner de Nathan, des quizz, des puzzles… Le but est de varier vous l’aurez compris. Vous avez un truc extra: vous pouvez acheter du matériel montessori sur le net: vous allez être surprise car le matériel a l’air tout bête mais en fait l’activité possible avec est intense. Mon fils, 3 ans 1/2, apprend déjà les grands chiffres avec.
    A la maison, et ça c’est très important donnez lui un max d’autonomie: ici marchepied pour se laver les mains, petit bac pour qu’il puisse faire sa vaisselle, il met la table, l’essuie: en gros il apprend tout et il en a besoin, cela développe en plus la motricité fine. Nous avons constaté une « canalisation » de Jules et cela fait bcp bcp de bien.
    Il se sert à table et en met partout? C pas grave, il APPREND.
    Il a une bibliothèque bien fournie et n’a qu’une hâte: lire seul;-).
    Sans oublier un facteur très important: une activité ailleurs. Alors piscine, danse, babygym, éveil musical mais une activité pour dégager cette énergie et mettre « en repos » le cerveau de ces loulous.
    Je me reconnais bien sur l’aspect lecture et nuits blanches de Tytine, je ne lis pas j’AVALE, enfant je disais à mes parents que j’étais fatiguée de savoir lire, je ne m’arrêtais jamais. On peut être très heureux en étant précoce quand on a des parents et des profs attentifs, parfois il faut se battre et alors? Cela me semble être une toute petite lutte par rapport aux gens qui affrontent une maladie grave. Je relativise… Bon moi je suis précoce, à 27 ans j’avais un salaire scandaleux, un poste passionnant alors que g stoppé net mes études à BAC+2 (je piaffais d’impatience sur les bancs de la fac;-). Aujourd’hui g 40 ans et je suis…maman au foyer depuis la naissance de mon fils! Je ne regrette RIEN, j’assume. Je dévore mes bouquins, assouvit tous mes besoins de connaissance par le net et là je vais me perfectionner à la maison sur les langues étrangères (j’en ai appris 4) avec un logiciel. L’important c’est de donner les clés aux enfants, une bonne dose de recul face aux institutions, bcp d’amour pour la confiance en soi… Je dis souvent à mon fils: « si tu as un pb je suis là et, ne t’inquiète pas, je ne laisserais pas ce pb te gêner longtemps ». Il l’a bien compris: on est ses parents, on est là. Le soir on parle de sa journée, on dénoue les noeuds de sa petite tête (se pose bcp de questions) et ainsi on avance. C’est ce dont il a besoin: avancer.
    Le psy et le pédiatre m’avaient dit « ne le freinez pas, accompagnez le ».

  185. Re bonjour !!!!je m’adresse en particulier a vous gaby ,vous êtiez et vous l’etes je suppose encore dites p »précoce »je voudrait savoir comment enfant ou plus au moins a l’adolescente vous aviez vecu ce grands plus par rapport aux autres personnes de votre entourage! car dur de parler et s’exprimer quant les personnes ou les copains ne peuvent pas ou ne comprennent pas et ne peuvent pas ressentir ce qu’être « difféerent »,mais moi je dirait « avancé »!sur ce qui ai de ma vie je ne suis pas malheureuse car j’ai un toit des parents qui m’aiment des professeurs tres attachant et niveau communication +++,mais se qui me prends la tête c’est que des que je me retrouve en famille ou avec des amis « je ne peux pas avoir une discution sans parler de philo ou encore (emile durkheim)car sur a 100% ils en on rien a foutre! j’ai oublier de dire mon age j’ai quatorze ans ,que ferais vous ou que penseriez-vous si votre enfant subirait sa?MOI PERSONELLEMENT j’ai fini en commensent par séecher les cours et aller lire des livres dans la pelouse ,puis plus les jours passer je commencer a sécher et a faire lal’ecole buissonniere car les gens de mon college disait que j’etait la gamine du college et que j’etait trop coinccées pour pleins de chose!!et puis au debut trosieme j’ai fais le CNED l’ecole a domicile la j’etait a mon rythme et personne n’etait la pour me juger !!!voila,je me pose toujours beaucoup de question mais aujourd’hui je suis en seconde dans un lycee privée ou les gens ne juge pas mais s’impatise et font preuve de bonne fois!;)
    ais-je trouver ma place dans cette société?JE NE SAIS PAS ENCORE §§

  186. Megadi, je vous ai répondu mais mon message n’apparait pas. Il était bien long donc je vais résumer. Je pense que vous rencontrerez bcp de gens avec lesquels vous vous sentirez décalée MAIS ceux-ci peuvent vous apporter bcp sans que vous en ayez encore conscience. Il serait peut être bien que vous dépassiez leur incompréhension afin de pouvoir partager autre chose avec eux. Pour mon fils il est bien ou il est pour l’instant et à chaque choix que nous devrons faire nous prendrons l’avis de psychologues et rencontrerons les enseignants avant toute inscription. Nous l’accompagnerons, 45°/ des enfants précoces sont en effet en échec scolaire donc dialogue et attention seront nécessaires. Chacun a du mal à trouver sa place mais c’est la recherche de celle-ci qui est aussi intéressante. Il y a suffisamment « d’outils » aujourd’hui pour aider l’enfant précoce encore faut il les connaitre;-). Quant aux jugements des autres eh bien ils sont présents toute une vie mais, comme mon époux le dit souvent, « ils s’ennuient ces gens non? »;-). Voilà, je pense sincèrement que dépasser les a priori, s’intéresser aux autres amènent ceux ci à s’intéresser à nous. C’est long mais c’est une belle preuve d’intelligence aussi. L’intelligence a plusieurs formes d’expression;-).

  187. oui ! merci gaby pour le message !!je comprends tres bien ce que vous voulez dire :)et ce qui et de l’echec scolaire : je mis reconnait tres bien et cela me fait beaucoup de mal

  188. Tytine, quand vous dites que vous souffrez, étant donné l’hypersensibilité des précoces, je comprends ce que cela représente pour vous. Savez vous ce que vous désirez suivre comme cursus? Ce la donne un but. Ne désarmez pas surtout et au fil des ans qui viennent tenez bien compte de votre sensibilité. Personnellement j’avais choisi la psychologie mais sur le terrain j’ai été plus que marquée par le traitement réservé aux enfants handicapés moteurs et mentaux. J’ai rebondi et j’ai trouvé ma voie: la création et la formation. Voyez vous je m’ennuyais et j’ai lâché la fac, j’ai un regret: pour être éducatrice montessori il faut un niveau bac+3 afin d’être acceptée à la formation (enfin il y a en a qui font sans mais je trouve cela vraiment « limite »). Je m’accorde une année avant de décider quoi que ce soit. Tout cela pour vous dire qu’avec un but bien défini, analysé et surtout en accord avec votre personnalité vous allez vous épanouir. Et surtout faites des stages afin de vous assurer que le métier désiré vous convienne.

  189. gaby,merci pour le commentaire ,moi mes parents et moi meme n’avons pas decider la psychologie ,mais sur le controle de soi ,et ce qui et de mon bu dans les etudes je fait en sortes que je puisse pas lacher mes etudes car mon desir et de faire de longues etude dans la medecine !:)en tous cas ce que vous dites ma ouvert les yeux sur ma reaction vis a vis de ma scolarité et jene compte surtout pas a me remettre en echec de ce coté la !!:)

  190. Tytine, je vous remercie de votre petit mot. Félicitations pour votre choix : la médecine est une profession très noble. Vous pourrez venir témoigner et aider les précoces grâce à votre expérience. N’oubliez pas que rien n’est aisé et que la réflexion sur soi permet de rebondir et d’avancer, accrochez vous;-).

  191. merci cela me touche beaucoup !et bien si j’arrive a être médecin et je vais le devenir car j’y croit et bien j’espérerai faire des études sur la « précocité » ‘je ne sais pas si ça se dit!:p
    pour pouvoir aider les enfants ,les adultes …etc….,à les accompagner dans leurs difficultés par rapports à cette avantages même si pour nous malgré sa ,nous mets parfois dans des situations de ce sous estimé ou encore à perdre confiance en soi!car comme je dit toujours avoir confiance en soi avant d’avoir confiance aux autres!

  192. Dans quelques années vous regarderez derrière vous en vous disant « quel chemin parcouru »… La confiance en soi est un long débat, je dirais juste qu’il est important de reconnaitre ce qui se cache derrière les jugements hâtifs : la peur, l’envie ;-). Après il y a des disciplines (théâtre, sport) qui permettent d’avancer à ce niveau. Je pense qu’il doit exister des forums ou vous pouvez échanger avec des précoces de votre âge aussi . G passé (et je passe encore parfois) des soirées à m’ennuyer mais finalement j’ai cessé de demander aux gens ce qu’ils ne pouvaient pas m’apporter, un bon bouquin et ça repart:-)! Il ne faut pas s’excuser auprès des autres d’être précoce hein? Ne vous inquiétez pas, au cours de vos études je pense que les profs vont être ravis de vous avoir comme élève,-).

  193. oui en tous cas pour remettre le morale je vote « pour un bon bouquin »!:p lol
    et puis la confiance c’est aussi prendre conscience et de s’accepter comme on et et puis voila!je suis comme je suis certes, a moi maintenant de faire en sortes que ma vie soit a peu pres normale !;)mais merci pour le commentaire cela ma toucher !

  194. bonjou a vous gaby ….en ce moment c’est les vacance et plus les jours passent plus je suis stresser ,(j’en perds vraiment l’appetit!!)avez vous un conseil a me faire part !!

  195. bah ce qui me stresse c’est que la ?ON M’AS PRIS RENDEZ VOUS CHEZ UNE PSY,que je ne connais pas et qui veut me faire passer des test (Q.I)alors que ça deja etait fait il y a trois ans en arrière maintenant….et en plus le bonus j’ai changer d’ecole pour la peine :s
    ps:desoler ,je n’avait pas vu vaut message avant ,je mis suis prise un peu tard!

  196. Bonjour j’ai 17 ans et je viens de me rendre compte en lisant cela que je correspond a pas mal de case exemple j’analyse vite les situations et je me concentre trés bien que pour les chose qui mintéresse et parfois en cour je pence a autre chose je m’imagine des scéne tout en faisant croire au prof que je suis attentif

  197. Tytine,

    alors qui a fait le choix de passer ce test et qui a décidé ce changement d’école? Comment le visez vous, vous?
    Mon fils a passé son test et le psy préconise d’en repasser un autre mi – 2013 car, en raison de son jeune âge, il a répondu sans se concentrer vraiment à pas mal de questions (très normal pour un enfant si jeune) et a tout de même un bon résultat. Le psy pense qu’il est très certainement précoce et nous repasserons donc le test comme il le préconise.
    Bordelais, seul un test pourra définir si vous êtes précoce ou pas;-).

    Nous avons un très bon échange avec ce psy qui explique fort bien comme l’aptitude d’un précoce peut se transformer en souffrance mais aussi comment beaucoup de précoces vivent bien leur situation ou statut.

    Un message très positif aux mamans de jeunes précoces: mon fils s’est distingué par sa confiance en soi et une sérénité évidente. Et ça c’est énorme pour des parents. Notre accompagnement semble donc bien porter ses fruits, Jules est bien dans sa peau, j’ai cru sauter au cou du psy d’ailleurs tant gté heureuse :-)!

  198. Bonjour,
    Merci pour tous ces commentaires,
    ma fille a 6 ans et demi, cette année elle a débuté le CP mais sachant déjà lire très bien la maitresse après lui avoir fait passer les test de capacité scolaire l’a intégrée au CE1….. Ses résultats ne sont pas excellents mais elle s’en sort plutôt bien. Le problème c’est que les devoirs, l’école ne sont pas ses priorités bien au contraire…… en 5 min elle apprend ses poésies mais l’écriture ça la gonfle et alors qu’elle va nous faire un calcul rapide a plusieurs chiffre à la maison, à l’école aucune concentration…… tout ce qu’elle fait à la maison sans faute, elle ne le refait pas à l’école….. La maîtresse nous dit qu’elle a d’énorme capacités qu’elle comprend tout très vite mais n’a pas l’envi de faire bien ni la concentration….. C’est une enfant angoissée elle pleurniche pour un rien elle est très peu mature affectivement, elle a peur de la mort surtout vis à vis de moi sa maman…… elle me demande au moins 20 fois par jour si je l’aime …… Elle a également peur de bcp de chose la piscine, le vélo, être seule dans une pièce, elle demande tjrs à sa soeur de 5ans de l’accompagner….
    Nous avions consulté une psy qd elle avait 2 ans et demi car elle ne dormait presque pas la nuit et voyais des choses qui n’existait pas ( comme des gens morts….. imaginez notre inquiétude…… très bizarre qd votre enfant vous empèche de passer à cet endroit car il y a cette dame avec son enfant et son chien qui sont mort ….. et moi sa maman elle ne comprenait pas que je ne les vois pas …..) Donc à 2 ans et demi la psy l’avait suivi…. nous disant que c’était une enfant très angoissée et en avance et qu’il faudrait être vigilant…. Mais jusqu’a maintenant le système scolaire ne nous avait pas permis de lui faire profiter de ses capacités…. Maintenant qu’elle a passé une classe sans qu’on l’ai demandé (on a tjrs peur en tant que parents que l’on pense idolâtrer son enfant)… Ca ne va pas mieux elle pleure bcp elle n’a pas l’air épanouie et surtout à bcp de peur et pleurniche à la moindre remarque on a tendance à se facher car sa soeur plus petite ne pleurniche pas pour la même remarque mais en fait on ne sait plus comment faire pour qu’elle prenne confiance et s’épanouisse enfin……..

  199. Bonsoir Vanessa,
    et si vous revoyez un psy pour l’aider à gérer ses angoisses? Il existe également, une amie y a emmené sa fille avec succès (celle-ci ne voulait carrément plus dormir seule), la microkinésithérapie qui aide à débloquer bcp de choses.
    L’hypersensibilité n’est pas du tout évidente à gérer, perso enfant je me sentais affectée par TOUT.

  200. Merci Gaby pour ta réponse, oui je vais probablement retourner voir la psy de l’époque qui consulte tjrs…. Mais elle nous a dit d’en parler à Zélie ma fille avant et d’attendre qu’elle soit bien décidée à y aller pour qu’elle est le sentiment d’avoir pris la décision seule, une façon de la responsabiliser…..
    Zélie est une petite fille intelligente mais cette angoisse et cette sensibilité lui mettra des barrière en grandissant si cela continue…..
    Quand je lui demande si il y a des choses qui la contrarie, elle me dit de suite la mort peur que je meurs…… et elle ne veut pas prononcer le mot mort donc elle l’épelle car même le mot l’effraie…..
    Ensuite quand je lui demande pourquoi elle ne refait pas à l’école tout ce qu’elle sait faire à la maison elle me dit qu’elle a plein de choses dans la tête qui l’embête et l’empêche d’écouter….. Ses propres mots sont  » j’entends toujours des choses qui me font penser à d’autres choses donc j’entends pas tjrs tout ce que la maîtresse demande et j’ai pas le tps de terminer mon travail!!! » C’est très destabilisantcar je ne sais pas quoi lui répondre…..
    C’est vraiment dommage car elle comprend tout très vite elle est curieuse de tout et dès qu’elle ne comprend pas queque chose qu’elle voit à la télé par exemple elle demande…… A l’école elle dit ne pas avoir de copine pourtant j’ai demandé a la maîtresse elle joue avec les autres enfants mais bon…….. Je vais donc attendre encore un peu et je reprendrais vite rdv chez la psy…..
    Merci bcp

  201. Désolé en relisant j’ai pu voir de nombreuses fautes!!!!! Mais bon le contenu reste le même ;)))))

  202. Vanessa,

    en vous lisant je trouve beaucoup de similitudes avec mon enfance. Impossible d’arrêter un « cerveau sans répit » mais par contre en parler dédramatisait les choses. J’ai été une enfant puis une ado précoce, mon fils l’est sans doute, cette hypersensibilité très déstabilisante au début peut s’avérer bénéfique lorsque l’enfant est mis en contact avec l’art. Nous parlons pas mal peinture, musique avec Jules et cela l’intéresse. Par contre je choisis volontairement des peintures et musiques « légères » disons joyeuses pour l’emmener « ailleurs ». Alors je ne veux pas être optimiste bêtement car je connais bien les périodes très perturbantes dont tu parles mais, bien accompagnée et elle l’est (vous discutez ensemble, elle se confie et ça c’est vraiment positif), tu verras toujours cette approche différente chez ta fille mais elle apprendra à le gérer. Je suis carrément passée par une période hypocondriaque vers 13 ans et j’ai été je l’avoue infernale ( je subissais une peur de la mort terrible et je n’arrivais plus à me concentrer sur rien) : j’en suis sortie, g appris à lâcher prise. Je comprends votre envie qu’elle décide d’aller chez le psy, elle s’y plaira je pense, on a besoin de réponses quand on est précoce et on aime ceux qui apportent celles-ci. Bon courage et ne désarme pas, le psy va vous aider à vous aussi. Perso chaque fois que je vois celui de Jules je suis vraiment mieux.

  203. Juste une chose: ta fille dit qu’elle n’a pas d’amis et la maitresse dit qu’elle joue avec les autres enfants. Alors typique hein? Ta fille joue sans doute mais se sent très isolée quand même. Les enfants sentent très bien ceux qui sont différents et leur attitude, malgré quelques partages de jeux, est assez dure (ils ont parfois des mots très blessants). Un conseil si je peux me permettre: écoute plutôt ta fille que la maitresse sur ce point là ;-).

  204. Je vais me permettre de parler un peu de Jules: depuis la rentrée je trouvais …différent. La maitresse non. Alors je discutais avec lui comme d’hab le soir e gardais l’oeil ouvert. Résultat lundi midi il m’annonce qu’il en a marre (ouf! ça se décante enfin!). Lundi aprem (il ne va pas à l’école les lundi et mardi aprem) on se fait un aprem jardinage et il s’amuse, décompresse et me sort « je veux plus y aller, les enfants sont pas sympas ». On en parle et Jules part sur le sujet des lettres « moi je veux savoir ce que c’est ça ». OK. Donc mardi matin il est resté tranquille avec moi on a abordé quelques lettres grace à un jeu que j’avais acheté à sa demande on a pris l’air l’apres-midi et raparlé posément de l’école. Jules est ok pour y retourner jeudi (il y rest toute la journée comme le vendredi). Parfois il faut juste un temps mort c ce qu’il en ressort avec mon fils. Cela aide à mettre des mots, à repartir mieux. Tout cela pour dire qu’on connait son enfant et qu’il faut rester vigilant. Les mettre en confiance. C’est pas simple mais là personnellement je vois que Jules avait besoin de ce moment de pause pour exprimer ce qui le « bloquait ». Voilà, si ça peut aider (facile pour moi je travaille pas, et je sais que ça aide bien…)

  205. Bonjour ,je n’est pas passer le test car je sors de l’hopital a cause d’_ne fievre montee a 40 ,mais il a etait reporter ……j’apprehende plus en plus et me referme sur moi même …tennez gaby mon num c’est le 0611679646,pis je vous ferez par de mon mail puis je changerais de num par la suite voilà…

  206. Bonjour,
    Merci pour vos réponses…..
    J’ai pris rdv avec la psy….. au tel elle m’a dit qu’effectivement il était important de la revoir, entendre des voix même si c’est imaginaire montre que l’enfant est en difficultés……
    Ce que je ne vous avez pas dit c’est que zélie a déjà eu pas mal d’expérience traumatisante…… suivie depuis la naissance pour un trouble du rythme cardiaque elle allé chaque mois chez le cardio…. puis une fois que le cap de la croissance du coeur stabilisé et l’arrêt de tout traitement elle a fait une pyelonéphrite à 3 ans qui a révélé un syndrome de jonction rénal entrainant une intervention à 4 ans …. et malheureusement elle a fait parti de ces 1% qui on des complications lors de l’hospitalisation avec une fuite au niveau des sutures ce qui fait que l’urine a fuit dans l’abdomen baignant ses organes….. Cela s’est vite arrangé mais elle a pas mal souffert sur le moment avec vomissement vert douleur et j’en passe……. sondage!!!!! ….. Mais elle a toujours tout compris et aujourd’hui elle ne se souviens pas de ce moment compliqué….. Elle est bien sûr depuis tjrs suivie par un uropédiatre régulièrement et la cardio tous les ans maintenant ….
    Elle a une capacité de compréhension parfois impressionnante….. le corps humain n’a pas de secret pour elle ……
    Donc il est vrai que ses angoisses peuvent être justifiées mais entendre des voix…….
    Je suis infirmière et j’ai travaillé en psy….. J’ai vu pas mal de jeune adulte en souffrance et souvent cela remonté de l’enfance donc c’est vrai que je prend peut être un peu top la tête du fait de mon expérience professionnelle……
    Zélie va donc chez la psy Samedi je vous tiendrai au courant de la suite mais bon la psy garde le secret et ne dira rien de ce que zélie aura pu lui dire….. On verra si zélie m’en parlera…..
    Il est vrai que j’ai du mal à l’aider et pourtant ça fait patie de mon job d’aider les autres et c’est quelque chose que je fais plutôt bien dans mon travail, j’ai un contact facile et il est assez facile pour les personnes de se confier et de parler de leur difficultés ….
    Mais la ma propre fille …..
    Dis moi Gaby quel age a Jules…..
    Je suis contente de partager tout ça, il est effectivement rare que ce soit moi qui se livre et c’est d’ailleurs la première fois……..
    Merci
    Je vous tiendrai au courant!!!!!

