Recherche

École !

  • Ce sujet contient 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Domche, le il y a 1 année.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • CathyLegendre
    Participant

    Bonjour à tous,
    J’ai besoin de vos conseils.
    Ma fille de 7 ans est HPI. Cela a été “diagnostiqué” ( je n’aime pas ce mot) en juin après 2 ans de rdv psy,sophrologue et alerte de l’école sur la bizarrerie de ma fille.

    Aujourd’hui elle est en CE1 et cela est très compliqué avec les copains de sa classe. Elle ne souhaite pas en parler mais je sais que cela ne va pas. Elle est mise à l’écart car chiante! Oui à l’école et depuis la maternelle elle est catégorisée comme chiante..
    pour ma part je pense qu’elle s’ennuie et qu’elle a besoin de s’occuper donc elle sollicite les autres enfants.. elle ne comprend pas les codes de la sociabilisation 🥺.

    Mon problème est que l’école ne l’a comprend pas non plus, il veulent qu’elle apprenne à se retenir, se calmer, à attendre… alors que pour moi il faut l’accompagner, ne pas la brider!
    J’ai l’impression d’être incomprise et je comprend ce qu’elle doit ressentir au quotidien..

    Merci de m’avoir lu et pouvez vous me partager votre expérience afin de résoudre mes problèmes avec l’école

    Bonne journée à vous
    Cathy
    que

  • Dan-Danou
    Participant

    Courage pour votre fille ! Je n’ai pas de retour d’expérience à faire mais je comprends la situation.
    Bon courage

  • Domche
    Participant

    Les enfants HPI sont très difficiles, car ils sollicitent de nombreuses interactions qu’ils rechercheront partout, dans la famille, à l’école, aux parcs de jeux.

    L’école n’apportera aucun soulagement à leurs besoins. Vous avez bien décrit la monotonie scolaire. Un quart d’heure quotidien de présence et d’enseignement leur suffirait pour tout apprendre ce que d’autres ne pourront à peine. Par ailleurs, les enfants HPI et les très bons élèves sont les mal-aimés ; ils entrainent la classe vers l’excellence, tandis que les autres veulent l’inverse.

    Pour le mien, juste 10 ans, fin de CM2, l’école a toujours été ennuyeuse, mais il sait que c’est malheureusement obligatoire. Certaines années sont pires que d’autres. Mais il peut rechercher quelques (rares) amis, hors de sa classe. Sa vie est en dehors de l’école, quand il peut lire tout ce qui lui plait, discuter et pratiquer tout ce qu’il l’intéresse.

    Nous lui assurons son apprentissage, qu’il recherche intensément, en dehors de l’école. Par son enseignement bilingue depuis ses 4 ans, nous avons découvert une excellente plateforme (gratuite) sur Internet pour compléter son éducation dans sa deuxième langue. Tous les jours, il y consacre une demi-heure pour apprendre les matières de 6eme, à son rythme, soit deux années d’avance.

    Il est presqu’aussi bon en français que dans cette deuxième langue, que nous ne parlons pas en famille, car nous ne la connaissons pas suffisamment, mais qu’il entend à la télé, à la radio (internet) et sur YouTube. Il a déjà lu de nombreux livres de tout genre, romans mais aussi de spécialité, dans sa deuxième langue. Il maitrise cette langue comme le français, ce dont il est très heureux et qui lui permet d’oublier la monotonie de l’école.

    L’école n’apportera rien de plus à votre fille que l’enseignement obligatoire. A mon avis, vous devez vous-même lui apporter ce qu’elle recherche, même si cela est difficile.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.