Recherche

Présentation Laura & Lexie

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Lauraa14
    Participant

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je me présente je m’appelle Laura j’ai 31 ans et je suis l’heureuse maman de Lexie 2 ans et demi (24/06/2021). Je viens ici par besoin d’information et cela de plus en plus car je sens une différence chez ma fille. Je ne saurais l’expliquer mais cela a commencé assez tôt.

    Je ne veux pas penser que ma fille puisse être plus intelligente car je trouve que cela ne se fait pas. Mais j’ai beaucoup beaucoup de mal avec elle, dans le comportement depuis ses 14-15 mois.

    Elle a toujours été très curieuse, intéressée par tout, elle a marché à un âge classique c’est à dire 13 mois. Mais elle a toujours eu un tempérament, un caractère des plus trempé sans mesurer mes propos. Je me suis dit au début que c’est son caractère point, qu’il n’y a pas à chercher plus loin. Mais très vite elle a su parler très tôt et surtout très bien. Elle n’a jamais employé la 3ème personne en parlant d’elle. Elle a fait des phrases complexe mais surtout très juste à chaque fois. Reconnait les lettres de l’alphabet qu’elle associe à un mot commençant par la même lettre, elle connait les couleurs, les nuances de couleur (bleu clair, bleu foncé..). Elle est aussi très très et j’insiste très dure envers elle même.

    A chaque fois qu’elle se cognait ou tombait elle envoyait tout valser, tout ce qui se trouvait à proximité était envoyé en l’air de frustration, d’énervement contre elle même, et cela depuis son plus jeune âge. On a très vite vers 14-15 mois été confronté à beaucoup de difficulté avec ses frustrations, ses réactions. Je ne dis pas qu’un enfant doit être facile à gérer loin de la, ou qu’il est normal d’en pâtir, cela est évident. Mais je me trouve en décalage avec ma fille en comparaison avec les enfants de mes amies du même âge que ma fille. Avec Lexie tout est toujours trop. Trop énergique, trop tonique, trop éveillée, trop énervée, trop fatiguée… elle est toujours en mesure d’expliquer après colère pourquoi elle s’est mis dans cet état, ce qui l’a rendu comme ça, et pour elle c’est dur d’accepter les choses. Je suis allée voir 2 kinésio différente qui m’ont sortie le même discours : votre fille est très, trop exigeante, trop dure vers elle même, elle n’a pas assez de compassion envers elle même.

    J’ai tenté de lui apprendre l’apaisement autonome par respiration profonde et souffle pour « chasser » la colère et redescendre, chose qu’elle pratique désormais bien quand elle y arrive. Désormais lorsqu’elle se cogne ou tombe, elle part très énervé mais elle part se met dans un coin et souffle, et se calme d’elle même. Elle dit : je suis fâchée, laisse moi tranquille
    Elle revient d’elle même lorsqu’elle se sent mieux.

    On est parfois confronté à d’énorme crise de sa part c’est ingérable. Je me retrouve devant chez la tatie, avec ma fille en crise car il a fallu mettre les chaussures, j’ai essuyé 10 tapes dans le visage (je sais que c’est un excès de sa part) et des hurlement a réveillé toute la rue, et cela pendant 30 min car elle n’était pas d’accord avec le fait de mettre les chaussures et de partir, je me retrouve donc comme une idiote avec une enfant en crise que je n’arrive pas à calmer, elle se fait vomir d’énervement et j’ai souvent besoin d’une tierce personne pour m’aider à l’attacher autrement je n’y arrive pas. Et là je me sens vraiment vraiment mauvaise mère.

    Je suis désolée pour ce pâté, cette présentation trop longue, mais elle fait du bien lorsqu’on se sent souvent incompris ou dépassée.

    Je reviens donc sur mes doutes d’enfant peut être un peu plus sensible que la moyenne, très perspicace, très empathique et très colérique.

    J’espère peut être y trouver un peu d’aide, j’espère y trouver de la bienveillance, s’il vous plait pas de jugement.