  207. 22/03/2012

    J’ais 9 ans et je suis un EIP on le sait il y a pas longtemps. Puisqu’on s’est pas où trouver une bonne école d’EIP on m’a fait sauter une classe mais au milieu de l’année alors je dois travailler sans relache et les vacances pour moi maintenant c’est travaillé pour ratrapé mon retard.
    J’ais une soeur précoce Louna elle a 8 ans mais on lui fait pas tout de suite sauter une classe.

  208. Coucou Jade……
    Dis moi, est ce que ce passage en classe supérieur te convient…..
    As tu des difficultés particulières, pas seulement en classe mais dans l’ensemble….. C’est bien de passer une classe mais c’est vrai que lorsque c’est fait en milieu d’année ça donne du travail pour rattraper tout ce que tes camarades ont déjà appris en début d’année, n’hésite pas à en parler à tes parents si tu te sens submergée par le travail de l’école!!!!
    N’hésite pas non plus à mettre des commentaires sur ce site, on répondra si tu as besoin de réponses…..

  209. Bonjour,

    Tytine, j’espère que vous allez mieux et je veux bien correspondre avec vous par mail mais étant donné votre âge vos parents doivent être au courant;-).
    Vanessa, quel vécu pour une si jeune personne…l’accompagnement de la psy va vous permettre à vous aussi de « souffler » un peu et de déculpabiliser, on porte bcp de choses en tant que maman et nous n’avons pas toutes les réponses, c’est humain de se sentir impuissant. Merci de votre confiance, je ne suis pas du style à me confier non plus mais Jules, qui va avoir 4 ans (pour répondre à votre question) m’y pousse, l’expérience des autres m’aide à y voir plus clair. On se sent vite désarmée quand il s’agit de nos enfants, la part affective est bien trop puissante pour raisonner parfois.
    Perso pour le saut de classe nous tiendront compte de l’avis des profs, du psy mais l’important pour nous est et restera la maturité affective, émotionnelle.

  210. Tit mot à Jade: je rejoins Vanessa, parlez à vos parents si cela est « trop » pour vous.
    L’essentiel est de se sentir bien;-).

  211. Bonjour,
    Nous sommes allées chez la psy…..
    Bon pour ce 1er RDV c’est moi qui ai parlé!!!! pour resituer un peu le contexte depuis les 3ans de zélie…. RDV un peu déstabilisant pour moi…… car la psy a posé bcp de question sur moi….ma psychologie…… oui en effet la première chose que zélie à dit c’est que mon père était DCD il y a un an et que maman avait été très triste…….. oui en effet dure épreuve il n’avait que 55ans et cela a été très soudain et imprévisible et pendant les 15 jours en réa j’étais la référente téléphonique (ba oui je suis infirmière donc ma famille trouvait qu’il fallait que ce soit moi…… rôle pas si simple…..) donc il est vrai qu’au regard des infos que j’av je savais…… et zélie voyait sa maman en difficultés…… me consolait…. Donc la psy a dit « c’est bien vous n’avez pas caché vos émotions à vos enfants et leur avait dit la vérité….. visiblement même qd il sont jeune il faut leur montré que parfois même les mamans sont triste et ne pas essayer de faire bonne figure car les enfants ressentent tout et qu’en leur cachant ça peut parfois être frustrant…… Mais bon la psy m’a dit aussi qu’elle pensait que j’intériorisait bcp trop et que je devrais m’autoriser à parler plus de mes difficultés personnelles….. Et que Zélie était en fusion émotionnellement et psychologiquement avec moi….. Que la séparation physique était possible (elle va à l’école fait des activités va dormir sans pb chez qq’un) mais que la séparation émotionnelle et psychologique n’était pas possible pour zélie…. Je serai donc si g bien compris la source du pb…… D’où la peur quotidienne de zélie que je meurs!!!!
    Bref cet évènement serait ce qui redéclenché chez zélie cette angoisse et notamment la peur que maman meurt……..
    Mes filles me disent parfois « t’inquiète maman papa est plus vieux donc il sera mort avant….. (on a 10 d’écart avec mon mari)je ne veux pas qu’elle en soit persuadée imaginons qu’il m’arrive qqch elles penseraient que g menti et que je les ai abandonnée alors que j’avais confirmé leur affirmation…. La psy m’a dit que j’av raison qu’il fallait qu’elle soit dans la réalité donc oui maman pourrait mourrir avant papa mais pour le moment il ne faut pas y penser on est tous en bonne santé donc ……. C compliqué tout ça et comme vous disiez Gaby il est parfois difficile de trouver les mots justes et surtout de savoir si on à le bon discours…. sur ce point j’ai été rassurée……..
    Ensuite elle a posé quelques question à zélie…… qui lui a dit qu’elle entendait des voix et avait des visions!!!! Là grande surprise « les visions » zélie ne m’en avait pas parlé aussi clairement!!!!
    La psy pense qu’il lui faut un réel suivi que « ces voix et ces visions » démontrent que zélie est en souffrance intérieurs et qu’il faut l’aider à extérioriser ses angoisses et ses peurs…… à se débarrasser de ses « parasites »!!!!
    Donc la prochaine consultation zélie sera seule…. je n’aurai aucun échange avec la psy et comme je disais dans un précédent commentaire c’ zélie qui décidera si oui ou non elle veut me raconter le rdv……..
    Je pense que ça va lui faire du bien et je ne regrette pas d’avoir pris rdv, zélie va peut être enfin pouvoir se libérer et enfin profiter de ses capacités pleinement sans peur ni angoisse!!!!!
    Merci pour les échanges, ça me fait le plus grand bien…..

  212. On dit souvent qu’à partir du moment ou on a mis un pied chez le psy on commence déjà à « guérir ». Il n’est vraiment pas facile dans une société ou tout repose sur la « responsabilité » des parents de s’autoriser les émotions devant un enfant. Perso j’encaisse bcp car je suis de nature à assurer mon rôle d’adulte mais là je suis finalement très soulagée de voir que mon émotionnel a sa place…C’est vrai que les enfants sentent tout, ont des « antennes », si on ne leur explique pas peut être peuvent -ils s’imaginer des situations plus graves , que sais-je… Merci de parler de ton expérience parce qu’elle va apporter à bcp qui n’osent pas, qui ont peur du regard des autres… Le fait que Zélie consulte va la libérer c’est clair et, la seule chose sont je sois sure à ce sujet, vu mon expérience avec les psys, est que plus on entame un travail psychologique tôt, plus on peut profiter de la vie pleinement.
    J’ai repris un rv mais pour moi… Besoin de dégager aussi cette expérience très négative avec la 1ère école, besoin de voir que mon fils est heureux et arrêter de jeter des regards en arrière à l’époque ou il ne sortait plus un mot à l’école. J’ai encore, malgré le compte rendu si positif du psy, comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête, une fragilité intérieure… Suis ravie de parler à batons rompus ainsi, cela me soulage et m’apporte beaucoup.

  213. Ah…juste un point: le fait que le rv te déstabilise est positif, cela veut dire que tu « travailles » de l’intérieur. C’est très perturbant et quelques connaissances ont arrêté à cause de cela, des choses peuvent aussi remonter suite à ce rv, laisse les sortir car la sérénité vient après. Bon g pas de doute quant à votre continuation avec le psy mais je voulais t’expliquer (si tu ne le sais pas déjà;-)).

  214. Merci Gaby,
    oui tu as raison depuis le rdv, je suis en pleine remise en question….. Mais comme tu dis c’est positifs même si je me passerais bien de certaines emotions que j’avais enfouies……
    Tu as raison d’avoir pris ce rdv pour toi et je salue ton courage car moi je ne suis pas encore prête….. j’y pense suite à l’entretien que j’ai eu samedi avec la psy de zélie mais pour le moment je suis dans la phase de bilan personnel!!! ;)))))) Mais effectivement je pense que c’est bien de pouvoir se débarrasser de certains poids, inquiétude ou encore culpabilités qui à mon avis sont présents pour bcp de parents…. En nous aidant nous même il est clair que nous aiderons nos enfants à s’épanouir pleinement…..
    Tout ce que tu dis est réciproque par nos échanges j’avance………. et merci à toi aussi cela m’aide à me poser les bonnes questions et à faire un travail sur moi…..

  215. Vanessa,

    pour mon courage il a mis le temps car la 1ère consultation de Jules date de Septembre;-). A chacun son moment, g eu comme toi, besoin de faire un bilan seule. Là g besoin de dégager le reste mais il m’a fallu quelques mois ;-).

  216. coucou a tous ,je vais m’adresser a vanessa,étant petite jetait très malade ,j’ai eu un « lymphoblastique aigu »vous savez ce que c’est puisque vous êtes infirmière,je ne veut pas trop rentre dans les détails .quand j’ai vu la psy pour la premiers fois moi même et mes parents n’ont pas osez lui en parler car je le supporte assez mal ///bref!
    LA DEUXIÈME SÉANCE ,je lui en ai parler sans plus et ma dit que psychologiquement une enfant gravement malade ne se rend pas bien compte de la gravite de sa maladie et que une fois compris l’enfant arrive a une manière de raisonner et de voir les choses différemment et se pose des tas de questions qu’un enfant de cette age ne devrait pas se poser et que c’était assez spectaculaire. croyez vous que pour zelie et moi même pourrit être le cas ?parce que c’est vrai que j’ai une manière différentes de voir les choses assez que les ados de mon age ,et qu »a cause de sa mes professeurs ainsi que ma famille,on tendance à me voir comme une adulte à cause de ma précocité.

  217. Tytine,
    je pense effectivement que tu as raison quand zélie était toute petite elle avait cette capacité de compréhension si importante qu’il est vrai que nous avons fait l’erreur de la considérer parfois pour plus grande qu’elle ne l’était et je pense qu’aujourd’hui à 6 ans et demi zélie a juste envi d’être une petite fille et même parfois revenir en arrière qd c’était un bébé!!!!
    Les parents font parfois des erreurs………
    Tu dis que « c’est à cause de ça que tes profs et que ta famille ont tendance à te voir comme une adulte…. » Par cette phrase ça à l’air visiblement de te poser problème et de te gêner….. Je ne sais pas ce que te dis la psy mais je pense qu’il ne faut pas hésiter à remettre les choses à leur place….. Oui tu es précoce intellectuellement et tu comprend plus vite certaines chose mais tu as l’âge que tu as et tu as donc le droit d’avoir des envies des réactions d’une ado de ton âge…….. et on ne doit pas te considérer comme une adulte si tu n’en a pas envi ça peut parfois être lourd ………
    On dit souvent en tant qu’adulte « Où sont mes 15 ans ou encore mes 18 ans » si on dit ça c’est parce qu’à cette age on avait le droit d’être insouciant et n’avions pas les responsabilités qu’aujourd’hui nous avons……… Alors toi tu as le droit à cela….. N’hésite pas a en parler a la psy si cela n’es pas déjà fait elle d’aidera peut être a trouver les mot juste pour le dire à tes profs ou ta famille!!!
    N’hésite pas si tu as besoin……

  218. bonjour vanessa …..DEPUIS QUELQUES TEMPS…..c’est mon état psychique qui commence a peser lourd,j’ai rendez-vous jeudi avec une pédopsychiatre sa va me faire tous drôle….je vais essayer de lui poser quelques questions que je me pose constamment,puisque apparemment elle et faite pour sa la pédopsychiatre.Et ce qui concerne Zéli,je pense que Zélie souffre de tout ça car même si cette maladie était présente lorsqu’elle était bébé et que souvent on dit que lorsqu’on grandit on oublie c’est faut si ce n’est pas elle qui s’en souvient c’est son subconscient (qui c’est,je ne suis pas docteur),avoir grandit trop vite m’a aider pour certaines choses mais ce n’est pas top!!!!:(
    croyez vous que le faites que la maladie que j’ai eu ,(était du temps perdu?et a la fois je ne sais pas pourquoi c’est comme si je voulais rattraper le temps perdu dans c’est hôpitaux,les traitements,les journées passer a avoir mal partout……bref!)
    ce qui concernent mes parents ainsi que mes profs,ils ont tendance a trop en demander,et me voit comme si j’en avait 18.je ne veut pas grandir et être adulte maintenant ,il me considère comme pourquoi?parce que tout le monde a l’impression que je sais tous sur tous alors depuis quelques temps en cours j’essaie d’être la plus discrète possible car sinon les autres vont me dire tu sais tout sur tout et après sa énerve certains élèves et cela m’empêche de communiquer avec eux. mais parfois les parents ne voient pas que tu souffre ,croit que tu es bien comme sa alors que pas du tout .comment leurs expliquer (le plus dur sera de leurs parler clairement,de peur qu’il le prennent mal):s
    je pense que la pedopsy va vouloir que mes parents viennent pour un entretient a trois?ce sera plus facile peut être …..je vous tient au courant et vous dit ce qu’il en a etait de l’entretient!
    bon courage pour la poupette et vous meme les parents 🙂

  219. désoler si ce long message et incohérent ,ça va faire trois nuit on je ne dors pas :s désoler !!!bravo si quelqu’un arrive a lire ce charabia 😀

  220. Tytine……
    Je vois effectivement que ça n’a pas l’air facile pour toi…..
    Tu demandes « est ce la maladie que tu as eu qui fait qu’aujourd’hui tu es comme ça »……. C’est difficile à dire mais ce qui est sûr c’est que cette épreuve t’as obligé à être dans la réalité très jeune….. En effet lorsque qu’on est petit la maladie la mort sont des choses abstraites mais pour toi qui a subi les hôpitaux et tout le reste forcément tu as compris que la vie n’était pas si simple…….. De plus étant un enfant précoce tu as compris des choses très vite ce qui forcément à un moment peut être effrayant pour un jeune enfant…… Un adulte peut prendre du recul mais un enfant bcp moins …… Tout cela à forcément généré en toi des angoisses et pour certaines elles sont certainement inconsciente…..
    Tu me parle également de tes difficultés avec tes parents où tes profs….. Ils faudrait déjà dans un premier temps discuter posément avec tes parents, moi en tant que maman j’espère que zélie quand elle aura ton âge me parlera et n’hésitera pas à me faire part de ses difficultés……. Tu sais moi aussi je peux être parfois maladroite mais les parents ne sont jamais parfait et ils ont parfois du mal à trouver les mots pour rassurer leur enfant…….. Je ne sais pas quelle relation tu as avec tes parents mais si tu t’entend bien avec eux demande leur de discuter….. Dis leur simplement que tu as besoin de leur parler où si c’est trop difficile pour toi écris leur une lettre dans laquelle tu leur fera part de tes difficultés et de ton désir d’être considérée comme une ado et non pas comme une adulte …… Rappelle moi ton âge déjà??????
    Tiens moi au courant après ton RDV psy…… et tu sais saches que si t parents t’emmene chez le psy c’est qu’ils sont déjà conscients que tu en as besoin donc ils sauront t’écouter ou te lire!!!!!
    Prends bien soin de toi et livre toi ……..
    A bientôt……

  221. bonjour…concernant mon age j’en ai quinze…..et ce qui en ai de mes parents je suis très complice avec eux (sauf quand je fait ma boudeuse pour esquiver mes médicaments,ou parce que j’ai lever le ton :s)
    les seul moment ou il ne me prennent pas pour une adultes c’est quand je vais en hôpital de jour :D,les infirmières et les auxiliaires puéricultrices sont géniale et me font toujours des blagues(J’ai une insuffisance rénale)bref!
    vous me dites de leurs écrire une lettre,si cela peut leur faire comprendre le message,pourquoi pas!
    je trouve cette idée intéressante,je vais leurs écrire une lettre.
    merci ,j’espère que Zéli ne sera pas comme moi ,a hésité à vous poser des questions a chaque fois qu’elle s’en poseras et qu’elle sera plus ouvertes que moi …….n’hésiter pas a poser des questions par rapport a votre fille qui était malade comme je le suis , elle doit ressentir exactement que ce que je ressentais a son age,mais avec le temps sa lui passera comme c’est passer pour moi ,en prenant un peu de recul par rapport a tous sa .
    a bientôt:D

  222. Bonjour,

    je vous lis avec attention. Le rv avec le psy s’est très bien passé, je me suis sentie très légère et j’y retourne cette semaine. Ce qui m’a fait énormément de bien: g passé ce wk mon brevet de secouriste à la Croix Rouge et j’y ai rencontré une jeune femme de 20 ans, secouriste bénévole et trisomique. Alors oui je pense qund je vois cette jeune femme et sa maman que l’avenir d’un enfant a toujours de belles issues quand les parents se battent avec leur enfant. Cette jeune femme a passé son cap et travaille, elle essuie tous les jours les moqueries et bassesses de ses collègues…et elle y retourne.
    Avec un suivi et de l’attention on avance. Quand on a quelque chose à dire on le dit et ce malgré la difficulté à communiquer parfois. Les parents doivent s’imposer face à un système peu coopérant(?). Voir un psy cela aide justement à éclaircir les zones d’ombre et à dégager les priorités. Perso g décidé de garder le psy sous le coude et de le contacter comme un consultant parce qu’être parent c’est difficile et que je n’ai pas la science infuse. A l’école la maitresse part en congés maternité, g demandé à ce qu’elle fasse un point sur les intervenants, je pense qu’elle aurait du anticiper(elle s’en est excusée d’ailleurs), le fait qu’elle ait confiance en eux et les connaissent n’est en aucun cas une garantie pour moi, j’aime me faire une opinion seule et, surtout, cela résume mon long exposé, je garde mon libre arbitre. Je ne prends pas ce qu’on me dit pour du pain béni, je fais des recherches et je prends l’avis de spécialistes. Je réalise depuis septembre que la psychologie et l’enseignement ne sont pas du tout liés pour l’éducation nationale et je trouve cela grave.

  223. bonjour,je suis toute a fait d’accord avec vous gaby,votre exemple ma donner un léger déclic 🙂
    quand a penser le psy?

  224. Le psy donne des méthodes, des idées car c’est à nous de réfléchir. Cela est très enrichissant, en tant que parent nous avons nous aussi des failles. Mais ce n’est pas à nos enfants de le comprendre et de l’assumer, c’est à nous qu’il incombe de prendre les problèmes à bras le corps. Ce n’est que mon avis;-).

  225. En me lisant je ne me trouve pas très explicite pour vous Tytine. Ce que je veux dire c’est que la vie peut et doit rester légère pour un enfant mais nous ne décidons pas de tout. Alors un psychologue bien choisi avec qui le courant passe est un plus énorme. On dégage les émotions lourdes et on respire. C’est important de sourire, de profiter, on n’a qu’une vie…

  226. Désolé pour ce commentaire tardif mais j’ai eu bcp à faire et le travail me prend bcp de temps……..
    Je te remercie tytine pour tes propos concernant Zélie et je vais veiller de me servir de tes ressentis et ton expérience pour réagir au mieux et lui permettre de s’épanouir… Pour le moment les choses s’aggrave …. Elle devient irritable et parfois même très désagréable avec nous et sa petite soeur…. Donc nous sommes vigilants lorsque cela se traduit par de l’agressivité mais j’espère que ses prochains RDV psy vont l’aider et améliorer sa souffrance psychologique palpable…..
    Gaby, je suis ravie que ce RDV psy vous permette ce déclic et vous aide aujourd’hui à appréhender au mieux ce rôle de parent qui vous avez raison n’est pas tjrs facile…….
    Du fait de mon métier, j’ai pu rencontrer des situations de souffrance, d’handicap ou de maladie difficiles à gérer pour une famille et effectivement cela donne des leçons de vie et permet parfois de vous faire relativiser certaines situations et de mieux réagir…..
    Il faut regarder devant soi…… les souvenirs bon ou mauvais restent mais il reste du chemin à faire et nous pouvons faire au mieux pour que le chemin soit beau même si il y a des embûches……..
    En ce qui te concerne Tytine à 15 ans tes parents sont là pour t’accompagner sur ce chemin jusqu’à ce que tu puisses et que tu es l’âge de choisir ta propre route…… D’autant que tu me dis que vous êtes très complices……………
    Merci à vous 2 pour ces commentaires qui sont aussi de bonnes leçons de vie…..
    Au plaisir de vous lire…..
    J’essaierai de consulter les commentaire plus régulièrement……

  227. Vanessa,

    le fait que Zélie consulte peut également expliquer son comportement, nous avons de nombreux systèmes de défense bien ancrés afin de résister aux émotions et expériences enfouies qui tentent de remonter à la surface.
    Après il est vrai que c’est une enfant et tous passent par des phases d’opposition, d’agressivité…
    Au fil du travail qu’elle effectue tu verras Zélie s’apaiser progressivement, n’en doute pas. Mais ce qui est déjà douloureux comme travail pour nous adultes l’est d’autant plus pour les enfants, sans compter que nous avons des capacités de raisonnement qu’eux n’ont pas encore. Difficile pour elle de « classer » tout cela dans sa petite tête;-).

  228. Oui c’est vrai….. Et j’espère vraiment que les entretiens avec a psy vont l’apaiser ….. Mercredi elle la voit seule…. donc on verra ….. je vous tiendrai au courant!!!!
    Merci……….

  229. zelie a réagit de la même manière que moi ,je pense que la raison de son irritabilité et une façon de se protéger de tous sa ?a votre avis ,après les entretien avec la psy lui fera un grand bien et a vous aussi .moi il m’arrive que je m’énerve aussi sur mes proches ,mais c’est rare avec le temps on prends du recule .zelie sera de même.

