Recherche

Passage en seconde générale?

Aidons nos enfants à bien grandir Forums Forum principal Passage en seconde générale?

  • Ce sujet contient 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Emejie, le il y a 6 années.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Celinette
    Participant

    Bonjour,
    Je suis nouvelle sur le forum. Maman d’un fils unique qui aura 15 ans en mai diagnostiqué précoce à 8 ans, après de nombreuses consultations psy scolaire, psychiatre puis psychologue avec test. Une scolarité très compliquée depuis l’entrée en maternelle: des problèmes d’intégration, pas vraiment d’amis à l’époque, une forme de rejet de la part des autres enfants et de lui-même qui ne comprenait pas les centres d’intérêts des enfants de son âge.
    Une appétence particulière pour le monde des adultes et leurs conversations et des préoccupations étranges qui le rendaient insomniaque.
    Bref, chemin se faisant, le collège, l’adolescence et une hypersensibilité très marquée provoquent des tumultes et bien des questionnements quant à son orientation. Des résultats moyens mais pas en échec scolaire, des ambitions de sa part et un système scolaire qui le fait douter. Une vitesse de perception et de compréhension qui agace les professeurs, des questions incessantes en classe qui agacent aussi, le « pourquoi » …
    Nous avons une décision à prendre concernant son orientation et j’avoue être démunie. Je le demande si une filière générale sera la bienvenue ( mon fils ayant sélectionné ses apprentissages depuis longtemps). En parallèle, il passe des heures au piano, s’intéresse aux finances et à la bourse enfin…à tout sauf ce qu’on lui propose à l’école. Même s’il essaie d’être docile, respectueux pour ne pas décevoir, son mal-être est palpable.
    J’ai déjà engagé plusieurs démarches: psychiatre, psychologue et actuellement sophrologie.
    Je suis preneuse de tous vos conseils et bien sûr de vos expériences.
    Merci à tous.

  • Françoise
    Maître des clés

    Bonjour Célinette,

    Je comprends vos questionnements, mon n° 3 suit une filière générale à défaut d’autre chose car il ne manifeste pas d’envie particulière. Vous pouvez vous fier aux centres d’intérêts et apprentissages choisis par votre fils, ça permet déjà de sélectionner un peu. Je pense qu’il ne faut pas raisonner en termes de filière (générale ou pas) mais en termes de centres d’intérêts et trouver une voie compatible.
    Dans la musique par exemple, il existe cette filière : http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Au-lycee-au-CFA/Au-lycee-general-et-technologique/Les-bacs-technologiques/Le-bac-TMD-techniques-de-la-musique-et-de-la-danse
    à creuser ?
    Mon seul conseil serait de lui apprendre à composer avec une certaine frustration et compléter par ailleurs dans les domaines qui lui plaisent, selon cet article :

    L’école et l’enfant précoce, comment éviter la frustration ?

  • Celinette
    Participant

    Bonjour Françoise,
    Merci pour votre réponse et les liens proposés. Mon fils est plein d’ambitions et a choisi sa direction. C’est l’éducation nationale qui fait quelque peu barrage à son passage en 2nde générale avec 11,5 de moyenne générale…
    Il ne se sent pas « comme les autres » mais du coup, ça enfonce un peu plus le clou! Il me dit que sa précocité qui au départ, pouvait être un avantage s’est transformée en défaut.
    Nous avons une force tous les deux, c’est notre communication et nos nombreux échanges où il peut s’exprimer à coeur ouvert. Les échanges sont formateurs et le libèrent puisque moi aussi j’ai été diagnostiquée précoce et que j’en ai énormément souffert…
    Je vous remercie grandement.

  • Françoise
    Maître des clés

    Un beau défi alors à relever que de prouver qu’il peut atteindre ses objectifs, avec votre soutien et votre compréhension.
    Effectivement la notion de « précocité » est paradoxale et peut entrainer une forme de décrochage lorsque le profil de l’enfant hp n’est pas compris et lorsque lui ne comprend pas ce que le système scolaire attend de lui. Je vous mets un lien vers une discussion passée qui résume un peu ces problèmes afin d’éviter de me répéter :
    https://www.enfantsprecoces.info/groupes/lenfant-decrocheur/forum/topic/ado-16-ans-diffucultes-a-se-mettre-au-travail/

    J’espère que cela vous aidera et surtout que votre fiston réussira à réaliser ses ambitions, en prenant conscience de son décalage, effectif, mais aussi de ses forces !

  • Emejie
    Participant

    Bonjour @Celinette,

    confrontés à un problème du même ordre pour notre fille précoce, nous avons osé la déscolariser et l’inscrire au CNED. Cela lui a permis de passer brillamment son bac scientifique à son rythme en ayant beaucoup d’activités passionnantes à côté car il lui fallait bien moins d’heures de classes pour comprendre et s’exercer. Elle a ensuite commencé des études de maths car elle y excellait pour découvrir que ce n’étais pas la filière qui illuminait sa vie et se réorienter vers un métier artisanal.

    Ça s’est bien passé pour la scolarisation à domicile car elle était très motivée et autonome et ne s’est pas laissée embarquer par le net, les écrans et les réseaux sociaux plus que nécessaire. Elle a parfois souffert de la solitude, nous avons essayé d’être le plus possible présents à la maison en fonction de nos contraintes professionnelles et de toujours prendre du temps pour l’aider dans ses apprentissages ou pour passer du temps avec elle.

    Au CNED, elle a rencontré beaucoup d’enfants qui avaient un profil similaire et s’est fait des amis qu’elle a ensuite croisés dans la vraie vie !

    J’espère que mon témoignage puisse vous aider dans votre réflexion.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.