    Merci d’avance à vous

  • Lauraa14
    Participant

    J’ai oublié de préciser qu’elle sait compter jusqu’à 10, qu’elle ne dort toujours pas une nuit entière ou très peu de fois, toujours ce besoin de rassurer paradoxalement à son envie d’être très indépendante. Elle a un mémoire incroyable, elle se souvent de chose, d’endroit, de souvenir qui datent de 6 mois, 1 an. Et paradoxalement cela me fait peur car avec toutes les crises qu’on essuie, je me dis qu’elle s’en souviens, de ces moments douloureux. Elle voit tout, chaque détail sur la route, et je vous passe les pourquoi incessant depuis ses 18 mois pour tout, chaque chose qu’elle voit, mais ça je me dis que c’est l’age c’est normal…

  • Françoise
    Maître des clés

    Bonjour Laurra14,

    Je vais vous donner quelques éléments de réflexion, sans pouvoir bien sûr affirmer quoi que ce soit, à suivre, mais qui devraient vous aider à avancer avec votre fille.
    – Le haut potentiel se manifeste en effet par un grand décalage, pas forcément sur le plan physique mais surtout sur le plan cognitif, avec les autres enfants du même âge : langage, compréhension, réactivité, forte présence, demandes pointues…etc… Ca pourrait donc coller avec votre description, à suivre et si la sensation perdure dans le temps et avec l’entrée à l’école, il faudra sans doute faire confirmer la chose à un moment.
    – En attendant, il est nécessaire de prendre en compte ce décalage et les besoins que votre fille peut exprimer, c’est à dire accepter d’aller plus loin avec si elle en manifeste le besoin sans la limiter : exp elle aime les jeux de lettres, de mots…allez- y !
    – c’est un âge assez difficile pour les petits hp car ils ont déjà des envies de découverte ou d’activités qu’ils ne peuvent pas forcément exprimer ou réaliser compte tenu de leur âge physique, motricité en particulier. J’ai toujours le souvenir de l’un des miens qui jouait très tôt avec des legos classiques mais n’arrivait pas à les assembler seul et se fâchait beaucoup.
    – enfin il comprennent bien ce qu’on leur dit et s’attachent à la parole de l’adulte, au sens où ils n’ont pas l’insouciance des petits du même âge qui zappent d’une activité à l’autre. Promettre une activité sans la réaliser dans les faits peut être source d’une énorme frustration, et de la même façon anticiper une activité après la nounou par exemple peut vous aider pour le retour du soir, à condition de vous y tenir bien sûr. Les grosses colères à ce sujet peuvent en effet résulter de cette frustration qui chez eux n’est pas du caprice mais une vraie difficulté à devoir s’adapter à un « programme » sans avoir été prévenue ou préparée.
    Vous avez lis le doigt sur ces points importants : rassurer, car malgré tout ils sont très jeunes, et expliquer ou prévenir (sans vous justifier).
    Si elle ne dort toujours pas la nuit ça veut peut être aussi dire qu’elle n’est pas rassurée.

  • Lauraa14
    Participant

    Bonjour Françoise,

    Je vous remercie pour votre message, je ne sais pas s’il a été terminé mais en tout les cas, merci pour vos mots.

    Elle ne dort désormais plus sans nous pas une seule nuit.

    J’ai un peu peur de l’entrée à l’école aussi mais cela va être décisif pour elle. J’ai peu de point de comparaison vis à vis des enfants, mon premier filleul a été diagnostiqué HPI il a 6 ans, mon deuxième filleul à le même age que ma fille et parle tout aussi bien et compte déjà, bref ils sont vraiment impressionnant. On a tendance aussi à penser que au final ne serait-ce pas une nouvelle génération d’enfant plus doué, plus précoce mais globalement parlant car nous sommes des parents qui sont derrière eux ?

  • Françoise
    Maître des clés

    Bonjour Laura,

    oui j’ai été été interrompue et ai terminé un peu abruptement, mais l’essentiel était dit. Je pense que vous avez la bonne intuition (hp), héritage familial probablement. Même bien entourés, les enfants évoluent à un rythme dit standard qui ne semble pas être celui de votre petit bout. C’est vrai qu’en l’absence de comparaison on a du mal à se rendre compte. Si votre fille échange bien avec votre filleul de 6 ans aussi, c’est un autre signe car souvent les enfants se cantonnent plus spontanément à des relations équilibrées pour eux, même âge par conséquent, ce qui n’est pas le cas des hp qui vont souvent vers les plus grands. Il vous faudra donc continuer à l’observer et tenir compte dans votre éducation de l’écart entre sa maturité émotionnelle et ses capacités de compréhension, source de frustrations surtout chez le jeune enfant. Avec votre aide, un peu de temps et un regard différent sur ce qui peut sembler être des caprices cela passera, soyez confiante.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par Françoise.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.