  230. bonsoir, je vous écrit car j’ai été moi-même une enfant précoce mal diagnostiquée (malheureusement), les symptômes énoncés ci-dessus sont justes.
    Je rêvais d’avoir des cours particuliers car je ne me sentais pas à ma place avec mes camarades de classe, je n’aurais pas pu expliquer pourquoi à l’époque et c’était très douloureux car j’étais souvent mise de côté, ils me trouvaient « bizarre »… j’en ai beaucoup souffert…
    Pourtant je n’étais pas la première de la classe mais je crois que les problèmes relationnelles ont beaucoup joué en ma défaveur. Je trouvais les cours trop lent, alors je m’y intéressais peu, je préférais mon gros livre retraçant l’histoire de France on mon encyclopédie chéri… Je parle de cela, j’étais en primaire, mais ça ne s’est pas arrangé avec le temps… C’est seulement au lycée que j’ai réussi à enfin à m’intégrer. tout cela pour dire que si vous pouvez ou avez la possibilité de mettre vos enfants dans une école spécialisé, ça ne pourra qu’être bénéfique et pour sa scolarité et pour ses relations avec les enfants de son age .
    PS: c’est parce que j’ai été comme eux que je me permet de parler en leurs noms, ainsi, mon expérience aura servi à quelque chose …

  231. Coucou…..
    RDV de zélie ok………
    Bon bien sur la psy n’échange pas avec nous mais elle nous a qd même dit qu’il était vraiment indispensable qu’elle suive zélie très régulièrement car elle était très très angoisée…….. dONC rdv tous les 15 jrs…..
    Sinon j’ai discuté le soir du rdv avec zélie pour savoir un peu ce qu’il s’éait dit en ne la forcant pas à raconter bien sur …. je lui ai dit que si elle voulais m’en parlé maman pouvais l’écouter et zélie est venue vers moi….
    Elle m’ a dit que la psy lui avait dit qu’elle prenait toutes mes angoisses et inquiétudes et qu’avoir des vision ça n’était pas normal d’autant qu’elle voit des choses assez violente…. pourtant il n’y pas de violence à la maison…..
    Bref donc zélie a dit qu’elle allé réfléchir à ce que pouvait être ces angoisse car elle ne sait pas!!! ;))) Elle était contente de ce rdv elle dit avoir bien parlé et avoir pu dire ses peurs à la psy…. donc c plutôt positif sauf que depuis elle me fais une poussé de psoriasis…………. l’anxiété qui ressort probablement…… pas très jolie pour une petite fille heureusement que cela reste localisé sur les bras et le torse et que le temps permet de mettre des manches longues .)))
    Voilà les nouvelles…. Ca avance doucement mais sûrement……
    Moi je fais attention et me remets en question face à ces angoisses qui viendrai de moi….. mais je ne me trouve pourtant pas angoissée peut être parfois un peu speed mais bon peut être qu’inconsciemment ……………… Alors je suis vigilante pour qu’elle se sente mieux…..
    A bientôt pour d’autres infos……..

  232. Vanessa,

    une personne consulte et la famille réfléchit. C’est normal. Et ça fait du bien après. Le pso … Zélie « ressort » tout et cela est bien angoissant, quand on partage ses peurs elles deviennent « réelles », on les prend de plein fouet avant de les évacuer.
    Courage Vanessa, si tu as besoin…

    Alex, merci de ton témoignage. Nous n’hésiterons pas pour notre enfant s’il vit mal sa condition. Se sentir différent est pénible enfant, adulte on cherche parfois à être original… cela est mal fait n’est-ce pas;-)?

  233. bonjour vanessa je viens de lire ce long message,je suis heureuse pour toutes les deux:D
    je pense que la relation de confiance avec votre psy ,va faire avancer les choses pour toutes les peurs de zélie;),
    et ce qui me concerne j’ai fini les test psychotechnique et autres…
    j’ai eu aussi une passe cette semaine un peu angoissante car j’ai passer pas mal d’examens médicaux…..et la bonne nouvelle?je vais me faire opérer enfin depuis deux ans que j’attends ça!!!!!!et reprendre une scolarité normale dans mon nouveau lycée 😉 ,reste à voir avec mes parents pour une solarisation dans un établissement d’eip.
    DONNER MOI DES NOUVELLE DE zélie de votre coter .

  234. Merci Gaby….
    Tytine, je suis ravie de cette nouvelle…… quelle est cette opération exactement… et qd serait elle prévue……
    Pense à toi…..
    Et ne t’inquiète pas je te donnerai des nouvelles de zélie……
    Toi tiens moi au courant aussi ……..
    Pleins de bisoussssss

  235. @tytine….. je sais que c’ du fait de ton insuffisance rénale mais est-ce une greffe?????
    la phrase ne s’était pas écrite sur mon commentaire précédant …. ;))) donc je rectifie en rajoutant cette phrase manquante……
    Bisousssss

  236. bonjour vanessa ,merci pour le message ,les dialyse deviennent insupportables ,et depuis de nombreuses années ,cela dit mes reins me sont très douloureux par moment :'((calculs rénaux et autres….), malgré ma bonne humeur de tous les jours, ma maladie s’aggravent ,je n’est pas était gâter par la nature mais la les aller retour aux urgences et les hospitalisations sont de plus en plus présente!!et sa me pourri la vie…
    alors j’ai eu pas mal d’examens .enfin mon tour « sur la liste d’attente »,je vais pouvoir enfin vivre a peu près normalement sans passer par l’hôpital (avec tous c’est bébé qui pleurs!!!!).
    une greffe le pédiatre m’en a parler mes j’ai beaucoup d’appréhension et je ne comprends pas trop se qui m’arrive et ce qui va se passer par la suite,je n’est pas envie de passer encore du temps a l’hôpital ,en ce moment j’en ai marre de tous sa et je le fait bien comprendre a ma famille et aux filles et docteurs qui s’occupe de moi en hospitalisation de jour:s!!
    après ,le médecin ma dit qu’il y avait risque de rejet ,ce qui veut dire que en plus de mes médocs j’en aurait encore d’autre?
    quand aurais je le temps de me consacrer a ma scolarité et m’amuser et faire la fête avec mes amis ? en tous cas je vous t ient au courant j’ai quatre moi devant moi avant de passer entre les mains du boucher !biiisoux a toi vanessa et sans oublier zélie 😉
    mais prendre des medoc a vie en plus des

  237. bonjour oui c’est cela …..une « greffe », décidément je n’aurait pas était gâter par la nature.depuis que j’ai appris cette nouvelle je suis a la fois contente et très anxieuse ,et marre de tous sa pour vu qu’on en finissent parce que la mes bras sont des passoires pleines de bosses douloureuses,l’autre jour en hospi de jour je l’ai bien fait comprendre a marine l’infirmière et a ma mère qui s’occupait de moi ,il a fallut me faire respirer dans un masque qui donne la gerbe:s pour pouvoir me piquer tellement jetait énerver de venir pendant des heures avec des bébés pas très loin qui pleurent ….je te jure!
    maintenant je doit patienter trois a quatre mois avant de passer sur la table de boucher ,mais avant (je doit voir le pédiatre et le chirurgien avec maman pour la date )je vous tiendrait au courant .
    espéreront que après tous sera arranger et que je puissent enfin aller a l’école en y allant (5jours sur 7 et non faire le reste a l’hôpital pour être au même rythme de ma classe quand même!et moi et la patience ça fait deux….
    bref… gros bisous a vous deux et je vous tient au courant pour la date 🙂

  238. j’ai vu que le message ne c’était pas enregistrer donc j’ai écrit a peu prés la même choses deux fois dsl 🙂

  239. Tytine…..
    Tu as déjà bcp de lourdes bagages malgré ton jeune âge et ça ne doit pas être facile……
    J’espère que cette greffe te permettra de vivre mieux et d’être comme tu le veux une ado scolarisée comme les autres……….
    Bien sûr encore 4 mois à attendre et probablement des dialyses en attendant mais tu es forte et tu va gagner ……
    Je suis vraiment fière de t’avoir rencontré, soit fière de toi……. Tes parents le sont aussi j’en suis sûr même qd tu as tes petits coup de colère qui sont légitimes!!!!!! Prends bien soin de toi ….. et ne baisse pas les bras reste forte comme tu as su le faire depuis ton enfance même si j’imagine que ce soit parfois difficile et te sembler injuste….
    Pleins de bisoussssss Melle Tytine!!!!

  240. avec tous sa je suis bonne en biologie ,honnêtement je pourrais faire médecin ;),mais bon ,des cathéter j’en ai trop vu personnellement. par contre je ne sais pas comment va ce passer entre le moment ou je vais dodo et le moment ou je me reveil :peurs d’avoir mal,peurs de m’endormir surtout!!!

  241. Tytine,
    C’est une grosse intervention, et tu va peut être avoir quelques douleurs en te réveillant mais tu sais maintenant il y a de nombreux traitement assez efficace pour t’éviter de souffrir!!!!
    Quand tu verra le chirurgien n’hésite pas à lui poser toutes tes questions tu peux même les préparer à l’avance histoire de ne rien oublier et de te sentir le plus rassurée possible pour l’intervention et les suites opératoires!!!!!
    Le chirurgien pourra répondre à toutes tes questions sur le avant pendant et après………………… surtout que lui a connaissance de ton dossier médicale et de tes antécédents….
    Pleins de bisoussssss

  242. okai okai ,,,,il m’a dit aussi que j’aurais une pompe ayant un produit et ‘une sonde urinaire :s sa je connais !!!!c’est pas douloureux ,mais j’ai surtout l’appréhension de l’après,parce que avant il vont me donner le médicament qui te rend un peu patraque,après je n’aimes pas les perfusions sur la mains ,sa gêne ..et je n’aimes pas être fatiguer maman ma dit que pendant plusieurs jours je ne pourrais pas marcher car j’aurais surtout envie de dormir et je serais très très fatiguer.merci pour les conseils .j’espère que je n’aurais pas de bébé dans la chambre ,je préféré être tout seul.!;)
    et j’aurais le droit au bas de contention comme les mamies!!!
    mais peut tu m’expliquer les médicament tous sa ,j’aime pas trop les médocs et le médecin de famille dit que je ne doit pas en prendre beaucoup?avec mes reins!!!
    et je pourrais marcher ,aller en salle de jeux après?je ne veut pas rester tout le temps dans la chambre moi avec gulli et compagnie 😉

  243. L’insuffisance rénale peut être très handicapante….
    Chez l’enfant, elle est parfois responsable d’un ralentissement de la croissance et entraîne des difficultés d’insertion scolaire. La transplantation rénale permet de retrouver une vie quasiment normale, sans régime strict, ni limitation de l’activité. Les femmes peuvent mener une grossesse à bien.

    Après un bilan permettant de vérifier les indications et contre-indications à la greffe, le candidat est inscrit sur la liste d’attente de son centre de transplantation et son dossier administratif est transmis à l’Agence de Biomédecine, qui centralise les données. C’est ce qui s’est passé dans ton cas…..

    Afin de limiter les risques de rejets, on essaie de greffer des reins les plus compatibles possibles. Le donneur doit donc être de même groupe sanguin et les résultats de ces greffes avec donneurs vivants sont meilleurs, car l’intervention est programmée à l’avance (receveur et donneur sont opérés en même temps, par deux équipes différentes, dans deux salles d’opération voisines), il y a une meilleure compatibilité, donc moins de risque de rejet, et, surtout, le rein est de meilleure qualité car il est greffé immédiatement après le prélèvement. Connais tu le donneur???? car ton intervention est prévu à l’avance…….

    L’intervention chirurgicale dure habituellement de deux à quatre heures.
    Le nouveau rein est introduit dans la partie inférieure de l’abdomen et raccordé à la vessie. Les vaisseaux sont ensuite suturés. Le sang peut alors à nouveau être filtré par le rein, qui assure sa fonction d’épuration (il nettoie le sang). C’est pour cela que tu aura une sonde urinaire pour vérifier la qualité et la quantité des urines et voir si ça passe bien dans ta tuyauterie ;))))
    Parfois, quelques semaines sont nécessaires avant que le rein ne se remette à fonctionner et la dialyse doit être maintenue pendant ce laps de temps.
    Une hospitalisation d’au moins une semaine est nécessaire après l’intervention, une alimentation saine est primordiale, en évitant notamment les aliments très salés.

    Après la transplantation, les enfants et adolescents retrouvent une croissance normale. Les personnes greffées peuvent également reprendre des activités scolaires, professionnelles et sociales tout à fait normales.
    Un traitement immunodépresseur, avec deux ou trois médicaments, est quand même indispensable pour éviter le rejet du rein greffé.

    Par la suite, le traitement immunosuppresseur peut généralement être allégé, en fonction des bilans, mais souvent il doit être pris toute la vie.
    Des bilans réguliers, pour vérifier que le rein greffé fonctionne bien, dépister des signes de rejet et contrôler les éventuels effets secondaires des médicaments sont nécessaires tout au long de la vie. Mais tout cela est beaucoup moins lourd que la dialyse que tu subis……

    Voilà j’ai tenté d’être le plus claire possible j’espère que ça t’aidera mais pose des questions à ton médecin ou à l’uropédiatre!!!!!!!
    N’hésite pas si tu as besoin de précision où si tu ne comprend pas certaines choses écrites
    Pleins de bisoussss tytine!!!!!

  244. oui le chirurgien(en présence de l’uro et le nephro) m’as bien dit les cachetons n’est rien comparer aux dialyse!!!!
    après c’est une donneuse c’est ma cousine (elle ne boit pas fume pas et très sportives:p et majeur bien sur !!)
    l’intervention va durer de deux a quatre heures!!!!
    ouaaahhh la il y aura de quoi être dans le col tard après tous ça,et le traitement immunosuppresseur ça il m’en a parler mes le mot et légèrement, un peu trop je dirais même « difficile »parce que la maladie que javait eu étant petite fait que j’ai toujours des médicament et ma mere me donne des supplément alimentaire parce que je ne suis pas une grosse mangeuse….:s
    une semaine sans bouger du lit ,malgré que ma mère peut dormir avec moi la bah,ça c’est déjà bien je n’est pas a me plaindre!!!
    ce qui en ai des prises de sang j’en ai pas mal régulièrement,ce qui veut dire qu’il y en aura un peu plus que d’habitude.et fini l’hôpital,fini la chambre qui sens de le désinfectant,fini les nuit passer aux urgence a la moindre fièvre et les cathéter qui font des trous dans le bras fini les moment de pleurs quand je restait la bah,fini la bouffe dégueulasse et sans sel ,fini les cours a l’hôpital !!!!!!et bonjour le sac et prendre le bus pour aller a l’école,bonjour le self ,bonjour les vacances de quinze jours,bonjour les repas de noël avec pleins de chocolat (pas le droit aux fruits de mer!),bonjour les interminables journée de cours:p
    je suis plus qu’heureuses !!!!!!d’ailleurs mes camarades ne sont pas u courant ça va le faire bizarre:s de me voir tous les jours y compris le mercredi …LOL!
    et pour ma famille ils sont déjà très heureux on va fêter sa la semaine prochaine. en tous cas je vois l’uropediatre demain puisque je vais faire ma dialyse.je te tiens au courant des réponses qu’il m’auras donner sans oublier le nephropediatre…..ho et puis il y en a trop de docteur ma parole.et quand je partirais de la bah je vais courir dans les couloirs si je serais en etat ! mes je pense pas !
    je pourrais enfin vivre tranquille sans penser que demain je devrait aller faire tel et tel examen ou ce dire que j’ai ma dialyse et ne dormir enfin tranquille ,aller a la piscine puisque avec mes bras douloureux et trouées gonflées ce n’est pas très beau!!!en tous cas merci pour c’est renseignement Vanessa.tu es infirmière et dans quel service ?:D
    j’aimerais faire soit médecin ou infirmière comme sa je saurais comment etre avec les personnes ayant des maladies

  245. Coucou tytine……
    Pas de problème si tu as encore des questions n’hésite pas!!!!
    J’ai été infirmière en psy puis en EHPAD pour les personnes âgées puis en rééducation fonctionnelle avec des personnes accidentées et maintenant je suis formatrice dans une école d’infirmière…. je forme donc les futurs infirmiers et infirmières ainsi que les aides soignants…..
    Intéressant mais le contact avec les patients me manque…. J’étais plutôt douée pour apaiser les personnes en souffrance…. J’y retournerai surement très vite!!!!
    Pleins de bisoussss !!!!!!! et j’ai hâte que tu sois enfin libre!!!!

  246. coool! désoler je n’est pas pu répondre,j’ était malade et sans force !
    infirmière c’est un jolie métier…..
    pour l’instant je continue les dialyse en restant fortes comme il se doit.
    et la je suis tomber malade parce que je n’est pas voulu manger pendant deux jours….une fille et un gars de ma classe .un paris CON parce que j’ai fini par terre en y voyant tous noirs!alors la je me suis fais taper les doigt par le pédiatre a l’hôpital,tous sa pour prouver a des imbécile de ma classe que je peut faire comme eux!!
    en essayant d’oublier ma maladie.sans savoir les conséquences qu’il y aurais pu avoir .mais je ne leurs parle plus et mes parents on voulu porter plainte contre eux!:s aiie aiie a par ça tous va bien bisoux !vanessa

  247. Bonsoir,

    Je suis étudiante en droit et j’aimerais avoir quelques conseil pour étudier…
    En effet, je suis incapable de me concentrer plus de 10min, les cours m’énervent et je passe du coq à l’âne constamment. Parfois on me demande pourquoi j’ai choisi cette faculté… ma réponse : parce qu’il faut faire un choix. Tellement de branches m’intéressaient que je me suis au final focaliser sur celle-ci.
    Je peine vraiment à étudier et je voulais savoir s’il n’y avait pas une méthode de travail propre au surdoué.
    Je ne sais pas concrètement si je le suis, cette question me trotte dans la tête depuis quelques temps, j’ai fait un test (à titre indicatif) sur internet, pour être considéré comme surdoué il fallait un résultat entre 70 et 80% : j’ai obtenu 88%…
    je me retrouve dans bon nombre de conversations ou articles traitant du sujet. J’ai aussi lu que cette faculté était hériditaire, mon père à 156 de QI. Mais je n’ose pas en parler.

    Pouvez vous m’aider ??

    Merci

  248. Bonjour,

    Tytine excuse moi mais g envie de te tirer les oreilles;-)…Ah ces paris d’ados!!!
    Lexi, il faut passer un test, c’est ainsi uniquement que vous saurez ce kil en est et ce qu’un spécialiste peut vous apporter. Après cela vous pourrez en parler cela pourra peut être vous donner un sentiment de « légitimité »… et cela vous rassurera surtout je pense…tenez nous au courant…
    Mon loulou continue à apprendre à compter, 3ans et demi, il en est à 50. Pour l’école il en est à 12, inutile de préciser combien cela m’insupporte et je le leur ai signalé (à mon avis ce sont eux qui s’arrêtent à 12 estimant que c’est déjà bien)
    Ce qui est de plus en plus spécial est son vocabulaire, il parle mieux que certains adultes;-). Il se penche sérieusement sur les lettres en ce moment. Incapable de faire une phrase sans y mettre 10 mots (très fatiguant à 6h du matin d’ailleurs:-))!)
    Mais il tourne aussi un peu en rond je trouve…je retourne voir le spé voir ce qu’il me conseille.
    Vanessa, des pensées à Zélie;-)

  249. tytine!!!!!!! tout comme Gaby moi aussi je te tirerais bien les oreilles!!!!! quelle idée….. arrête de te croire si différente que tes camarade d’école!!!! et dis toi bien que si tout le monde se ressemblait ce serait la cata!!!! lol!!!!
    Tu prouve tous les jours que tu es meilleur que bcp!!!! car ce n’est pas facile pour toi alors oubli ces paris très bêtes et pari plutôt sur la vie!!!!!
    Pleins de bisousssss jeune fille!!!! et plus d’imprudence!!!!!!!!!!!!!!!

    Lexi………. je te conseille de consulter un psychologue il pourrait d’aider à comprendre des choses …. t’aider à te canaliser et de concentrer plus facilement….. et pourquoi pas un test mais bon même si tu as un QI supérieur qu’a la normale la priorité et de parler et de vider ton sac pour te libérer un peu l’esprit qui à l’air torturé…..

    Merci Gaby ….. Zélie semble mieux la psy fait son effet……. et zélie aime bcp y aller…..

    Gros gros bisoussssssss

  250. aie aie aie ,oui j’avoue que j’ai eu très peurs.et cela me servira de leçon!
    vanessa,je suis très contente pour zélie,car elle a établie une relation de confiance avec sa psy et cela et important dans l’évolution du mal être de la pit’choun *
    lexi,je pense que d’une part vous devriez prendre rendez vous chez un psychologue ou pourquoi ne pas en parler a une ami avec qui vous avez une confiance absolue?
    parce que ne pas en parler serait se renfermer sur vous même….
    bien que ce n’est pas facile ,je sais ce que c’est!!!mais dites vous que ça a des avantages…
    n’hésite pas a poser des questions à moi bien sur car je suis bien placer pour comprendre ou a gaby et vanessa experte en la matière:p lol
    peut être que la concentration et du a trop de pensée négative en toi,ou du stress?:(
    bisouxet bon courage pour tes etudes de droiT!!!

  251. aaah j’allais oublier,vanessa figure toi que j’ai vu l’uropediatre et le nephrologue.je leurs et poser des tas de questions auxquels il mon fait tous un dessin et exposer….je sais a peu prés tous de se qui va se passer du moment ou je vais ronfler jusqu’au moment de ma sorti a l’hopital.et malheureusement je ne vais ps pouvoir marcher les deux jours voir la semaine a venir mais je suis jeunes alors plus de souci pour ça.et en plus j’aurais le droit a un masque avec gout chocolat….trooop fooort!!!biiiisoux a toi vanessa et bien bien sur gaby:p

  252. Merci beaucoup, je vais prendre un rendez-vous après mes examens 🙂
    Je me suis mise samedi à la peinture, j’ai déjà fait quelques tableaux… sur CA je sais me concentrer ! si seulement je pouvais avoir la même ardeur pour mes études se serait le paradis !
    Ma réticence à en parler à des proches ou même l’hésitation que j’ai à aller voir un psychologue provient de la peur de m’être peut-être trompée et que l’on se moque de moi. De plus, si c’est le cas, la différence n’est pas souvent appréciée et je me sens déjà assez « out » que pour en rajouter une couche… mais vous avez raison je vais aller voir quelqu’un et même si ce n’est pas mon cas, peut-être me donnera-t-il une réponse adéquate à mes questions.
    Un tout grand merci pour vos commentaires 🙂

  253. oui,c’est ça :D.
    prend rendez vous chez un psy,pour pouvoir parler de tout ce qui te tracasse,peurs,angoisses et même de la pluie et du beau temps.
    POURQUOI avoir peur d’en parler a tes proches?
    j’avoue que parfois c’est difficile mais tu aura la conscience tranquille
    et essayer de te comprendre sur « ta précocité »?
    et ce qui en ai de la peinture,c’est bien c’est un moyen d’exprimer plusieurs choses.et bonne chance pour tes examens?
    et ce qui en ai de la concentration,une fois que tu aura vidée ton sac chez le psy,tu te sentira déjà mieux et tu sera plus concentré pour tes examens 😉
    bisoux pleins lexi.

  254. Lexi, vous comprendrez plus tard qu’aller consulter est déjà une grande preuve d' »intelligence », de courage, de recul sur soi. Aller consulter veut dire que l’on n’ accepte pas d’être mal donc qu’on a l’envie profonde de comprendre et d’aller bien.
    Vous avez tout mon respect.
    Cette démarche deviendra très banale sous peu, elle l’est déjà dans quelques « sphères ». G consulté tôt: quelle révélation! Cela a résolument tourné ma vie vers le positif dans tout. Quelque soit le résultat vous n’avez pas à rougir de votre initiative, vous voulez savoir et alors? Qui a quelque chose à dire?! Je ne vais pas certainement pas envier celui ou celle qui se complait ou se replie dans l’ignorance…
    C’est votre vie Lexi donc…;-)

  255. Autre chose Lexi: g un petit garçon qui prend des cours de peinture à l’école (oui oui si tôt;-). Si cela lui apporte un équilibre et si son souhait un jour est de se consacrer à cela quel bonheur!
    G bien consacré 20 ans à l’écriture dans mon job, g cotoyé des gens pour lesquels le mot « normalité » était carrément une insulte d’ailleurs;-)…si votre énergie va dans ce domaine c déjà énorme: combien de gens sans passion croisons nous chaque jour?
    Chacun son chemin Lexi, y a pas une route meilleure qu’une autre.

  256. bonjour, j’ai lu cet article. Enfant, je savais lire correctement avant tout le monde et je lisais très vite, je ne faisais quasiment jamais de fautes aux dictées, et j’écrivais des textes très riches et vocabulaire riche et immagination débordante dès l’age de 8ans. Ce que les gens ne comprennaient pas cest que je ne lisais jamais, ca venait comme ca. Mon maitre d’école me parlait après les cours. Je ne travaillais jamais je révais toujours, j’étais très perturbée car j’ai eu une enfance très difficile. Au collège, idem, je récitais des poésies très vite, que j’avais apprises la veille en 5 minutes pour éviter le zero, comme ca j’étais tranquille. Le francais m’interessait beaucoup alors j’écoutais, j’aimais bien aussi la préhistoire, et l’antiquité, ainsi que la mythologie grecque… Mon professeur de francais à la réunion parents profs a dit que j’étais quelqun de très intelligent etc, je ne me reppelle plus trop du reste, au lieu d’écouter ce quil disait de moi je révassais, encore. Au lycée, encore une prof de francais a fait écrire à l’ensemble de la classe une poésie, elle a beaucoup aimé la mienne, j’ai donc continué à en écrire, et un jour je l’ai vu verser une larme. Elle a montré ce que je faisais à une collègue, et selon sa collègue j’avais (sois disant au moins trois ans d’avance dans le domaine). J’ai toujours été révoltée contre l’injustice et ais toujours voulu changé le monde. J’adorais discuter avec des adultes etc. Je n’ai jamais voulu passé de tests Q.I car je trouve ca inutile. Je ne pense pas être un individu à haut potentiel, je pense être comme tout le monde, enfin j’en sais rien et qu’importe. Dans les autres matières je ne travaillais jamais car ca ne m’interessais pas, je rêvais. Parfois si, lorsque le sujet m’interessais, j’écoutais et j’arrivais à obtenir de très bonnes notes sans avoir réviser. Voilà en gros ma petite vie à moi, je me suis un peu étalée et je m’en excuse, mais si quelqu’un peut me donner son opinion, me rassurer en me confirmant que je suis bien « normale »… Merci beaucoup par avance.

  257. pour savoir si tu as un niveau d’intelligence ou bien une capacité d’apprentissage plus développer,il faut faire ce qu’on appelle « test psychotechnique » est pour ça il faut faire appelle à un psychologue.
    Est selon les résultats du test elle pourra te confirmer.
    Ce qui en ai de la normalité pense tu qu’être « normal » existe vraiment?
    😉
    voila la miss,j’espère que tout cela te rassure.
    bises:)

  258. Bonjour,

    la normalité est subjective…à partir du moment ou tu ne souffres pas tout va bien. Je n’aurais aucun conseil à te donner, Snoopy a dit l’essentiel.
    Mon fils a commencé sa moyenne section dans une école publique ca nous avons emmenagé dans la region PACA, il a écrit son prénom le jour de la rentrée, la maitresse le trouve d’ores et déjà très rapide, très « éveillé ». Vu la bienveillance de mise dans cet établissement nous sommes sereins.
    Mon loulou est bien dans ses baskets, c’est super;-)!
    Un bonjour à tous,
    Gaby

  259. hello gaby,je me suis fetes operer il y a deux mois maintenant …jE continue les traitements et les journées en hopital de jours!!!!!
    voila presques tout gueris
    pleins de bisoux de ton coté .
    j’ai enfin droit de manger des chips §§ lol

  260. oui gaby, si on ne souffre pas tout va bien, merci a snoppy et gaby de m’avoir répondu, il est vrai que de vouloir savoir, vouloir passer un test est une preuve de courage, seulement moi j’ai peur, après oui pourquoi avoir peur vous allez me demander? La peur que la réponse du professionnel soit positive. Si tel était le cas, j’ignore comment je réagirais. Mais en y réfléchissant bien, il n’y a aucune honte à être une personne à haut potentiel, ou pas. Alors j’hésite, ça va faire un mois que je me demande si je vais aller passer un test ou pas. Et je n’ose pas, je n’ai pas ce « courage », cette « force » de passer le cap. Passez une bonne fin d’après midi.

  261. Anonyme,

    je pense sincèrement qu’avoir une réponse te permettrait de comprendre tout ce que tu es, tout ce que tu peux faire. Mais je comprends aussi ton hésitation. Tu es jeune non? Nous n’aimons pas trop nous distinguer quand nous sommes dans les jeunes années;-)…
    Perso g fait faire le test à mon fils. Pourquoi? Pour être armée, face aux gens, face à l’école, face à la vie. Sa précocité fait partie de lui, elle explique bon nombre de ses réactions, de son comportement.
    Je pense que se connaitre est une grande force…
    Autre chose: tous les précoces ne finissent pas dans de grandes écoles, il y aussi des élèves bosseurs qui réussissent brillamment.
    Et, comme je le disais plus haut, l’intelligence a plusieurs formes;-).
    L’important c’est de se sentir bien.

  262. bonsoir gaby merci de ta réponse, oui j’ai 25ans, certes.je suis d’accord avec toi, cela me permettrait de me comprendre ce que je suis enfin, je sais déja qui je suis, je suis comme tout le monde, et je ne veux pas savoir si j’ai ou pas un petit quelque chose de « différent », car j’ai peur. Je me serais moins posée la question (pour aller passer un test) si je ne souffrait pas de ma maladie, je suis bipolaire a 100%… reconnue depuis fin 2009. Et ce qui me fait encore plus peur, c’est que ça touche beaucoup les gens H.P. mais bon moi je ne me considère pas comme ça, je ne veux pas savoir. Je préfère guérir de ma maladie tranquillement, là je vais mieux depuis un moment, sans aller passer ce fameux test, car c’est une chance sur deux, je ne veux pas prendre le risque de refaire une dépression, sait-on jamais – si jamais le test était positif je réagirais très mal. Bonne soirée Gaby

  263. Bonsoir,mon petit garçon a 5ans,il du mal a se socialiser avec les autres enfants de son ages: il est souvant avec des enfants plus grands que lui, il a aussi des difficultés en classe mais par contre est très serviable.il est aussi trés sensible, peureut,pleurniche pour un rien et très lent dans ce qu’il fait.
    pouvez vous m’aider? dois-je penser qu’il a des signes de précossité?

  264. Bonsoir Maud,

    très honnetement on ne peut dire ce qu’un pro ferait si bien;-)
    Trouvez une ou un psychologue avec qui vous vous sentez bien tous les 2 et allez parler avec.
    C’est la seule façon de savoir si votre fils est précoce ou pas.
    Amicalement

  265. Moi, je me demande vraiment quoi faire, mon garçon de 5 ans sait lire très facilement des paaragraphe avec des mots aussi difficiles que catastrophes, il sait faire des additions, parlent beaucoup de la mort et aiment ce qu’il est des drapeaux et les dinausaures . Il est en maternelle et trouve que c’est du pareil au même qu’il fait trop de bricolage, il est doué en science et math. Tout le monde est impressionné par ses capacités intellectuels et me disent de faire le fameux test, mais moi et mon copain on est réticent, car pas seulement pour les sous, mais plutôt qu’on se dit tant qu’à l’école il n’a pas de problématiques quelconque de pas s’inquiéter, mais j’ai eu peu peur pour la première année quand il va apprendre les syllabes et la lecture qu’il s’ennuie, bref je sais pas quoi en penser

    merci

  266. Isabelle, soyez vigilante, essayez de donner à votre garçon ce dont il a besoin à la maison et qu’il n trouve pas forcément à l’école (de la lecture, des explications…). Peut-être faut-il aussi en parler à sa maîtresse, sans la braquer, doucement, sans évoquer frontalement une éventuelle précocité mais plutôt l’ennui de votre garçon (s’il s’ennuie en classe), son appétit pour les apprentissages. Si la maîtresse et compréhensive et que l’école élémentaire est dans les mêmes locaux que la maternelle, peut-être sera-t-il possible de laisser votre fils aller en CP de temps en temps, par exemple pour avancer en maths.

    Bon courage.

  267. Bonjour , quand j’était en cour tout les profs me disaient que j’était précosse , et la j’ai vraiment tout les signes caractéristique , C’est fou mes tout les signes qui montre sur le site , je vois ma personaliter , ensuite j’ai entendue que plus tard ce qui sont précosse auront un déclique , mes comment avoir se déclique ?

  268. Isabelle,

    perso j’en ai de suite parlé à la directrice et j’ai contacté une psychologue qui saura m’appuyer auprès de l’école (si on en a besoin bien sur).
    Faire le test ne changera rien à sa vie mais c’est une donnée importante. Ici on laisse notre fils s’épanouir, il est très bien dans sa classe donc pas de changement prévu pour l’instant. Mais si un jour son comportement nécessite un saut de classe nous serons « armés » avec le test et pourrons prendre les mesures nécessaires afin qu’il RESTE épanoui;-).

  269. jE tombe par hasar sur ces partages…. est ce la vie qui me met cela sous le nez ???? en fait ça n’a pas d’importance …
    ce que je veux dire à Tytine c’est que mon frère a bénéficié d’un rein donné par notre maman à l’âge de 19 ans, grâce à cela il a pu finir ses études, avoir une belle carrière professionnelle, se marier et même avoir un enfant, il a même longtemps joué au ping pong son sport favori …. ce rein lui a servi pendant 16 ans… re dialyse et au bout de 6 mois re-greffe et il en a bénéficié pendant encore 20 ans… ce qui fait un bon bout de chemin grâce à ces greffes .La vie d’un gréffé est bp +++++ confortable que d’un dyalisé …. alors chère Tytine courage peut être que ces mots arriveront après la greffe ….. meilleurs voeux pour 2013

  270. bonjour malou,merci bien. Ce qui en ai de la greffe de ton frère,est ce qu’il a fait un rejet ? car ton message m’as un peu perturber la !!!
    mais pour le moment je suis heureuse de ne plus à aller à l’hôpital régulièrement pour les dialyses.Mes études avance bien,j’ai retrouver un rythme normale et le plus merveilleux devinez quoi?…Je vais en cour cinq fois par semaine et plus de billet d’absence à donner au surveillant!!!:p le
    Le plus dur et passé.
    un secret (la seul chose que je regrette de l’hôpital c’est d’être au petit soin et les délires avec les clowns!!!) nouveau reins,nouvelle année que du bonheur!!!!j’ai repris confiance en moi et vis comme une ado normale,et les cours se passe très très bien maintenant que je ne suis plus en dialyse ,je suis moins fatiguée:p
    bisous a gaby …
    bonne année a vous !!!!

    nouveau rein,

  271. Sa me fait plaisir aussi…
    Tous ce passe bien.maintenant j’ai la force pour tout faire ainsi que de faire tourner en bourrique les parentes..lil. Je blague!!!!!!!
    Je croque la vie a pleine dents.je fais du sport aussi.du patinage artistique sur monptellier.a l’école je suis tout les cours ,sans faire un tour a l’hôpital tout les deux jours…
    Pour gérer les medics ses ma vieilles …car defois j’ai peur de zapper … Bisous a toi …

  272. Bonjour,
    me revoilà. Un constat difficile sur l’accompagnement à l’école, nous avons donc changé notre fils d’établissement (il est maintenant dans le privé) ou il aura un suivi individuel pour ses apprentissages. Même effectif et pourtant une différence quant à la prise en charge. La maitresse adapte son travail aux besoins de Jules. Nous en sommes ravis.
    Et vous, comment allez vous :-)?

  273. Bonjour les filles!!
    eeuuuh concernant la précocité,on se comprends mais il est vrai que parfois il est dur de faire face a cela car nous pouvons aussi nous retrouver dans certaines matieres et avoir des difficulté!!!!
    gaby? bonne année!!!!!!
    a vous bisous

  274. Bonsoir,
    Je m’appelle Maëla et j’aimerais faire part, moi aussi, de mon expérience à posteriori. J’ai bientôt 19 ans. En maternelle on discutait déjà de me faire sauter la grande section pour arriver directement en CP. Ce à quoi ce sont opposés mes parents. En CP l’établissement fait venir une psychologue pour me faire passer un test de QI qui révélera mon potentiel. Mais voilà, j’étais très appréciée et pourtant bien malheureuse parce que mon frère quand à lui est né avec un petit handicap qui le prive de certaines facultés. J’en ai plus que la normale, lui pas. C’est quelque chose qui m’a toujours fait souffrir. Alors je l’aidais tant bien que mal à s’en sortir. Avec moi il avançait plus vite et assimilait mieux les choses. Mais voilà, dans la vie rien ne se passe jamais comme prévus et des événements ont chamboulés ma vie, j’étais plus seule que jamais. Mon avenir brillant s’est brisé en mille morceaux et mon rêve de devenir un grand chercheur en archéologie avec. Aujourd’hui je passe mon bac après avoir redoublé ma seconde, après l’échec scolaire et dans les relations humaines, après des agressions violentes, je me reconstruit lentement. J’avais presque renoncé. Mais je suis arrivé là en me battant, parce qu’ici, après avoir déménagé, personne ne savait quelles étaient mes capacités l’école que j’aimais tant ma tourné le dos. Si je le dis c’est pour que cela n’arrive plus jamais, même si cela continuera de toute façon à se produire. Certaines écoles sont plus comme une course de chevaux : on mise sur celui qui a le plus de chances de gagner. Les autres, peu importe leur facultés, ou leur soucis ce ne sont que des perdant qui ralentiront la classe. Alors on élimine. C’est l’homogénéité que l’ont recherche dans la société, alors ne mettons pas trop la pression aux EIP mais aidons-les tout de même à prendre le meilleur chemin. Car nombreux sont ceux qui connaissent l’échec malgré toutes les possibilités du monde dont ils sont dotés.

    1. Bonjour,
      J’ai fais le test de précocite de ce site en parlant de moi et on me répond que je suis prècoce.
      Je me demande si c’est car je me suis toujours senti en décalage avec les autre de mon age.
      Si c’est vrai j’aimerais faire des test pour vérifier mais mon père refuserais car je lui en ai déjà parler.
      Comment le persuader? Donner moi des conseils pour mieux vivre .
      MERCI

    2. Mon fils était précoce il a su lire des c est 2 ans tout seul en prenant tout l univers puis la bible enfin tout ce qui se présentait à lui dans la bibliothèque de mes parents où chez moi s intéressait à tout il a mal vécu sa scolarité car mis à part par les enseignants et on n à pas su détecter son potentiel aujourd’hui il me reproche de ne pas avoir fait ce qu il fallait je suis triste et mal à l aise vis à vis de ses ressentis que je comprends et ceci généré des conflits que faire?

      1. Bonjour,

        Il n’est pas trop tard pour mettre des mots sur les ressentis de votre fils s’il en exprime le besoin.
        Vous pouvez aujourd’hui lui proposer de faire des tests pour lui permettre de mieux se comprendre et d’aller de l’avant. Souvent cela aide à mieux comprendre le passé et à se réconcilier avec soi-même.

  275. Bonjour Maëla,

    J’ai 40 ans cette année et je suis mère d’un petit garçon de 5 ans qui présente des signes de précocité, détectés depuis l’âge de 9 ou 10 mois par la crèche d’abord, puis par les équipes scolaires en maternelle. Avec son père nous nous renseignons sur les « signes » de précocité et pensons à présent lui faire passer des tests. Au fils de ces recherches je suis troublée par la similitude de ce que j’ai vécu durant ma scolarité. Les difficultés rencontrées pour aboutir à un échec scolaire et sortir du cycle classique en 3eme, sans diplôme. Un immense travail de reconstruction a démarré dès l’âge de 23 ans alors que je vivais seule et autonome. J’ai alors passé une équivalence du bac scientifique en cours du soir pour ensuite entrer en fac sur un cycle SVT par correspondance et aboutir sur une école de journalisme. Après avoir fait de nombreux métiers, je travaille aujourd’hui pour un projet de recherche international dans la communication scientifique. Durant ce parcours et avec l’aide d’un très bon psychothérapeute, j’ai réalisé un énorme travail sur moi pour tenter d’équilibrer le grand désordre acquis durant les 20 premières années de ma vie. Durant plus de 35 ans j’ai cru être faible et dotée d’un manque de confiance en moi tellement justifiable par mon « incompétence » originelle, le tout validé par les affronts vécus dans l’enfance, l’adolescence et le début de ma vie d’adulte.

    Je te raconte cette histoire car j’ai compris il y a 4 ou 5 ans comment transformer l’incertitude de ce que je suis en une formidable aventure de découverte de mon véritable personnage, « doté d’un sens de l’écoute peu commun, d’un esprit d’analyse aigu et d’un grand cœur, le tout porté par un enthousiasme infaillible et un grand amour de la vie  » comme le disent à présent mon entourage professionnel et personnel.

    Durant mon parcours de recherche intérieur j’ai réalisé une chose très simple et très connue du monde spy mais également philosophique et spirituel : le monde porte sur toi le reflet de ton auto jugement. Au cours d’une psychothérapie de 4 ans mais aussi des années qui ont suivi, j’ai découvert mes atouts, mes points forts. J’ai cru durant des années que ma sensibilité et l’analyse particulière que je faisais de ce monde (très en marge de l’analyse des médias ou de mon entourage) étaient mes deux plus grands défauts. Pourtant, le temps, les années m’ont donnait raison. J’ai commencé alors à prendre confiance en moi, à me regarder avec plus de bienveillance. et c’est là que j’ai constaté le changement du regard des autres sur moi. Dans un premier temps cela a été salvateur mais j’ai réalisé plus tard que le regard des autres, pourtant devenu positif, avait une trop grande influence sur moi. Il jouait avec mes émissions et mon égo, les faisant fluctuer. Depuis, je travaille à me renforcer intérieurement, notamment avec l’aide d’un yoga traditionnel et de la méditation laïques (voir Christophe André par exemple), une grande aide qui me permet de trouver en moi des forces insoupçonnées.
    J’en suis là depuis environ 4 ou 5 ans. Une aventure belle et passionnante qui me permet aussi d’aider quelques personnes de mon entourage à avancer sur leur propre chemin.

    Je ne sais pas si je suis une « enfant précoce » ou non, mais aujourd’hui cela n’a plus d’importance. Par contre, le chemin s’ouvre devant mon fils et nous l’accompagnerons du mieux que nous le pourrons.

    J’espère que mon témoignage t’apportera un peu de baume au cœur et beaucoup d’inspiration et je te souhaite pour cette année et les suivantes de magnifiques découvertes et beaucoup d’amour pour toi même.

    Alexandra

    1. Bonjour Alex,
      Je suis contente d’avoir pu vous lire. Votre parcours me semble impressionnant. J’espère m’en sortir aussi bien que vous à l’avenir, tant sur le plan moral que professionnel. Vous serez peut-être surprise de savoir que, finalement j’ai décidé de me lancé dans l’archéologie comme je l’ai toujours rêvé depuis l’âge de 3-4 ans. Je ne sais pas où tout cela me mènera, et c’est ce qui me plaît par ailleurs, mais ce que je sais et vous le dite d’ailleurs, c’est qu’il ne faut pas renoncer. Je vais apprendre de mes erreurs et devoir continuer à faire ce travail d’introspection sur moi-même tout comme vous l’avez fait. Et je me souhaite de réussir dans mes projets, tout comme je vous souhaite de continuer à avancer dans la bonne direction avec votre fils. Et comme après tout la vie n’est qu’histoire de rencontre, j’espère que votre fils aura la chance que je n’ai pas eut. Celle de ne pas croiser le chemin de la violence et du rejet. Soutenez-le du mieux que vous le pouvez, parce que ce ne sera pas toujours facile.

      1. Bonjour Maéla et bonjour à vous tous

        C’est avec un réel plaisir que je lis tous vos témoignages pour m’en inspirer. Je suis ravie Maéla que vous preniez ce chemin, c’est celui de votre cœur et se sera sans doute le meilleur.

        De notre côté mon fils de 5 ans a finalement passé les tests à la demande de sa maîtresse qui avait besoin, pour l’aider, de ce document officialisation son niveau pour faire interagir la direction. Résultat, mon fil qui entre temps avait développé des tics et se bloquait de plus en plus contre l’école, s’est ouvert en moins d’une semaine. La raison : la famille et l’école ont reconnu de façon très officielle Sa différence, Son intelligence rapide et le fonctionnement différent de sa pensée. cela lui a permis d’accepter avec bienveillance sa riche différence et d’écarter quelques idées noires. Entré en moyenne section en sept dernier, il a été ok pour est passer cette semaine en grand section et selon les résultats, ils pourrait aller au CP à la rentrée prochaine (c’est encore à étudier avec lui et l’école).

        POur l’accompagner, la nouvelle maîtresse lui a fait passer qq tests pour appréhender son niveau et lui permettre de raccrocher pour les 3 ou 4 derniers mois de l’année scolaire.
        Comme tous les hauts potentiels, il a besoin de comprendre l’objectif, le but de chaque apprentissage, de chaque démarche, sans quoi il ne peut pas vraiment apprendre. La maîtresse le lui expliquera donc et le reste de la classe en profitera sans doute.

        2 très bon livres pour vous aider a accompagner vos enfants:

        « L’enfant surdoué, l’aider à grandir l’aider à réussir » de Jeanne Siaud-Facchin
        et pour les précoces et les non précoces : « Pour une enfance heureuse, repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau » du Dr Catherine Gueguen

        Deux bijoux pour qui veut accompagner son enfants sur le chemin de l’épanouissement mais aussi pour les adultes qui pourront se reconnaître au fils de ces pages comme cela a été mon cas.
        Selon mon entourage et les psy, c’est une grande richesse pour toute la famille de découvrir que nous avons le même fonctionnement que nous enfants. Au delà des mécanismes que nous ont imposé nos expérience de vie, se replonger dans notre enfance pour les comprendre est un fantastique voyage qui chahute parfois mais c’est très enrichissant pour nous tous !

        Il faut savoir que la précocité est génétique !

        bonne chance à tous dans cette grande aventure qui peut parfois dérouter mais qui reste passionnante
        Alex

      2. Bonjour votre témoignage est très troublant
        Je me trouve dans une situation très difficile avec ma fille qui a 10 ans aujourd’hui,ma fille a commencé à avoir des difficultés apres le cp (elle a appris à lire seul avant le cp très discrètement )
        Mais mon entourage ma toujours dis qu’elle avait une aisance pour parlé et s’exprimer et analysé ce que les grandes personnes disaient souvent juste,
        Et puis elle avait des résultats moyens a l’école j’ai rencontré ses maîtresses
        Elle me disait d’aller voir un psychologue ou orthophonistes car elle avait des difficultés a écrire ce que j’ai fait sans vraiment de résultats .en faisant les devoirs avec elle je me suis rendu compte qu’à la maison elle ne faisait quasiment pas de faute pour les mots de dictée elle a sut me les e
        pelee sans
        Faute alors qu’a l école elle fait des fautes qu’elle connaît l’orthographe . J’aimerais des témoignages de votre part car ma fille se sent mal à cause de l’école .J’aimerais pouvoir comprendre comment l’aider.

    2. Bonjour Alexandra,

      j’aimerai entrer en contact avec vous, afin de discourir sur une question tout à fait spécifique, et un peu en dehors du sujet qui nous rejoint tous ici: la douance. A cette fin acceptez vous de me communiquer votre adresse mel?

      Cordialement ,

      Clara.

    3. Bonjour Alexandra,
      Ton témoignage est très touchant.
      Il s’avère aussi qu’il est réconfortant …. Moi-même maman d’enfants différents je vis ce qu’ils vivent et ressentent.
      Pas toujours compris par le monde extérieur ni même mon mari ou certain de la famille.

      Ce n’est pas toujours facile….
      Aujourd’hui mon aîné va avoir 20 ans . N’a pas eu son bac STMG dû à un décrochage scolaire…. En peine de savoir qui il est , ce qu’il aime et surtout se sent tellement différent….
      Je l’aide, et je vais encore l’aider….
      Merci pour ton témoignage

    4. Je connais une personne de 54 ans.
      Cette fille a dès ses 20 ans refusait le contact avec ses amies ou amis.
      Ses parents l’ont interné à Jury.
      Cette adolescente s’exprime très intelligemment et se plaît a manger trop pour compenser sa souffrance.
      Personnellement je pense que cette adolescente à présent adulte aurait dû passer par des thérapies et non par un passage dans un tel centre qui détruit le mentale.
      C’est sa maman pour laquelle je rends quelques services qui me dit que sa fille est malade.
      Pour moi il suffit de faire des séances de psychologie individuelle et non prendre des médicaments dopant.
      D’ailleurs elle refuse ses traitements.
      Votre avis

  276. Bonjour,

    Mon fils a 4 ans et demi, il est actuellement en moyenne section.
    Depuis la crèche, on nous conseille de rencontrer un psy, car il y aurait de précocité.
    Dernièrement la maitresse, et l’infirmière de PMI, nous ont encouragé à lui faire passer un test de précocité, la maitresse aimerait qu’on envisage à terme de lui faire sauter le CP.
    Nous venons de rencontrer un psychologue dans un CMPIJ, qui nous a dit qu’il y a bien des signes de précocité, mais qu’elle est contre un test avant l’âge de 6ans. La maîtresse en est désolé, et me pousse à lui faire passer un test.
    Dois-je le faire ou non?

    Merci d’avance pour vos conseils!

    1. Bonjour,
      Je suis maman d’un petit garçon de 6 ans et nous avons toujours vu qu’il avait des facilités et surtout qu’il s’intéresse à tout ce que ces camarades ne s’intéressent pas. Heureusement il a un caractère très jovial et pour le moment n’a pas de problème pour se faire de copains. La question de la classe a sauter c’est aussi poser, mais il est né en fin d’année et pour moi, même si il a des facilités, il reste un enfant avant tout. Je ne voudrais pas creuser un fossé de plus. La différence avec les autres se fait déjà parfois ressentir, je ne veux pas en rajouter.
      Donc pour moi, au primaire, il n’est pas question qu’il saute de classe, sauf si vraiment il s’ennuie et que lui le demande.

      voilà pour mon avis

  277. Bonjour,

    Tout dépend un peu du but :
    – s’il le faut impérativement pour la maîtresse afin qu’elle puisse prendre une décision de saut de classe, oui. Maintenant il faut vous assurer dans ce cas que vous ayez affaire à la même personne l’année prochaine pour que vous ne fassiez pas le test en vain, donc veiller à obtenir pour votre enfant un engagement de toute l’équipe enseignante.
    – la maîtresse pourrait orienter votre fils selon ses besoins sans nécessairement avoir besoin d’une « preuve » si votre enfant fonctionne bien.
    – des tests efficaces existent avant l’âge de 6 ans et permettent de faire des choix motivés, il faut simplement que votre fils ne se sente pas mal à l’aise (trop timide) ou jugé.
    – enfin cela dépend aussi de vos besoins, en ressentez-vous la nécessité pour le bien de votre enfant ? Si oui, et que l’équipe enseignante est ouverte et s’engage (j’insiste sur l’engagement car le seul résultat du test n’est pas une garantie d’aménagement scolaire), alors personnellement je n’hésiterais pas. A ce moment je vous conseille de consulter un psy spécialisé qui vous donnera les résultats (pas le cas dans les CMP) et des conseils pour la suite.

    1. Bonsoir,

      l’année prochaine, mon fils n’aura pas la même maîtresse, merci du conseil, je veillerai à ce que l’équipe éducative s’engage en cas d’une décision pour un saut de classe.

      En ce qui concerne le besoin d’un test, on pense effectivement qu’il s’ennuie, la maitresse aussi, lui aussi le répète souvent d’ailleurs. Socialement il est un peu à part, il essaye d’être le centre d’attention en permanence, il est très dragueur avec le sexe opposée (adulte ou non) et ça fonctionne, avec les garçons, il a un peu de mal à s’intégrer (enfin c’est mon sentiment), mais d’après la maîtresse, c’est un meneur.

      Il y a toutes ces questions, sur la mort, les nuages, les étoiles, les chiffres, les syllabes….
      Il prend tout à cœur, il est toujours à fleurs de peau, il est très anxieux, très ordonné.

      Il y a 2 ans, on m’a demandé s’il n’était pas autiste asperger, je n’ai pas rencontrer de spécialiste… mais on m’a dit que ça expliquerait sa supposée précocité.

      Désolé je m’emmêle certainement un peu.

      1. Bonjour,

        On pourrait parfois confondre autisme et précocité par certains points liés notamment à « l’étrangeté » des enfants précoces par moments, mais ce qui marque la différence entre eux est la faculté de rester connecté à la réalité et d’entrer en contact avec les autres (même si cela n’est pas toujours facile). Chez l’enfant précoce c’est vraiment sur ces points qu’il faut insister, c’est à dire ne pas les laisser trop s’égarer dans leurs rêveries, mondes imaginaires…., phobies parfois, tics, tocs etc d’autres fois….
        La description que vous faites de votre fils ressemble bien plus à celle d’un petit précoce qui a besoin de contact et de séduire, qu’à celle d’un autiste asperger.
        Tout ceci est bien compliqué il est vrai et l’est d’autant plus parce ce qu’ils sont confrontés à une norme à laquelle ils devraient s’adapter mais la réalité est qu’ils sont hors norme, donc différents, et la compréhension de cette différence est le seul moyen de les aider à avancer.

        1. Bonjour , je voudrais des avis au sujet de ma fille, mise a par par le pédiatre qui ma toujours dit quelle parler très bien quand elle était toute petite est encore aujourd’hui elle a cinq ans, l’école ne ma jamais parler de rien car a l’école elle a le même rythme que toute les autres sauf que l’autre jour la maitresse me parle de l’acunnes pour repérer les sont dans un mot chose quel ses très bien faire a la maison, depuis petite je la trouve plutôt étrange de le sens ou elle a toujours était curieuse de tout elle a toujours aimer participer au conversation de grands , est a tir écouter se qui se passer autour d’elle même , elle est vraiment très observatrice , est a toujours eu des question surprenante comme…a 3ans « commence ons fait les bébé » 4 ans que y’a t il après la mort , est ce que on va mourir un jour PK doit on mourir un jour, sa lui fait très peur elle a peur de vieillir aussi ou que je vieillis ,elle est très perfectionniste sur commence elle place ses objet, elle ne mélange pas n’importe quoi avec n’importe quoi, elle a choisis très vite ses vêtement,elle parle bcp de l’origine de la vie est cherche meme avoir si l’histoire de la vie peut être relier a cel de Jésus… Est d’autre dieux car aussi bcp de questions sur les différent dieux, elle regarde l’Odyssée de la vie en boucle est également des reconstitution de personne qui ons exister avant,s’intéresse au infos,déteste l’injustice même dans la cour de l’école,reprend les adulte qui pronomce mal les mots mais pas a l’école car est très différente a l’école elle fait bcp plus bébé que a la maison est sa a toujours était elle change complètement quand elle est a l’école mise a par car prend la décence des plus petits que pourtant malgres quel sois protectrice les trouve est peu bébête car a l’âge de trois ans elle parler dejas comme une adule donc forcément elle ne s’intégrer pas bien surtout car a des problème de peau est est très stresser du a sa est a son caractère elle mange ses ongles,dévoré littéralement ses vetement ,mange ses cheveux que se soit a l’école ou a la maison, elle a une dermatite atopique, donc se gratte aussi biensure,quand au travaille elle parais bcp plus en avance a la maison cas l’ecole sa ne colle pas du tout!! Elle travaille d’elle même a la maison mais s’énerve très vite quand elle se trompe est s’insulte elle même !! Elle dessine également très bien. J’aimere avoir vos avis car je commence a vraiment me demander si elle ne serais pas précoce ou si oui PK personne ne le remarque a l’école est PK le travaille de l’école quand on a le suivi ne semble pas corresponde a se quel fais d’elle même a la mais en se moment elle essais d’apprendre a lire seul .outre cela elle adore collectionner les cailloux depuis toute petite est a bcp de tiiic bcp , elle est aussi très douer avec les technologie console,téléphone,elle a une bonne mémoire est de réflexion étonnante est a sue ses couleur très tôt par coeur par contre nivau nombres semble être au même Nico que les enfant que l’on Conner mise a par quel face de petite soustraction comme 2_1=………. voilà merci de me donner vos aviiiis. A ouii aussi ellle aime bcp regarder des chose sur les planetes voilà merci.

          1. Bonjour,

            Si votre fille semble en décalage et très différente à l’école et à la maison, il faudrait creuser le sujet.
            Pour certains enfants la « pression » scolaire la pression du groupe, plus le fait ne pas pas s’y retrouver au niveau des activités proposées, fait que leur comportement change et qu’ils ne parviennent pas à se montrer tels qu’ils sont en réalité.
            Vous pourriez dans un premier temps qu’elle soit observée par le psychologue scolaire pour un premier avis. L’un des miens qui ne s’ouvrait pas du tout à l’école s’est montré complètement différent avec la psychologue scolaire qui a bien vu que quelque chose chez lui était différent.

  278. Salut a tous, juste un petit commentaire sur cette analyse.
    Moi, elle me correspond (en réalité tout les points concordent pour moi). Même si je n’aime pas vraiment ce terme, je suis bien un EIP (J’ai effectuer des tests pour le savoir, et ça c’est confirmé). En tant que tel, je peux vous assurer que:

    – Si vous n’en n’êtes pas un, merci de vous renseigner sur ce sujet. Je suis en terminale et cela fait des années que ce sujet est mal connu, que se soit de la part des profs ou des autres personnes. Les personnes tel que moi, sont souvent dénigré, rejeté, et aucun effort n’est fait pour nous. Alors merci d’avoir pris connaissance de ce « phénomène »

    – Si vous en êtes un, bonne chance, j’espère que vous aurez plus de chance de je n’en ai eu avec les personnes extérieurs. N’oubliez pas que l’Homme a la fâcheuse tendance a avoir « peur de l’inconnu », et qu’en ce fait, il pourrait porter un jugement hâtif et pas forcement avéré de votre personnalité. Si certains de leurs propos peuvent paraitre blessants, dites vous que ce n’est pas de la méchanceté mais simplement un manque de connaissance sur le sujet.

    1. Bonjour,
      je suis très intéressée par vos propos. Je pense avoir été une enfant précoce, mais jamais personne dans mon entourage n’a focalisé sur cette question. Quand il s’est avéré que j’étais en avance par rapport aux autres enfants de mon âge, on m’a simplement fait sauter une classe, alors qu’en plus je suis du mois d’octobre. Socialement, j’ai toujours été à l’écart, et même si j’ai pu en souffrir de temps à autre, je considère quand même que c’est un grand atout, cela nous permet d’être plus libres, moins influençables, d’avoir une personnalité plus marquée, différente. J’étais en marge, mais quand même appréciée, et ma famille a toujours été présente: c’était le point de repère, le cocon où on se savait compris.
      Le seul regret que j’ai, c’est que à cause de mes facultés, je n’ai jamais appris à travailler, et quand j’ai trouvé la voie que j’aime, j’ai rencontré les plus grandes difficultés, car je n’arrivais pas à développer mes savoirs-faire. Ce qui fait qu’aujourd’hui (cumulé à une très mauvaise résistance à la pression), je n’arrive pas à valider mes diplômes… mais cela ne m’empêche pas de travailler, ni d’aimer ce que je fais. On pourrait du coup considérer que je rate ma vie, que j’aurais pu aller beaucoup plus loin, oui, mais dans les parcours conventionnels, et est-ce si important? au final, je doit m’adapter, créer mon propre parcours, et je trouve ça très enrichissant!

  279. Bonjour,
    J’ai un fils unique qui a 6 ans aujourd’hui et je me demande de plus en plus s’il n’est pas précoce. Ca devient de plus en plus compliqué pour moi et j’aurai besoin de conseils.
    C’est un enfant qui a toujours été très curieux et qui ne cherche qu’à apprendre. J’ai l’impression d’avoir un parasite qui me pompe tout mon savoir et mon énergie. Désolée pour l’image mais c’est exactement cela et c’est épuisant. Il n’arrête pas 5mn. Il invente des jeux (pas bêtes du tout), il calcule toute la journée et arrive à faire des additions de tête de folie (40+60-50+13 etc…) et sais même faire des multiplications simples (2×2 etc…) sans lui avoir appris, il a un langage très soutenu pour son age (il a toujours bien parlé), depuis qu’il a appris à lire, il joue sans arrêt au jeu du pendu soit par écrit soit simplement dans la tête, il a souvent des réflexions surprenantes « la glace c’est froid. C’est normal, c’est le principe de la glace » etc…
    En revanche, c’est un petit garçon qui n’est pas du tout physique. Il n’est pas du tout sportif et ne veut pas faire de sport et j’ai enfin compris pourquoi. Il ne supporte pas l’échec. Lorsqu’on commence un sport, il faut apprendre car on ne peut pâs être performant et ça, il ne le supporte pas. C’est pour cela que quand on joue ensemble, je ne le laisse pas gagner pour qu’il apprenne à être en situation d’échec.
    C’est un enfant qui à l’école est très sage et râle parce que les autres font trop de bruit et qu’il ne peux pas apprendre. Il m’a même demander à changer d’école. C’est un enfant qui a du mal à s’imposer face aux autres, il est effacé mais pourtant très sociable.
    Il ne joue pas avec les enfants de son age mais avec des plus petits ou des plus grands. Il n’a pas beaucoup de copains dans sa classe (3 uniquement) mais pourtant à ses anniversaires, il invite toujours beaucoup d’enfants.
    Bizarrement il est accro à ses doudous et pensent même qu’ils vivent. quand un doudou tombe du lit, il lui arrive de pleurer parce qu’il pense qu’il s’est fait mal.
    Il a peur de dormir tout seul car il a peur des fantômes (ça dure depuis des années).
    Il adore les dinosaures, le corps humain (dévore tous les livres), les jeux de cartes.
    Voilà, j’espère avoir donné des détails qui vous aideront à m’éclairer. Je me pose des questions car pas moment je le sens en souffrance par rapport aux enfants de son école. Peut être aussi que je me pose trop de questions. Je ne sais pas…

    1. Bonjour,

      Votre enfant pourrait avoir les caractéristiques de l’enfant précoce, avec ce fameux décalage qu’on appelle dyssynchronie, entre un comportement très mature d’un côté et plus enfantin d’un autre.
      Je ne peux bien sûr rien affirmer, si vous penchez du côté de la précocité après en avoir étudié les signes, le seul moyen de le savoir est de lui faire passer des tests auprès d’un psychologue spécialiste de la précocité.
      Si vous le sentez en souffrance, je crois que c’est la meilleure chose à faire, vous pourrez en même temps essayer de trouver une solution à ses problèmes de sommeil.
      Par ailleurs s’il est précoce il vaut mieux qu’il soit pris en charge le plus tôt possible, il a 6 ans , le moment est approprié.

    2. bonsoir
      j’ai l’impression de revoir mon enfant au travers de votre description. j ai mis du temps avant de faire les tests car j’ai écouté malheureusement des personnes qui ne comprenaient rien à ce qui se passait. Les premiers » gros problèmes » sont apparus dès la rentrée à la maternelle et tout a empiré jour après jour . Je n’ai pris la décision de faire les tests qu’en début de grande section après que l’on m’ait arraché des bras mon fils hurlant qui ne voulait pas franchir la porte de sa classe. je suis revenue dans ma voiture AVEC LUI malgré les réflexions des maitresses et ATSEM et là j’ai décidé de consulter une psychologue spécialisé dans les EIP . 15 jours après j’étais fixée et je peux vous dire que l’école aussi ……. ce qui a remis à peu près tout le monde à sa place. Tout n’a pas été complètement facile après cet épisode, refus scolaire au CE1 après un cp avec une maitresse peu calme. Puis grâce à une équipe efficace et un changement de direction il a passé une magnifique année scolaire; il s’est adapté tout en restant lui même il est porté par son enseignante, supporte les excès de ses camarades et un peu mieux l’injustice ….. Nous avons fait le tour des dinosaures, des roches, des animaux , des planètes , des volcans, des instruments de musique d’orchestre symphonique …Alors faites vous confiance et faites lui passer les tests !

  280. Bonjour,

    Et merci d’avance à ceux qui voudront bien prendre le temps de me lire !

    Je me pose des questions à propos de mon fils de 5 ans.

    J’en ai parlé à mon mari qui pense qu’il n’y a pas lieu d’y penser, et que probablement je me fait « plaisir » en me disant que peut-être mon fils serait précoce… Je vois ce qu’il veut dire et je ne souhaite pas tomber dans cette caricature.
    Cependant, ça fait plus d’un an que je me pose des questions et ça ne va pas en s’arrangeant.
    Pour décrire mon fils :
    Il est dans la lune et ne réussit pas à ce concentrer très longtemps. C’est d’ailleurs ce qui pose problème en classe (grande section). Son instit trouve qu’il manque d’assurance.
    Il invente sans arrêt des tas d’histoires à dormir debout et a une imagination sans limite.
    Il parle à ses doudous, il invente toujours, constamment !
    Il compte très bien, fait des opérations sans se tromper, il commence à déchiffrer un petit peu en lecture, mais il n’est pas du tout soigneux en écriture.
    Il aime par dessus tout le bricolage et peut y passer des heures..
    Il pose des tas de questions sur la mort, le monde, l’origine des bébés et ne s’arrête que quand nous ne réussissons plus à répondre, c’est usant !
    Plus petit, il faisait des phrases à 2 ans et avait déjà un large vocabulaire. Il disait déjà sans arrêt pourquoi, et nous reprenait si nous n’étions pas logique à 3 ans.
    Sinon, c’est un petit garçon très rigolo qui adore faire des blagues aux adultes et depuis que son père lui a appris à faire des jeux de mots, il en invente sans arrêt, il adore !

    Bref, je me pose cette question, est-il un peu précoce ou alors présente-t-il un trouble de l’attention? Ou bien est-ce moi qui me pose trop de question?

    Son imagination débordante l’empêche vraiment de se concentrer et il commence à montrer des signes d’anxiété (petits TIC/TOC je ne connais pas bien la différence) peut-être car on le reprend sans arrêt, « concentre-toi » « reviens sur Terre » et parfois si on est trop crevé, on manque de patience et on crie… bref pas cool pour lui.

    Merci d’avance à ceux qui pourront m’aider / me guider

    GA

    1. Bonjour GA,

      Je viens de lire ton message et ton fils me fait penser à ma fille de 8 ans sous bien des aspects. Elle aussi à tout de suite parler « comme un livre », elle demandait pourquoi tout le temps… Aujourd’hui elle s’intéresse à des sujets comme les galaxies, le corps humain (immunologie, reproduction…), les atomes… Cette année elle a commencé à avoir des TIC et à avoir des crises d’angoisse, nous avons donc décidé de la faire suivre par une psy et notre fille a été détectée enfant précoce intellectuellement mais au niveau de l’affectif elle est dans son âge ce qui génère ses crises d’angoisse. Son affectif ne peut pas gérer tout ce que son intellect « ingurgite ». Nous avons donc refusé qu’elle saute une classe car elle ne supporterait pas de perdre ses copines. Après 3 mois de suivi elle est bien dans ses baskets et nous faisons attention aux réponses et sujets auxquels elle s’intéresse sans limiter sa curiosité ce qui n’est pas simple mais c’est notre rôle. Et elle n’a presque plus de TIC.
      GA, peut être pourrais tu te renseigner sur les psy ou pédopsy de ton secteur et faire qq séances? Chez nous ça a vraiment été bénéfique. Bon courage.

      1. Bonjour Samo,

        Et merci pour ta réponse.
        En effet je pense que nous devrions aller consulter un psy ou pedopsy. Si cela ne tenait qu’à moi ce serait déjà fait. Il faut que je réussisse à convaincre mon mari qui ne me prend pas au sérieux à ce sujet.
        Je n’imagine pas faire cette démarche à son insu. Il faut que l’on soit soudés et cohérents, particulièrement pour le bien de notre fils.
        Après réflexion, je pense que j’étais moi-même une enfant précoce. Toujours dans la lune (et encore pas mal aujourd’hui) mais je comprends vite les choses, donc je « décroche » très vite car j’ai l’impression que les autres répètent sans arrêt la même chose.
        Petite à l’école, je pensais tout le temps à autre chose mais ça ne m’a pas empêché d’être une très bonne élève. Mes bonnes notes m’ont toujours « surprise », car clairement je ne travaillais pas.
        Je me suis mise à bosser plus tard pendant mes études.
        Aujourd’hui je vois bien à travers mon métier (ingénieur) que je pige vite, mais en revanche ma manie de partir dans la lune me joue souvent des tours, surtout en société, j’ai toujours l’air de tomber comme un cheveu sur la « soupe ». Les conversations changent pendant que je pense à autre chose, et quand je raccroche, les sujets ont changés. Alors j’ai toujours l’air maladroite / à côté de mes pompes.
        Je m’isole un peu pour éviter ces situations gênantes.

        Je ne sais pas si d’autres personnes vivent cela, même à 35 ans?!?

        En tout cas merci encore pour ta réponse Samo, ça me booste pour convaincre mon mari!

        A bientôt

        GA

        1. Bonjour GA,
          mon mari non plus n’était pas très « chaud » pour faire suivre notre fille. En fait, les TIC de notre fille ont commencé l’an dernier durant son CP. Mais cela ne « l’handicapait » pas trop socialement. Quand ça a recommencé cette année cela était vraiment handicapant pour elle et ça rajoutait du stress, elle se disait « je ne devrais pas faire ses gestes, je ne suis pas comme les autres, pourquoi?? etc… » Mon mari a accepté le suivi quand il a vu que nos paroles n’arrivaient plus à calmer, rassurer notre fille. La psy a demandé à notre fille pourquoi elle se sentait plus stressée qu’avant et elle a répondu « parce que avant je connaissais toutes les réponses et là j’ai peur de ne pas les connaitre et surtout je n’ai pas le droit de me tromper car avant je ne me trompais jamais ». Voilà comment nous avons commencé puis la psy a travaillé d’autres domaines et a aussi diagnostiqué notre fille EPI. Comme nous n’avons pas trop « trainé » 3 mois ont suffi pour que ses TIC diminuent (ils ne disparaitront vraiment jamais) et qu’elle soit bien dans ses baskettes, ce qui est l’important pour nous. Nous avons dit à notre fille que si elle a besoin elle nous le dit on reprend RDV avec la psy. Avec le recul, mon mari admet que ce suivi était necessaire et surtout a été benefique. En fait, lui aussi était précoce mais cela n’a jamais engendré de stress ou de difficultés en société pour lui alors il ne comprenait pas trop. Voilà, j’espère t’avoir aider. A bientôt.

  281. Bonsoir,

    J’ai récemment vu à la télévision, un petit garçon qui témoignait de sa précocité (Sept à huit). J’ai étais catastrophé en l’écoutant… C’étais moi, a quelques différences près!
    J’ai souffert toute ma vie de cette précocité, et j’en souffre encore aujourd’hui (J’ai 20 ans). Je ne veux surtout pas me faire plaindre, mais je peux affirmer avoir accumulé. Blanc comme un cachet d’aspirine, roux, lunettes ronde, efféminé, et timide. J’ai lutté, redoublé, subi les mauvais diagnostics, les humiliations… J’en ai gardé de graves séquelles! J’adorais l’histoire, la science, l’égyptologie, l’univers, l’homme, etc… J’étais un grand rêveur, très discret, maladroit, et l’école m’ennuyais. J’étais très mauvais, le dernier de classe. Au point même de m’attribuer un « E » sur mon bulletin de CP. Sur le plan relationnel, j’en faisait voir de toutes les couleurs à mes parents, crise, hystérie, négationnisme, contradiction permanente, rébellion, nous avions des rapports conflictuel à longueur de temps. Impossible de me faire faire les devoirs, j’hurlais, je partais en dessous de la table, ou je sautais sur le lit. Je bougeais ma tête dans tout les sens comme un autiste l’aurait fait. Les devoirs devenaient un calvaire pour mes parents et moi-même. Au point même que mon père accroché les chiffres et tables de multiplications sur les panneaux de la cuisine. Après avoir consulté une orthophoniste, elle a décelé chez moi de la dyscalculie (à l’époque, très rare et peu connu). Avec mes camarades, je n’osais pas m’imposé. Comble du paradoxe, je jouais avec Samuel, surdoué, mon seul copain de classe. Puis avec Emilie ou nous regardions le ciel pour apercevoir le traineau du père-noël en avril… Et enfin en CE2 avec François ou nous prenions la coure de récréation pour une piste de ski. On passait notre temps à dessiner le chalet de nos rêves dans les moindres recoins. Les différentes enseignantes que j’avais eu ont toujours était impressionné par mes peintures et dessins. J’ai maitrisé la perspective très tôt…

    Malgré tout, je me sentais différent. En CM1, la sévérité, et la solitude, m’ont encore un peu plus renfermé. Je pensais déjà au suicide. J’ai voulu me défenestré l’année d’après, dans une crise de folie, ma mère m’a rattrapé.
    L’école primaire dans laquelle je me trouvé, était catholique. Je me réfugiais alors chez une sœur durant les récrés.

    A cette époque personne ne comprenais mon mal-être, moi non plus d’ailleurs. Passionné d’astrologie, H24 devant France 5 et Arte. Des heures de réflexion avant de pouvoir dormir. Je redessinais la ville de Lille, en lui apportant nouvelles avenues, et infrastructures. Je les reproduisaient en 3D grâce au jeu « Les Sims ». Je m’imaginais un Monde irréelle. Dans celui-ci je devenais Roi de France au château de Versailles. J’étais obsédé de comprendre ce qu’il y avait derrière la lumière blanche au fond du tunnel de la mort. Je comprenais déjà les incohérences entres les dinosaures et Adam et Eve.

    Plus tard j’ai eu des fixations sur des sujets, Islam, Pyramide de Bosnie, coca-cola, dé corporation, politique, vie antérieures, etc.
    J’ai toujours étais en décalage complet avec ma génération.

    Aujourd’hui, je fais le débile, et l’ignorant pour pouvoir m’intégrer avec des gens de mon âge.
    Mais les sujets foisonnent toujours autant dans ma tête. Et j’ai parfois de drôles de réaction dans le milieu professionnel. Je n’arrives pas à gardé un travail.

    J’écris beaucoup, cela me soulage. Il y a quelques temps je m’auto-diagnostiqué « asperger », mais je me penche sur une forme de précocité me concernant, ou peut-être un peu des deux…
    Je penses allez voir un psychiatre.
    J’ai retrouvé une stabilité, j’ai eu mon BAC, j’essai de pardonné à tout ceux qui m’ont brimé ou humilié, je reste fragile. J’ai beaucoup d’empathie et j’ai retrouvé une assurance d’esprit et d’initiative grâce à un physique plus que convenable trouvé.

    Aujourd’hui j’ai grandis, je n’ai pas absolument pas peur de la mort, j’ai un avis sur tout, et j’aimerais faire le tour du Monde. Je continue à rêver, il n’y a que là ou je suis le plus heureux. J’aime réfléchir en écoutant à fond des soundtracks de Hans Zimmer ou je peux parfois entré en transe tellement j’aime l’esthétique et la sensibilité des sons. Pour me concentré j’opte sur le magnésium, la sardine et les Oméga 3.

    J’aimerais beaucoup me faire aider, et pouvoir poser des mots sur mon étrange comportement.

    Merci de m’avoir lu et bon courage aux parents qui sont confronté à la précocité ou à l’autisme. Chaque personnes et doté d’un signe, d’un décan, d’un ascendant, d’une éducation, d’une influence à son environnement, d’un vécu, et d’une sensibilité propre à ses vies passés. L’être humain est complexe et il est capable de grandes choses.

    Et je finirais sur cette mini phrase que j’aime tant: Du chaos naissent les étoiles !

    Nico.

    1. bonjour Nico

      d’abord merci pour ce beau et sincère témoignage. sans être spécialiste de rien du tout, je vois que tu t’es forgé par toi-même une personnalité intéressante et riche, en dépit du manque criant d’aide et de compréhension dont tu aurais eu tant besoin..
      mon fils qui aura bientôt 10 ans se comportait exactement comme toi. à bout de ressources, j’ai consulté, consulté. .doutant parfois de son équilibre réel, mais au fond de moi avec une confiance qui ne me lâchait pas. .c’est en CE2 qu’on a commencé à parler de précocité; il a eu les tests, j’ai trouvé une excellente psychologue spécialisée dans la précocité, et il va tellement mieux et se révèle être, oui, comme toi, un enfant doté de capacités exceptionnelles; en apprenant sa précocité, c’est comme si une lumière se levait sur tous ses comportements depuis sa petite enfance…je comprenais…
      non, pas anormal, seulement différent…et il y a des choses à faire, même si le parcours est chaotique..
      je l’accompagne au fil de son évolution, pas après pas. je veille aussi à ce qu’il vive au maximum sa vie d’enfant, car n’oublions pas que sur le plan affectif il reste un enfant de 10 ans..je conseille vivement aux parents démunis de se rapprocher des associations de parents d’enfants précoces, on peut avoir beaucoup d’aide et de précieux conseils de ce côté là.

      pour guérir il faut parfois pouvoir mettre des « mots » sur ses maux…ce que tu pourrais faire avec un psychothérapeute: le jeu en vaut la chandelle…
      tu as 20 ans, rien n’est perdu, tout peut se transformer encore, tant de portes devant toi peuvent s’ouvrir…Et cela se fera, car tu as toutes les capacités en toi.
      amicalement
      Chris

      1. Bonsoir Chris,

        Merci de ta réponse, elle me fait beaucoup de bien !
        Bonne chance à ton fils, je crois en lui, et en son évolution, il a eu la chance de le savoir assez vite… Même ci plutôt ça aurait était encore mieux ! « Le mieux est de savoir qui ont est, pour savoir ou l’on va.. »
        Dit lui qu’il n’est pas le seul, et que je le soutiens de tout cœur, le parcoure social et ou affectif s’avère parfois compliqué, mais les compensations spirituelles, intellectuelles, et humaines nous donnes LE petit + que les autres n’ont pas et qui récompense nos différences. Je pense qu’il faut le prendre comme une chance, vivre la précocité, c’est vivre autrement avec les autres, et dans la communion des sens inexploités de l’un comme de l’autre. Nous avons la chance d’avoir une imagination débordante, dans lequel tout est possible, modelable, passionnant, sans aucunes limites, dans lequel je suis heureux, épanoui, et accompli, c’est en cela qu’il faut se réconforter.

        J’ai pris rendez-vous, et je te tiendrais au courant pour le contenu des « pronostics »

        L’espoir fait vivre, et j’ai celui là pour la France, qui un jour prendra soin de ses autistes et enfants précoces. Ci la coure de récréation est une jungle humiliante aujourd’hui, c’est qu’il y a là un manque cruel d’informations et de pédagogies, pour que demain nos enfants n’ai plus ce fardeau de plus à subir… En ce qui me concerne, ça m’a littéralement détruit, perte de confiance/estime de soi, mais j’en tire malgré tout une force de protection intérieur..!

        Merci de m’avoir lu, et bonne continuation !
        Pour la beauté de l’Homme, du Monde, et de sa puissance pleine d’humilité, je vous souhaite une bonne soirée !

        Nico.

      2. Bonjour,
        Votre message m’a beaucoup touchée, ma fille Laila agée de 13 ans éprouve des difficultés a trouver sa place, évidemment cela pourrait être du à cette fameuse crise d’adolescence, mais elle était tellement en souffrance qu’elle a commencer a faire de crises de spasmophilie tout les jours. elle a été suivie par une coach émotionnelle qui l’a aidée à mieux comprendre ce qui lui arrive, son ressentis, elle l’à identifié comme une enfant à haut potentiel. Laila est rassurée elle comprend maintenant pourquoi elle se sent différente mais elle reste malheureuse, seule, incomprise et s’ennuie énormément.je ne sai comment l’aider, elle n’aime plus l’école pourtant elle est brillante, elle a soif de liberté mais vu son jeune age cela pause problème évidemment.Comment l’aider à se sentir mieux, à trouver la joie dans se qu’elle entreprend,elle est si sensible, toujours a fleur de peau, si bien que je dois user de patience dans son éducation pour ne pas la heurter et couper le dialogue.qu’auriez vous souhaité comme soutient de la part de vos parent, avez vous quelques trucs a me confier pour que je puisse comprendre et soutenir ma fille, merci d’avance.

      3. Bonjour
        J ai les larmes qui s apprêtent a couler quand je vous lis mais elles ne coulerons pas car votre témoignage me rassure… J ai 41 ans aujourd’hui votre perception du monde est identique a la mienne se faire passer pour un idiot pour ne pas devoir froisser notre monde nos amis nos parents nos profs … Avoir juste l impression de tout savoir sans pouvoir l expliquer de le dire de peur de passer pour quelqu un d orgueilleux … Donner de l importance aux autres car un trop pleins d empathie … Oui mais aujourd’hui c est ma fille de 9 ans qui subit et la a par la comprendre comment le faire comprendre aux autres ..?? Elle décroche scolairement elle ne comprends pas le langage scolaire un énoncer d exercice et pourtant elle comprends la leçon en la lisant une fois et face au contrôle elle est hors sujet a chaque fois … Entendre dire que ma fille n apprends pas ses leçon alors que si elle les apprends les comprends mais est incapable de les retranscrire … Je suis triste mais pleines d espoir a la fois …. J ai besoin de parler avec des personnes qui ont le même langage …..

  282. Bonjour,
    Je poste ce message un peu sur un « coup de tête », suite à une longue conversation que je viens d’avoir avec ma fille de 8 ans. Le point de départ a été une page de maths sur laquelle elle avait presque tout faux, et le reste n’était pas fait (travail trop lent).
    Une chose en amenant une autre, et un peu en vrac, elle m’a avoué :
    – ne pas aimer l’école (ça ne sert à rien, elle veut passer sa vie à « ne rien faire ») ;
    – vouloir ne pas exister, sa vie est comme une coccinelle, tout le monde veut l’écraser…
    – s’ennuyer depuis le cp ;
    – ne voit pas l’interet de poser sa « réflexion » notamment en maths, car elle fait de tête ;
    Au-delà de ça et parmi les « indices » de précocité, j’ai noté :
    – le langage (parle parfaitement depuis qu’elle a 2 ans 1/2 environ ; vocabulaire très développé, pas de phase « langage bébé ») ;
    – l’hyper sensibilité ; se sent un peu persécutée dès qu’on élève la voix ;
    – la solitude (elle n’a pas vraiment d’amis, il faut dire qu’elle est capable de réflexions assassines qui lui valent quelques coups de pied…) ;
    – la dys synchronie (elle a des réflexions hyper matures mais adore faire le bébé, veut que je l’habille car pense que je ne l’aime pas si je ne le fais pas ; dernièrement, elle a passé une soirée avec une jeune fille de 15 ans dans la famille, cette dernière a fait part de son étonnement par rapport à son langage en décalage avec son âge) ;
    – l’esprit critique : ceux qui en font les frais s’en souviennent encore, elle ne laisse rien passer, notamment le moindre manque de logique, de réflexion, elle a un sens de la répartie qui nous laissent coi…

    Je voudrais avoir un avis objectif, car pour la 1ère fois je m’interroge sérieusement, notamment par rapport à l’ennui à l’ecole et un désintérêt total pour cela, et le mal-être patent que j’avais déjà constaté.

    Je m’inquiete pour elle car je ne la sens pas heureuse. J’ai toujours trouvé qu’elle faisait preuve de « précocité émotionnelle », même si je ne sais pas si cela veut dire quelque chose…

    Merci pour vos avis éclaires et objectifs, et franchement je ne fais pas partie de ceux qui se « feraient plaisir » en s’entendant dire que leur enfant est précoce, je trouve que c’est très angoissant au contraire…

    Merci !

    1. Bonjour Esperluette

      c’est si délicat de donner des conseils !
      mais je peux témoigner de ma relative et assez courte expérience après que la précocité de mon fils ait été vraiment « diagnostiquée » par une psychologue spécialiste dans ce domaine. (à l’âge de 8 ans).
      j’au pu avoir son adresse par une association de parents d’enfants précoces: je vous invite vraiment à en contacter une: souvent ils ont les bonnes adresses de spécialistes à indiquer, sinon on peut tourner en rond assez longtemps..
      il y a d’une part les tests de QI, qui peuvent être déterminants, mais pas seulement: il y a tout un ensemble de comportements, ou de signes, et vous en décrivez certains.
      ce que je peux vous conseiller, c’est de ne pas rester avec des doutes: ou il y a précocité, ou non. après on se sent mieux de savoir la vérité, et on peut s’orienter vers telle ou telle aide. et au moins on n’aura pas de regrets plus tard. la précocité n’est pas un chemin facile, certes, mais quelle richesse en même temps chez ces enfants là…au moins de nos jours il y en a une reconnaissance, même encore imparfaite, alors qu’avant combien ont pu passer à côté…
      la psy de mon fils l’aide (entre autres) à accueillir sa différence comme valorisante pour lui, et non comme une source de dévalorisation par rapport aux autres…tout un chemin, mais je vous garantis que l’on commence à en voir les fruits..
      bon courage

  283. Bonjour,

    J’ai 43 ans, lorsque j’étais enfant je n’ai fait que deux années de maternelle. J’ai sauté la grande section pour aller en CP. J’étais dans une école privée avec un excellent niveau et j’étais très loin devant les autres à tel point que l’on voulait encore me faire sauter une classe. Mes parents n’ont pas voulu, j’ai changé d’école et là la mécanique a été cassée, les maîtres que j’ai eus ne comprenaient pas que je fasse tous les calculs de tête et qu’il fallait donner de la nourriture intellectuelle en quelque sorte. Quelque chose s’est rompu à ce moment. J’ai gardé cette avance durant toute ma scolarité et ce qui devenait compliqué était d’avoir entre 1 et 3 années d’écart avec les plus vieux. à l’adolescence cela a creusé un fossé qui m’a toujours fait passé pour le petit rigolo de service. Sauter des classes c’est peut être bien mais je pense que cela désocialise les enfants, du moins je parle pour moi.
    J’ai actuellement deux enfants en bas age dont un petit garçon de 5 ans qui semble être précoce, je ne sais pas si cela peut être héréditaire. Il est passionné des dinosaures, à son age j’avais la tête dans les étoiles et ça ne m’a jamais passé. D’ailleurs personne ne comprend l’intérêt de la beauté du ciel qui nous entoure, je passe toujours pour un illuminé quand j’en parle.

    Bien à vous.

  284. Bonjour ma fille a ete teste et elle eu 150 de QI que puis je faire sachant que la elle est très tres precoste

    1. Bonjour,

      Il est diffcile de vous répondre sans plus d’informations. La solution à apporter à votre fille dépend de son vécu, son âge, sa situation particulière à c emoment précis, le psy qui l’a testée aurait dû vous donner des indications en fonction de tout cela.
      En tout état de cause, en général les solutions à apporter sont :
      – accélération ou approfondissement sur le plan scolaire
      – la laisser aller au bout de ses envies et passions sur le plan personnel, ne pas la brider en fonction de son âge (dans la limite du raisonnable bien sûr) mais faire le maximum pour qu’elle puisse s’épanouir.

  285. Bonjour à tous,

    J’ai 3 enfants précoces qui ont été évalué dès la maternelle. L’aînée, est rentrée à l’école à 2 ans, elle devait sauter 2 classes ; la cadette est rentrée à 3 ans, elle devait sauter 1 classe et son frère, 3 ans et demi, il devait sauter 1 classe.

    Il n’y a que ma fille cadette qui a accepté de sauter 1 classe.

    En tant que maman, je n’ai pas la science infuse, mais pour essayer de combler au mieux leurs besoins, il fallait leur donner leur dose d’activités intellectuelles et physiques tous les jours, et les ouvrir sur le monde qui les entoure en développant leur curiosité. j’avoue que ç’était le parcours du combattant ! Dans la mesure du possible, participer à tous leurs activités.

    Un enfant précoce est souvent fragile psychologiquement, un rien peut le déstabiliser et le rendre dépressif. Bien qu’il soit doué dans un ou plusieurs domaines (les miens l’étaient dans tous), l’échec scolaire est quelque chose de courant, car il manque souvent de confiance en lui, il est maltraité soit physiquement et ou verbalement. Il est important d’être disponible et très à l’écoute.

    Mes enfants n’aimaient pas l’école et s’ennuyaient, les autres enfants étaient cruels avec eux, et bien souvent ils étaient leur souffre douleur. Si vous avez la possibilité financière, mettez les dans un organisme pour enfants précoces. Le système de l’éducation nationale n’est pas fait pour répondre à leurs besoins et les épanouir, au contraire ils étaient brimés. Il leur faut des activités variées et diverses dans tous domaines, mais ce courtes durées quand ils sont jeunes, puis il faut les discipliner afin qu’ils aillent au bout de ce qui’ils font.

    A l’heure actuelle, ma filla aînée, 27 ans a eu son BAC S ; ma fille cadette, 23 ans était aussi en S, mais a changé de section pour son petit copain (son argument : maman, je suis nulle en maths ! lol !) elle a eu son BAC L avec mention, mon fils, 21 ans est en échec scolaire, mon divorce et l’absence d’un père l’ont perturbé. Cependant, il veut se construire en entrant dans l’armée afin d’avoir de l’expérience, mettre de l’argent de côté pour se faire opérer de sa myopie (2000 euros) pour ensuite intégrer les pompiers de PARIS et devenir formateur.

    Mes enfants sont ce que j’ai fait de plus beau dans ma vie. Petits, petits soucis, grands, grands soucis ! Avoir des enfants précoces, c’est un challenge à chaque minute de votre existence ! Mon divorce a été une grande épreuve pour nous tous, il s’est mal passé, les enfants ne voyaient pas leur père pour des raisons de sécurité…

    48 ans, j’ai une expérience dans divers domaines, car un intérêt pour tout. C’est maintenant que je m’éclate : formatrice BAFA, bientôt formatrice dans un autre domaine pour de l’initiation au secourisme. A la rentrée BPJEPS animation sociale sur 1 an, et ensuite en ayant une certaine expérience dans le travail, validation des acquis afin d’avoir le diplôme d’éducateur.

    Croyez moi, il ne faut pas baisser les bras, même quand on est seule pendant des années à se battre contre vents et marées ! mes enfants ce sont eux qui me donnent du courage ! Et puis si comme moi vous n’avez pas pu réaliser vos ambitions professionnelles ou autres plus jeunes, il n’est jamais trop tard ! On s’oriente toujours vers ce que l’on aime avec le temps ! foi de marmote !

    Courage à tous,

    Eliane

  286. Bonjour à tous,je m’appelle Inès et j’ai 11 ans (Je m’excuse d’avance pour les fautes,j’ai sortie le dico)
    Je suis en 6e et mes parents commence à s’inquiéter car je n’ai que des 20,19,18 ou 17.
    Actuellement j’ai 19,5 de moyenne .J’ai bien regardée les signe de précocité et j’en ai beaucoup,depuis la maternelle ou veut me faire sauter de classe .Mais mes parents s’y oppose et je respecte leur choix je pense aussi que c’est mieux.Mes professeurs sont souvent étonné par mes réfléctions .Je vous dit tous ceci pas pour me vanté mais car ma mère a pris un rendez-vous avec mon professeur-principal mais je ne sais pas…comment dire…A quelle sauce je vais entre mangée.
    Car ma mère a une amie a qui son fils avait exactement les même problème durant sa scolarité,il m’a dit que quoi qu’il en soit si je pouvait éviter de sauter une classe se serait mieux,appart si j’était vraiment prètte a franchir le pas.Je pense qu’ils vont me faire passer un test .Est-ce que je dois accepter ?

    Merci d’avance: Inès

    1. Bonjour Inès,

      Bravo tout d’abord pour vos bons résultats ! Il n’y a pas de mal à être bonne élève.
      La vraie question pour vous est me semble t-il de savoir si vous êtes précoce ou non ?
      Cette question doit être discutée entre vous et vos parents, en fonction de la façon dont vous vivez tout ceci.
      Etes-vous à l’aise dans votre milieu scolaire, auriez-vous envie le cas échéant de sauter une classe avec tout ce que cela implique ? Avez-vous l’impression de passer à côté de quelque chose ou non ? Je crois que vous devriez essayer de répondre ensemble à toutes ces questions ?
      Après, le fait de passer un test ne vous engage à rien de plus, simplement il vous permettrait peut-être de mieux vous connaître ou de mettre fin à des interrogations qui durent depuis longtemps, si tel est le cas ? Le psychologue est là aussi pour vous guider et vous donner les bons conseils.
      Chaque cas est unique et l’exemple du fils de l’amie ne vaut pas forcément pour vous.
      A priori vos parents ont pris un rendez-vous par souci de votre bien-être, je pense qu’il faut prendre en compte l’avis de tous (profs, psy éventuellement et le vôtre bien sûr), afin de trouver la solution la plus appropriée pour vous.

  287. Bonjour à tous.
    Voici mon expérience de maman d’un garçon précoce de bientôt 15 ans.
    Depuis la maternelle, tous les signes nous montraient qu’il avait des capacités et des facilités.Il a marché relativement tot sans passage par les 4pattes, à 9mois 1/2. Il a parlé relativement tard, presque 20mois, mais a tout de suite parlé de façon très compréhensible, avec des phrases sujet verbe complément. la stupéfaction !
    A son entrée en petite section, la maîtresse lui a demandé ce qu’il voulait faire plus tard:archéologue ou paléontologue avec l’explication en détail de ces deux emplois.
    A son entrée en moyenne section, il dénombrait jusqu’à 100… A la fin de la moyenne section, addition et soustraction intégrées, vocabulaire de folie…il comptait en nombre arabe ou romain….les lettres de l’alphabet ne lui suffisait pas, alors il en inventait d’autres (il s’était apperçu que certaines lettres ne se doublaient pas dans les mots alors il les a doubler et leur a inventé des noms et des graphismes)
    Découverte de la lecture seul, et là les copains ont commencé a se moquer…. Un jour il m’a dit en quelle classe on lit? -tout dépend des enfants , mais entre la moyenne section et le CP. -ok a t il répondu, j’attendrais le CP pour que l’on arrête de se moquer de moi!
    Il refusait d’aller en classe , s’ennuyait, maux de ventre quasi toutes les semaines… Il m’a demandée de lui faire l’école à la maison. Malheureusement chose impossible car maman solo!
    Après consultation chez une psy et un test qu’elle souhaitait vivement, le verdict est tombé :EIP. Et déséquilibre visiomoteur : la tête réfléchi trop vite et la main n’arrive pas a suivre d’où une écriture…. Pas terrible du tout 🙂 et tout ce qui est graphique bâclé car ennuyeux a son goût!
    En grande section:idem :ennui maux de ventre tous les jours….demande d’école a la maison… Toujours demandeur d’explications (pourquoi le feu brûle? Les explications de base ne suffisait pas il lui fallait l’explication chimique ! D’ailleurs quand je ne répondais pas assez précisément il me le faisait savoir :et donc ? Explique mieux ….
    Scolarité en primaire sans soucis du point de vue des notes toujours en tete de classe (mais un point d’honneur a ne jamais etre premier, trop la honte !!) pas de saut de classe malgré l’ennui car trop de pb de graphisme et du coup de comportement… Aucune école dans les environs pour des enfants précoces et un papa qui refusait de le mettre dans ce genre d’établissement….encore des soucis avec les copains qui se moquaient de lui mais on résolvait le problème ensemble en rentrant de l’école : ce1:aujourd’hui ils se sont moqué de moi car je ne sais pas ce que c’est une aurore boréale (en pleurant bien évidemment!) le lendemain matin après avoir visionné une vidéo scientifique il était incollable et leur a fait un cours!
    Au collège, soucis de comportement des la 5eme… Mais des notes très bonnes 17 dans les matières scientifiques sans travailler… pourquoi veux tu que je travaille a la maison tu as vu les notes que j’ai??
    4ème: des profs très exigeants bcp de travail a la maison, travail qu’il bâcle.. Les notes sont bonnes mais des que le prof est estimé incompétent c’est la catastrophe :n’écoute plus, ne prend plus les cours, opposition…..
    3ème,cette année.completement démotivé par ce système trop lent (j’en ai marre de ces répétitions en cours….pourquoi aller à l’école alors que tout le programme de maths par exemple je l’ai fait en 10 jours avec toi la maison? La prof est nulle incompétente et pas pédagogue. Pourquoi ne me fais tu pas les cours a la maison ça fait des années que je te le demande, tu ne m’écoutes pas !) du coup, les notes en dégringolade, n’a jamais appris a travaillé, ne sait pas travaillé n’a pas le goût de l’effort……pas de seconde générale envisagée par les profs, 2nde pro……retour chez la psy après 4 ans d’arrêt car manque de confiance en lui, sous estime de soi, démotivation,rejet du système scolaire actuel, desinterret de presque tout….Des notes tout juste a la moyenne et un message du proviseur :quel gâchis!
    Comme je regrette son parcours, comme je regrette ne pas avoir su l’accompagner dans sa scolarité comme il faut, de ne pas avoir eu le courage de l’écouter et de lui faire faire l’école à la maison…
    A côté de cela, un enfant très attachant, qui réclame des câlins et des bisous tous les jours de sa « petite maman chérie ». Un grand frère très aimant avec ses jumelles de 10 ans plus jeunes: câlins bisous câlins bisous…. Il n’arrête pas. Vampirisant souvent, aimant beaucoup. Solitaire, hyper-sensible, blageur, perfectionniste ce qui lui met des obstacles quand il n’y arrive pas tout bien tout de suite…..
    Une de ses sœurs jumelles de 5ans suit les pas de son frère…je ne referai pas les mêmes erreurs et je n’écouterai pas ceux qui me disent : arrête de répondre a toutes ces questions de manière si précise, il n’a qu’à se contenter de cette explication. Et arrête de vouloir répondre à sa curiosité,c’est de ta faute si il s’ennuie a l’école tu fais trop de choses avec tes enfants !
    Bonne chance a tous ces enfants si uniques , bon courage aux parents !
    Une maman EIP, maman d’un garçon EIP et une fille qui visiblement en a tous les signes…..

  288. Bonjour à tous. C’est avec le plus grand intérêt que je viens de terminer la lecture de tous les témoignages. Ce fut comme une révélation.  Agée de 22 ans, je me trouve à un moment de ma vie où beaucoup de questions se bousculent jusqu’à créer beaucoup de choses négative sur ma vie. Ayant déjà un penchant pour la négativité.

    J’ai marché à l’âge de 9 mois, à 4 ans je savais déjà lire et écrire. J’ai également sauté le CP. 

    Souffrant déjà étant petite de timidité et j’ extériorisais ça en me rongeant la peau des mains (chose que je continue à faire actuellement). La maîtresse que j’avais en grande section m’interdisait de participer et avec du recul je pense cela m’a déclencher un blocage qui a fait que je n’ai plus jamais levé la main en classe. Je refusais même de lire, moi qui dévorait tout ce qui me passait sous les yeux.

    Me sentant imcomprise et m’ennuyant en classe, je fis parti des élèves perturbateurs tout en ayant de très bon résultats sans travail personnel. J’ai redoublé ma 5eme et 3eme disons par forcing et ma mère se sentant dépassé par mon comportement, qui n’a fait qu’empirer durant l’adolescence, n’a pas refusé…Redoubler, avec regret, moi qui aimait tant les mots, les langues j’ai supplié tout le monde m’envoyer en seconde générale pour ensuite faire un bac L mon envie était là malgré, je le répète mon comportement. J’ai donc continuer mon parcours scolaire IMPOSE, une voie professionnelle avec la aussi aucun travail personnel mais de très bons résultats car je trouvais ça tellement simple que je ne faisais aucun travail sur table j’attendais le passage à l’ordinateur pour faire ça rapidement (en cours de compta), où bien évidemment l’ennui me rongeait. J’ai fini décrocheuse à 2 mois du baccalauréat professionnel comptabilité. Je me sens trahie, comme si tout était gâché est ce de ma faute? 

    Je n’ai jamais eu de soutien familial et cela a du joué. Disons que j’ai grandit assez vite à 10ans en classe de 6eme je m’occupais de mes 2 frères et soeurs dont un bébé ma mère etant seule à nous élever.

    Aujourd’hui toujours l’ennui, les petits boulots à droite à gauche (avec la aussi l’ennui puisque grande capacité d’adaptation mais pas de cdi en vue : la crise), mon envie d’écrire encore et encore, le cerveau qui bouillone moi qui rêvait et rêve toujours d’ailleurs d’être journaliste militante (une vraie), de parcourir le monde en quête de vérité, toujours cachée/maquillée par nos médias. Mais je me sens brisée,  personne n’a cru en moi pourquoi devrais je croire en moi? J’ai tendance à me laisser aller, à ne pas aller au bout des choses, en vérité je manque d’une grande confiance en moi qui m’empêche d’avancer. Je ne sais plus quoi faire, vers quoi me diriger. Les services actuels ne m’ont mené à rien(mission locale : personnel pas assez compétent à mon goût,  pas assez formé/informé,  j’ai même du aider une conseillère avec son écran d’ordinateur..).

    Voilà un petit bout de mon histoire, merci à ceux qui auront pris le temps de lire et de me comprendre. Je dois avouer que j’écris sur le coup de l’émotion, malgré la carapace je suis hyper émotive. Ah oui et petit secret je suce encore mon pouce je ne sais pas si cela à un rapport.

  289. Bonjour à tous,

    J’ai bientôt 15 ans et je suis une enfant précoce non-diagnostiquée officiellement. J’ai toujours été hypersensible et appris à lire très tôt mettant en relation les mots et les sons qu’on me lisait. J’ai sauté la grande section et j’en suis la plus heureuse possible car j’ai été correctement entourée par des maîtresses très compétentes dès le plus jeune âge qui ont su voir que j’étais capable de le faire. Je suis curieuse, j’ai un vocabulaire que j’aime à étoffer chaque jour, je suis très observatrice et je m’intéresse à un nombre incroyable de choses allant du physique de mes animaux à la couture en passant par l’origine de la vie, la mort, la cuisine et la chimie. Je suis actuellement en fin de seconde et je veux lire tout Zola avant la fin de ma première car c’est un auteur plein de sensibilité dont les descriptions minutieuses fournissent à mon cerveau assez de matières pour le nourrir.
    J’ai eu une scolarité pas réellement perturbée mais plutôt heurtée au niveau social: harcelée en cinquième, sans amis de mon âge en seconde. Je me suis forcée à travailler parce que j’aime ça et cela me permet d’être très sure de moi lorsque je parle. J’ai actuellement une moyenne de 17 que je maintiens depuis la sixième sans baisse significative et en hausse lorsque je travaille intensément. J’ai décidé d’aller en L, ce qui surprend mes professeurs mais je pense que mon intelligence peut s’épanouir autrement que dans la science, j’ai préféré me diriger vers un cursus dont les matières m’attiraient plutôt que vers un dont les matières m’étaient plus « adaptées ».

    Mon récit a beau être un peu décousu, j’espère que vous en aurez apprécié la lecture. Je ne pense pas m’y vanter, j’essaie juste de dévoiler quelque peu ce que je ressens en moi.
    Pour conclure, je veux dire que la précocité est une chance qui doit être mise en valeur pour l’enfant. J’ai eu de la chance mais j’ai bien vu au fil des récits lus ici que d’autres n’en avaient pas eu. Dès le moindre doute, interrogez vos proches, renseignez vous auprès d’une association et surtout écoutez les désirs de vôtre enfant. Pour faire son bonheur comme mon entourage a fait le mien.

    J’espère n’avoir contrarié/embêté/gêné personne et j’ai l’humble prétention d’imaginer avoir pu aiguiller quelqu’un…

  290. Bonjour à toutes et tous,
    Les yeux remplis de larmes, je viens de lire les 3/4 des témoignages, ça m’a touché et particulièrement celui d’Alex qui répondait à Maëla le 11 janvier 2014. Ça m’a poussé à témoigner car nous sommes des parents désemparés.
    Je suis maman de 3 enfants et je vais vous parler de mon petit dernier qui a 7 ans depuis le 1er janvier.
    Quand j’ai lu la liste des signes de précocité, j’ai reconnu mon petit garçon! La première fois que la précocité a été évoquée, c’était il y a 4 ans par sa grand-mère maternelle, car malgré son retard à la marche et de langage les 2 premières années, à 3 ans, mon petit garçon avait avec sa mamie des conversations riches et soutenues avec des réflexions très mûries malgré son jeune âge. Il est arrivé en petite section de maternelle avec un langage très riche. Puis en moyenne section, nous nous sommes aperçus qu’il lisait les panneaux publicitaires dans la rue, il nous interrogeait sur les mots qu’il ne comprenait pas, nous interrogeait sur des sujets existentiels : la vie, mais plutôt la mort, l’origine de la terre, les pierres précieuses ! etc… Il veut être archéologue depuis ses 4 ans. Puis sa maîtresse nous a convoqués et a commencé à nous parler de ses facilités d’apprentissage, de son empathie. En fin de moyenne section, il lisait de petites histoires à ses camarades de classe (sa maîtresse, jeune et très attentive, certainement formée pour voir ce genre de comportement, ne voulait pas qu’il soit exclus, surtout par ses camarades). Puis nous avons déménagé, il a changé d’école (cela ne l’a pas perturbé, il voyait cela comme une opportunité d’avoir de nouveaux amis) et il est arrivé en grande section. Là, les choses ont légèrement changé, sa nouvelle maîtresse demande à nous voir rapidement pour nous évoquer un problème sans en être un : il sait lire et écrire ! Ses camarades l’ont traité de menteur (qu’il a mal vécu, normal !), il commence à être écarté des groupes d’enfants, son seul ami est un jeune asiatique qui ne sait ni parler français ni écrire. Notre fils l’a aidé et ils sont encore amis. Sa maîtresse, compréhensive, faisait lire notre petit garçon devant sa classe afin de faire taire les enfants ! Sa maîtresse a évoqué un éventuel saut de classe mais certaines réactions puériles l’en empêchent.
    Puis vient la rentrée en CP ! La première semaine, tout se passe bien ! La maîtresse demande à nous voir rapidement en fin de classe : « votre fils sait lire et écrire couramment !!! Vous a-t-on parlé de lui faire sauter une classe ? Il faudra en reparler parce que je ne l’ai pas encore évalué en mathématiques ! Et il doit apprendre à écrire en cursive ! ». « Le problème est posé » ! Pourquoi ai-je dit le problème ? Parce que la semaine suivante, notre fils ne voulait plus aller à l’école, il dit ne pas aimer l’école, il hurlait dans la rue pour ne pas y aller, il pleurait toute la journée à l’école, il devenait agressif avec nous à la maison, il inventait des histoires de bagarres à l’école (des camarades qui, soi-disant, le frappaient pendant la récréation, entre autres). Il ne voulait plus aller au centre de loisirs non plus, il a inventé des problèmes à la cantine, qu’on le forçait à manger des choses qu’il n’aimait pas pour ne plus y aller. Cela n’a été que pleurs et agressivité tout le mois de septembre, mais pour lui, c’était « injustice » et « abandon »… En octobre 2013, nous avons cédé, il n’est plus allé à la cantine et avec mon mari, nous avons décidé de l’emmener rapidement voir un pédopsychiatre. J’en ai appelé plusieurs en expliquant notre désarroi face à cette situation ; ils avaient, tous, un emploi du temps très chargé mais un des pédopsychiatres a été touché et nous a rappelés dans la journée pour un rendez-vous. Nous avons eu un RDV à 3 et rapidement, le mot « précoce » a été évoqué. Le médecin a rencontré notre fils, seul, à plusieurs reprises. Un lien de confiance s’est instauré entre eux, et cela nous a rassurés. Nous avons vu un changement progressif mais à côté j’ai senti une incompréhension de l’école, sa maîtresse nous a dit clairement que notre fils mettait une mauvaise ambiance dans la classe (double niveau CP-CE1), parce qu’il dénonçait les autres enfants sur tout et n’importe quoi, qu’il commentait toutes les réponses des autres enfants surtout lorsqu’elles étaient mauvaises, ses camarades lui reprochant son côté « monsieur je sais tout ». Il faut dire aussi qu’il aime dire qu’il sait, mais c’est un enfant de 7 ans ! J’ai senti aussi une incompréhension de la famille (belle-famille) qui confond précocité et QI élevé et elle me disait que je le mettais sur un piédestal, que je n’étais pas objective parce que c’est mon fils. La pédopsychiatre m’a rassurée en mettant en avant que notre fils était précoce sur beaucoup de points et que je ne faisais pas de faute sauf le fait de le ralentir dans sa soif d’apprendre. Au bout de 2 mois, nous avons remarqué une nette amélioration grâce au travail de la pédopsychiatre, il adore aller à l’école parce qu’il apprend plein de choses, il retourne manger à la cantine, il fait ses devoirs avec plaisir et récite les cours de CE1 !! Et il a quelques amies en… CM2. La pédopsychiatre nous a parlé de lui faire passer tout de même un test de précocité parce qu’il avait beaucoup de « signes » (3/4 des signes évoqués dans la liste). Ce que nous avons fait en janvier 2014. Nous avons rencontré la psychologue spécialisée qui a très bien compris notre démarche, lui a fait passer le test et note que notre garçon a eu une attitude négative en faisant le test (certainement l’appréhension et la peur de ce qui pourrait se passer après), ce qui a faussé ses résultats. Bien que la psychologue et la pédopsychiatre pensent qu’il est précoce, aucun test ne peut l’attester à ce jour car notre fils n’est certainement pas prêt ou ne veut pas passer ce test ! La psychologue nous a conseillé de nous adapter à lui et lire le livre « L’enfant surdoué, l’aider à grandir l’aider à réussir » de Jeanne Siaud-Facchin ». Cela nous a aidé à comprendre notre fils mais également, aussi incroyable que cela puisse paraître, je me suis reconnue sur beaucoup de points dans les lignes de ce livre : solitude, détestant l’injustice, j’étais rebelle et jouais un rôle, je faisais le pitre, pour ne pas être écartée des groupes, plutôt bonne élève naturellement mais effacée parce que non considérée par les professeurs et écrasée par une petite sœur très extravertie, pas de BAC, BEP raté, un CAP réussi quand même, grâce à l’oral et mes capacités littéraires! J’ai travaillé durant 23 ans dans un très grand cabinet d’expertise comptable, je suis entrée en tant qu’opératrice de saisie pour finir contrôleur de gestion parce qu’autodidacte et une grande envie de réussite sociale.
    Avec la pédopsychiatre, nous avons fait un travail sur notre fils pendant 4 mois avec un rendez-vous toutes les 2 semaines pour qu’il puisse trouver son équilibre et une vie d’enfant épanoui. Mi-Mai, la pédopsychiatre a estimé que notre fils n’avait plus besoin d’être suivi, c’est vrai qu’il est métamorphosé, il n’a plus cette agressivité envers nous, il aime aller à l’école, il adore faire ses devoirs (sauf quand il doit écrire, il n’aime pas l’écriture parce qu’il écrit mal !).
    MAIS pour la première fois vendredi dernier, il s’est mis à pleurer en rentrant de l’école et nous a dit : « je n’ai pas de copains à l’école, personne veut jouer avec moi », nous lui avons demandé s’il connaissait la raison. Il ne sait pas ou ne souhaite pas savoir !
    Nous sommes de nouveau désemparés. Nous voyons qu’il est très triste de cette situation et ce matin, j’ai emmené mon petit garçon à l’école, nous avons croisé une camarade de CP (qui était son amie avant) et elle a ignoré mon fils quand il lui a adressé la parole. Puis je suis restée un peu (sans qu’il me voit) pour regarder ce qu’il se passait et là, j’ai vu mon petit garçon, seul, attendre et personne pour lui adresser la parole. Je ne peux pas m’empêcher de pleurer quand j’en parle ou quand j’y pense.
    Que devons-nous faire ? Devons-nous alerter sa maîtresse d’école qui nous paraît aussi désemparée que nous ? Devons-nous revoir la pédopsychiatre ?
    Merci pour votre patience et compréhension

    1. Bonjour,
      Votre témoignage me replonge quelques années en arrière avec un petit bonbomme à marcher seul dans la cour sur les lignes tracées au sol. A la différence de votre fils, il ne semblait pas en souffrir, mais je comprends fort bien votre peine pour l’avoir vécue. On espère tellement qu’ils puissent trouver quelqu’un avec qui échanger, jouer…, la belle rencontre en quelques sortes. On a beau leur dire d’essayer de communiquer, d’échanger, de s’adapter aux autres mais c’est aussi difficile et non naturel pour eux que pour les autres. Comment changer son caractère si jeune ?
      Pour votre fils, avez-vous essayé d’entrer en contact avec les associations pour enfants précoces de votre région ? Il se peut qu’à travers certaines activités, sorties…vous fassiez connaissance avec des gens dans le même cas, voire pas trop loin avec de la chance. Je pense que cela vaut la peine d’essayer, même si cela ne résoud pas forcément le problème scolaire, le fait de rencontrer d’autres enfants « semblables » ponctuellement pourrait aider votre fils, et vous aussi pour surmonter votre tristesse.
      Que dire de plus, à part qu’on vous comprend, qu’on a de supers enfants qui sont malheureusement trop seuls, à nous de les soutenir et de les rassurer tant qu’on peut et sans faillir, même si c’est difficile !!!
      Courage, courage….

      1. Merci Françoise pour votre réponse,
        C’est vrai que c’est toujours difficile de savoir que son enfant est seul, encore plus quand on le voit et qu’il n’est pas aimé par les autres enfants.
        Les enfants sont terriblement cruels entre eux et ne savent malheureusement pas l’impact que ça peut faire sur le moral voire la personnalité d’un autre enfant.
        Le plus surprenant, ce problème relationnel n’existe qu’à l’école ; au centre de loisirs, tout va bien ; il s’épanouit quand il est entouré d’adultes ; il va très facilement vers les gens et nous avons souvent un bon retour. Mais pas à l’école, hélas, alors que les enfants passent toute leur jeunesse à l’école. Nous n’avons pas envie qu’il rate sa scolarité pour des problèmes relationnels avec ses congénères et c’est difficile de leur en parler même à sa propre maîtresse…
        Même si c’est difficile, nous essayons tant bien que mal de le soutenir, de l’aider et de le conseiller… merci encore pour vos conseils, nous allons les suivre…

  291. Bonsoir,
    Je suis maman d’un ado de 13 ans, diagnostiqué précoce en dernière année de maternelle….et depuis c’est la cata ! une maitresse de CP aussi mauvaise que méchante = premier échec…ensuite une maitresse (et amie) plus formée sur le sujet des enfants précoce et qui à tout fait pour réconcilier mon fils avec l’école….malheureusement elle ne fait pas toute les classes. J’ai eu droit à des réflexions comme « mais s’il est précoce pourquoi il est pas premier de la classe ? » ou  » mais madame la précocité ça évolue, et les tests se repassent régulièrement…. ». Bref, après une primaire pas trop mauvaise, l’entrée en 6ème…début du deuxième échec ! remarques des profs (non avertis de la situation de mon fils), rébellion de mon fils et dégringolade des notes, passage en 5ème, puis en 4ème toujours limite limite…jusqu’à aujourd’hui ou le collège le met à la porte pour mauvais comportement (agressif, « je-m’en-foutiste », irrespectueux, etc.). Alors voilà, aujourd’hui je ne sais plus quoi faire, ni comment faire. Je suis confronté à un problème avec deux solutions possibles mais je ne sais pas laquelle sera la meilleure : inscription dans le collège public de mon village ou une inscription au CNED avec des cours à la maison, l’histoire de faire redescendre la pression qu’il rencontre dans un système scolaire qui ne lui convient visiblement pas…..pourriez vous me donner un avis ou partager votre expérience de cours à la maison ????? merci….une maman un peu perdue

    1. bonsoir,

      Effectivement la scolarisation à domicile peut être un moment de répit pour votre fils, mais cela dépend quelle est la source de la pression subie. En effet, le cned fournit exactement le même programme que celui de l’éducation nationale, et a l’avantage (à mon avis) d’être complet, ce qui sous-entend du travail régulier et de la rigueur d’un côté, et la possibilité d’aller plus ou moins vite selon les besoins de votre fils de l’autre, donc une certaine pression quand même car le programme est bien chargé. Si la pression est par rapport à l’extérieur, l’entourage, le laisser souffler un moment ne peut sans doute pas lui faire de mal, car effectivement, comme le dit Eliane, les gens peuvent être très cruels et il est difficile pour un ado de bien se construire de cette façon.
      Personnellement nous avons opté pour la solution cned depuis quelques années et cela se passe très bien, mes enfants travaillent ensemble et s’entraident (ils ne sont pas isolés du coup !), et font les activités qui leur plaisent à l’extérieur. Je crois qu’à un moment donné il est important de mettre en balance les avantages et inconvénients de la scolarité classique et de prendre la bonne décision en fonction de son enfant, sachant que rien n’est irrémédiable.
      Vous devriez peut être poser tout simplement la question à votre fils, en lui précisant toutefois que la scolarité à la maison est exigeante au niveau du rythme (calendrier obligatoire de devoirs à rendre) et respecter son choix.

  292. Bonjour à tous,

    Soleil de minuit, je suis vraiment désolée de vous savoir perdue. Quand vous parlez de votre enfant, ça me rappelle ma scolarité, ça pouvait bien marcher comme ça pouvait devenir catastrophique. Me sentant différente et très timide, je me suis renfermée sur moi. Ce qui m’a fait tenir le coup et permis de m’exterioriser c’est le sport et en particulier les sports de combat, le judo puis le karaté. La discipline, maîtrise de soi, respect, partage…

    Un enfant précoce est très fragile sur le mental, d’un grain de sable il peut en faire tout une montagne. Il faut être très à l’écoute, pour observer et ou ressentir des choses concernant votre enfant. Mes 3 enfants n’ont pas eu les mêmes soucis que moi, car j’ai vécu toute ma scolarité comme un échec et la solitude. Ils étaient bons dans tous, en fonction de leurs besoins, je m’adaptais de façon à ce qu’ils aient leur dose d’intellect et de physique sans ça il végète et dépérisse. Eveiller leur curiosité, partager avec eux tout un tas d’activités pour développer leurs capacités. Malheureusement, les gens sont méchants que ce soient les adultes ou les enfants, du coup, ils ont été brimés physiquement et moralement : mon fils était battu régulièrement, j’avais beau en parler aux parents, rien à faire. Certains ont lancé du sel sur ma fille cadette en la traitant de sorcière, lui faisait la misère, pour ma fille aînée il la traitait d’intello…Je les ai mis au judo puis au karaté, je les entrainais plus personne ne les embêtait. Puis il a fallu que je leur apprenne à répliquer verbalement pour ne pas se laisser faire. Contrairement à moi, ils avaient des amis, j’ai développé cette amitié en les faisant venir à la maison régulièrement à la maison de même qu’ils allaient manger dormir, anniversaire…chez leurs amis. Je voulais éviter qu’ils restent dans la solitude, car on est différent les autres vous font la misère, même si vous êtes sympa. Aller à l’école a été pour moi comme pour eux un calvaire, le système de l’éducation nationale n’est pas adapté. A l’époque je n’avais pas les moyens de les mettre dans des écoles adaptées à leurs besoins. Puis mon divorce les a marqué (difficile ça ne s’est pas bien passé, nous vivions dans la peur…), ma fille aînée s’est contentée d’un bac S (27 ans), ma fille cadette (24 ans) a changé de parcours plusieurs fois malgré qu’elle soit une scientifique, elle a eu un bac l avec mention, je l’ai laissé faire son choix car elle se sentait perdue, elle avait besoin de mon soutien. tout ce que je lui demandais c’est d’aller au bout de ce qu’elle entreprenait. A l’heure actuelle, elle a trouvé sa voie, elle a pris japonais et elle est depuis un an à TOKYO comme étudiante et assistante. Il me reste mon fils (21 ans) qui est déscolarisé depuis qu’il a 14 ans, il est indécis, a travaillé quelques mois depuis peu. J’ai du mal
    à le motiver, le guider, malgré toutes mes tentatives, c’est beaucoup de prises de têtes. Il veut à présent entrer dans l’armée pour garder une bonne forme physique, avoir une experience, mettre de l’argent de côté pour se faire opérer de sa myopie, puis entrer chez les pompiers de PARIS. Je le guide, le motive dans ce sens, mais c’est toujours pareil. J’espère que sa convocation va arriver d’ici peu, car le voir végéter comme ça ç’est trop dur, il se renferme de plus en plus, il a plus une vie virtuelle sur son pc qu’avec ses amis. Pour moi c’est gaspiller un potentiel. Tous les 3 ont été reconnus précoces depuis la maternelle : la première pouvait sauter 2 classes, elle est entrée à la maternelle à 2 ans, savait écrire et lire, la cadette à 2 ans et demi, elle pouvait sauter une classe, et mon fils pouvait sauter une classe. Seule ma 2e a voulu sauter une classe. Sauter des classes c’est bien dans le sens que l’enfant s’ennuiera moins, mais un niveau mâturité, ce n’est pas la même chose. L’enfant est souvent fragile, il faut veiller à sa sécurité.

    A l’heure actuelle, j’ai 48 ans et c’est depuis 5 ans que je m’épanouie dans ma vie : j’ai rencontré un compagnon très ouvert et qui comme moi touche un peu à tout, car nous avons un intérêt pour tout. Il m’aime pour ce que je suis, et est au courant des capacités peu ordinaires que j’ai développées avec le temps. Ayant fait peu d’études, j’ai un besoin de comprendre, d’apprendre sans cesse, donc j’accumule des formations, mes postes sont plus importants, mais restes divers car j’ai une expérience dans divers domaines. Retourner dans le social voilà ma voie et je mets tout en œuvre pour.

    Alors ne vous découragez pas, la vie est loin d’être un long fleuve tranquille, faites de votre mieux c’est tout ce que je peux vous dire, il n’y a pas de recette pour être bon parent.

    Etre différent n’est pas toujours facile à vivre, mais en ce qui me concerne, mes capacités me permettent de m’améliorer, de partager et d’aider les autres, c’est ainsi que j’ai élevé mes enfants.

    Voili, voilou mon roman à lire devant la cheminée pendant les longs jours d’hiver, lol !

    Eliane

    1. Merci d’avoir partagé votre vécu….en certains points je reconnait mon fils, mais il n’a pas cette hargne de s’accrocher à quelque chose, judo il en a fait pendant 4 ans puis du jour au lendemain stop, théâtre pareil…actuellement un problème de croissance le freine dans les activités physiques…il se replie donc sur les jeux vidéos (nous le limitons sinon il y passerait ces journées !). je vais faire les démarches qui me semblent justes et bonnes pour lui, après il nous faudra trouver les bonnes clés pour envisager un avenir dans les meilleures conditions possibles…et dans la voix qu’il aura choisit….mais ce n’est pas simple !

  293. Bonjour,
    Je me sens ridicule a venir parler de ça ici, comme a chaque fois que j’en parle d’ailleurs. La crainte et aussi le sentiment d’etre la mère qui croit que son enfant est le plus intelligent. Mais encore aujourd’hui quelqu’un (l’allergologue) m’a fait une reflexion sur le comportement de fils de 4 ans. (Je ne pense pas qu’il soit le plus intelligent, et je ne pense rien, j’ai juste des inquiétudes)

    Dès sa naissance déjà… Il ne pleurait que très rarement. Il etait tjrs dans l’observation. Il doit d’abord analyser les personnes et son environnement avant de se détendre. A la creche on me disait toujours « il est tres en avance pour son age ». Mais j’entends de beaucoup de maman à propos de leur propre enfant.

    Il ne parlait pas et ne faisait pas de bruit avec sa bouche. Quand il a commencé à « parler » il ne disait qu’un seul mot et tjrs le meme. Un jour alors qu’il n’avait pas 2ans il a commencer a lire certaines lettres inscritent sur un tee-shirt que je portais mais à coté de ça il ne parlais tjrs pas. Il a commencé à parler vers 3 ans en faisant directement des phrases. Je ne me rendai pas compte de tout. Et sans doute que je ne veux pas me dire qu’il y a quelque chose. Il n’y a meme sans doute rien.

    Ce qui m’inquiete c’est que parfois il est triste. Ou nerveux. Et puis il est lent dans ce qu’il fait. Il me dit qu’il s’ennui a l’ecole. Il est en petite section, a 4 ans et a la taille d’un enfant de sept ans.

    Ce matin chez l’allergologue, il faisait le bebe. J’avoue que j’avais honte. Le medecin a commencé a lui demander pourquoi il faisait le bebe. Je lui ai dit qu’il n’etait pas comme ça en général et c’est meme le contraire.
    Le docteur a commencé a me poser des questions sur mon fils et m’a suggérer de lui faire faire des tests rapidement pour pouvoir le faire passer directement en grande section, avant que mon fils se mette a detester definivement l’ecole.

    Je suis un peu perdue. La therapeute qu’il m’a conseillée est complete. Et je lui avais deja fait faire un test chez un orthophoniste qui m’avait dit qu’il n’etait pas precoce mais qu’il fallait envisager de lui faire passer des tests de Qi vers 6/7 ans. Je me suis contentée de ça. Mais ce matin l’allergologue m’a dit que les orthophonistes ne pouvait faire de test approfondi et que je ne devais pas m’en contenter.

    Je n’attends pas spécialement de remede miracle sur ce forum, mais de pouvoir enfin parler sans etre juger. Je ne suis qu’une maman qui cherche à proteger ses enfants.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    1. Bonsoir Emile,

      Vous n’avez pas à vous sentir ridicule, il est effectivement difficile d’exprimer et de mettre des mots sur une différence pas toujours bien déterminable que l’on peut ressentir chez son enfant, précocité ou pas.
      Je pense effectivement que vous devriez suivre les conseils de votre médecin et faire passer des test à votre enfant. Seul un psychologue spécialisé de la précocité sera apte à bien vous conseiller et établir un bilan qui analysera en détails le fonctionnement de votre enfant. Par ailleurs en cas de doute, il vaut mieux agir le plus tôt possible pour pouvoir prendre les mesures scolaires nécessaires si besoin.
      Cordialement.

  294. Bonjour

    Pour info si cela peut aider quelques enfants et parents, voici les démarches que nous avons mis en place pour accompagner notre fils.
    c’est en février, à la demande de l’institutrice de MS de mon fils de 5 ans que nous lui avons fait passer en urgence les tests de précocité qui se sont avéré positifs.

    Voici les signes qui ont alerté l’instit: perturbation de la classe, n’écoutait plus les consignes, tics, seul dans la cours de récrée, réflexions et analyses d’un enfant plus âgé, reprenait enfants et adultes à chaque erreur, culture G surprenante, mémoire incroyable, ne supporte pas que l’on répète 2 fois la même chose…

    Suite aux résultats stupéfiants du test WPPSI III (nous ne nous attendions pas à un tel niveau car les enfants précoces font souvent ce qu’on attend d’eux, parfois bien en dessous de leurs capacités) il est immédiatement passé en GS (avec son accord) pour un test de 4 semaines (test réussit). en 1 mois et demi il avait rattrapé le niveau du reste de la classe et passe en septembre au CP. Nous verrons bien comment cela se passe.

    Cette expérience l’a calmé, il s’est fait des copins, il est plus calme en classe, les tics se sont estompés durant 2 mois.
    Le souci c’est qu’il recommence déjà à s’ennuyer de nouveau en GS et que les tics reviennent. Seule solution pour le moment, lui faire faire des activités physiques qui lui demandent de travailler l’intellect : navigation, équitation, randonnées avec étude de la nature… la natation fonctionne bien aussi.. Les tics s’estompent dans ces moments là.

    Il semble que ces enfants aient un besoin fondamental de nourritures intellectuelle et physique pour les apaiser, les contenter. L’idéale est de trouver des activités qui passionnent aussi les parents, c&